Test de la Microsoft Surface RT

Anthony Nelzin-Santos |

Les tests de la Surface RT ne manquent pas, mais la plupart ont été réalisés par des personnes utilisant au quotidien Windows et qui peuvent donc être désorientées par Windows RT, et aucun n’a le recul d’une utilisation prolongée. Que se passe-t-il quand un utilisateur Mac qui n’a jamais acheté un PC Windows utilise la Surface RT pendant un mois ? La réponse dans notre test en forme de carnet de bord.







Jour 0



Contrairement à Apple, Microsoft n’hésite pas à prêter du matériel aux testeurs. Dans le cas de la Surface, elle est même prodigue : elle envoie un colis contenant la tablette, trois Touch Cover de couleurs différentes, une Type Cover et une carte microSD.



Mais nous avons préféré acheter notre propre Surface dans le commerce, pour la tester en conditions réelles — le premier PC Windows acheté par MacGeneration ! La configuration la plus commune intègre une Touch Cover, cette sorte de protection intégrant un clavier tactile, pour 589 € en version 32 Go, 689 € en version 64 Go.



Le modèle 32 Go ne laisse en fait que 16 Go à l’utilisateur, le reste étant réservé à Windows RT lui-même, avec ses applications de base ; Microsoft Office Famille et Étudiant 2013 RT ; et enfin les outils de restauration de Windows. Sur le modèle 64 Go, 45 Go sont ainsi accessibles à l’utilisateur.



Microsoft dédie une page complète de son site à cette question, tant le poids du système fausse la perception du stockage réel (pour comparaison sur un iPad, iOS n’occupe « que » 2,6 Go). La Surface 32 Go doit donc être comparée à l’iPad 16 Go : sans accessoires, elle vaut 489 €, contre 509 € pour l’iPad, Apple n’absorbant pas la taxe sur la copie privée.



Jour 1



Les logiciels de Microsoft méritent leur réputation exécrable, mais on ne pourra sans doute jamais dire assez de bien des claviers, souris et autres accessoires de la firme de Redmond. Au premier abord, la Surface RT est prise en étau entre ces deux visages de Microsoft.



La coque en magnésium recouverte d’un revêtement noir mat déposé par phase vapeur est du plus bel effet, rappelant un certain monolithe. Les arêtes franches mais pas tranchantes et les lignes anguleuses lui ajoutent un côté presque agressif. Une personnalité assumée surprenante de la part de Microsoft et rafraîchissante dans un marché incroyablement aseptisé.





Et puis on appuie sur le bouton de démarrage, et on comprend que la révolution de Microsoft a été avortée. Il faut au maximum 15 minutes pour démarrer et paramétrer un iPad ; il en a fallu 45 pour atteindre l’écran d’accueil de la Surface. Trois heures plus tard, Windows RT essayait toujours de se mettre à jour : on verra demain pour le reste.



Jour 2



Trois ou quatre redémarrages plus tard, première visite dans le Windows Store : quel foutoir ! L’interface Modern, autrefois connue sous le nom de Metro, est parfaite pour lier une haute densité d’informations à une clarté exemplaire, mais Microsoft l’exploite particulièrement mal dans sa boutique — c’est même pire que la nouvelle présentation de l’App Store, c’est dire. Très peu d’applications sont mises en avant et la liste des catégories n’en finit plus de défiler, on a vu mieux.





Windows RT se rattrape avec son champ de recherche, duquel Apple ferait bien de s’inspirer pour un nouveau Spotlight : il est disponible dans tout le système et sait chercher des applications et des fichiers, mais aussi lancer des recherches à l’intérieur d’applications. Je tape donc « Spotify », puis sélectionne « Windows Store » : rien. Dropbox ? Encore raté. Twitter ? Quelques clients, mais aucun qui ne vaille le moins bon sur iOS.





Pour le moment donc, la jolie tablette de Microsoft va me servir de presse-papier. Mais un presse-papier qui a encore besoin de redémarrer pour une mise à jour qui va prendre une demi-heure.



Jour 4



Pas besoin de télécharger l’app du Monde ou celle de l'Équipe, que le moteur de recherche dans le Windows Store s'obstine à ne pas trouver : les apps Bing Actualités et Bing Sports sont pratiques, claires et leur publicité est discrète. Toutes les apps Bing se ressemblent, s’utilisent de la même façon, et tirent admirablement parti de l’interface Modern. Bref, elles ont été développées par une équipe indépendante.





Les autres apps de base de Windows RT mettent parfois plusieurs dizaines de secondes à se lancer et sont ensuite trèèèèès lentes. Le client mail, une toute nouvelle application qui n’est pas Outlook, est ainsi presque inutilisable. Pire encore, chaque app développée par Microsoft réinterprète à sa manière l’interface Modern, sans que ce ne soit toujours justifié.



Pour sélectionner un élément, on utilise presque partout un geste de haut en bas — mais pas dans le client mail, où il faut faire un geste de gauche à droite. On défile dans les différentes sections d’une application en défilant horizontalement — mais dans la fiche d’une app, il faut taper sur des sortes d’onglets. Un geste de bas en haut depuis le cadre inférieur de l’écran affiche le menu contextuel en bas de l’écran (logique) — quand il ne s’affiche pas en haut, ce qui oblige à traverser l’écran pour l’atteindre !



Jour 5



Internet Explorer 10 n’est pas un mauvais navigateur. Mais ce n’est pas non plus un bon navigateur. Microsoft gagnerait à permettre à Mozilla, Google et les autres de proposer leur propre navigateur dans le Windows Store.





Jour 6



Une demi-heure de plus de perdue le temps de faire des mises à jour.



Jour 7



Nouvelle mise à jour, mais cette fois la Surface est bloquée. Elle passera donc la nuit au bureau.



Jour 9



L’écran de la Surface n’est pas un écran Retina, mais n’est non plus le plus mauvais que j’ai pu croiser. Sa définition de 1366 x 768 px est parfois juste, notamment dans les situations à fort contraste où l’on peut discerner le crénelage. Mais la plupart du temps, c’est un non-problème : le laminage total et les traitements associés, désignés par la marque ClearType par Microsoft, font leur effet.



Jour 10



Un Starbucks est un bon endroit pour boire du mauvais café et tester le potentiel hipster d’un appareil électronique. Entre deux gorgées d’un latte macchiato dont les grains n’ont pas été torréfiés mais brûlés, je « clique » le clavier de la Surface en place. Personne ne se lève pour danser autour de moi : ces incultes du café et de l’informatique n’ont visiblement pas vu la pub de Microsoft.





Jour 13



Xbox Music est l’exemple même de l’adaptation de l’interface Modern à la présentation organisée de nombreuses informations, moins dense que les grilles aérées d’iTunes, moins fouillis que les listes dans tous les sens de Spotify. Dans sa version gratuite, on peut rechercher un artiste, un album ou un morceau en particulier, mais le mieux est encore de se laisser bercer par Smart DJ, une fonction qui rappelle le regretté iTunes DJ. Et qui est diaboliquement efficace.






Un morceau de Jeff Beck dans une session Smart DJ, à partir d’une recherche sur Eric Clapton.




Pour Apple, mettre de l’internet dans iTunes consiste à mettre des liens vers l’iTunes Store. Microsoft noie des liens vers sa boutique, quoique sous la forme discrète et bien sentie d’une liste des albums de l’artiste en cours, mais affiche aussi et surtout des informations biographiques rarement inintéressantes. C’est bête, mais c’est agréable, surtout lorsque l’on tombe sur un morceau sympa et inconnu avec Smart DJ.



Malheureusement, toutes les apps Xbox ne sont pas aussi réussies : Xbox Games est au moins aussi lente que le client mail, mais est en plus caractérielle. Je n’ai pas personnalisé mon avatar : l’app a interprété mes gestes comme elle le sentait, puis a décidé d’improviser pour finalement me proposer l’avatar d’un autre. La chose vire au comique lorsqu’on décide de lancer le Démineur : on a l’impression de lancer Skyrim sur un Raspberry Pi.





Jour 14



La Surface n’est pas forcément très lourde — comme l’iPad original, elle pèse 680 grammes —, mais on la repose toujours assez vite. Le format 16:9 invite à une utilisation en orientation paysage : la tablette pèse alors au bout des doigts. Toute velléité d’utiliser la Surface en orientation portrait est immédiatement sanctionnée : le système est peu adapté et presque aucune app, pas même celles développées par Microsoft, ne le sont.



On finit donc par poser la Surface et déployer sa « béquille ». L’angle formé, de 22°, n’est pas suffisant pour que l’on puisse travailler confortablement (mon MacBook Air est réglé à 35° environ). Il est néanmoins passable pour regarder une vidéo ou lire les nouvelles du jour. Sa position n’est pas réglable, alors que la Smart Cover offre deux positions à l’iPad.



Jour 15



Il n’y a pas un seul éditeur de texte potable dans le Windows Store — pas un seul ! Aucun n’est capable de s’adapter à une fonction de base de Windows RT, le snapping, qui permet d’afficher une application sur deux tiers de l’écran et une autre sur un tiers. Voilà une excellente idée qui est réduite à néant par les applications… y compris celles de Microsoft, qui n’a sans doute jamais entendu dire que le diable se cachait dans les détails.



Jour 16



Oui, encore des mises à jour. Je crois que j’ai désormais passé plus de temps à faire des mises à jour de la Surface qu’à l’utiliser.



Jour 17



Les tuiles dynamiques sont une bonne idée sur le papier, mais pas toujours en pratique. Elles fonctionnent assez bien avec certains types d’apps comme la météo, les actualités ou le courriel. Elles procurent alors plus d’informations qu’une icône agrémentée d’un badge comme sur iOS, tout en étant moins imposantes que les mini-apps que sont les widgets d’Android.





Pour le reste, elles sont assez dispensables, et même plutôt gênantes. Allociné présente son dernier article en alternant entre une image et le titre, attirant l’œil inutilement. Les jeux alternent entre leur icône et la prochaine récompense Xbox Live à réaliser, une information pas franchement absolument nécessaire. Combinez toutes les apps et l’écran d’accueil est plus agité que Times Square.



Jour 18



Dropbox est enfin disponible sur Windows RT ! Bon, l’app ne permet pas de renommer, déplacer ou supprimer des fichiers, mais Dropbox est enfin disponible sur Windows RT !



Jour 20



On finit par se faire à la Touch Cover, mais c’est elle qui n’arrive pas à se faire à l’utilisateur. Le manque de retour haptique n’est pas le plus déroutant et l’espace des lettres est convenable ; mais si l’on tape trop vite, elle finit par ne plus enregistrer les frappes, trop brèves et trop légères. Sur un MacBook Air, il n’est pas difficile d’atteindre 100 mots par minute. Sur la Surface, dépasser les 50 mots par minute est l’assurance de faire de très nombreuses erreurs.



C’est dommage, car cette couverture-clavier est pratique avec ses touches de raccourcis et son trackpad étonnamment sensible. Contrairement aux claviers pour iPad, elle ne nécessite pas de pairage Bluetooth ou de recharge : on clique, on tape. Seul son revêtement granuleux côté recto et façon feutrine murale côté verso est désagréable.





Je me prends souvent à rabattre la Touch Cover au dos de la Surface : le système détecte sa position et désactive ses touches. Le clavier virtuel est plutôt bon : il permet d’atteindre 45 mots par minute, voire plus si l’on se repose entièrement sur l’auto-correction, qui fait par ailleurs bien son boulot. Je frappe donc aussi vite sur la Touch Cover que sur le clavier virtuel de la Surface ou de l’iPad : elle est donc inutile.



