Les logiciels 32 bits n'auront plus leur place sur le Mac App Store en juin [màj]

Mickaël Bazoge |

Les applications 32 bits sentent le sapin chez Apple. Elles n'ont déjà plus droit de cité depuis iOS 11, et ce sera bientôt le cas avec macOS. Apple a prévenu à plusieurs reprises ces derniers mois que High Sierra serait la dernière version du système d'exploitation à accepter les logiciels 32 bits « sans compromis ».

La première bêta de macOS 10.13.4 va plus loin : à l'instar d'iOS, macOS affiche une fenêtre d'alerte quand un logiciel « peut affecter la performance du Mac ». Cette boîte de dialogue prévient aussi que le développeur doit mettre à jour son application afin d'en « améliorer sa compatibilité ».

En revanche, et à l'inverse d'iOS, il n'y a pas (on ne l'a pas vu du moins) d'endroit dans les préférences système qui liste les applications 32 bits présentes sur le Mac.

La pression est maintenant sur les épaules des développeurs. Apple explique en effet qu'à compter du 31 janvier, les nouveaux logiciels destinés au Mac App Store devront supporter les systèmes 64 bits ; à partir de juin prochain, ce sont les mises à jour et les applications existantes qui devront y passer à leur tour.

Pour tous ceux qui distribuent leurs logiciels en dehors de la boutique d'applications, le constructeur conseille fortement de livrer des binaires 64 bits « pour s'assurer que les utilisateurs puissent continuer à se servir des logiciels sur les prochaines versions de macOS ».

Les développeurs pourront utiliser Xcode 9.2 ou la première bêta de Xcode 9.3 disponible depuis aujourd'hui pour compiler leurs apps en 64 bits. Dans Xcode 9.3 — qui prend en charge par défaut les logiciels 64 bits —, ils trouveront un nouvel outil de diagnostic à cet effet.

Mise à jour — Pour connaître les logiciels 32 bits présents dans votre machine, il suffit de se rendre dans l'app Informations système, puis Applications (merci Dwigt).

Cliquer pour agrandir

avatar gela | 

Non non, il n'y a pas d'obsolescence programmée, non non...

avatar Nico S | 

@gela

En même temps, les processeurs 64-bit, c'est en standard depuis quoi... 2003-2004 ?

avatar Link1993 | 

@Nico S

C’est arrivé avec les G5. Mais c’est mi 2007 (2008 ?) que tous les étaient bien capables de tourner à 100% en 64bit. Sinon, un cpu 64bit sur tous les macs, c’était 2006, avec l’arrivée des MacBook et MacBook Pro et mini. (Les iBook et PowerBook comme les minis avaient encore un G4).

Bon, ça fait quand même plus de 10ans, mais c’est pour ceux qui veulent savoir un peu plus ^^

avatar C1rc3@0rc | 

@Link1993

«C’est arrivé avec les G5. Mais c’est mi 2007 (2008 ?) que tous les étaient bien capables de tourner à 100% en 64bit. Sinon, un cpu 64bit sur tous les macs, c’était 2006, avec l’arrivée des MacBook et MacBook Pro et mini. (Les iBook et PowerBook comme les minis avaient encore un G4).
Bon, ça fait quand même plus de 10ans, mais c’est pour ceux qui veulent savoir un peu plus ^^
»

Merci de rappeler tout cela.
Eh oui le G5 était déjà un processeur 64bit, une avancée qui aura été mise en attente le temps qu’Intel arrive passer toute sa gamme en 64bits aussi (enfin toute, non, les Atom ont mis des années a adopter les 64bits, mais fort heureusement ces processeurs ne sont jamais entrés dans un Mac ni un Device - quoique si Ive avait voulu remplacer le Macbook Air plus tôt il aurait pu utiliser un Atom avant son remplacent, le Core-M…)

Ceci dit, on est bien sur une manoeuvre d’obsolescence programmée avec ce rejet des applications 32bits. Rien techniquement ne justifie cet abandon: un processeur 64 bits sera toujours aussi capable de faire tourner les applications 32 bits comme c’est le cas aujourd’hui!!!

Bref, le piège du Mac App store se referme un peu plus encore et il va falloir faire des archivages sérieux pour tous les soft qu’on a payé et qui vont devenir inaccessibles définitivement. Parce que lorsqu’on va devoir réinstaller MacOS, sans archive, tous ces softs ne seront plus récupérables (sauf si l’éditeur a la bonne idée de les mettre en ligne sur son site…)

Le Mac devient un peu plus fermé…

avatar mimot13 | 

@C1rc3@0rc

"Ceci dit, on est bien sur une manoeuvre d’obsolescence programmée avec ce rejet des applications 32bits" : oui et on peut se demander pourquoi Apple se complique la vie avec ça..?

Le fait de garder les versions 32 bits d'applis coûtent si cher que ça sur leurs serveurs. certainement non, mais Apple a toujours voulu tout simplifier et lisser au maximum. Typiquement la sortie des MBP 2016 avec un seul connecteur USB-C, pour un prix qui lui n'était pas vraiment minimaliste d'ailleurs ?

"Le Mac devient un peu plus fermé…" : vrai aussi, "mais en même temps" (non, je ne suis pas le président..!) le but d'Apple n'est pas de pouvoir permettre aux utilisateurs, avertis, experts ou non, de bricoler mais d'offrir à l'utilisateur lambda (client par excellence pour Apple) un système simple et convivial qui réponde à ses besoins "d'utilisation" au sens "tâches à accomplir" et non au sens "applications personnalisées". Je pense qu'Apple veut vraiment aller dans cette direction, ce qui explique cette impression de fermeture de plus en plus manifeste.

avatar KrummenHacker | 

@gela

L’obsolescence programmée c’est quand un fabriquant te force à acheter du nouveau matériel. En l’occurrence, supprimer le support 32 bits, ça te pousse plutôt à conserver ton système actuel, tout le contraire de l’obsolescence programmée.
Mais je comprends bien que pour une personne sans capacité de jugement personnel, ça fait du bien de crier les slogans à la mode.

avatar DVP | 

Oui mais comme Apple n'assure pas le suivi logiciel des vieux materiel (plus de mise à jour de securité) ben tu es bien obligé de le renouveller.

J'ai une sonde de calibration d'ecran.
Malheureusement, son logiciel ne fonctionne que sous Yosemite, pas plus haut.
Parce que la sonde a été remplacée par un nouveau modele, et qu'il n'y a plus de nouveaux drivers.

Sur mac, je n'ai pas d'autre choix que de changer de sonde.
Sur windows, et bien ma sonde achetée du temps de Vista marche toujours sous Windows 10

Meme chose pour mon vieux scanner, qui depuis 10.7 ne fonctionne plus sous mac, mais tourne toujours tres bien sous W10

On nous vend les macs comme durant plus longtemps, mais dans la réalité, ce sont les PC qui sont utilisable plus longtemps.

En entreprise tu as parfois de vieux logiciels maison qui ont couté tres cher et qui marchent tojours tres bien.
Les adapters aux nouveaux standard couterai tres cher aussi, pour un gain quasi nul en terme de productivité.
Donc on les utilise toujours...

Ca explique en partie pourquoi le mac ne percera jamais vraiment en entreprise: on ne peut pas lui faire confiance sur la durée.

avatar PiRMeZuR | 

@DVP

As-tu essayé Vuescan pour utiliser ton scanner avec les dernières versions du système ? Dans mon souvenir, ça avait résolu le problème.

avatar jojo5757 | 

@DVP

Exactement. J'ai moi aussi un scanner Canon qui marche très bien mais plus de driver mis à jour. Ça marche en bidouillant encore sous el capitan mais ça ne fonctionnera plus si j'upgrade. Mais je ne changerai pas de système. A contrario il tourne très bien sous Windows 7 et 10. Cherchez l'erreur...

avatar byte_order | 

> Cherchez l'erreur...

L'erreur c'est de croire qu'en achetant du matériel chez un fabricant qui pense que l’hétérogénéité et l’interopérabilité est contraire à ses intérêts financiers en espérant qu'il n'y aura pas de problème lié à l’hétérogénéité et d'interopérabilité avec ces achats.

Et comme ce fabricant ne fabriquera jamais lui même la totalité des accessoires matériels qui peuvent être utiles, l'option d'acheter tout que chez lui n'est pas possible non plus.

Reste donc de réaliser que pour éviter ces problèmes, il faut faire des choix qui embrassent le besoin d’hétérogénéité et d'interopérabilité.

Et donc cesser d'adhérer au doux rêve d'un monde merveilleux où tout fonctionne parce que tout est fait par la même personne et ouvrir les yeux pour voir qu'en fait c'est surtout le rêve de cette personne de vous forcer à acheter *tout* chez lui qui se cache derrière cette utopie marketing.

avatar hogs | 

Effectivement, mais comment faire un choix pertinent ?
A l'achat, le gentil fabriquant annonce supporter un certain nombre d'OS à partir de diverses version. Il est impossible à ce moment là de préjuger quelle branche d'OS va être mise de côté par celui-ci lors de la survenue d'une mise à jour de l'OS.

Lorsque on a un parc matériel hétérogène (OSX + WIN), on s'attend à un support égal sur les famille d'OS supportées.

Mon expérience personnelle m'a amené à ne consider le matériel sous OSX que comme périphérique à mon architecture windows pour des question justement de pérénnité dans le temps. Si l'analogie est permise, le matériel WIN est apparenté à la bonne vieille voiture familiale multiusage et pérenne et le matériel OSX au coupé cabriolet pour se faire plaisir et que l'on sait ne pas pouvoir être durable.

Même expérience avec un scanner Canon qui ne supporte ni WIN 10 ni OSX HS. Mais après presque 10 ans d'usage, je peux l'accepter même si ce n'est surement qu'une décision commerciale de la marque et non une problématique technique.

avatar byte_order | 

> Effectivement, mais comment faire un choix pertinent ?

Comme souvent, par l'expérience.
Et apprendre de ses erreurs. En l'occurence, ne pas mettre tous ces oeufs dans le même panier. Cela ne garanti en aucun cas qu'aucun oeuf ne sera casser, mais cela garanti nettement plus que tous ne le seront pas en même temps.

La diversité est une puissante solution contre les crises à large échelle.

Mais évidement, les commerciaux, eux, vous expliqueront toujours qu'ils ont toutes les réponses et que le mieux c'est de tout achetez chez eux.

Coté Canon etc j'ai fait malheureusement la même expérience avec un vieux scanner de marque Epson, le support n'est pas très perenne. Il se trouve que je suis utilisateur de Linux également (et majoritairement), qui, lui, à encore le support des vieux scanners, j'ai donc pas eu à le jeter immédiatement.

Y'a quelque chose d'ironique à ce qu'un produit jamais officiellement supporté par son fabricant sous un OS tiers soit mieux supporté durablement sous celui-ci...

avatar BeePotato | 

@ byte_order : « Coté Canon etc j'ai fait malheureusement la même expérience avec un vieux scanner de marque Epson, le support n'est pas très perenne. Il se trouve que je suis utilisateur de Linux également (et majoritairement), qui, lui, à encore le support des vieux scanners, j'ai donc pas eu à le jeter immédiatement.
Y'a quelque chose d'ironique à ce qu'un produit jamais officiellement supporté par son fabricant sous un OS tiers soit mieux supporté durablement sous celui-ci... »

Il est fort probable que le support de ce scanner sur Linux soit assuré via SANE.
Or SANE est également disponible pour Mac OS, où il est utilisé régulièrement pour pouvoir utiliser des scanners dont les pilotes n'existent pas ou plus (faute de mise à jour par le fabricant).

Il est donc possible que ton scanner soit encore utilisable sur Mac, via la même pile logicielle que sur Linux.

avatar pagaupa | 

@hogs

C'est effectivement l'approche d'une entreprise soucieuse des coûts engendrés par le mac.
Chez nous on le limite au service éditions et à la photothèque.

avatar pagaupa | 

@byte_order

Un peu de lucidité fait un bien fou!
Ce résumé de la philosophie Apple est parfait même si j'ai été parmi les victimes.
On est d'autant plus atteint qu'on a été plumé pour ce rendre compte qu'Apple vit les mêmes travers que Microsoft, rançon de la gloire probablement ou dépassé tout simplement...

avatar Dwigt | 

On peut trier la liste des logiciels suivant qu’ils soient 32 ou 64 bits dans Informations système.

avatar umrk | 

encore mieux, oui !

avatar Mickaël Bazoge | 
Ah c'est juste, je n'y avais pas pensé. Merci !
avatar harisson | 

@Dwigt

Si on est adepte du Terminal il y a aussi l'application 'file' qui indique la nature 32 ou 64 bits de l'application.

avatar umrk | 

On trouve sur ce site un moyen de rechercher les applis 32 Bits sur son Mac (c'est en anglais, il faut savoir traduire ...). J'ai fait l'essai, cela semble marcher.

https://apple.stackexchange.com/questions/289195/how-can-i-find-out-which-mac-apps-are-32-bit

avatar Link1993 | 

@umrk

Il reste encore 2-3 applications Apple en 32bits... Ça montre mal l’exemple du coup ! ?

avatar umrk | 

Je vois : InkServer (?), Lecteur DVD & iWeb. Rien de dramatique (sauf iWeb, qui me manque, car j'avais fait mon site web (www.umrk.fr) avec, et j'ai la flemme de tout recommencer (et je n'ai pas envie de me palucher du html ...) ...(mais cela fait longtemps que j'ai fait une croix dessus).

Pour Lecteur DVD, c'est cohérent : Apple se place dans un monde de contenus dématérialisés, cela ne date pas d'hier. iWeb, ils ont depuis longtemps renoncé à le faire vivre (et à héberger les sites de leurs clients, c'est un choix ....).

Mais l'essentiel, c'est que LibreOffice soit 64 Bits (c'était mon plus gros souci .........bravo aux développeurs). Bien sûr j'attends qu'ils tirent parti du multicoeur, mais cela avance au rythme d'un projet coopératif, que les râleurs contribuent donc ...).

avatar DarthThauron | 

Quelle fumisterie que de prétendre qu'une application 32bits ralentit un OS... ou alors cet OS est programmé avec des moufles... obsolescence... obsolescence... obsolescence...

avatar Dwigt | 

Non, une application 32 bits ne ralentit pas un OS.
En revanche, le fait de devoir conserver en mémoire les versions 32 bits et 64 bits des mêmes bibliothèques y contribue.

avatar melaure | 

Et donc le problème ce n'est pas plutôt le bridage à 16 Go de nombreuses machines ?

Au pire ils pourraient proposer le choix, mais non Apple c'est une dictature numérique, on impose et on en a rien à battre si ça gène quelqu'un ...

Perso je ne changerais plus d'OS, ce sont leurs nouveautés bidons qui sont mortes pour moi !

avatar Mr Bob | 

Merde alors, Antidote est déjà en 64 bits. Les développeurs ne vont pas pouvoir nous la faire à l'envers en nous obligeant à acheter la nouvelle version en ne mettant pas à jour l'ancienne.

avatar PetitGreg | 

Et après la suppression des bibliothèques 32bits x86 de MacOSX, on va avoir encore le droit à un discours comme quoi Apple a optimisé MacOS pour qu'il soit moins volumineux et qu'Apple pense au bien être de ses consommateurs.
Lors de la Keynote d'OS X 10.6, c'était l'argument choc lâché sur scène "un travail incroyable d'optimisations des ingénieurs des systèmes d'exploitation", alors que c'était purement et simplement la disparition de la build PPC de MacOS ! Foutu marketing et discours manipulateurs !

avatar Kestar11 | 

Faut reconnaître que le 64bit date pas d’aujourd’hui.. faut bien y passer un jour ou l’autre non ?
Ceux qui parlent d’obsolescence trouvez un meilleur arguments et je serai d’accord avec vous mais pas là..

Faites un efforts s’il vous plait..

avatar hirtrey | 

@Kestar11

Faut reconnaître aussi que le 64 bits n’apporte rien a 99% des applications sauf à utiliser plus de mémoire.

avatar hogs | 

En tant qu'utilisateur lambda, 32/64 bits, je n'en sens pas l'once d'un effet.

Par contre je trouve relativement scandaleux que, une fois cette décision communiquée par Apple, le mac app store (et c'était aussi le cas pour l'app store...) on puisse acheter en toute bonne foi et sans avertissement aucun un logiciel qui partira à la poubelle à la prochaine mise à jour de l'OS.

avatar byte_order | 

pendant les travaux la vente continue, voyons !

avatar pagaupa | 

@hogs

Bien vu! Comme on peut également acheté un produit en Applestore qui est l'ancienne version sans qu'on te le dise...

avatar pagaupa | 

@Kestar11

Et que penses-tu de la rétroactivité?

avatar Kestar11 | 

@pagaupa
Disons que durant la transition entre une « ancienne » technologie et la nouvelle, c’est important de pouvoir switcher entre les deux

Mais une fois que le 95% des pc que tout le monde utilise quotidiennement est complètement prête pour la nouvelle technologie, je vois pas l’interêt de garder l’ancienne juste pour quelques cas.
Ce discours s’est produit pleins de fois en informatique donc je vois pas pourquoi arrêter de le faire.
On en serait aujourd’hui avec des lecteurs disquettes, cd, usb alors que presque tout passe par internet en téléchargeant..

Forcément ça sera toujours contraignant surtout pour certaines personnes

avatar webHAL1 | 

@Kestar11:
« Mais une fois que le 95% des pc que tout le monde utilise quotidiennement est complètement prête pour la nouvelle technologie, je vois pas l’interêt de garder l’ancienne juste pour quelques cas. »

Je suis entièrement d'accord sur le fait de faire une transition lorsque la vaste majorité n'utilise plus une technologie jugée obsolète (on peut même décider de se lancer avant 95%).

La question ici, selon moi, est : quel pourcentage d'utilisateurs seront pénalisés par l'abandon des applications 32 bits ? Et également : quel bénéfice (pour l'utilisateur) cette transition apportera-t-elle par rapport à une situation où elle ne se ferait pas ?
Et, dans les deux cas, je pense que les réponses font que la transition ne devrait pas se faire avant quelques années. Apple a par exemple maintenu Rosetta pendant longtemps dans Mac OS X, et je n'ai pas l'impression que ça ait été un souci. Que la Pomme pousse pour l'adoption de nouvelles technologies, c'est normal et c'est même sein, mais qu'elle impose des transitions au pas de charge, je trouve ça idiot et contre-productif.

D'autant que, pour la disquette par exemple, il y avait un remplaçant tout désigné et beaucoup plus efficace (la clé USB) et sa suppression permettait un gain d'espace sur les ordinateurs portables.

Cordialement,

HAL1

avatar Artefact3000 | 

Sur mon système, outre l'installateur de Flash, j'ai que 3 autres applications 32 bits, toutes de Apple... InkServer, Lecteur DVD et quicklookd32

avatar Average Joe | 

Moi, il me reste d'anciennes versions de logiciels convertis depuis en 64 bits, et quelques autres que en 32 (dont Flash…) y compris du  : iDVD, lecteur DVD et GarageBand…

avatar Androshit | 

Abusé et obsolescence : ce doivent être les 2 mots magiques que les idiots ont trouvé un jour en ouvrant un dictionnaire. Du coup ils sont fiers de l’utiliser à tout va...

avatar Malum | 

Comme ce sont de bons élèves ils ont continué avec :
Marketing
Foutage de gueule
Moutons
Pigeons
Décérébrés
Fraude fiscale
Marge

avatar pagaupa | 

@Androshit

Et lobotomisé, c'est quoi la définition?

avatar Jean-Jacques Cortes | 

Pour rappel, en 32bits un ordinateur ne gère que 4go de RAM. Un peu léger avec certains logiciels gourmands en mémoire vive comme Photoshop

avatar byte_order | 

L'OS fonctionne déjà en 64bits, même quand le support 32bits est encore disponible.
Les applications en 32bits ne peuvent pas utiliser plus de 4Go, mais le reste des applications, dont l'OS, en 64bits,, si.

avatar pagaupa | 

@Jean-Jacques Cortes

Et alors? La terre entière n'utilise pas photoshop!

avatar curly bear | 

Ouais, ben moi ça me fait bien ch...
J’ai une application, gratuite, utilisée par des dizaines de milliers de personnes, qui tourne très bien en 32 bits et que je n’ai pas le temps de mettre à jour. Je ne la distribue pas par le MacAppStore mais je sens que ce n’est que partie remise pour la rendre inutilisable...

avatar mkg70 | 

Si vous avez les sources, quelles sont les obstacles pour recompiler en 64 bits?

avatar dscreve | 

Le soucis, c’est pas de devoir racheter les logiciels 32 bits en 63 bits, c’est de pouvoir les racheter quand ils ont soit disparus, soit sont passés au modèle de l’abonnement...

avatar Amaczing | 

@dscreve

63 bits tu dois être le seul

Bon courage !

avatar debione | 

Bon ben une raison de plus de ne pas faire de mise à jour...

J'ai du mal à comprendre, c'est quoi le problème pour Apple avec les appli 32 B? Il y a une raison technique? Parce que bon, dans le fond on s'en fout, sauf si il faut passer par le systeme d'abonnement et abandonner certaine licence que l'on avait à vie...

avatar PetitGreg | 

Les applications 32bit existantes obligent Apple à maintenir des bibliothèques 32bit, en parallèle des bibliothèques 64bit, dans son OS nativement 64bit pour qu'elles puissent continuer de fonctionner de manière optimale. Au bout d'un moment, maintenir les 2 types de bibliothèques, 32bit et 64bit, devient couteux en temps de développement humain, et introduit des compromis généralement en défaveur du 64bit pour garder des niveaux fonctionnels comparables.
Après, il est toujours possible de faire comme Microsoft, figé le support de certaines bibliothèques à un certain moment et les gardé dans un coin pour la rétrocompatibilité, c'était le cas pour le 16bit (DOS et Windows 3.1) toujours présent dans les Windows 32bit (le support 16bit est absent des versions 64bit), plus aucun développement mais toujours fonctionnel.
Apple a sa façon de faire, les transitions sont généralement courtes, finissent souvent dans la douleur pour certains (la fin du support PPC, le rapide abandon de Rosetta, les EFI 32 bit sur des machines pourtant 64bit) et font rapidement et arbitrairement table rase du passé.
C'est un peu comme comparer l'intérieur chez les gens, chez certains, c'est tout vide et design (Apple), ils ne peuvent pas faire énormément de choses, mais ils le font très bien. Chez d'autres, c'est bourré de trucs divers et variés (Microsoft, Linux), ils peuvent faire énormément de choses, mais pas forcément toujours de manière optimale.

avatar byte_order | 

> C'est un peu comme comparer l'intérieur chez les gens, chez certains, c'est tout vide et design
> (Apple), ils ne peuvent pas faire énormément de choses, mais ils le font très bien.

Euh, tout n'est pas parfait, malgré l'absence de certains features qu'ils ont choisis de virer rapidement ou de ne jamais adopter carrément.

Cela peut être tout vide sans pour autant être design, tout comme cela peut être design sans pour autant sembler vide. Nuance.

> Chez d'autres, c'est bourré de trucs divers et variés (Microsoft, Linux), ils peuvent
> faire énormément de choses, mais pas forcément toujours de manière optimale.

Mais pas forcément *tout* toujours de manière optimale.
Nuance, là aussi.

Entre avoir certaines fonctions en mode dégradé et ne pas en avoir du tout, c'est pas la même approche en effet.
Y'a un côté élitisme dans cette position, une sorte de refus d'être moyen sur certaines fonctionnalités, c'est soit tout est parfait soit rien.
Ce qui n'empêche nullement ce prétendu parfait d'être assez moyen parfois, quand même.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR