Zoom s'affaire pour régler ses problèmes de confidentialité

Sabrina Fekih |

Face aux multiples découvertes gênantes sur le fonctionnement de son application et ses défauts de sécurité, Zoom a annoncé suspendre toute nouvelle mise à jour en nouvelles fonctions de son utilitaire de vidéoconférence. L'entreprise va consacrer les prochains 90 jours à étudier et corriger les problèmes de confidentialité qui ont été soulevés.

Dans une note détaillée, le PDG de Zoom, Eric S. Yuan explique que ces problèmes sont principalement liés à la hausse du trafic sur l'application. La société comptait un maximum de 10 millions d'utilisateurs quotidiens en décembre dernier. Elle atteint désormais « plus de 200 millions de participants journaliers à travers le monde. »

En parallèle, depuis plusieurs jours, les problèmes se succèdent pour Zoom. Faux chiffrement de bout en bout, utilisation d’un SDK qui partageait trop de données avec Facebook, divulgation d'informations personnelles, mauvaises pratiques d'installation…

L'application massivement sollicitée en cette période de confinement est également en proie aux trolls. « Nous n'avons pas conçu le produit en pensant qu'en l'espace de quelques semaines, chaque personne dans le monde travaillerait et étudierait soudainement depuis chez elle » détaille, Eric S. Yuan.

De nombreux élèves utilisent Zoom quotidiennement

Quelle que soit la popularité du moment, cela n'explique ni n'excuse les défauts de sécurité constatés. Plus de 90 000 écoles dans 20 pays (à partir de la maternelle parfois) utilisent le service Zoom pour des cours à distance. Il est donc primordial de veiller à la protection des plus jeunes notamment face au zoom bombing, cette pratique qui consiste à s'infiltrer dans les réunions pour y diffuser des contenus non appropriés.

« Nous reconnaissons ne pas avoir répondu aux attentes de la communauté en matière de sécurité et de respect de la vie privée » reconnait le PDG de Zoom. Il annonce par ailleurs réorienter toutes les ressources techniques et concentrer tous les efforts sur la gestion des problèmes de sécurité et de confidentialité.

Un rapport de transparence sera également publié dans les prochains jours, afin de rassurer les utilisateurs sur l'usage de leurs données. Enfin, Eric S. Yuan propose d'organiser un webinaire hebdomadaire pour informer des nouveautés concernant la protection de la vie privée des utilisateurs.

En attendant, Zoom devra tout de même répondre à la justice. Au Massachusetts, deux classes ont été victimes de zoom bombing. Le bureau du FBI à Boston a indiqué « avoir reçu plusieurs signalements de conférences perturbées par des images pornographiques ou haineuses ».

avatar Khrys | 

Ces problèmes sont principalement liés à la hausse du trafic sur l'application?

Drôle de justification pour expliquer le faux chiffrement de bout en bout, l'utilisation d’un SDK qui partageait trop de données avec Facebook, la divulgation d'informations personnelles, les mauvaises pratiques d'installation…

avatar huexley | 

Sans doute pas même s'il y a beaucoup de faux problème comme le zoombombing. Il y a deja tout ce qu'il faut pour s'en prémunir.

avatar webHAL1 | 

@huexley

Non non non, n'essaye pas de défendre Zoom ! Il est tout à fait inacceptable que lorsque j'organise une session publique n'importe qui puisse s'y connecter ! Le logiciel devrait être capable de savoir qui je souhaite comme participants et qui ne doit pas avoir accès, c'est la moindre des choses. :-D

avatar hirtrey | 

@webHAL1

Mets un mot de passe à ta réunion.

avatar moitoutsimplement | 

@hirtrey

Il trolle gentiment

Moi je ne mets pas de mot de passe mais j’ai activé la salle d’attente pour valider ou non l’entrée d’un arrivant

avatar scanmb | 

@webHAL1

Il suffit de mettre un lot de passe et d’activer la « salle d’attente » ( dans zoom)
Où est le pb ?

avatar Sindanárië | 

@Khrys

Soit c’est des feignants !
Soit ils sont mauvais !
Soit c’est de l’arnaque !

Bon rien n’empêche qu’ils cumulent aussi les trois 😁

avatar fier_mâle_blanc_cis_het | 

Les API pourries d'apple ça rentre quand quelle(s) catégorie(s) ? :)

avatar Sindanárië | 

@fier_mâle_blanc_cis_het

« C’est pas fini ? C’est pas important on verra plus tard » (Ce qui n’arrivera jamais)
😬

avatar Biking Dutch Man | 

@Sindanárië

En effet et aucun de ces maux ne se soignent donc exit l’app!

avatar victoireviclaux | 

Ils ont intérêt, plusieurs pays l'utilisent pour leurs réunions... (Coucou l'Assemblée Nationale et le gouvernement). Apparemment il y a une alternative open-source nommé Jitsi.

En tout cas, Zoom n'inspire pas confiance à court-moyen voir long terme...

avatar Kazuki | 

@victoireviclaux

Je l’utilise depuis le début du confinement, soit accès téléphone via l’application soit via le poste. Tout peut aussi se faire via le site, au moins ça évite le .dmg à tout va..
Les débits sont bien gérés, si la qualité du réseau n’est pas là, coupure vidéo mais le soft laisse l’audio, c’est toujours ça pour les moins aguerris. Au pire chacun peut gérer la qualité de ce qui est envoyé, et rien à installer sauf si nécessité. Ça fait le job.

avatar victoireviclaux | 

@Kazuki

Je parle de la politique de confidentialité, et toi des fonctionnalités... c'est quoi le rapport ?

avatar YAZombie | 

Le rapport c'est qu'ils sont en train de régler leurs problèmes de confidentialité, qu'étant donné la publicité gratuite que leur aura fait covid-19 et le rush qui s'en est suivi l'examen dont ils sont l'objet n'est pas prêt de se relâcher d'autant que comme l'indique l'article la justice s'en mêle, que comme certains l'ont dit ici-même les problèmes les plus graves sont faciles à contourner, et qu'avec tout ça ce qui reste c'est les fonctionnalités.
Il y a un moment où le scepticisme devient du cynisme.

avatar raoolito | 

Plus de 90 000 écoles dans 20 pays (à partir de la maternelle parfois) utilisent le service Zoom pour des cours à distance.

..
des cours à distance sur ecran en maternelle ?
pour le coup j'apprécie pas du tout l'idée !

avatar dlat | 

@raoolito

Pas des cours mais le maintien du lien : un petit coucou une fois par semaine avec le maître ou la maîtresse, ... super important pour les petits. Ça ne dure pas.
Visio ne veut pas forcément dire cours.

avatar raoolito | 

@dlat

Nous elle est passé la semaine dernière pour laisser des photocopies dans la boite aux lettres, notre petite a plutot conclu que c'etait fini les vacances, la tete pas rassurée du tout meme si la maitresse etait à 30m au portail :D

avatar YAZombie | 

L'un n'empêche pas l'autre.

avatar CorbeilleNews | 

Trop tard la confiance ce n’est pas ainsi qu’elle se gagne,

La vois avez fait la recette pour la perdre !!!

avatar Matre | 

Pour tous ceux qui font une overdose de zoom-zoom en ce moment:
https://www.facebook.com/TheHoldernessfamily/videos/249688679401892/

CONNEXION UTILISATEUR