Jour 21



Le rythme des mises à jour s’espace un peu, et pour cause : la Surface semble avoir énormément gagné en réactivité. Tout n’est pas encore aussi fluide que sur un iPad, mais la différence est désormais vraiment minimale. Ce n’est pas pour autant un bon point : cela aurait dû être comme ça dès le premier jour.



Jour 22



Le patron de la division Office mérite des baffes. Le Bureau de Windows RT est uniquement justifié par la présence de la suite Office Famille et Étudiant 2013 RT — Office RT dans la suite, parce qu’il ne faut pas abuser. Pour faire bonne figure, Microsoft a cru bon d’y caser une deuxième version d’Internet Explorer, complètement indépendante de celle côté Metro, et quelques utilitaires passablement inutiles.



Word, Excel, PowerPoint et OneNote se lancent rapidement, certes, mais c’est bien là leur seul point positif. Elles ne sont absolument pas adaptées à l’utilisation tactile et se transforment en véritable gag si on à la malheureuse idée d’utiliser le clavier tactile. Plutôt que de baffes, le patron de la division Office mérite en fait des coups de pompe au cul.





Parce qu’il existe aussi une version de OneNote adaptée à l’interface Modern, disponible (gratuitement !) dans le Windows Store. Elle est rapide, fluide et regorge de bonnes idées. Délicieusement minimaliste au premier abord, elle cache toutes ses fonctions dans un menu circulaire facile à utiliser au doigt. Elle est tout simplement excellente et mériterait presque à elle seule que l’on s’intéresse à Windows 8/RT.





J’aimerais bien que l’on m’explique la logique de l’esprit tordu et malade qui a eu l’idée de faire deux versions de OneNote et de ne pas adapter, même a minima, Word, Excel et PowerPoint. Sans ça, Windows 8/RT n’est qu’un ravalement de façade, le tapis sous lequel on cache la poussière, pas la démonstration éclatante de la volonté de changement de Microsoft. Il faut tuer la division Office, ou elle tuera Microsoft.



Jour 29



Résumons : je peux écouter de la musique, surfer sur le web et lire les actus sur la Surface, mais je ne peux ni l’utiliser pour traiter mes mails, ni pour écrire un article rapidement. Et je ne crois pas que ce soit demander beaucoup.



Dans la pub, la Surface a une béquille et fait clic. Dans la réalité, elle est bancale et fait plouf.



Note

Les plus :

  • Matériel bien fini
  • Quelques pépites logicielles et quelques bonnes idées

Les moins :

  • Apps de base lentes et mal pensées
  • Ecosystème d'applications quasi-inexistant
avatar Silverscreen | 
Et bien, j'espérais mieux ! Syndrôme XBox (on met toute sa puissance financière derrière et sa finit par marcher) ou Zune (on s'acharne, en vain) ?
avatar matyo | 
La réponse à l'air d'être claire : c'est nul !
avatar mbpmbpmbp | 
Je ne suis pas etonné pour cette version RT. Je reste curieux pour la version Pro, juste pour voir si on peut en faire une Cintiq portable.
avatar Macmmouth | 
Je ne comprends pas trop l'intérêt d'un article structuré comme ça. Ca ressemble un peu à un exercice de style : Trouver un défaut chaque jour pendant 30 jours... Personnellement ça ne m'intéresse pas de lire ça, la perfection et l'objectivité n'étant pas de ce monde, on peut faire un article à charge avec n'importe quel produit. Un comparatif entre produit sur des points précis est plus pertinent.
avatar hadrien01 | 
Avant ma réaction : je déteste les tablettes, que ce soit l'iPad ou les autres. J'ai pu tester une Surface pendant plusieurs jours. C'est une tablette robuste et ça se sent. On a pas peur de la faire tomber, alors que je tiens l'iPad (le nouvel iPad, donc l'ancienne version) entre mes bras de peur de la faire tomber. Le premier démarrage est chiant. Vraiment, chiant. C'est lent, parce que la possibilité de plusieurs comptes utilisateurs prend le dessus au premier démarrage. L'utilisateur principal n'est pas encore créé, et il y a une longue étape de copie. Cela montre la plus grosse erreur de Microsoft : mettre un système complet dans une tablette. C'est un Windows quasi total, auquel on a enlevé la compatibilité avec toutes les programmes existants, et certaines fonctions jugées inutiles (notamment en entreprise). Concernant les applications, avoir OneNote en 2 fois se justifie (mal) pour la seule raison que la version Metro ne permet pas l'accès aux fichiers sur le disque dur ou une clé USB. Personnellement, je suis partagé pour OneNote. C'est un excellent outil de prise de notes que j'utilise régulièrement, et qui est parfait pour le partage de documents (gestion des auteurs multiples, un espace libre de travail, ...). La version OneNote n'est pas une version au rabais, et si on accepte de ne l'utiliser que sous Windows 8 avec Skydrive, c'est l'une des meilleures applications de prise de notes, sinon la meilleure. Le gros point noir est son format propriétaire et son exportation foireuse en PDF qui m'a fait chier pendant de nombreux mois sous Mac. Le manque d'applications ne se fait pas trop ressentir selon moi. Contrairement à ce qui est annoncé, il y a des applications pour Le Monde et l'Équipe. De plus, dans l'application Actualités fournie par défaut, il suffit de choisir la "sélection LeMonde.fr" pour voir une présentation excellente et superbe à lire du Monde.fr. Il y a aussi Le Nouvel Obs et Le Figaro, etc. Côté jeux, les plus grands sont là, mais ça fait assez bizarre de voir que le niveau nommé "multitouch" dans Where's My Water est présent sous Windows 8, y compris quand on joue à la souris... Et bien entendu, l'excellent iA Writer pour Mac n'existe pas. Le système est réactif, surtout grâce aux nombreuses mises à jour. Mais pas assez. Les applications Metro sont fluides, mais seulement après le lancement. J'adore l'interface Metro, mais ça dépend comment elle est mise en oeuvre. Avoir une application Musique qui est centrée sur l'achat de musique via Microsoft me dégoute, je préfère avoir deux applications séparées comme chez Apple. On oublie un point important du système, que j'adore et qui est parfait pour écouter de la musique ou regarder un film sur la tablette (en acceptant de la porter à bout de bras, parce qu'elle parait vraiment lourde), c'est l'épinglement d'éléments. Ainsi, on peut "pinner" un film sur l'écran d'accueil, et on pourra y accéder directement depuis l'Accueil. Ça marche aussi pour les mails. D'autres fonctions importantes dont vous avez oublié de parler : le multitâche réel avec la possibilité d'avoir deux applications côte à côte facilement, et évidemment les vignettes dynamiques, qui nous informent sans avoir besoin de subir le chargement des applications (oui, c'est lent à en mourir !). Office RT est vraiment pas mal, mais bourré de fonctions inutiles. J'aurais également préféré un Explorateur plus adapté au tactile. Le bureau en tant que tel sur tablettes ne devrait pas exister. Le clavier est impossible à utiliser pour ma part. Trop approximatif, on ne sait pas si on tape ou pas. Mais c'est toujours mieux que le clavier tactile de l'iPad ou de la Surface. Je préfère vraiment un vrai clavier. iPad 3, aka le nouvel iPad, aka l'ancien iPad : 6/10 Surface : 6/10 Chacun choisit en fonction de ses préférences. Je préfère un vrai ordinateur, mais si je devais choisir une tablette, ce serait la Surface. Mais les deux se valent, et chacune a ses avantages et ses inconvénients.
avatar Ast2001 | 
Microsoft semble de plus en plus devenir un bateau ivre sans direction. http://www.forbes.com/sites/adamhartung/2013/01/20/sell-microsoft-now-game-over-ballmer-loses/ Certains gros journaux s'en inquiètent.
avatar madaniso | 
4/10 ? vous êtes sérieux...
avatar Jeje680 | 
Bonjour vous avez oublier de Parler de l'autonomie , par contre le rythme des mise a jour c'est comme les virus chez Microsoft a chaque fois que tu va surfer t'en chope un . En gros niveaux design c'est jolie est différent de l'iPad mais ça s'arrête la . A moins qu'un petit malin réussisse a mettre iOS dessus la ça pourrai être mieux ou pire . Le problème de Microsoft c'est qu'ils construisent tous leur matériel comme des Pc . Que ce soit les xbox´s les tablettes etc..... Pas étonnant que ce soit décevant !
avatar HAL-9000 | 
Testée pendant une 20aine de jours pour ma part. et je mets facilement 8/10. Maj des news sur les tuiles, Word, Excel, PPT, Comptes Twitter/Facebook/Google centralisés dans une seule appli, lecture des formats vidéos AVI/MP4/MPEG, port USB (le top !), gestion de plusieurs coomptes utilisateurs, etc. etc. Bien plus PRO que l'iPad. Mais bon, on est sur MACgeneration, faut s'étonenr de rien.
avatar hadrien01 | 
HAL-9000 qui revient et c'est la première fois que je suis d'accord avec lui ! On fête ça !
avatar Victorum | 
@hadrien01 Champagne!
avatar Le Vendangeur Masqué | 
@ Ast2001 L'article semble avoir mystérieusement disparu de chez Forbes, mais on peut le retrouver là: http://www.thephoenixprinciple.com/blog/2013/01/sell-microsoft-now-game-over-ballmer-loses.html On a l'impression que Microsoft perd pied complètement... Retard et échec sur les tablettes et les smartphones, échec à moderniser Windows avec et c'est historique un recul des ventes à la sortie d'un nouvel OS. Faut dire que c'est laid, incompréhensible et complètement inutile sur un ordinateur cet environnement "Modern" UI. Et j'ai oublié de parler du reste style Xbox, qui si elle se vend ne rapporte que des clopinettes après 10 ans de pertes se chiffrant en milliards. Bref même Windows commence à prendre l'eau alors que c'est ce qui fait vivre MS. C'est amusant mais les journaleux, blogueurs et autres analystes à deux balles arrêtent pas de nous bassiner avec le futur déclin d'Apple parce que Cook n'est pas Jobs. Mais pendant ce temps là ces braves disciples de Nostradamus ne voit pas un truc pourtant qui se passe sous leurs yeux: Steve Ballmer est en train de couler Microsoft. Oui, oui, une boîte qu'on disait insubmersible, monopolisante, et qui avait un filon en or avec Windows. Et bien l'autre clown de Ballmer à force d'immobilisme, de suivisme, ou d'innovation au doigt mouillé, fait un travail de sape tellement magnifique qu'Apple et les autres n'auraient pas rêvé mieux... Tiens ce matin je regarde la une de quelques magazines papiers, et je vois sur l'un d'entre eux consacré au PC quelque chose du genre: "Tous nos conseils pour repasser à Windows 7". Et dire que 1 ou 2 mois avant, on avait droit à leurs conseils et avis dithyrambique pour se hâter de passer à Windows 8... :-o Ça même du temps de Vista j'avais pas vu. Autant dire que W8 est un accident industriel majeur. Windows 7 avait réussi à rattraper un peu Vista avec quelques patchs. Mais là c'est carrément la direction qu'à pris MS que le public refuse. Je voudrais pas être à Redmond aujourd'hui !
avatar Nihondjin | 
Au début vous insistez bien sur la lenteur qui finit par ne plus exister après plusieurs mises à jour ! Vous le dites bien vers la fin("quasi aussi rapide qu'un iPad mini") mais sans insister. Quelqu'un qui lit en diagonale restera sur une fausse impression. Ça aurait un Mac on aurait eu droit à une parenthèse dès le début disant que le problème allait être résolu par la suite.
avatar HAL-9000 | 
@ Le Vendangeur Masqué Les mêmes journaux qui annonçaient la mort d'Apple il y'a 10 ans, c'est bien ça ? OSEF de qui à la plus grosse entre Apple et Crosoft. Nous CONSOMMATEURS ce qui nous interesse c'est les produits, et leur prix. Et très sncèrement la Surface est un bon produit.
avatar tap | 
Je suis pas le genre à apprécier ce que fait Microsoft en général, malgré tout quand je lis "Les logiciels de Microsoft méritent leur réputation exécrable, mais on ne pourra sans doute jamais dire assez de bien des claviers, souris et autres accessoires de la firme de Redmond." Perso j'ai arrêté de lire, c'est déjà trop orienté pour moi.
avatar Neopollux | 
Un petit manque de recul quand même dans cet article provenant d'un "journaliste"? Il est facile de comparer un produit tout juste sorti avec un appareil qui en est à sa 3,5eme version (iPad) et qui, à sa sortie, a bénéficié d'un écosystème DEJA en place avec les applis iPhone. Alors on peut lui reprocher des choses, mais tout de même reprocher la présence de mises à jour pour roder le système et l'améliorer, je trouve cela fort de café. 4/10, c'est juste pour faire plaisir aux fans Apple qui vous lisent...
avatar Almux | 
@Neopollux ...Sauf que l'iPad a parfaitement bien fonctionné dès sa première mouture et sa première version iOS...
avatar JustTheWay | 
Je trouve l'introduction vraiment choquante et déplacé, c'est indigne et insultant pour les utilisateurs windows "désorientée" et insultant pour les autres personnes qui font Réellement des tests. Avec 4/10 pour la surface, un article tout autant objectif donne 4/10 à l'ipad. Ce qui est drôle c'est que les tests de l'IPAD pour la plupart son positif et noté par les mêmes personnes désorientées (des utilisateurs windows) dont vous parlez en introduction. On dirait que vous vous sentez persécuté, vous êtes les seuls, et votre test mérite une note encore bien moindre que la note attribué à la surface. C'est tout simplement une honte.
avatar iTroll | 
Un mois d'utilisation pour nous pondre un article aussi court et faible? Un mois d'utilisation et pas un mot sur l'existence d'un port USB, d'un slot microSD? (oui les trucs qui forceraient à dire que c'est mieux qu'un iPad). Hum, je ne comprends pas bien l'introduction. Oui il y a des tas de tests de la Surface sur tous les sites mais celui-ci apporte quoi au juste? Il est moins informatif, TRES biaisé, passe sous silence de nombreux aspects de la tablette. Bref fera plaisir aux fanboys, mais c'est tout. Quelques autres avis pris sur des sites connus: Les Numériques 4/5 http://www.lesnumeriques.com/tablette-tactile/microsoft-surface-rt-p13615/test.html Les Ardoises 4/5 http://lesardoises.com/15997/test-microsoft-surface-rt.html Techradar 4/5 http://www.techradar.com/reviews/pc-mac/tablets/microsoft-surface-rt-1085839/review Engadget pas de note mais une conclusion pas spécialement mauvaise : If, however, you're looking for an impeccably engineered tablet upon which you can do some serious work, a device that doesn't look, feel or act like a toy, then you should get yourself a Surface with Windows RT. http://www.engadget.com/2012/10/23/microsoft-surface-rt-review/ CNet : 3.5/5 (very good) http://reviews.cnet.com/tablets/microsoft-surface-rt/4505-3126_7-35332494.html Expertreview : 4/5 http://www.expertreviews.co.uk/laptops/1295893/microsoft-surface-rt AnandTech Pas de note mais conclusion : If you're ok being an early adopter, and ok dealing with the fact that mobile devices are still being significantly revved every year, Surface is worth your consideration. If you've wanted a tablet that could begin to bridge the content consumption and productivity divide, Surface is it. http://www.anandtech.com/show/6385/microsoft-surface-review/12 The Verge : 7.0 / 10 Ca laisse perplexe non?
avatar lennoyl | 
moi qui suis assez anti-microsoft par nature et qui n'a jamais vu une Surface ni de près ni de loin, trouve ce test très partial. De plus le style "journal de bord" n'a pas grand intérêt si on a en réalité juste passé 4/5 jours sur la machine...
avatar MachX | 
J'aurais préféré que vous nous donniez votre avis sur la suite Office RT plus précisément. Dire qu'il n'y a pas un seul éditeur de texte qui ne fait pas je ne sais plus trop quoi est sévère comme jugement alors qu'Office est sensé être la RAISON pour laquelle on achète cette tablette. Pour le poids du système, ne pas oublier qu'il s'agit du système plus Office RT plus Skype si je ne me trompe. Il est vrai du coup qu'il ne reste plus beaucoup de place pour le reste. J'en conclus que pour travailler rien ne vaut un ordinateur. Je crois qu'une tablette n'est pas faite pour faire sérieusement du Word, de l'Excel et du Powerpoint aujourd'hui. Donc ma conclusion est simple : vous allez mettre cette tablette dans un placard ou sur votre page des petites annonces. Je pense que vous ne pouvez pas noter cette tablette correctement parce que vous êtes trop imprégnés de IOS et OS X. Il est très difficile de changer de système et de trouver ses repères en quelques jours dans ces conditions. Passer à un autre système est une opération très éprouvante et qui requière de la patience et de la ténacité. Je pense qu'elle vaut un peu mieux que cela si j'en crois les sites qui l'ont testée. L'iPad fait tout sauf du Word, Excel et Powerpoint. La surface ne fait rien du tout sauf du Word, de l'Excel et du PowerPoint. C'est pour cette raison que toute comparaison entre les deux tablettes est franchement impossible et c'est pour cela que votre essai de la surface laisse un goût d'inachevé et donne l'impression d'une notation beaucoup trop sévère.
avatar Gepat | 
Sans méchanceté aucune, en fait si, Apple prête du matériel en test, mais aux journalistes.
avatar lyon3 | 
Un caustique cet article (j'adore le passage chez Starbucks, c'est tellement vrai). Croyez le ou non mais j'ai installé Windows 8 Pro sur mon MacBook Air. J'ai toujours pas compris pourquoi le bipolaire qui a eu l'idée d'inclure non pas une mais bien deux versions d'IE ne s'est encore fait virer. Ne pas faire de compromis pour MS ça veut dire ne pas faire de choix.
avatar Manueel | 
@Neopollux "il est facile de comparer un produit tout juste sorti avec un appareil qui en est à sa 3,5eme version" Si cette première version Surface n'est pas à la hauteur de la 3ème version Ipad, les journalistes doivent le dire et moi acheteur je serai sans pitié. Et donc oui, il est du travail du journaliste de comparer le nouvel arrivant avec tous les vieux croutons, même si la comparaison renvoie le charmant bambin, au bac à sable qu'il n'aurait jamais du quitter. Maintenant dument informé, libre à toi si tu le souhaites dans ta pitié pour ce nouvel entrant..
avatar prommix | 
@madaniso En meme temps, sur MacG, tu t'attendais à quelle note? Un 10? Un 8? Il est clair que cette tablette à des lacunes, comme l'iPad 1, mais je ne suis pas sur que 4 sur 10 soit une note très objective. Disons, de mon expérience, je lui mettrais 6. Mais j'espère que MacG nous allongera le même teste avec une version pro.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@Anthony Nelzin : et voilà, c'est partit pour une avalanche de commentaires "MacG c'est forcément des vendus". Il y a un vent de folie en ce moment autour de Windows. Certains comme ceux d'On Refait Le Mac sont sacrément atteints. N'importe qui d'un peu sensé devrait pourtant voir rapidement en quoi c'est une grosse daube (dans toutes les versions actuelles : Phone, RT et 8 version desktop, je les trouve toutes pourries). Mais non. Il peut y avoir 10.000 erreurs de conception qui leur saute à la gueule "oui mais ça change, ils vont corriger". J'achète pas un produit pour ne pas en profiter dans l'espoir de faire grandir une plate-forme. Une plate-forme que je ne pourrais peut-être pas mettre à jour, du reste, ou pas vraiment comme mon Lumia 800 (magnifique appareil, dont tout l'intérêt est consciencieusement détruit par MS) dont j'attend toujours la mise-à-jour 7.8. Alors il y a peut-être des journalistes pour encore se faire avoir, être toujours à faire des plans sur la comète. Moi ce que je vois, c'est que mon 7 (j'ai viré 8) sur lequel je vais de temps en temps m'installe sans arrêt des mises à jour critiques et me force à rebooter. Déjà que pour un ordi ça me saoule, sur une tablette, ça me gonflerait SERIEUSEMENT. Je vois aussi que l'écosystème de MS est désertique. Pourtant c'est pas comme si MS ne proposait pas un environnement de développement sérieux ou comme si la plate-forme venait de sortir. Le niveau général des applis est catastrophique, il n'y a aucune émulation entre les développeurs, et les tarifs sont souvent bien plus élevés que sous iOS/Android. J'attend toujours la mise à jour bridée 7.8 pour mon Lumia. Et pour la Surface ? MS s'engage à faire au moins une mise à jour complète ? Que va-t-elle devenir si elle fait un four et que la Surface Pro et ses copines Intel décollent, elles ? Cf 7.8 ou http://arstechnica.com/information-technology/2008/04/drm-sucks-redux-microsoft-to-nuke-msn-music-drm-keys/
avatar apow | 
Je pense que MacGe vient de se taper la honte totale avec cet article ... Manque total de neutralité ça se sent dans chaque ligne .
avatar prommix | 
@Nihondjin +1 @apow +1
avatar MachX | 
@lyon3 J'ai aussi testé Windows 8 que j'ai fini par laisser tomber. Internet Explorer version Metro est inutilisable sérieusement. Le simple fait de ne pas pouvoir classer ses favoris comme avec n'importe quel autre butineur rend son utilisation impossible dès que l'on dépasse la dizaine de favoris. La première chose que j'avais faite avait été d'installer le vrai IE, celui pour Bureau, ainsi que Firefox et Chrome et Opera. Le problème est que pour Metro, il y a un manque cruel d'applications et celles qui existent sont quasiment inutilisables tellement elles manquent de caractéristiques, même des caractéristiques de base. Au bout de quelques jours, on renonce à utiliser Metro et on se met tout simplement à utiliser Windows 8 presque uniquement à partir du bureau. C'est tout le drame de ce système. L'ordinateur qui fera tourner un système classique et une interface tactile n'est pas encore né et la tablette qui fera tourner des applications professionnelles comme un ordinateur n'est pas encore née également.
