Apple : les portables Mac sont là pour encore 25 ans

Mickaël Bazoge |

Est-ce qu’Apple se préoccupe vraiment du Mac ? Les annonces du special event sont intéressantes et elles revitalisent une gamme de MacBook Pro qui en avait bien besoin. Mais quid de l’iMac, du Mac mini, du Mac Pro ? Quelle est la stratégie d’Apple pour ses ordinateurs, Apple a-t-elle encore une vision ?

25 ans séparent ces deux ordinateurs… — Cliquer pour agrandir

Phil Schiller, Craig Federighi et Jony Ive ont répondu à quelques unes de ces questions, parfois en usant de leur plus belle langue de bois, dans une interview au long cours avec Cnet. « Le calendrier, ce n’est pas ce qui commande nos décisions », assène derechef le vice-président du marketing alors qu’on lui demandait pourquoi il avait fallu plus de quatre ans pour revoir ses MacBook Pro.

Nous mettons nos équipes au défi d’accomplir du bon travail, et parfois cela peut aboutir en un an, parfois en trois ans… Ce dont nous nous soucions vraiment est de mettre au point de nouvelles innovations pour le Mac, et poursuivre l’histoire qui a défini Apple pendant tant d’années.

La Touch Bar, la nouvelle barre tactile à tout faire qui remplace les touches de fonction, a réclamé au moins deux ans de travail aux équipes de Jony Ive. Elle est considérée comme « le commencement d’une très intéressante [nouvelle] direction » qui combine « le tactile avec le clavier mécanique ». La présence de ce ruban tactile signifie aussi qu’Apple confirme qu’un écran tactile n’arrivera pas demain sur les Mac — ni même plus tard.

Cliquer pour agrandir

Un écran tactile sur un Mac, « ce n’est pas particulièrement utile », persiste Jony Ive. Et sur un MacBook Pro, qui devient de plus en plus fin et léger, cela peut même être considéré comme « un fardeau », insiste-t-il. Concevoir un écran tactile est en fait « assez facile et relativement rapide, et c’est tentant. Il peut être confortable d’avoir une direction de design qui est convaincante. Mais si vous ne pouvez pas affiner le concept sans compromettre le produit final, vous pouvez saper une grande idée ».

La Surface Studio de Microsoft.

Comment se positionnent ces nouveaux Mac face à l’iPad Pro ? Comme toujours, les dirigeants d’Apple n’ont aucun problème face à ce qui peut ressembler à un dilemme pour de plus en plus d’utilisateurs Mac. « C’est génial de fournir deux manières différentes de résoudre des problèmes identiques, mais un produit réalisera des choses uniques que l’autre ne pourra pas accomplir », précise Schiller. Avoir deux appareils bien séparés permettent au constructeur « d’explorer les deux, plutôt que d’essayer de rentrer l’un dans l’autre pour ne créer qu’un seul modèle ».

iOS et macOS travaillent toujours plus de concert, via les fonctions Continuité et Handoff. Il n’est pas question de faire rentrer macOS dans un iPhone, poursuit Schiller. « Et de la même manière, il n’est pas possible d’intégrer iOS dans un Mac… Chacun [des deux systèmes] est le meilleur dans ce qu’il doit faire, et nous pensons que ça a du sens d’ajouter des fonctions de l’un dans l’autre, mais sans les changer fondamentalement, au risque du compromis ».

Cliquer pour agrandir

Les nouveaux MacBook Pro sont très jolis, mais ils coûtent bonbon, dans le plus pur style Apple. Proposer des produits abordables, « nous nous en soucions », assure Schiller (qui a dû se mordre les joues…). Mais voilà, « nous ne concevons pas pour les prix, nous développons pour [améliorer] l’expérience et la qualité que les utilisateurs attendent de leur Mac. Parfois, cela veut dire que [nos produits] se positionnent dans le haut de gamme, mais ce n’est pas un objectif, c’est simplement parce que c’est ce qu’ils coûtent ».

Cliquer pour agrandir

Et pour l’avenir ? Bonne nouvelle, Phil Schiller et Craig Federighi assurent que la gamme de Mac portables d’Apple seront encore là pour « un quart de siècle supplémentaire ». Pas un mot en revanche sur les Mac de bureau. « Nous ne voulons pas nous contenter d’un speed bump pour le MacBook Pro », a conclu le patron du marketing. Les nouveautés présentées ce jeudi sont « un grand, grand pas en avant. C’est une nouvelle architecture système, et cela nous permet de créer beaucoup de choses, des choses dont nous ignorons tout aujourd’hui ».

Jony Ive semble lui plus au courant que son collègue. « Il est compliqué d’évoquer sans donner des détails », minaude t-il quand on lui demande dans quelle direction Apple veut aller avec cette Touch Bar. Ce composant « est juste le commencement ».

avatar Leadlike | 

La stratégie et de forcément laisser la place à l'iPad

avatar albert einstein | 

Sauf que les ventes de l'iPad s'effondrent...
les MacBook Pro sont inabordables, les iPod, Mac Mini et le Mac Pro sont enterrés... ils ne restent que les iPhones pour servir de locomotive...

avatar Ali Ibn Bachir Le Gros | 

En tout cas j'ai l'impression qu'ils viennent plus ou moins officiellement d'enterrer le mac de bureau.

avatar C1rc3@0rc | 

Les iPhones c'est plus de 210 millions d'unité sur l'annee
Les iPad c'est plus de 40 millions de machines sur l'annee.
Le Mac c'est moins de 15 millions...

C'est effectivement pas la reduction de la gamme portable aux Macbook Pro qui subissent une forte augmentation pour moins de fonctionnalité et de puissance que les choses vont s'améliorer.

avatar jojo5757 | 

@C1rc3@0rc :
Vrai. Sauf que si Apple mise tout sur l'iPhone c'est pas bon. Si l'iPhone se casse la figure (et ça peut arriver) ils n'ont plus rien de sérieux pour se relever...

avatar mac_adam | 

"une forte augmentation pour moins de fonctionnalité et de puissance" : des fois tu pars complètement en vrille.

avatar Perealice | 

Voilà faudra aussi 25 ans pour les payer à credit...

avatar Yoskiz (non vérifié) | 

@Perealice

???
Tellement vrai !

avatar kheirou2paris | 

@Perealice

?
Elle est bonne

avatar armandgz123 | 

C'est le crédit pour le Mac qui est là pendant 25 ans oui...

avatar armandgz123 | 

La nouvelle application crache quand je poste un commentaire avec mon iPad 3 mais pas avec mon iPhone 6... étrange, les deux sont sous la dernière version.

avatar awk | 

@armandgz123

Efface la base de données ?

avatar hautelfe | 

iOS 10 ne supporte pas l'ipad 3.

avatar Ducletho | 

Les logiciels type photoshop ios et macOs finiront par se rejoindre en fonctionalités.
Il y aura un paradox si on garde deux systèmes avec deux interfaces : Les gens ayant la gestuelle tactile et stylet (clavier ou pas) , et les autres : hybrides clavier tactile trackpad. Faudra choisir Sir Ive, un jour où l'autre, à moins de tuer le mac (le père)

avatar huexley | 

"Les logiciels type photoshop ios et macOs finiront par se rejoindre en fonctionalités."

J'en doute plus que très très largement… Ou alors on à pas la même utilisation de Photoshop.

avatar Ducletho | 

ah oui pour l'instant, mais la version pro de l'ipad ne va pas se contenter de faire de l'ipad air toute sa vie.

avatar C1rc3@0rc | 

Bas si, suffit de connecter un 30", un clavier, une souris, une tablette graphique a l'iPad, et Photoshop tournera parfaitement.

L'iPad c'est comme l'iPhone: des device de consultation. Cook peut bien marteler que l'iPad peut etre pro, il n'en est rien. Il a fallu 20 ans a Apple pour realiser l'iPad, le concept c'est un outil de navigation genial, mais c'est un outil de navigation.

Les allergiques aux PC, ceux qui n'utilisent l'informatique que pour consulter le WEB, communiquer par skype ou mail, regarder des video, lire des bouquins le trouve genial. Parce que l'iPad est genial d'avoir exclu les fonctions de creation et leurs complexité pour se limiter a etre le meilleur outil de consultation.

Jobs le disait, il y a un marché pour les voitures de tourisme et pour les gros camions de transport ou de chantier.

Apple fait aujourd'hui ni de bonnes voiture, ni de camion performant, a la place Apple fait de la smart pickup, de la mini break et du triporteur(velo a 3 roues et petite benne)...

avatar xx-os | 

a ne sert à rien de geindre... tu ne l'auras pas ton mac book tactile...

avatar Ducletho | 

Je sais j'aurais probablement switché.

avatar MKO | 

Les portables Mac seront la dans 25 ans à condition que quelqu'un les achètent.... Et vu les dernier tarifs c'est pas gagné ....

avatar Nom d'utilisateur | 

Faut arrêter avec les prix! C'est pas cher
(╯°□°)╯︵ ┻━┻

Même gamme tarifaire que chez Microsoft et il n'y à pas de concurrence en dessous de 1500€.

avatar Manubzh | 

@Nom d'utilisateur

Bon il a fini le troll !

avatar docdav | 

@MKO

Tu as malheureusement tord, sans se vendre comme des petites pains Copé ça va quand même trouver son public.

avatar C1rc3@0rc | 

Va surement y avoir des gens qui vont les acheter, mais ce sera pas 15 millions par an, ca va tendre vers mois de 10 millions voire se rapprocher des 5 millions. Mais pas grave, quand on voit les sommes astronomiques qu'apple a depensé en croyant dans le marché de 5 millions d'unités annuelles de tocantes...

Mais une chose est certaine, si l'iPhone c'est cette annee 210 millions d'unités, l'iPhone et le smartphone sont sur la pente declinante, et apres... apres il y aura la VR et le PC

avatar bonnepoire | 

C'est aussi ce que je dis. Quand j'ai vu les prix des nouveaux Macbook Pro, je me suis demandé s'il restera un jour des clients. En tout cas, à ce prix c'est sans moi.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR