Zoom achète Keybase pour chiffrer les conversations de bout en bout

Nicolas Furno |

Zoom prétendait déjà chiffrer les conversations audio et vidéo de bout en bout, mais c’était en fait un mensonge. L’entreprise devenue le numéro un du secteur grâce au confinement s’est toutefois engagée à faire mieux et dans cette logique, elle annonce aujourd’hui son intention d’apporter un vrai chiffrement de bout en bout à ses utilisateurs payants.

Plutôt que de partir d’une feuille blanche, Zoom accélère ses efforts en achetant Keybase, dont la technologie servira de socle pour le chiffrement de bout en bout. Cette autre entreprise est née autour de l’idée d’authentifier une présence en ligne, mais elle propose aussi des fonctions de chat et visioconférence depuis quelques années. On imagine qu’elle dispose de tout le savoir-faire technologique pour gérer l’opération à l’échelle de Zoom1.

Zoom n’indique pas encore quand la nouveauté sera disponible, mais on sait qu’elle sera réservée aux clients payants et donc majoritairement aux entreprises. Tous les utilisateurs qui bénéficient du service sans payer n’auront qu’un chiffrement simple, ce qui implique que les flux vidéo et audio peuvent toujours être lus sur les serveurs de l’entreprise.

L’entreprise s’engage à ne pas abuser de ce pouvoir, mais indique malgré tout que les flux vidéo seront toujours analysés par des robots pour repérer d’éventuels problèmes. Zoom indique aussi travailler sur des solutions pour éviter les « zoom bombings », cette pratique qui consiste à squatter des visioconférences existantes sans y être invité. Avec le chiffrement de bout en bout, les utilisateurs payants auront la meilleure solution toutefois, avec un contrôle très strict des participants.


  1. Et si jamais vous vous posiez la question, vous pouvez supprimer votre compte Keybase très facilement à cette adresse : https://keybase.io/account/delete_me  ↩


avatar romain31000 | 

Ça ressemble à du panic buying non?

avatar oomu | 

c'est un choix pragmatique.

l'entreprise réalise qu'il faut une fonctionnalité que le public exige. La développer en interne est long, nécessite peut être des embauches, négocier des brevets etc.

un rachat bien ciblé permet d'avoir : un produit fonctionnel, des employés expérimentés, (peut être..) des brevets et accords déjà négociés (si pas invalidé par un rachat..)

bah.

donc, oui Zoom réagit à l'actualité. Mais un rachat, c'est cohérent.

avatar Florent Morin | 

Belle acquisition. Bien joué.

avatar WWII | 

ZOOOOOOOOMMMMMM on FREEEEEENNNCHHH ??

avatar pagaupa | 

Je ne sais pas encore qui est derrière Zoom, mais ça sent encore bien mauvais...

avatar JokeyezFX | 

@pagaupa

Mark Zuckerberg Junior? 😬

avatar pagaupa | 

@JokeyezFX

Pire, Cedric O. 😜

avatar Sokö | 

@pagaupa

"Je ne sais pas encore qui est derrière Zoom, mais ça sent encore bien mauvais..."

Je trouve également !

avatar bbibas | 

Ça pourrait rassurer pour les particuliers...mais en fait non ! Toujours pas de zoom pour moi !

avatar Jeckill13 | 

Ok le chiffrement de bout en bout pour les clients payant … mais si un utilisateur payant crée un salle de réunion avec son compte, sans laquelle des utilisateurs payant et gratuits viennent de connecter… la conférence sera-t-elle en chiffrement de bout en bout ou pas ?

avatar narugi | 

Une seule solution se tenir très à l’écart de Zoom... Il y a des solutions équivalentes pour cela : Microsoft Teams en fait partie. Et leurs serveurs sont au moins réputés fiables et safe. Slack est aussi pas mal utilisé dans le monde PRO.

avatar Eyquem | 

Oh non pas Keybase !! J’espère qu’ils vont pas détruire ce super programme open source, mais ça me rassure pas 😞

avatar beo | 

@Eyquem

😭

avatar Alpy74CH | 

Côté sécurité c’est très léger ce Zoom.
Chez nous c’est interdit de l’utiliser comme « collaborative tool » trop de failles!

CONNEXION UTILISATEUR