avatar henpat | 
"- Les logiciels de Microsoft méritent leur réputation exécrable - Plutôt que de baffes, le patron de la division Office mérite en fait des coups de pompe au cul." Evidement... on sent les préjugés. Je suis sûr que la note a été donnée avant l'utilisation! bref... du respect! SVP
avatar HAL-9000 | 
@ MachX Pour l'avoir eu entre les mains 2-3 semaines, je peux te dire que tu ne fais pas que du Word/Excel sur la Surface. Question Web/Mails/Calendriers/Réseaux/Musique/Vidéos elle est très au point. Seuls hic à mon goût : - Store encore très peu fourni. - Manque les versions RT de logiciels indispensables (je pense à VLC notamment, qui selon les dév. est toutefois en cours de développement). Enfin petite arnaque marketing/commercial à savoir : les capacités 32Go/64Go affichées sont sans compter la place prise par l'OS ! Qui n'est pas négligeable, loin de là...
avatar hadrien01 | 
@ sunjohn : Et bien vois tu, tout le monde n'est pas mécontent de son appareil Microsoft. J'adore mon Windows Phone et ne le trouve certainement pas pourri, certainement pas autant que l'était mon iPhone. De même, j'adore Windows 8 malgré ses centaines... milliers de défauts. Mais ça ne me gène pas, parce que je sais qu'avec Microsoft, ça va s'améliorer et je n'aurais pas besoin d'acheter la nouvelle génération de mon appareil. Les mises à jour ne me gènent pas parce qu'un redémarrage en 30 secondes est facilement supportable. Plus qu'un téléchargement de 5 heures et un redémarrage de 5 minutes pour mon MBP. Enfin, oui, MacG c'est des vendus, et c'est NORMAL. On est sur un site Mac. Pourtant, de Anthony Nelzin, à qui on doit d'excellentes critiques des concurrents de l'iPhone et de multiples tests d'Android nous livre ici un article purement fanboy et orienté.
avatar niicoo76 | 
Le travail "journalistique" a un peu trop été mené à charge ...
avatar thierry37 | 
Ouh la la. Ce mauvais article. Comme les precedents commentaires, je trouve que ça part déjà de travers dans les premières lignes. Y'a aucune substance. Il fallait aborder les autres choses qu'on trouve sur cette Surface. Pas seulement essayer d'y retrouver ce que vous utilisez tous les jours sur votre iPad !! Oh punaise. Ils doivent être des millions de couillons à boire du café dégueulasse chez starbucks. Et le pire, c'est que la boîte à café pourri, continue de tourner après tant d'années. :-) Bon. J'espère que ça va continuer avec quelques commentaires de plus, Histoire qu'on vous dise nos pensées. Allez, encore 4 ou 5 pages de commentaires bien caustiques pour aller avec l'article. Go !
avatar Florian Innocente | 
@ HAL9000 : Mais bon, on est sur MACgeneration, faut s'étonenr de rien. Et quand tu es tombé sur les notes mitigées qu'on a attribué aux tout derniers iMac et au nouvel iPod nano, tu as pensé quoi… ? @ thierry37 : Oh punaise. Ils doivent être des millions de couillons à boire du café dégueulasse chez starbucks. J'abonde à 100% dans le sens d'Anthony : le café de Starbuck est de la pure merde, vendu à un prix de gangster, avec une qualité de service inférieure à celle d'une machine à café d'autoroute.
avatar Eaglelouk | 
Heu les mecs, lisez l'introduction de l'article. Ce n'est pas un test à la TechCrunch ou je ne sais quel site à la "MacBidouille". Anthony Nelzin nous met direct en condition en stipulant clairement qu'il a utilisé la tablette en tant qu'utilisateur Lambda et qu'il a décidé de nous présenter ses impressions en forme de carnet de bord. Alors, certes il y a redire, comme par exemple ce fameux "Jour 6" où il est juste indiqué qu'une demie-heure a été perdu à cause des mise à jour sans qu'on sache ce qu'il voulait ou a fait avec sa tablette ce jour là.. mais je suppute qu'il a du coup laissé tombé son utilisation à cause de cette fameuse update.. Oui, il y a peut-être à redire quant à l'utilisation des fonctionnalités hardware de la tablette (MicroSD, USB..?). Mais peut-être qu'Anthony n'a pas vu d'intérêt à l'USB ? Peut-être qu'en tant que Mr. toutlemonde il n'a pas eu besoin d'un putain de port USB ? Oui peut-être qu'Anthony aurait pu trouver son bonheur sur le store en cherchant un peu mieux. Mais c'est ce "en cherchant un peu mieux" qui peut vite faire perdre des points ce genre d'appareil. Bref. Mr Nelzin a fait un test standard. Une utilisation personnelle au quotidien, et il l'a précisé dès le début. Il n'a pas évoqué d'utilisation "pro" quoi qu'il a pourtant cherché des outils lui permettant "d'écrire" sur sa tablette Microsoft mais sans qu'un seul ne lui convienne (c'est vrai qu'il est difficile celui-là !). Il a trouvé la machine lente et trop peu fournie en application. Et pour une tablette censée être destinée au grand public, c'est bien dommage. La note est justifiée tant qu'elle colle à l'utilisation qu'il en a été fait durant le test.
avatar HAL-9000 | 
@ innocente Rappel moi la note (mitigé) des iMac ? Laisse moi deviner : déjà pas en dessous de la moyenne. Avez-vous déjà donné une note en dessous de 5 à un produit Apple ?
avatar GigaTouch | 
"Vendus"... Il y en a qui y vont fort quand même ! Comme si MacG allait toucher de l'argent d'Apple pour dénigrer la Surface RT. Ils n'en ont pas besoin, parce que même si tous les frustrés de Windows qui ont envie d'un Mac se sont rassemblés sur cet article (car c'est après tout bien français, ceux qui réagissent sont toujours ceux qui sont là pour critiquer :sur un article "anti"-Windows on ne trouvera que des pro et inversement), on ne peut finalement que donner raison à MacG. Cette surface est un échec, tout comme Windows 8. Et pourtant, que j'étais enthousiaste à l'arrivée de cette interface Modern ou Metro, qui redonnait des couleurs aux ordinateurs et téléphones. Mais c'est raté. C'est très amusant de résoudre les bugs et de faire des mises à jour, mais cet appareil est destiné aux professionnels qui utilisent la suite Office puisqu'apparemment rien d'autre n'existe sur cet appareil, et les professionnels n'attendent pas. J'ai de temps en temps l'impression que toutes les sociétés s'endorment sur leurs lauriers. Et finalement cette Surface en est la preuve. Un ingénieur ou graphiste a eu l'intelligence de cette interface, et maintenant ils essaient de la balancer à toutes les sauces partout avec comme argument la cohérence. N'importe quoi. Mais comme dit plus haut, libre à tous ceux qui s'indignent devant l'article de MacG qui n'a pas dépensé 600€ rien que pour détruire la Surface, d'acheter la Surface et de faire preuve de "pitié" pour Redmond. Eux n'en ont aucune pour vous, rappelez vous juste de cela.
avatar HAL-9000 | 
@ Eaglelouk A quand un test "standard" des produits Apple ? Un utilisateur Lambda qui ne fait pas d'achats sur le net (donc exit Apple Store, iTunes, etc.) et qui n'utilise pas le cloud (en tant que débutant)… Un peu d'équité au moins dans la méthode, tout de même...
avatar hadrien01 | 
@ HAL-9000 : +1
avatar HAL-9000 | 
@ Eaglelouk "Peut-être qu'en tant que Mr. toutlemonde il n'a pas eu besoin d'un putain de port USB ?" Rédacteur chez Macge également ? Pas besoin de port USB mais utilise le Cloud bien evidemment… en tant qu'utilisateur Lambda. No comment.
avatar monsieurben | 
J'ai fait une rapide comparaison avec votre test de l'iPad 4, et la seule conclusion qui me vient a l'esprit est : ceci n'est pas du journalisme, ceci est un troll : où est la mesure de l'autonomie ? Quid de la mesure du temps de démarrage ? Quid de la gestion des couleurs ? Et côté matériel, vous ne parlez même pas de la webcam ? Et l'intérêt de l'usb ? Avez-vous seulement essayé ce produit ? L'article de l'iPad 4 fait 4 pages, celui-ci 2. Même au format carnet de bord, il manque 50% du contenu. Cet article n'est qu'un réquisitoire anti Microsoft déguisé dans un test produit. C'est tellement mauvais qu'on ne peut que se demander si vous n'avez pas été payés pour démonter ce produit.
avatar daito | 
Non mais il faut être pragmatique. Ce mélange OS tactile et OS classique pour PC était une hérésie dès le début, surtout sur tablette. Il n'y a qu'à voir cette version d'Office inutilisable dans un contexte d'interface tactile. Il faut être d'une mauvaise foi sans limite pour prétendre le contraire. Bref, de toute façon, le succès de ce produit est à la hauteur de sa qualité : inexistant !
avatar Eaglelouk | 
@Hal-9000: l'USB ne m'a jamais manqué sur aucun des device que j'ai pu tester et qui n'ont pas de ports USB. L'esprit tablette n'a pas été créé avec un port USB en tout cas.
avatar rwanitoo | 
J'aime beaucoup les tests sur Macgeneration, mais celui là... Il est nul, agressif, avec des termes comme "coups de pieds au cul"... C'est un stagiaire fanboy qui a écrit ça ?
avatar Lemmings | 
@tap : gros +1. Surtout que bon, dire que les logiciels Microsoft sont exécrables c'est ignorer lourdement tout l'apport de l'entreprise dans le domaine depuis plus de 30 ans... Sans Microsoft, Apple n’aurait jamais eu de succès, dois-je le redire ?
avatar Lemmings | 
J'ajouterais, je déteste l'orientation "tactile" de Windows 8, tous les tests de Surface dénoncent ses lenteurs et incohérences et à mon sens tout ceci va faire un four quand le grand public comprendra qu'il ne peut pas installer les applications qu'il possède déjà sur les tablettes RT... Mais cela n'excuses en rien un article aussi mal rédigé... Ou alors, il ne fallait pas présenter ça comme un test et ne pas mettre de note.
avatar HAL-9000 | 
@ daito On parle de la forme de l'article, de la méthode et du ton utilisé (vocabulaire inclus). Qu'ils nous trouvent des arguments fiables et basés sur des tests/performances/etc. OK c'est tout à fait recevable. Après chaque utilisateur est libre de faire un achat en connaissance de cause. Mais publier un torchon pareil, c'est pas pro. Cela reflète en un sens justement le coté (pas très) professionnel d'Anthony.
avatar daito | 
"Sans Microsoft, Apple n’aurait jamais eu de succès, dois-je le redire ?" Oui redis le, là on est entre amis et on a encore envie de bien se marrer.....
avatar Florian Innocente | 
@ monsieurbern "J'ai fait une rapide comparaison avec votre test de l'iPad 4, et la seule conclusion qui me vient a l'esprit est : ceci n'est pas du journalisme, ceci est un troll : où est la mesure de l'autonomie ? Quid de la mesure du temps de démarrage ? Quid de la gestion des couleurs ?" Anthony aura peut-être une opinion différente sur ce point mais la manière dont je vois les choses c'est que lorsqu'un produit échoue sur des choses essentielles, ça n'a finalement plus grande importance qu'il soit bon ou très bon sur d'autres points. Autrement dit, peu importe que la Surface ait 24h ou un mois d'autonomie si tu ne peux rien en faire de très intéressant parce qu'elle va pêcher sur d'autres points absolument essentiels pour son utilisation quotidienne. Ce qui est le cas ici. A l'inverse, un iPad est un produit mûr avec lequel tu peux faire des tonnes de choses, et là du coup l'autonomie est un critère important. C'est comme une voiture, c'est très bien si elle peut rouler 2000 bornes sur un seul plein, mais si par ailleurs tu es super mal assis à l'intérieur, ça n'a aucun intérêt. Et accessoirement, comme l'a dit Anthony, il y a 12 000 tests qui ont abordé ce point. @ HAL-9000 "Rappel moi la note (mitigé) des iMac ? Laisse moi deviner : déjà pas en dessous de la moyenne. Avez-vous déjà donné une note en dessous de 5 à un produit Apple ?" Ah mais si tu étais du genre à bomber le torse et faire le mariole parce que tu avais eu des 6/10 à l'école, libre à toi de pas chercher à placer la barre trop haute. Tu ne déçoit jamais HAL-9000, jamais. @ iTroll Je crois que dans le test des Numériques que tu cites en exemple, la personne qui a choisi la note n'est pas celle qui écrit la conclusion. Parce que le propos à la fin c'est en gros : la bonne Surface c'est celle la Pro (sur x86, qui n'est pas encore sortie)… Si après avoir lu leurs point fort/faibles tu as encore envie de mettre 500€… bon ok. Un peu de cohérence ce serait pas mal.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR