Vie privée et famille : le programme des services d’Apple

Anthony Nelzin-Santos |

L’avez-vous remarqué ? La même diapo est revenue plusieurs fois au cours du keynote du 25 mars consacré aux services. Lors de l’introduction de Tim Cook :

Lors de la présentation d’Apple News+ :

Lors de la présentation d’Apple Arcade :

Lors de la présentation d’Apple TV Channels, avec un ordre légèrement différent :

À défaut de pouvoir être répliquée à l’identique, elle a même été évoquée lors de la présentation d’Apple Card :

On a connu méthodes plus subtiles, mais cette approche a le mérite de la clarté. Apple le martèle : ses services sont « simples d’emploi » et conçus avec le soin du détail, « privés et sécurisés », « personnalisés » avec le renfort d’une équipe d’experts, et enfin prévus pour « le partage en famille ». « Au contraire des services de nos concurrents », dit-elle d’une manière à peine voilée.

Apple cultive la confidentialité depuis plusieurs années. Alors que Facebook traine des casseroles grosses comme des poêles à paella, et que toute l’activité de Google repose sur le commerce de données privées, Apple vante sa probité à toute épreuve. « Apple interdit aux annonceurs de vous pister » dans Apple News, « Apple ne sait pas ce que vous avez acheté » avec l’Apple Card, bref Apple ne fait pas le commerce de vos données.

Elle loue des services certes, mais tire encore l’essentiel de ses revenus d’une transaction simple, l’achat d’appareils. Ce qui ne prévient pas toutes les contorsions — la publicité n’est pas interdite dans Apple News, Goldman Sachs collecte certaines données des utilisateurs d’Apple Card, Apple s’oppose aux autorités américaines plus fermement qu’au gouvernement chinois.

De la même manière, ce n’est pas la première fois qu’Apple insiste sur la « curation », cette pratique à mi-chemin entre l’édition et la promotion. Apple veut mêler intelligence humaine et intelligence artificielle, non seulement pour pallier les défauts inhérents de la confidentialité différentielle, mais aussi pour faire éclater les « bulles ». Autrement dit : Apple transforme la faiblesse relative de ses algorithmes de recommandation en force.

Elle collecte moins de données que ses concurrents ? Qu’à cela ne tienne : elle recrute des milliers d’experts pour compléter les recommandations automatisées, personnalisées mais impersonnelles, par des suggestions éditorialisées, collectives mais humaines. La page d’accueil de l’App Store est un véritable magazine dédié aux applications, l’équipe en charge d’Apple News est dirigée par une ancienne journaliste.

La promotion du partage familial, à l’inverse, est plus nouvelle. Les services présentés hier prennent en compte l’usage familial par défaut. Cela se traduit dans la tarification : le partage familial n’est pas une option, comme c’est actuellement le cas avec Apple Music, mais une prestation de base. Apple ne semble plus concevoir que ses services ne soient pas partagés entre parents et enfants, ce qui explique aussi ses conditions sur les contenus.

Comme à chaque fois qu’elle ajuste sa communication, la question des conséquences se pose. Ce « cadeau » va-t-il être étendu à Apple Music ? Cette décision va-t-elle de pair avec un renforcement des capacités de partage de contenus en famille, actuellement très déficientes ? Apple adoptera-t-elle une approche systémique, jusqu’à des profils utilisateurs sur tvOS et iOS, des outils plus développés de contrôle parental, une « hygiène numérique » à l’échelle de la famille ?

Tags
avatar romainB84 | 

Ça sera peut être le seul point fort des servies d’Apple c’est le partage familiale !
Si ils alignent les meme tarifs que les autres mais que tu peux le partager avec toute ta famille ... ça peut être un argument ... mais bon à voir si ça sera suffisant !

avatar Nesus | 

Je rêverai de cela sur une PlayStation par exemple. La solution d’Apple est parfaite. Un compte une carte bancaire. Une à être débitée. Ce qui fait que tu ne donnes pas ton compte au premier venu.

avatar Brice21 | 

@Nesus

Sur PSN j’ai 3 abonnement, un pour moi et un pour chacun de mes enfants. On joue souvent ensemble on doit acheter 3 fois le meme jeu! Pire, je dois mettre 3 moyens de paiement différents car un meme moyen de paiement ne peut pas être utilisé par deux comptes PSN. Et encore après deux achats le meme jour PayPal bloque (alors que mon compte PayPal puise sur mon compte bancaire approvisionné. C’est tellement sécurisé que ça marche jamais.

Comme PSN bloque Netflix à mon fils de 11 ans (qui y a pourtant un profil enfant) et pas mal de jeux en réseau interdit au -16 ans a son aîné (Call if Duty, GTA,...), j’ai du créer des comptes adultes en plus des comptes avec leur réelles dates de naissance. C’est un cauchemar.

Apple gère cela mille fois mieux sur l’App Store. Les autres sont des kloufs, même pas capable d’éviter de se faire hacker stupidement. On a du changer tous les passwords de nos 5 coptes PSN deux fois.

Il y a pas photos. Sony ils font de bons jeux, mais pour le reste ce sont des amateurs. Je vous raconterai le délire chez Xbox une autre fois, mais en gros c’est encore pire. Je pourrais écrire un bouquin comique sur la gestion de compte Microsoft, avec les sites qui se renvoient les uns les autres, les bugs innombrables, les dysfonctionnements pathétiques. On se demande comment ces gens osent se proposer pour gérer l’infrastructure de Nintendo.

avatar Maliik | 

@Brice21

+1000

avatar debione | 

@brice21

Ne te plaint pas trop... Si Sony était sur le même chemin qu’Apple, c’est pas plusieurs fois le jeu que vous devriez racheter , mais plusieurs PlayStation... parce qu’il faudrait déjà qu’Apple aie le multi utilisateur pour comparer...

avatar Brice21 | 

@debione

On à trois PS4 bien sûr. Pour jouer ensemble (Apex) ou l’un contre l’autre (Fortnite).

avatar Dimemas | 

Mais je viens de comprendre ! Tu es complètement bête en fait ...

avatar Dimemas | 

J'ai une question, une question très très simple !

Pourquoi tu as besoin de prendre 3 comptes PSN pour toi et tes 2 enfants ??? Si vous jouez ensemble ...

Et les kloufs comme tu dis, heureusement qu'ils ont un bon système de sécurité, parce que sinon ça serait ennuyeux de se refaire hacker comme avant hein !

avatar Brice21 | 

@Dimemas

On joue pas ensemble avec une seule manette, on joue en équipe dans un meme jeu mais chacun dans sa chambre derrière sa télé. Comme une LAN quoi... donc 3 comptes et trois abonnements PSN nécessaire (et 3 PS4)... grand génie.

avatar mirando | 

Privacy, C’est l’héritage de Steve Jobs qui détestait toute forme de violation de la vie privée. Il aimait d’ailleurs pas trop les réseaux sociaux.

avatar BananaYatta | 

+1 sur le dernier paragraphe de l’article : des questions légitimes et auxquelles il serait intéressant de voir les réponses apportées par Apple dans les mois à venir...

avatar frankm | 

Avec ce keynote ça donne envie d'arrêter l’abonnent MacG, quel malheur, pitoyable.

avatar grinnsc | 

CONNEXION UTILISATEUR