Microsoft aurait complètement abandonné Windows 10X

Mickaël Bazoge |

Windows 10X ne verra sans doute jamais le jour, et le sort de la Surface Neo n'a jamais été aussi sombre. Ce PC-tablette à deux écrans, lointain successeur du mythique — et jamais sorti 😢 — Courier, avait été présenté il y a deux ans.

La Surface Neo.

Dévoilé lors du même événement, le smartphone Surface Duo, lui aussi à deux écrans, a été finalement commercialisé. Mais cet appareil fonctionne sous Android, alors que la Surface Neo devait être un écrin pour Windows 10X, nouvelle version allégée et optimisée du système d'exploitation pour les appareils à deux écrans.

Il y a un an quasiment jour pour jour, on a appris que Windows 10X se contenterait dans un premier temps d'équiper des PC à un seul écran. Nouvelle déconvenue en juillet dernier : alors que les premiers ordinateurs sous Windows 10X auraient dû sortir au printemps 2021, la version à deux écrans, et donc la Surface Neo, était repoussée en 2022.

Le menu Démarrer de Windows 10X.

Brad Sams de Petri.com rapporte maintenant que selon ses sources (généralement fiables), Windows 10X ne sortira pas cette année et probablement jamais. Microsoft aurait décidé d'affecter ses ressources au développement de Windows 10, qui doit subir cet automne un rafraîchissement de son interface (la fameuse mise à jour Sun Valley).

Windows 10X avait été plus ou moins imaginé pour concurrencer Chrome OS, avec une interface simplifiée et en s'appuyant massivement sur le cloud. Une partie des développements de Windows 10X finiront bien par trouver une place dans le système d'exploitation classique.

Microsoft a multiplié les tentatives de créer (et d'imposer) un OS « light » : on se rappelle de Windows RT, en quelque sorte l'ancêtre cacochyme de Windows 10 pour ARM, ou encore de Windows 10 S qui a fait lui aussi long feu.


avatar dave51 | 

Concernant windows 10 mode S, il existe toujours sur des pc portables premiers prix (en résumé bridage pour l'installation des app hors windows store) et il est possible de passer sur windows 10 classique très facilement et gratuitement (mais dans ce cas pas de retour en arrière)

avatar raoolito | 

c'est quand meme assez fou.
je me serais toujours dis que passer son os sous un autre processeur (genre windows ARM) serait plus compliqué que de l'alléger (ou le revoir en version plus légère)

bon, ce sont peut-être aussi des considérations business (ventes et previsions) qui ont fait que finalement un bon android deja conçu pour les double ecran fonctionnerait tres bien.

avatar Rajindael | 

@raoolito

Windows porte un héritage technique assez lourd, c’est rare que Microsoft abandonne un tech, là ou Apple le fait régulièrement.

Il y a beaucoup de travail de fond de la part de Microsoft, mais clairement, peu de gens comprendrait que Win 10X ne peut pas installer toutes les apps habituelles.

Cette Surface m’intriguais, l’aurais-je acheté ? Probablement pas.
Je reste persuadé que Windows 8 RT était une bonne initiative, j’aimais beaucoup Windows Phone, mais le constat est sans appel (pour moi), Windows doit rester Windows.
De fait, il semble judicieux d’investir au plus sur le support ARM (qui pourra peut être au passage permettre d’abandonner qq techno du siècle dernier).

avatar Musicos80 | 

De ce point de vu, si Apple pouvait abandonner un peu moins certaines technologies, ça serait bien, une mise à jour majeur d'os comme ils le font chaque année c'est trop ...
Quand je vois en musique, le nombre d'éditeurs soft et hard qui ne sont pas encore près pour Big Sur, ce qui en tant qu'utilisateur nous bloque pour certain logiciel Apple qui ne sont plus pris en charge pour Mojave par exemple ... On est dans un espèce d'entre deux où il ne faut pas changer nos machines par exemple.

avatar YetOneOtherGit | 

@Musicos80

"Quand je vois en musique, le nombre d'éditeurs soft et hard qui ne sont pas encore près pour Big Sur"

Le pb de dépendre d’un marché de niche économiquement très peu dynamique 😩

avatar oomu | 

@raoolito

Windows a beaucoup d'héritages qui servent aux entreprises et qui font sa valeur.

avatar Dziga_Vertox | 
avatar Pyjamane | 

Attention à l'expression "faire long feu" en fin d'article, qui est souvent mal comprise (parce qu'elle a deux significations : celle qu'on lui prête, mais aussi son contraire - et inversement).
Il vaut mieux utiliser "ne pas faire long feu" pour laquelle il n'y a aucune d'ambiguïté.

Source : https://www.lemonde.fr/blog/correcteurs/2012/10/31/faire-ou-ne-pas-faire-long-feu/

avatar koko256 | 

@Pyjamane

Oui mais (merci pour le lien), là il ne voulait pas dire n'a pas duré longtemps mais plutôt qu'il a échoué. Il aurait pu dire a fait "pschit", pour garder une métaphore de la poudre.

avatar Rom 1 | 

@Pyjamane

Pas vraiment d’accord sur le fait qu’utiliser « ne pas faire long feu » écarterait toute ambiguïté. Personnellement je le comprendrai à l’inverse, c’est-à-dire dans son sens figuré premier, tout simplement parce que je connais la définition.

De plus, se référer au contexte permet souvent de comprendre une expression. Dans ce papier qui traite des abandons de Microsoft, on se doute bien que Windows 10 S n’a pas duré. Dire l’inverse n’aurait pas de sens avec le reste.

Au passage, même si j’aime bien Le Monde Correct et La Plume du Figaro sur les questions de français, ils feraient mieux de vérifier leurs règles d’orthotypographies avant de donner des conseils, ce sera plus cohérent. Le papier que tu as mis en lien compte quelques erreurs qui sont systématiquement reproduites dans les papiers du Monde.

avatar dub1t0 | 

@Pyjamane

👌🏻👍🏻

avatar Sir Rendal | 

@Pyjamane

Oui. Je me suis dit la même chose 😅.

Faire long feu = durer longtemps.

avatar dvd | 

Le nombre de déchets logiciels de cette boîte est assez hallucinant. En tous cas leur communication est vraiment mauvaise. Je pense qu'on reverra pas mal de Windows 10 dans la "grosse" update Sun valley prévue pour cet automne.

avatar melaure | 

Contrairement à Apple, je ne suis pas sur qu'ils sachent où aller. Du coup ils tentent des trucs, et ça finit à la poubelle ...

Il devraient mettre le paquet sur Windows ARM et pousser l'industrie du PC a être moins dépendante d'Intel.

avatar pocketalex | 

@ melaure

Ben ils le font, mais pas à fond, car ils ne peuvent pas.

La base installée de PC x86, les besoins de différentes clientèles (les industriels, les grand comptes, etc, etc, etc), les partenaires et constructeurs, leurs liens avec Intel ... on ne balaie pas le x86 comme ça du jour au lendemain

Et .. c'est tout le problème de microsoft (et du marché PC)

Car contrairement à Apple qui peut se permettre de changer TOUTES ses machines, et donc d'imposer aux développeurs un basculement sur ARM (sinon adieu le marché Mac et sa clientèle qui paie), ce n'est pas possible sur PC, Intel sera toujours présent

Donc ... si il y a un développement de PC sous ARM, ce sera une cohabitation avec les machines x86, et ça, c'est pas bon

C'est pas bon pour plusieurs raisons

Tout d'abord, les développeurs ne sont PAS obligés de décliner leurs apps en ARM. Et si ils ne sont pas obligés, ils ne le feront pas, je te le garantie (et c'est exactement ce qu'il s'est passé à chaque fois : Windows RT, Windows 10 ARM, ...)

Les développeurs et éditeurs de logiciels y viendront si les ventes de PC sous ARM décollent

Mais pour ça, il faut des PC sous ARM avec un CPU digne des M1, c'est à dire offrant des performances vraiment au niveau, et une conso riquiqui

A date ... ce CPU n'existe pas.

nVidia, AMD, Qualcomm sont sur les rang, des choses vont sortir, mais à date, il n'y a que les SnapDragon et ces CPU sont loin, très loin de rivaliser avec les core i5 ou core i7. Docn les performances sont pas bonnes

Mais c'est pas fini. Comme les apps n'existent pas en compilé, sur les PC ARM actuels (Dell et HP proposent quelques modèles, ou sinon la Surface X), elles sont ... émulées

Donc on a un CPU lent qui fait de l'émulation. Autant dire que les tests et review sont pas glorieuses.

Ensuite, il y a Intel. LE mastodonte du CPU x86, l'immense majorité des ventes, un monstre énorme qui truste le marché, et tu crois qu'ils vont gentimment laisser les CPU ARM débarquer et leur piquer le marché ?

Houlala , c'est mal les connaitre. Alors ils vont sortir des x86 plus économe encore, et plus puissant, qui peuvent rivaliser, et ils vont user et abuser de leur poids envers les constructeur PC, envers Microsoft, envers les constructeurs de composants, de périphériques, etc, etc

Ils vont mener la vie dure aux premiers PC sous ARM, le jour ou un tel PC avec un minimum d'intérêt sortira, ce qui n'est pas le cas encore

Enfin, si des modèles ARM avec un CPU digne des Silicon d'Apple débarque, il faudra que la sauce prenne. Et jusqu'ici, toutes les tentatives ont bien foiré.
Il faudra que les performances en émulation soient correctes (vu que les apps en natif n'existent pas et n'existeront pas de suite). Or les testeurs vont tous comparer un PC en ARM avec son copain en x86, et le ARM se trainera le boulet de l'émulation. Donc les tests risquent, encore, d'être mauvais

Pas sur que tout cela amène des ventes massives, or il FAUDRA des ventes massives pour lancer le truc, sinon les constructeurs vont faire ce qu'ils ont toujours fait jusqu'ici : essayer vaguement le ARM, ça prend pas, on revient de plus belle au x86

Bref, c'est pas gagné

avatar iValFR | 

@pocketalex

Super explication, très intéressant à lire merci 👍

avatar YetOneOtherGit | 

@pocketalex

"Bref, c'est pas gagné"

Ça résume effectivement bien l’ineptie des fantasmes de certains sur un effondrement rapide d’Intel est une transition rapide vers les architectures ARM suite aux sucés d’Apple 😉

avatar YetOneOtherGit | 

@melaure

"Contrairement à Apple, je ne suis pas sur qu'ils sachent où aller."

Et pourtant MS est certainement une des majors ayant la vision stratégique la plus forte de l’industrie depuis la prise de pouvoir de Satya Nadella.

Et cette vision à déjà clairement fait ces preuves.

Ce n’est pas l’abandon d’une tentative ultra-marginale sur les enjeux stratégiques qui remet cela en question.

La détestation est comme toujours aveuglante😎

avatar YetOneOtherGit | 

@melaure

"Il devraient mettre le paquet sur Windows ARM et pousser l'industrie du PC a être moins dépendante d'Intel."

Aucun intérêt stratégique à moyen terme ce qui ne veut pas dire qu’il ne s’y prépare pas avec la patience habituelle de MS.

MS n’a absolument pas les même intérêt stratégique qu’Apple sur une transition rapide vers l’ARM .

avatar Adodane | 

@melaure

Dans le monde PC la concurrence existe. Il y a AMD et des centaines de composants avec lesquels on peut construire un ordinateur de toute pièce.

Alors parler d’une dépendance à Intel dénote d’une méconnaissance du milieu.

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"Alors parler d’une dépendance à Intel dénote d’une méconnaissance du milieu."

Même si AMD reprend du poil de la bête sur certains segments notre camarade n’a pas tort quand il rappelle l’immense pouvoirs qu’à eu Intel sur un monde du PC dont il continue très largement à contrôler les fondations qu’il a créé et fait évoluer.

Intel donne le La de cet écosystème depuis longtemps au travers de ses processeurs, de ses chipset, de sa puissance marketing, de son emprise sur bien des normes et standards…

En fait une des rares contributions forte ne venant pas d’Intel à cet écosystème est l’introduction du jeu d’instruction 64bit faite par AMD.

avatar melaure | 

@Adodane

Que tu es naïf mon petit gars ...

J’ai bossé assez longtemps chez l’actuel numéro un du PC pour savoir que lorsque tu t’écartes du chemin Intel, les conséquences ne sont pas négligeables. Si tu veux continuer a avoir des tarifs préférentiels, tu dois être fidèle ou que ton écart soit marginal ...

avatar Adodane | 

@melaure

Des tarifs préférentiels comme dans n’importe quelle entreprise mon p’tit gars …

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"Des tarifs préférentiels comme dans n’importe quelle entreprise"

C’est aller un peu vite en besogne, quand il s’agit d’un fournisseur aussi essentiel pour quasiment tous les pans de l’activité d’une entreprise comme par exemple Dell la qualité de la relation commerciale est quintessentielle.

Aussi bien sur des enjeux de tarifs, de priorité d’accès aux nouveautés, de garantie de réponse à l’évolution de la demande…

La part des technologies fournies par Intel dépasse de très loin les simple CPU.

Et sur les marché les plus porteur de l’industrie, la main mise d’Intel reste colossale.

Bref Intel reste et restera longtemps un acteur central et incontournable malgré les fantasmes nourries de méconnaissances de certains.

avatar YetOneOtherGit | 

@melaure

"Si tu veux continuer a avoir des tarifs préférentiels, tu dois être fidèle ou que ton écart soit marginal ..."

Une des forces d’Intel que beaucoup négligent quand ils enterre trop vite Intel.

La puissance marketing d’Intel dans tous les sens du terme reste aujourd’hui sans équivalent dans ses industries.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR