Chrome, le nouveau syndrome Internet Explorer

Stéphane Moussie |

En 2015, on se demandait si Safari était le nouvel Internet Explorer, en cela qu’il était susceptible de nuire à l’interopérabilité du web. Finalement, c’est Chrome qui est en train de prendre ce mauvais rôle.

Microsoft en a fait la démonstration récemment avec la nouvelle version web de Skype qui n’est compatible qu’avec Chrome et Edge… un Edge qui est en train d’être rebâti autour de Chromium, la base open source de Chrome.

La web app de Skype exploite pourtant des technologies standardisées, notamment WebRTC. Microsoft a répondu à VentureBeat qu’il y avait des différences d’implémentation entre les navigateurs, ce qui est vrai. Safari ne va prendre en charge le codec vidéo VP8 que dans sa prochaine version.

Mais la suite de la réponse de Microsoft révèle le cœur du problème : l’éditeur a « donné la priorité de Skype web sur Microsoft Edge et Google Chrome en fonction de la valeur client. » Chrome représentant à lui seul environ deux tiers du marché des navigateurs, pourquoi s’embêter à rendre compatible son site avec les autres ? Ceux qui utilisent Safari ou Firefox n’ont qu’à télécharger Chrome.

C’est également le message que fait passer Google avec la version web de Google Earth. « Aïe aïe aïe ! Google Earth n’est pas encore compatible avec votre navigateur », dit Google comme si on s’était coincé un doigt dans la porte. Prenez un peu de MercuroChrome et ça ira mieux.

Avant cela, Google avait réservé Inbox à Chrome de manière temporaire. Google Earth est lui aussi censé être compatible avec d’autres navigateurs un jour. L’attente dure depuis bientôt deux ans. Le temps de renforcer un peu plus la position de Chrome.

Sur mobile plus spécifiquement, on pourrait penser que la part de marché supérieure de Safari par rapport au bureau contrebalance la situation (21 % contre 57 % pour Chrome), mais même pas. Dans ce cas-là, Microsoft et Google renvoient simplement les utilisateurs vers leurs applications mobiles.

Bien sûr, Chrome et Internet Explorer ne sont pas strictement comparables. L’un était propriétaire, l’autre a une importante base open source, le fameux Chromium qui sert aussi de socle pour de nombreuses apps multiplateformes (Electron).

Ce qui est comparable, c’est la position dominante et le gain que Google peut en tirer. Grâce à un navigateur synonyme de porte d’accès privilégié au web — navigateur qui au passage force la connexion de l’utilisateur —, l’entreprise peut influer toujours plus sur son évolution.

« Google est si près du contrôle quasi total de l’infrastructure de nos vies numériques que continuer de le combattre pourrait s’avérer peu rentable. […] La domination de Google en matière de recherche, de publicité, de smartphones et de collecte de données crée des conditions de concurrence très désavantageuses pour le reste d’entre nous », avertissait Mozilla juste après l’annonce du passage d’Edge à Chromium.

avatar stefhan | 

« Prenez un peu de MercuroChrome et ça ira mieux. »

Exactement.
...oh wait ?

avatar PixelPopz | 

En fait, bien qu’un peu oldschool, le meilleur reste Mozilla Firefox finalement

avatar armandgz123 | 

@PixelPopz

Oui, uniquement depuis la grosse mise à jour. Avant c’était une usine à gaz

avatar lepoulpebaleine | 

@armandgz123

Absolument, depuis la mise à jour « Quantum », c’est de la bombe. Perso j’utilise Safari en priorité et Firefox pour les sites récalcitrants. Et j’ai désinstallé Chrome.

avatar ditek | 

@PixelPopz

Je suis complètement d’accord avec toi. Dire qu’il est inutile de combattre Google c’est un baisser la culotte. Je continuerai à me passer de Google même s’il me reste encore le palier de Gmail que je vais bientôt remplacer par Net-C (qui devient Mailo au 1er avril)

avatar fousfous | 

Google continue d'utiliser ses vielles tactiques d'abus de position dominante pour s'imposer partout, et les sanctions sont totalement inefficaces.

avatar Slizz | 

@fousfous

En même temps les amendes sont tellement minimes pour des entreprises comme Google qu’ils s’en foutent je pense...

Et puis l’argent c’est le pouvoir, j’imagine que si quelqu’un voudrait vraiment infligé un coup à Google, ils auraient largement de quoi lui faire fermer sa gu****** et continuer tranquillement leur activité

Enfin je le vois comme ça, plus tu as d’argent, moins tes touchables

avatar occam | 

@fousfous

Pas que Google.

La tentation du monopole est au coeur du système.
Si Google perdait son monopole comme Microsoft a perdu le sien, tout autre atteignant une masse critique prendrait cette place illico presto.

Adam Smith, le ur-théoricien du capitalisme, l’a froidement prédit dès 1776 (comme je ne cesse de le rappeler ici) :

« Monopoly of one kind or another, indeed, seems to be the sole engine of the mercantile system. »

——Adam Smith, The Wealth of Nations, IV.vii.c.89

avatar RemyW | 

Débarrassez-vous de Chrome et utilisez une alternative open source telle que Firefox si vous tenez à votre vie privée. Sinon, Brave, ou Tor qui sont encore plus orientés privacy. On assiste à un effritement des utilisateurs de Facebook, je pense qu’il est temps d’assister à un effritement des utilisateurs de Chrome.

avatar ditek | 

@RemyW

Brave utilise maintenant chromium = pas pour moi

avatar Pierre H | 

Tu as l'option ungoogled-chromium qui est un Chromium débarrassé de toutes les merdes Google. Résultat il est l'un des plus rapides et consomme peu de ressource - comme quoi, ça pompe de l'énergie d'avoir des mouchards et des trackers partout...

avatar menlopark | 

Apple pourrait contraindre Google de rendre ses services compatibles avec Safari. Il suffit juste de les menacer sur la position du navigateur par défaut dans iOS.

avatar SyMich | 

Le chèque que verse Google pour cela est bien trop important!
40% des revenus des activités "services" de 2018...

avatar Kestar11 | 

Heureusement que Brave est une excellente alternative à Chrome

Je le conseille fortement

avatar lmouillart | 

Brave, Edge (plus tard), Opera, ... c'est le même soucis il s'agit du même moteur.
L'hyper concentration de ces outils fait que les mêmes erreurs se répliquent : on fait des sites pour ces outils plutôt que VS les standards et normes.
C'est dommageable Edge en a fait les frais, Safari c'est pour bientôt et Firefox idem (alors que ce dernier n'a jamais été aussi bon ! ).

avatar Kestar11 | 

@lmouillart

Ahh oui sur ce point t’as raison c’est vrai..
je dis juste que ceux qui tiennent à chrome faudrait qu’ils testent Brave rien de plus.

Le reste oui c’est triste les choix qui sont fait..

Je pense que les concepteurs de Brave ont justement choisis Chromium comme moteur pour éviter ces problèmes.. malheureusement..

avatar coucou | 

Cracher sur chrome, et donc blink/webkit ya quelques années, quand on se félicitait et affichait fièrement le fait que les sites web soit optimisés pour ios/safari, c'est pas un peu de la mauvaise foi ? :)

Le soucis c'est pas chrome ou autre c'est surtout le moteur de rendu derrière. Et vu que google en a rien à carrer d'apple, ça fait juste rager les fanboys de voir wekbit à la traine et en perte de pdm. :)

avatar Guizilla | 

Mais en fait... seul le fait que Google incite à l’utilisation de Chrome en étant connecté à son compte Google est problématique. A part ca, les moteurs de rendu nous embêtent plus qu’autre chose, Mozilla, WebKit et Google devrait tous travailler sur un moteur de rendu unique et opensource qui devrait ensuite être packagé dans les app propriétaires pour que les entreprises puisse y ajouter leurs fonctions propriétaires, les fonctions de protection des données tout ça tout ça... continuer d’entretenir différents moteur de rendu est idiot. Ça n’apporte rien, oui ça sera moins fun, on passera moins de temps à rendre compatibles les sites et les web app pour chaque navigateur mais on gagnera du temps sur le développement. Et si tout le monde taffait sur le même moteur, les nouvelles fonctions seraient prises en charge plus rapidement et plus globalement.

Le fait est qu’on gagnerait en temps en argent et en performances et fonctions à entretenir un moteur construit par tout le monde plutôt que plusieurs différents.

avatar coucou | 

"Et si tout le monde taffait sur le même moteur, les nouvelles fonctions seraient prises en charge plus rapidement et plus globalement."

Bah non pas du tout, au contraire même. Le fork de webkit en blink, parce que ça allait pas assez vite pour google et qu'apple était chiante sur certain point, en est un bon exemple...

Tous sur un unique moteur, ça donnerait l'Euope où certains freineraient les trucs qui les emmerdent et nuisent à leur commerce... Et yaurait forcément des avis divergeant sur pas mal de point. La pensée unique c'est pas encore pour aujourd'hui et vaut mieux espérer que ça le soit jamais.

avatar xDave | 

@coucou

Au départ Chrome c’était WebKit... puis comme ça favorisait un peu trop iOS Google a forké... mais uniquement pour son propre intérêt.
Ouvrez les yeux.

avatar coucou | 

Tout comme apple faisant en sorte d'emmerder les autres contributeurs pour son unique intérêt.

Ouvrez les yeux.

avatar jackhal | 

C'est surtout toi qui devrait les ouvrir.
Je te rappelle la raison du fork : ""Chromium uses a different multi-process architecture than other WebKit-based browsers, and supporting multiple architectures over the years has led to increasing complexity for both the WebKit and Chromium projects,"
Le gras a été ajouté par mes soins.
C'est pas "Apple qui emmerdait" Google, c'est Google qui n'avait pas envie d'avoir à travailler dans un code compliqué par le fait qu'ils servait d'autres choses que son unique intérêt.

avatar oomu | 

"Le fait est qu’on gagnerait en temps en argent et en performances et fonctions à entretenir un moteur construit par tout le monde plutôt que plusieurs différents."

démontrez moi cela.

-
Autre question, peut être aussi importante que votre rêve d'économie d'argent et de temps:

Et comment "un" moteur pourrait répondre à TOUS les enjeux ?

comment UN projet pourrait être celui qui répond à TOUS les besoins et priorités ?

Pourquoi la multiplicité vous effraie ?

Et puis, si Chrome devient dominant au détriment de tout le reste, ben tout le monde d'apple et mozilla migreront à développer du Blink, et voilà.. vous avez votre "projet commun". Laissez donc faire et voyez lequel survivra. Ce ne sont que des projets industriels/communataires, pas des animaux.

Mais vous avez raison, nous devrions tout stopper (windows, ios, etc) et participer au seul projet qui compte :

LINUX (et freedesktop/gnome, arrêtez kde et lxce)
et rejoindre nvidia pour développer CUDA (arrêtez opencl, c'est naze)

et cessez avec les formats pour payer MPEG (arrêtez avec vos flac, vp9 et autres bêtises)

etc.

Microsoft pense comme vous : un Windows pour tout faire, ça serait quand même vachement plus pratique, et fini de perdre du temps à développer du Mac.

Et arrêtez d'avoir vos priorités et projets en compétition avec les miens, rejoignez UNE cause: la Mienne.

Ouvrez les yeux.

avatar oomu | 

"Mozilla, WebKit et Google devrait tous travailler sur un moteur de rendu unique et opensource qui devrait ensuite être packagé dans les app propriétaires pour que les entreprises puisse y ajouter leurs fonctions propriétaires, les fonctions de protection des données tout ça tout ça... continuer d’entretenir différents moteur de rendu est idiot"

c'est marrant, mais c'est exactement ce que le projet Mozilla / KHTML / Webkit / Blink ont dit.

avatar Puff32 | 

Ça sent les procès tout ça

Pages

CONNEXION UTILISATEUR