Mozilla : « Jetez à nouveau un œil à Firefox »

Florian Innocente |

La décision de Microsoft d'utiliser Chromium pour les futures versions de son navigateur Edge sur PC, Mac et mobiles, est la source de vives inquiétudes pour Chris Beard, le patron de Mozilla.

Inquiétudes à plusieurs niveaux, comme il l'explique dans un billet de blog. En premier lieu pour la diversité en termes de moteurs de rendu de pages HTML : « Microsoft renonce officiellement à une plateforme partagée indépendante pour Internet. En adoptant Chromium, Microsoft cède encore plus de contrôle à Google sur les informations relatives à nos activités en ligne ».

Firefox

Firefox et Safari restent les deux seuls grands acteurs aujourd'hui à développer leurs propres moteurs de navigateurs. Microsoft se range dans le sillon de Chromium, comme Opera l'avait fait en 2013, en abandonnant le développement de Presto.

Apple est néanmoins un cas encore à part. Sur les mobiles, la plate-forme dominante aujourd'hui, la Pomme complique sévèrement la tâche de tous les navigateurs qui espèrent se faire une place sur iOS. Non seulement ils doivent utiliser le moteur de rendu de cette plateforme et abandonner le leur, mais Apple empêche aussi toute possibilité de sélectionner un navigateur par défaut autre que Safari.

Avec un moteur plus dominant encore grâce au renfort de Microsoft, Chris Beard redoute que les développeurs de sites ne s'embarrassent plus à assurer une compatibilité avec tout ce qui n'est pas Chrome et affiliés. Et de rappeler la sombre période d'Internet Explorer 6, devenu le mètre étalon des sites web : « C'est ce qui s'est passé lorsque Microsoft disposait d'un monopole sur le marché des navigateurs au début des années 2000 avant la sortie de Firefox. Et ça pourrait se reproduire ».

Il y a ensuite une inquiétude face à l'emprise de Google sur le web qui gagne quelques points encore :

D'un point de vue commercial, la décision de Microsoft semble avoir du sens. Google est si près du contrôle quasi total de l'infrastructure de nos vies numériques que continuer de le combattre pourrait s'avérer peu rentable. […] La domination de Google en matière de recherche, de publicité, de smartphones et de collecte de données crée des conditions de concurrence très désavantageuses pour le reste d'entre nous.

D'un point de vue social, civique et individuel, céder le contrôle d'une infrastructure Internet fondamentale à une seule entreprise est terrible. C'est pour cette raison que Mozilla existe. Mozilla est en concurrence avec Google non pas parce que c'est une bonne occasion de faire des affaires. Mozilla est en concurrence avec Google parce que la santé d'Internet et de nos vies numériques dépendent de la concurrence et du choix. Elles dépendent de la capacité des consommateurs à décider qu'ils attendent mieux que cela et à agir.

Chris Beard appelle en conclusion à donner une nouvelle chance à Firefox — « Il est radicalement mieux que ce qu'il était il y a 18 mois » — et de plaider à nouveau pour maintenir un environnement compétitif : « Votre utilisation aide les développeurs et les entreprises à penser au-delà de Chrome ».

En parallèle, Mozilla a annoncé qu'il travaillait avec Qualcomm pour réaliser une version ARM64 de son navigateur, optimisée pour fonctionner dans un Windows 10 tournant sur l'architecture ARM. Qualcomm a conçu un processeur, le Snapdragon 8cx destiné à donner un coup de fouet à ces PC face à leurs cousins restés sur Intel.


Tags
avatar bonnepoire | 

Rien que pour la pluralité du web, la décision controversée de ne pas pouvoir changer de butineur par défaut sur ios est une bonne chose.

avatar guill_old | 

@bonnepoire

Il y a une erreur dans ta phrase non ?

avatar bonnepoire | 

c'est paradoxal mais non. La suprémacie de Chrome est encore freinée par Safari. C'est une bonne chose en soi.

avatar vince29 | 

Ce serait une bonne chose si safari n'avait pas 5 ans de retard sur chrome.
Et si safari adoptait les standards.

Donc en fait non ce n'est pas une bonne chose.

avatar bonnepoire | 

T’as fumé ton slip?

avatar tboy | 

@vince29
Qu’est-ce qu’il manque à safari ? A quel niveau est-il en retard de 5 ans ? C’est mon browser depuis fin 2012 quand je suis passé sous Mac et je n’ai pas rencontré de problème particulier. (C’est une vraie question, j’ai peut-être eu de la chance. )

avatar ForzaDesmo | 

@tboy

+1

avatar byte_order | 

@bonnepoire

C'est probablement pour la pluralité des régimes politiques dans le monde que la Chine et la Corée du Nord impose un parti unique aussi !
^_^

Rappel: pluralité: Le fait d'exister en grand nombre, de n'être pas unique

Si dans un avenir de quelques années, face à une audience en chute, Apple en a marre d'assumer seul les coûts de développement de son moteur WebKit et décide de faire comme Microsoft, le remplacer par Chromium, tout en continuant d'interdire à l'utilisateur et au dévelopeur d'utiliser autre chose que le moteur web - désormais basé sur Chromium - imposé par iOS, vous croyez que cette fameuse pluralité du Web sera renforcée ou pas ?

La pluralité renforcée par l'imposition d'un choix unilatéral, on aura tout lu ici...

avatar bonnepoire | 

Sans ce choix imposé il ne resterait que chrome. Tu le prend comme tu veux. Si ça plait pas tu achètes pas un iPhone. Comparer à la Chine c’est d’un con...

avatar byte_order | 

@bonnepoire
> Sans ce choix imposé il ne resterait que chrome.

Faux.
Sans ce choix imposé, on pourrait aujourd'hui utiliser le moteur de Firefox, ou celui d'Opera (celui d'avant leur decision d'adopter sous la contrainte celui de Safari). Ou même celui de Edge, ce qui aurait permis une meilleure audience à ce dernier et convaincu peut être Microsoft de continuer son développement.
Ou même un nouveau moteur Web disruptif sorti de nul part pourrait arrivé, simplement parce que la possibilité qu'il ait toutes ses chances de se faire une place existerait alors.

A la place, l'utilisateur est tenu par le choix d'Apple, et aucune possibilité de percer n'est laissée aux alternatives.
Si Apple laisse un jour tombé WebKit pour reprendre Chromium à son tour, vous n'aurez rien d'autre, absolument rien d'autre.

> Si ça plait pas tu achètes pas un iPhone.

Exact. Et justement, j'en ai pas acheté. J'aime la vrai pluralité, et donc avoir le contrôle sur le choix. Un concept qui semble vous échapper.

> Comparer à la Chine c’est d’un con...

Dire que l'absence de choix protège la pluralité c'est pas mieux, hein.

avatar pat3 | 

@byte_order

"Si ça plait pas tu achètes pas un iPhone.

Exact. Et justement, j'en ai pas acheté. J'aime la vrai pluralité, et donc avoir le contrôle sur le choix. Un concept qui semble vous échapper."

Vous faites bien de le rappeler, mais il faudrait quasiment reprendre tous vos posts du coup…

Et rappelons que Blink est un fork de WebKit, que Google à en-suite orienté à sa guise. Si Apple adoptait Blink aujourd’hui, comme le fait Microsoft, ce serait certainement provisoire, le temps de retrouver le moyen de maîtriser son propre développement.

Ce n’est pas à souhaiter, et tout ce qui permet la pluralité des technos du web est à souhaiter, parce qu’on sait déjà ce qu’il advient quand une boite à une hégémonie sur une technologie.

avatar fte | 

@pat3

"Et rappelons que Blink est un fork de WebKit, que Google à en-suite orienté à sa guise."

Il ne l'a pas orienté totalement à sa guise. Google n'est pas seul contributeur, et un moteur HTML doit... supporter HTML, que Google ne contrôle nullement. Idem pour JavaScript.

avatar byte_order | 

@pat3
> Vous faites bien de le rappeler, mais il faudrait quasiment reprendre tous
> vos posts du coup…

Euh, je vois pas pourquoi.
Je ne me suis jamais caché que je n'avais pas d'iPhone ni d'iPad. Cela ne signifie pas pour autant que je n'ai aucune expérience des plateformes d'Apple, mais celle ci se fait dans le cadre de mes activités professionnelles.
A titre personnel je ne suis pas client d'Apple.

Et je n'ai jamais cessé de plaider l'importance de garder le contrôle sur nos usages plutôt que de laisser un vendeur en prendre de plus en plus le client sous tutelle, avec à la clé plus de profits pour lui et moins de choix pour l'utilisateur.

> Si Apple adoptait Blink aujourd’hui, comme le fait Microsoft, ce serait certainement
> provisoire, le temps de retrouver le moyen de maîtriser son propre développement.

Le choix serait dicté principalement pour des raisons de compatibilité mais aussi de réduire les coûts de maintenance d'un moteur Web devenu trop minoritaire.
Je pense donc, au contraire, que cela n'aurait rien de provisoire.

Mais, dans tous les cas, l'utilisateur de iOS ne pourra pas s'y opposer, ce qui met à mal l'argument avancé comme quoi imposer un moteur Web est une garantie de pluralité.

C'est d'avoir le contrôle sur le choix qui le garanti, rien d'autre.

avatar guill_old | 

Il y a quand même une grande différence qui atténue un peu le discours de Firefox : Chrome, tout comme Opéra et donc Edge sont basés certes sur Chromium, mais qui est open-source contrairement à ce qu’était IE.
À noter que du coup en ajoutant Safari (avec Webkit) et Firefox, tous les navigateurs sont basés sur un moteur open-source !

avatar flagos | 

J'ai reswitché vers Firefox depuis Quantum.

Honnêtement, il fait bien le boulot, pas grand chose a lui reprocher. Des petits menus pas trop mal fait a droite, a gauche. Par exemple, le menu pour faire des captures d'écran. Le truc qui me manque le plus par rapport a Chrome: l'autocomplétion dans les formulaires.

avatar ludobubner | 

@flagos
Moi aussi, j'utilise Firefox Quantum par défaut depuis de nombreux mois. Il est parfait.
De plus, l'extension « multi-touch zoom » permet de retrouver les mêmes fonctionnalités du trackpad que dans Safari.

avatar DareMac | 

@ludobubner

Merci pour l’info au sujet de l’extension multi-touch zoom. Je vais l’essayer.

Si seulement Apple permettait les bloqueurs de contenu sur les navigateurs autres que Safari sur iOS...

avatar dexter | 

@DareMac

La version iOS de Firefox intègre son propre bloqueur de contenu (fonction « Protection contre le pistage »).

avatar Domsware | 

@DareMac

Tu peux aussi utiliser des navigateurs qui bloquent les contenus : genre Brave ou autres.

Et utiliser un service comme Disconnect

avatar lepoulpebaleine | 

@flagos

Je suis d’accord que depuis la version Quantom, Firefox déchire.
À vrai dire j’utilise Safari au quotidien. Mais quand (rarement) j’ai un problème, je dégaine Firefox (et pas Chrome)

Google est le nouveau diable...

avatar fte | 

"Chris Beard redoute que les développeurs de sites ne s'embarrassent plus à assurer une compatibilité avec tout ce qui n'est pas Chrome et affiliés"

Tiens ? Ce n'est pas déjà le cas ?

Dans les administrations publiques, c'est la norme par ici. Il y a des trucs et machins qui te disent "Firefox" le reste n'est pas supporté, et si ça ne dit rien, tu as du bol si ça marche avec autre-chose que Chrome ou Safari...

Plus j'y pense, plus la commoditisation du moteur de rendu à du bon. Ce qui différencie les browsers aujourd'hui n'a pas grand chose à voir avec le rendu des pages, mais avec l'application et les fonctions supplémentaires. J'aime beaucoup le task manager de Chrome par exemple...

C'est à près tout un large projet open source et sous licences très ouvertes, que chacun peut modifier et utiliser à son gré, ce n'est pas comme s'il y avait un monopole propriétaire.

avatar pat3 | 

@fte

"C'est à près tout un large projet open source et sous licences très ouvertes, que chacun peut modifier et utiliser à son gré, ce n'est pas comme s'il y avait un monopole propriétaire."

L’expérience récente android ne vous a pas montré que ce raisonnement était faux?

avatar fte | 

@pat3

"L’expérience récente android ne vous a pas montré que ce raisonnement était faux?"

Android n'est pas un système open source sous licences ouvertes et libres. Seulement des morceaux.

Donc bien entendu que ce raisonnement ne peut pas s'appliquer à Android. Pas plus qu'à Windows...

avatar byte_order | 

@pat3
> L’expérience récente android ne vous a pas montré que ce raisonnement était faux?

De quelle expérience récente Android vous parlez !?
Jusqu'à preuve du contraire, il y a bien plusieurs versions d'AOSP, adaptées par des vendeurs concurrents pour leurs terminaux, d'autres développées de manière bénévole tel que LineageOS.

Si vous parlez des applications tierces de Google, elle ne font pas parti d'AOSP et n'en n'ont jamais fait parti d'ailleurs.

La plateforme logicielle Android, c'est à dire sa capacité à fournir des API identifiées et faire tourner des applications programmées pour exploiter ces API, est bien en open source.

Le nom marketing Android désigne un peu plus que cela, par contre, et impose l'usage du Google PlayStore et les applications Google préinstallées par défaut (faisant l'objet d'un procès en cours avec la CE de l'UE, d'ailleurs).

Mais leur absence n'empêche nulle de développeur un OS 1) capable de faire fonctionner les applications Android disponibles actuellement et 2) de le modifier à sa convenance.

avatar kdarmon | 

Personnellement je l'utilise depuis maintenant 1 semaine et je le trouve vachement plus stable et puissant que Safari. Je n'utilise plus Chrome a cause de leur collecte de data c'est pourquoi j'utilise firefox avec plusieurs plug-in et duckduckgo comme moteur de recherche

avatar iValFR | 

@kdarmon

Oui Firefox fait du très bon boulot depuis Quantum ! C’est dommage que Chrome soit autant utilisé...

avatar romainB84 | 

Pour ma part toujours aussi fan de Opera, qui est le mal-aimé/meconnu ou autre ^^ mais qui fait beaucoup de chose (ou en tout cas, qui correspond aux usages de beaucoup de monde) sans passer par la case extension ^^

avatar hartgers | 

J'adore Firefox mais il fait vraiment revoir le gestionnaire de mots de passe. Rien que pour ça je suis passé à Chromium. Vu que c'est un navigateur incomplet, plein de choses ne marchent pas, mais au moins le gestionnaire de mots de passe est utilisable.
Franchement sur Firefox, les mots de passe en clair sauf si tu entres un mot de passe central à valider à chaque ouverture de session, qui apprécie ça ? Pourquoi ne pas se baser sur le trousseau de macOS ???

avatar oomu | 

"Pourquoi ne pas se baser sur le trousseau de macOS ???"

aversion du projet Mozilla de se rajouter des dépendances par plateformes (linux, mac et windows).

C'est ce qui fait aussi que Firefox sur Linux ne tire pas parti de toutes les avancées de Gnome ou KDE.

avatar hartgers | 

Pourtant le Trousseau, et sans doute plein d'autres technologies dans les autres OS, sont robustes, durables et n'ont pas changé des masses depuis très longtemps. En outre en suffirait-il pas de concevoir un gestionnaire similaire à celui de Chromium, qui demande le mot de passe central (configurable chez Firefox) pour visualiser les mots de passe, mais les délivre simplement au moment de la connexion à un site web ?
C'est compréhensible en même temps : une fondation dédiée au libre n'a pas à se faire dicter son agenda par des entreprises privées. Et dommage pour ma part, parce qu'au niveau du rendu, je le trouve globalement plus fiable que les autres, et très agréable pour le débug de site.

avatar flagos | 

Refaire le gestionnaire de mot de passe fait parti de la roadmap de Firefox. Je crois que c'était prevu pour la fin de l'année. Après je suis pas sur qu'ils aillent dans le sens que tu veuilles.

avatar hartgers | 

Ah, merci pour l'information. S'ils retapent cette fonction je lâche définitivement Chromium, c'est sûr !

avatar kitetrip | 

Sinon tu peux aussi te souvenir de tes mots de passe.

avatar fte | 

@kitetrip

Si tu peux t'en souvenir, c'est qu'ils ne sont pas assez aléatoires et longs et pas assez uniques par site. Donc mauvais.

avatar arbor75 | 

Apple brillants dans la finance, de plus en plus totalitaires et médiocres pour le reste. Rien que pour ça je préfère 1000 fois Android.

avatar oomu | 

mais j'utilise quotidiennement Firefox (sur mac et linux, et windows aussi quand je suis abandonné en enfer)

Je ne partage pas l'avis apocalyptique de Chris Beard.

bien sur l'avenir de Mozilla n'est pas garanti. Mais du moment que le web repose sur des technologies libres sous licences gpl (et multi-licences même pour satisfaire tout le monde), il n'y a pour moi plus aucun problème.

Le but idéologique de Mozilla d'il y a 15 ans a été atteint.

La survie de Mozilla devient du coup secondaire.

Tant qu'il y a une fondation de qualité, que tout le monde peut dériver (si Google ou un Tyran Cosmique tentait de s'accaparer subitement le projet) et garder libre.

Bref: tout va bien (sur ce cas précis).

-
Cependant: Mozilla est vraiment un chouette projet. Firefox a une techno solide. Il y a des choix différents de Safari ou Chrome. Il y a aussi Thunderbird et d'autres trucs plus de niches, mais quand on vit dans une niche comme moi; et bien c'est trèèès cool.

avatar byte_order | 

> Le but idéologique de Mozilla d'il y a 15 ans a été atteint.

Toutafé.
Cela fait plusieurs années déjà. Depuis que le navigateur de Microsoft est passé sous les 50% de part de marché mondial. Depuis, la majorité des moteurs web utilisés dans le monde sont open source.
Ce qui limite grandement le risque d'abuser d'une spécificité non publiée d'un moteur web pour en tirer un avantage concurrentiel, les concurrents pouvant implémenter une similaire voir compatible en réaction.

Reste le cas de iOS. Certes webkit est open source, mais une spécificité de Safari qui ne serait pas rendu publique dans le code source de webkit peut, grâce au verrouillage de iOS, s'installer durablement sans qu'aucun moteur alternatif ne puisse proposer une réponse, puisqu'ils n'ont pas droit de cité sur iOS.

Fort heureusement, Safari / webkit n'est pas le moteur web le plus répandu dans le monde et ne le sera probablement jamais. Il me semble plus probable qu'un jour Apple l'abandonne et adopte Chromium à son tour, afin de limiter des problèmes grandissants d'incompatibilité de Safari avec des pages web d'Internet.

avatar oomu | 

Ios est un problème. Oui.

avatar arbor75 | 

Selon moi Firefox est le meilleur navigateur. Chrome est une aberration, au niveau de la sécurité. Dans 5 ans, on saura encore ce que vous avez vu sur internet le 7 décembre à 13:39. Quel intérêt positif à cela ? Aucun. Firefox est le plus respectueux des individus.

avatar byte_order | 

Attention, Chrome est le navigateur, Chromium est sa version open source, le moteur lui est Blink.
Le tracking de l'activité est géré par Chrome, le moteur Blink, lui, peut parfaitement être employé par un autre navigateur sans que les mécanismes de tracking soient implémentés dans ce navigateur pour autant.

avatar ForzaDesmo | 

Personnellement j'utilise Safari par défaut car plus facile au niveau de la synchronisation des onglets / favoris entre mes machines sous MacOs et mes iDevices.
De plus safari est une très bonne planche de surf me posant rarement des problèmes.
Et quand je veux utiliser une connexion avec un VPN gratuit alors je saute sur Opera.
Les autres planches de surf comme firefox, chrome sont juste là pour vérifier le bon fonctionnement du codage de mes sites.

avatar Felixba | 

J’utilise Firefox depuis des années, d’abord sur Windows puis depuis 2012 sur Mac.
J’ai actuellement un souci: 8 Go de Ram mais si je laisse Firefox ouvert + d’une heure en restant sur une simple page (pas forcément une vidéo) je n’ai plus de Ram de dispo, je dois donc redémarrer l’appli...
Une solution (autre que changer de navigateur ?) ?

avatar ludobubner | 

@Felixba
Ben écoute, je n'éprouve aucun problème sur mes machines. Firefox Quantum roule à environ 630 MB, et ce après plusieurs heures d'utilisation. (YouTube, web, Netlfix...)

Peut-être devrais-tu essayer de le réinstaller après une clean install ?

avatar Felixba | 

@ludobubner

Merci je vais essayer de faire ça.

avatar ditek | 

Air mail + Firefox + 1Password pour ma part
Sur iOS ce trouple fonctionne plutôt bien

avatar iG | 

Brave ! Parce que ce n’est pas qu’un navigateur etg porté par le créateur de Javascript.

avatar kitetrip | 

Le vrai soucis est que les utilisateurs sont majoritairement sous Chrome. Beaucoup de développeurs optimisent d’abord leurs contenu pour Chrome.

avatar fte | 

@kitetrip

"Le vrai soucis est que les utilisateurs sont majoritairement sous Chrome."

C'est possiblement un soucis, mais ce n'est pas le vrai soucis. C'est une conséquence du vrai soucis.

Le vrai soucis est que les alternatives à Chrome sont possiblement originales, mais pas aussi bonnes. Chrome a séduit les utilisateurs d'abord dans un contexte de grosse médiocrité généralisée, voire de tragédie comique. Ça s'est grandement amélioré avec HTML5, le travail des développeurs de navigateurs, et l'adoption de blink pour remplacer des implémentations moins qualitatives, mais la tendance était déjà lourdement lancée.

Ce n'est pas un mystère qu'Apple impose WebKit sur iOS, et la raison est simple, ou du moins l'une des raisons. Cela force les développeurs tiers de supporter Safari, ou WebKit, dans leurs applications web, et de préserver la place de Safari et par extension de l'iPhone sur le marché. Apple ne peut pas se permettre que l'iPhone présente trop d'incompatibilités sur le web.

p.s. je soupçonne que Electron et ces questions de compatibilité ne sont pas étrangères à la décision de Microsoft d'adopter Chromium.

avatar Lesyro | 

Pour info, Google représentait jusqu'à 90% des revenus de la fondation Mozilla et ce jusqu'en 2015.

CONNEXION UTILISATEUR