Upthere : le service de stockage dans le nuage de Bertrand Serlet se dévoile enfin

Mickaël Bazoge |

En mars 2011, Bertrand Serlet quittait Apple. Le chef d'orchestre d'OS X (ou Mac OS X comme on disait à l'époque) avait rejoint Steve Jobs chez NeXT en 1989, puis il avait été de toutes les versions du système d'exploitation. Après une année sans nouvelles, Serlet est revenu dans l'actualité avec l'annonce de la création d'une start-up avec d'autres anciens d'Apple, Upthere, qui se fait fort d'exploiter le nuage. Et depuis… rien, ou pas grand chose.

Les choses ont commencé à bouger sur ce front, puisque le site de l'entreprise a été mis à jour avec une profession de foi tout entière dédiée à la gloire du nuage informatique. La page d'accueil annonce rien moins qu'une nouvelle ère de l'informatique qui va « émerger du nuage ». Upthere explique que le cloud est « plus fiable, extensible, accessible et abordable ». Il nous connecte à nos amis et nos familles, il peut mobiliser une énorme puissance de calcul… La start-up a bâti une nouvelle plateforme dans le nuage dont la mission est « d'enrichir et de partager nos vies numériques ».

De jolis mots qui cachent un service de stockage de contenu dans le nuage. D'après The Verge qui a obtenu quelques confidences, Upthere a mis au point un nouveau moyen de sauvegarder, stocker et organiser les fichiers, avec une attention toute particulière pour les métadonnées pour permettre une recherche des documents plus rapide.

Deux applications sont proposées en bêta-test (il est possible de s'inscrire sur le site pour participer au programme). La première, Upthere Camera (pour iOS, OS X et Android) téléverse ses photos dans le nuage ; on peut partager un dossier avec des amis ou la famille afin qu'ils enrichissent l'album. Upthere Home, l'autre app, est un navigateur où l'on organise les documents stockés dans le cloud. Elle se présente sous la forme d'onglets : le premier permet de consulter ses photos, le second ses fichiers musicaux, le troisième ses documents bureautiques (pas d'édition pour le moment).

Tout cela nécessite d'être connecté constamment à internet, ce qui est encore loin d'être une réalité. Les apps d'Upthere peuvent conserver des documents en cache, mais la problématique est la même que pour Apple Music, Google Drive, Dropbox et tous les services dans le nuage. La société ne précise pas non plus ses offres de stockage : les bêta-testeurs pourront évidemment utiliser le service gratuitement, mais on ignore la dotation par défaut. Espérons que l'offre d'Upthere ira plus loin que la concurrence, mais de ce qu'on peut en lire à l'heure actuelle, ce n'est pas encore tout à fait le cas.

avatar odemeusy | 

Beta demandé...

avatar ovea | 

"ère de l'informatique qui va « émerger du nuage » "

Whouhaaa !
Les gars sont bien dans la ligne dure actuelle de soumission de l'utilisateur à l' obscurantisme

avatar codeX | 

Whouhaaa !

Accrochez vous, Don Quichotte arrive.

avatar KorE | 

Encore de la com' :)

avatar ccim12 | 

Comme je ne me sers pas du nuage informatique ,je ne me sens pas concernée par ce genre de choses

avatar switch | 

Ce qui sort du modem vers l'internet n'est tout simplement plus sous notre contrôle, que le "nuage" (alias centre de données) soit situé près de chez soi ou dans un autre pays. C'est simple à comprendre: ZERO contrôle possible, alors que chez soi c'est quand même plus simple et plus rapide.
Et il est très simple de se faire son cloud perso à l'aide d'un simple ordinateur et du partage de fichiers (pour commencer), accessibles depuis n'importe où avec une simple connexion internet.
Mais pour certains usages, le cloud reste quand même chouette (archives froides (chiffrées bien sur)), à condition d'avoir au minimum du VDSL, sinon, les débits en upload sont bcp trop lents pour envisager la moindre productivité.

avatar tbr | 

Quand les nuages sont trop bas, on appelle ça du brouillard et en terme de baratin, on va finir sans doute par se planter dans le décor.

Je vais créer une start-up de dimension galactique. Elle se nommera F.O.G., comme F*ck Off Guys (vu que je finirai par me barrer avec la caisse quand j'aurai compris que vos données sont perdues).
> quelqu'un pour y perdre son argent ?

avatar r e m y | 

lance un projet KickStarter!

avatar tbr | 

@r e m y :
Ah, si je n'étais pas si naïvement honnête...

avatar marc_os | 

Existe-t-il des systèmes où on peut choisir l'hébergeur pour le stockage ? Par exemple les hébergeurs proposent des solutions avec WordPress et autres outils intégrés. Ils pourraient aussi offrir une option "DropBox".
Ce qui amène la question : Existe-t-il des solutions open-source ?

avatar Yuku | 

@marc_os :
Oui, OVH propose par exemple une distribution ownCloud basée sur une debian.
Mais ownCloud peut tourner sur quasi n'importe quoi en fait.
J'utilise ça depuis plusieurs années, et je suis ravi.

avatar le ratiocineur masqué | 

Seafile, arkOS, Amahi (le dernier s'éloigne un peu du sujet)...

avatar marc_os | 

@Yuku :
Merci pour la réponse !
(Mais OVH ce sera sans moi)

avatar Yuku | 

@marc_os :
Comme je le disais, ça peut marcher avec n'importe quel hébergeur (selon conf mini de Apache/Php/Mysql classique), mais ce ne sera pas "clés en main".
Comme évoqué au dessus, Seafile est chouette aussi, mais un peu moins fonctionnel pour moi (pas de sync CardDav et CalDav entre autres).
Bref, y'a du choix, pourvu de se donner un tout petit peu de mal pour l'install/config.

avatar Yuku | 

@marc_os :
D'ailleurs je me demande si Online (Dedibox) ne propose pas aussi une distrib ownCloud...

avatar brunitou | 

Depuis Dropbox il n'y a aucune révolution dans ce genre de services. Maintenant ce sont les prix et la qualité de l'application client qui font la différence. Dropbox reste excellent mais trop cher (pas d'offre "entrée de gamme").

A la limite, le cloud en bittorrent était un nouveau souffle, mais à suivre...

CONNEXION UTILISATEUR