Wine 3.0 fait tourner Photoshop CC 2018 sur Linux

Stéphane Moussie |

Une nouvelle version majeure de Wine, une couche de compatibilité permettant d’exécuter des applications Windows sur macOS et Linux (y compris Android), est disponible. Wine 3.0 apporte la prise en charge des API Direct3D 10/11, de la fonctionnalité Command Stream de Direct3D, des pilotes graphiques Android et bonifie de nombreux autres points.

Photoshop CC 2018 sur SUSE Tumbleweed. Image paulcarroty007. Cliquer pour agrandir

Cela signifie en résumé que la compatibilité des applications Windows est améliorée. Preuve en est avec la possibilité de faire tourner Photoshop CC 2018 sur Linux, selon un utilisateur. L’installation n’est pas encore aussi simple que sur Windows ou macOS, mais ça marche apparemment.

Wine est open source et gratuit. Si vous désirez l’exploiter plus simplement, il existe CrossOver, une version « affinée » de Wine vendue à partir de 32 € (CrossOver n’a pas encore été mis à jour avec Wine 3.0).

Tags
avatar macinoe | 

Quel intérêt ?

avatar radeon | 

@macinoe

Ça permet d'éviter de devoir lancer windows pour un logiciel en particulier alors que tu es sur un autre OS.
Le fait que photoshop tourne comme ça c'est plus une démonstration technique des capacités de la solution.

avatar Apollo11 | 

Mais pour avoir lu des linuixiens, sur Reddit, l'ayant essayé, Adobe CC ne tourne pas très bien non plus avec Wine 3.0 Ça reste une solution bancale.

Mais bon, comme le reste sur Linux, la propagande est en marche. Sauf que la réalité ne suit pas.

avatar ideclik | 

@Apollo11

“Mais bon, comme le reste sur Linux, la propagande est en marche. Sauf que la réalité ne suit pas.”

Troll tout poilu... comme quoi, il n’y a pas que les linuxiens 😜✌️

avatar Apollo11 | 

Au moins, je sais de quoi je parle, puisque j'ai été sous Linux pendant un moment, espèce de troll tondu. ;-)

avatar ideclik | 

@Apollo11

Si j’attends depuis 20 ans sur Mac, c’est que ça fait 20 ans que je teste Linux... et peut être même plus puisque à l’époque (ça y est je suis vieux 🙈) windows me gonflait déjà et je cherchais une alternative.
Un pote qui bossait à San Francisco me vendez déjà du rêve avec Apple : ce fut le début du divorce avec ma banquière.

(Utilisation quotidienne de Linux en serveur depuis toutes ces années)

avatar CorbeilleNews | 

@Apollo11

On a l'impression d'entendre un gamin

avatar Apollo11 | 

Merci pour votre commentaire élogieux.

avatar CorbeilleNews | 

@Apollo11

C'est mieux. Sincèrement on avait l'impression que vous jouiez a qui a la plus ...

avatar Hertzfield | 

@macinoe

De ne pas avoir besoin de faire des VM à gogo et de faire tourner tous types de softs sous Linux.
Antergos <3

avatar CorbeilleNews | 

Se passer des OS limités (verrouillés pour l'utilisateur dans tous les sens), pompes à fric, passoires et dont le respect de la vie privée de l'utilisateur est moyen ...

Rien que cela en fait :)

avatar C1rc3@0rc | 

@ macinoe

D'avoir un fonctionnement des applications Windows quasi-natives sur les Unix (Linux, MacOS, BSD,..)

Y a pas de machines virtuelles, pas d'emulateur. L'application fonctionne quasi comme si elle avait ete compilée pour MacOS.
Dans les cas ou l'application existe pas pour MacOS ou est tres mal portée Wine est tres efficace. C'est gratuit et libre.

La liste des applications supportées est enormes et c'est tres pratiques pour ceux qui ont besoin de faire tourner quelques softs le plus efficacement possible sans quitter leur Mac et passer sur Windows (en VM ou en multiboot)

Le seul inconvenient c'est que meme si les gros jeux par exemples tournent bien, Wine ne fait pas de miracle et on a les performances graphiques d'un Mac sous MacOS, pas un PC gamer sous Windows...
L'autre probleme c'est que comme ca tourne en natif, les virus et malware Windows, aussi tournent en natifs... on est pas dans une VM qui isole l'OS. Donc y a sacrement interet a savoir ce qu'on installe, d'ou va vient, d'avoir un bon antivirus et d'executer les applications Windows dans une session restreinte aux droits d'utilisateurs uniquement, pas en administrateur...

Sinon, voila la liste des applications actuelles: https://appdb.winehq.org/

Accessoirement, ça permet aussi de finir de convaincre les derniers mohicans a passer sur linux...

avatar ideclik | 

@macinoe

Ça permet d’offrir à Linux un panel de softwares malheureusement trop maigre...

Linux propose de loin les meilleurs OS mais les offres logiciels sont incohérentes avec les (mes) besoins actuels.

avatar DarthThauron | 

@ideclik

Le panel n'est pas si maigre... loin de là. Moi je n'utilise plus macOS mais Linux et pour mon usage privé ou Pro, rien ne me manque.

avatar ideclik | 

@DarthThauron

Il (me) manque des remplaçants à :
- After effect
- Lightroom (ok darktable peut faire le job)
- Photoshop ou Affinity Photo
- Illustrator ou Affinity Designer

Affinity avait annoncé il y a quelques temps travailler sur une version Linux avant de faire machine arrière...

Le jour où je trouve des remplaçants, je migre vers Linux les yeux fermés et sans la moindre hésitation !

avatar DareMac | 

Ha! Ha! Tu vas attendre très longtemp!

Et tu oses parler de troll poilu à un autre?

avatar ideclik | 

@DareMac

Ça fait déjà presque 20 ans que j’attends sur MacOS, ne t’inquiètes pas, je ne suis plus à quelques années...

Les critiques sont surprenantes, ce sont généralement les utilisateurs Windows qui crachent sur Linux. Je ne comprends pas cette amertume alors que macOS et Linux partagent les mêmes bases UNIX. A moins que vous ne fassiez un raccourci bien trop rapide linux = Android = anti Apple

Pour rappel, les parts de marché des systèmes d’exploitation de bureau sont presque identique entre Linux et macOS.
(Chiffres Net Applications)

avatar lepoulpebaleine | 

@ideclik

————————————————————
Pour rappel, les parts de marché des systèmes d’exploitation de bureau sont presque identique entre Linux et macOS.
(Chiffres Net Applications)
————————————————————

En revanche pour les serveurs il me semble bien que Linux (et les différents Unix) sont ultra-majoritaires.

J’ai même entendu dire (mais c’est peut-être faux) que les les serveurs de Microsoft tourneraient la plupart sous Linux !

avatar DareMac | 

@ideclik

Je lisais une entrevue avec le créateur de Mandrake Linux, Gaël Duval (qui se lance dans un nouveau projet, Eelo, pour téléphone mobile, basé sur Lineage OS) et il disait qu'à l'époque il espérait surpasser Windows. Maintenant, il dit : « J’ai bien compris que proposer The Gimp à la place de Photoshop, ce n’était pas possible. »

https://www.numerama.com/tech/319711-20-ans-apres-mandrake-linux-gael-du...

Et maintenant, on espère que Adobe CC va marcher sur Linux grâce à des manipulations dans le Terminal et une version staging de Wine. Bon courage.

avatar ideclik | 

@DareMac

Sur ces points nous sommes d’accord...
The Gimp n’est pas taillé pour remplacer Photoshop (tout comme pixelmator ne remplacera à priori jamais Photoshop)

Les solutions peuvent venir directement d’adobe (qui a fait une récente démonstration sur Ubuntu) ou de société comme Affinity qui ont laissé planer un doute sur un portabilité Linux.

En ce qui concerne WINE, ça reste bien évidemment du bricolage avec des softwares aussi puissants et tant que le rendu ne sera pas équivalent à une solution macOS ou Windows, je ne vois pas trop le but de switcher. Remarque, il y a bien des gars qui jouent sur macOS...

Maintenant, et objectivement, je ne comprend pas le frein de adobe (ou Affinity) pour un portage complet ?
Linux se développe, ce ne sont plus des journées à jouer avec le terminal, l’OS est clean et lisible et les Pro, abandonnés par Apple, cherchent majoritairement des solutions...

avatar DareMac | 

@ideclik

Ubuntu a plus ou moins abandonné le desktop en laissant tombé Unity. Ils se concentrent sur les projets payants, en vue d'attirer des investisseurs. Alors, je ne sais pas trop ce que l'avenir de la version desktop de Ubuntu sera. Et je suppose que Adobe non plus.

Sinon, développer pour Linux, ça doit être assez compliqué avec la diversité des distributions et manières de fonctionner. Et le marché très restreint.

avatar BeePotato | 

@ ideclik : « Les critiques sont surprenantes, ce sont généralement les utilisateurs Windows qui crachent sur Linux. Je ne comprends pas cette amertume alors que macOS et Linux partagent les mêmes bases UNIX. »

C'est sans doute parce qu'il n'y a que cet héritage unixien qui soit commun entre Mac OS et les Linux et qu'il est toujours un peu irritant de voir quelqu'un déclarer que tout le reste (au-dessus de la couche Unix, donc) est d'un niveau équivalent dans tous ces OS (alors que ce n'est pas du tout le ressenti qu'a un utilisateur de Mac OS en essayant les divers environnements de bureau disponibles pour les Linux).

« Pour rappel, les parts de marché des systèmes d’exploitation de bureau sont presque identique entre Linux et macOS. »

La dernière fois que j'ai jeté un (rapide) coup d'œil à des chiffres sur ce sujet, ça parlait plutôt de 2 % pour les Linux et 8 % pour Mac OS. Est-ce que ça a vraiment changé tant que ça depuis ?

avatar ideclik | 

@BeePotato

« il est toujours un peu irritant de voir quelqu'un déclarer que tout le reste (au-dessus de la couche Unix, donc) est d'un niveau équivalent dans tous ces OS (alors que ce n'est pas du tout le ressenti qu'a un utilisateur de Mac OS en essayant les divers environnements de bureau disponibles pour les Linux). »

Vu les problèmes actuels sur macOS, je dirais qu’il en manque encore un peu pour arriver au niveau de stabilité de Linux 😜

...c’est bon je déconne ✌️

avatar BeePotato | 

@ ideclik : « ...c’est bon je déconne ✌️»

Ça vaut mieux, étant donné que vu la tournure de ta phrase, on comprend que ce qu'il manque à Mac OS pour arriver au niveau de Linux, c'est encore plus de problèmes. Pas très flatteur. ;-)

avatar ideclik | 

@BeePotato

En effet, après relecture, ça porte à confusion...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR