Éditeur de sites : Sparkle 1.1 devient plus complet et pratique

Nicolas Furno |

Sparkle [1.1 /Démo – US – 69,99 € – OS X 10.9 - River SRL] est un logiciel qui permet de créer un site web sans taper la moindre ligne de code. Contrairement à la majorité de ses concurrents, ce logiciel part d’une page vraiment vide et fonctionne comme un outil de mise en page traditionnel : on ajoute librement les images et les blocs de texte sur les pages. Il n’y a pas de thème imposé, ce qui permet de faire vraiment ce que l’on veut.

L’une des nouvelles fonctions de Sparkle 1.1 : les galeries photos. Cliquer pour agrandir

En contrepartie, certaines fonctions automatisées proposées par les concurrents de Sparkle n’étaient pas aussi simples à réaliser avec ce logiciel. C’était le cas, avec la première version, pour les menus et les galeries d’images, deux fonctions qui ont justement été ajoutées avec la 1.1, désormais disponible. On peut ajouter un menu à son site et il sera mis à jour automatiquement au fur et à mesure que l’on ajoute des pages. On peut également insérer une galerie composée de plusieurs images et dans un cas comme dans l’autre, le logiciel propose toutes les options imaginables.

Vous pouvez ainsi choisir de masquer certaines pages dans le menu, ordonner les pages librement et même ajouter des liens externes (vers un autre site, par exemple). Sparkle permet aussi de proposer des galeries photo avec miniatures ou non et on peut utiliser cette fonction pour un diaporama automatisé, si on le souhaite.

Réglages de menu dans Sparkle 1.1 : ici, on a choisi de ne pas synchroniser le menu avec les pages créées au fur et à mesure, mais il suffit de cocher une case pour inverser ce comportement. Cliquer pour agrandir

D’autres éléments peuvent être ajoutés dans les sites créés avec Sparkle, à commencer par une carte Google Maps où l’on peut indiquer l’adresse sans s’inquiéter des coordonnées et que l’on peut mettre en forme en utilisant un style différent (fourni par SnazzyMaps). Vous voulez intégrer une timeline Twitter ou un tweet ? C’est possible avec cette mise à jour qui ajoute aussi la possibilité de créer des formulaires simples (champ de texte et bouton d’envoi), mais qui laissent entrevoir de nouvelles possibilités.

Ce n’est pas tout pour cette mise à jour optimisée pour Yosemite et qui corrige aussi de nombreux bugs, tout en améliorant ses performances. Sparkle savait déjà générer des images Retina @2x, le logiciel va plus loin en générant aussi des images @3x pour l’iPhone 6 Plus et les futurs produits avec une résolution suffisante. Pour les utilisateurs plus avancés, la possibilité de définir manuellement des métadonnées sera utile pour les questions de SEO et on peut aussi insérer du code « embed » (par exemple, une vidéo) que l’on peut ensuite modifier.

Réglages liés aux cartes : ici, on a une carte en pleine taille et avec un thème spécifique. Cliquer pour agrandir

Avec cette mise à jour, Sparkle confirme sa place de vraie alternative face aux ténors du genre. Même si le logiciel n’est pas aussi complet qu’un RapidWeaver, ni aussi pointu qu’un Macaw, il est à la fois simple et puissant et permet de réaliser un site statique très rapidement. Vous pouvez l’essayer gratuitement avant achat avec la version de démonstration proposée sur le site de l’éditeur, une license coûtant ensuite 70 €, uniquement sur le Mac App Store.

OS X Mavericks est indispensable pour ce logiciel qui est encore uniquement proposé en anglais, mais qui est sur le point d’être traduit en français. L’éditeur nous a confié que la traduction était prête et qu’elle fera partie de la prochaine mise à jour mineure. A priori, Sparkle sera en français très prochainement, peut-être même dès la semaine prochaine.

avatar joneskind | 

Je suis en train de le tester.

Cette mise à jour est bienvenue, mais je trouve que 70€ c'est quand même assez cher. D'ailleurs il me semble bien qu'il était moins cher avant. Je l'ai acheté pour 35€ il me semble. En tout cas c'est prometteur. Même s'il manque tout de même quelques fonctions simples comme la possibilité de faire un menu fixe dans la page. En tout cas c'est agréable de pouvoir générer un site complet et de qualité en quelques clics. C'est typiquement le genre d'outil parfait pour une petite PME qui veut se monter un site statique à moindre frais, mais avec une élégance minimaliste évidente. Par contre, on sent quand même venir la mort du codeur...

avatar nono68200 | 

@joneskind :
Euh ca ne remplacera jamais un vrai codeur... Un logiciel de ce type ne fait pas le quart de ce qui est possible en codage. Mais c'est bien pour ceux qui veulent un petit site tout simple statique, et qui ne veulent pas forcément payer quelqu'un pour le faire.

avatar joneskind | 

@nono68200

Je sais bien qu'on est fort loin d'exploiter l'ensemble des possibilités du code avec un utilitaire comme celui là, mais je pense qu'à l'image d'un iWork il répond excessivement bien à certaines problématiques d'usage assez commune. Sachant que c'est un outil qui va certainement beaucoup évoluer dans sa forme et son contenu, on peut imaginer qu'il va offrir de plus en plus de possibilités.

Un truc qui peut paraître tout con et évident pour un développeur web ou même un habitué de Wordpress, c'est la possibilité de prévisualiser son site en temps réel. C'est fou comme ça peut tout changer dans la tête des gens. Parce que rien que cette étape de mise en ligne - ou en local - est très abstraite pour beaucoup de monde.

Maintenant on parle de site statique donc forcément il n'est pas question de faire le site d'achat en ligne d'un supermarché, mais je suis sûr qu'un artiste pourrait faire du bon boulot avec ça, pour vendre ses pièces et faire sa promotion.

avatar Nicolas Furno | 
@ joneskind : 35 €, c'était le prix du Black Friday, 70 € c'est le prix normal. :-) Pour le menu, tu veux dire l'équivalent en CSS d'un positionnement absolute ? Je ne crois pas que ce soit encore possible en effet, mais je suis sûr que ça viendra.
avatar oomu | 

"Par contre, on sent quand même venir la mort du codeur..."

hein quoi ? bon, ok, je vais monter au gouvernement, on va vous le taxer votre logiciel, pfiulala.

-
non, en réalité, plus une technologie se banalise plus elle devient accessible et moins la pression d'avoir un professionnel se justifie

mais dans le MEME temps plus se complexifie les attentes, les possibilités et la compétition: le professionnel REVIENT.

du coup, le "codeur" doit SUIVRE en même temps la technologie et les NOUVEAUX enjeux.

Ainsi notre Codeur Local n'en est plus à nous pondre des petites pages à la cool comme le font ces logiciels. ha ben ça non

Il développe ce qu'il faut par dessus Wordpress, il fait de la gestion des référencements google etc, configure les communications autour de Twitter et développe des outils pour permettre à notre communication d'exploiter à la fois le web et les autres plateformes

il est Codeur mais + que le Codeur de hier : la technologie se démocratisant, il est monté d'un cran.

-
Pour vous dire, au début des Visual Basic et autre Access (qu'on qualifiait de Langage de 4e Génération hahahaha, enfin je grossis le trait en foutant Access là) revenait la même histoire de "ben alors ? plus besoin de codeur"

halalala.. folle jeunesse qu'on avait...

-
C'est un bon outil pour une pme oui. Tant qu'elle n'aura pas à faire monter en charge son site.

avatar joneskind | 

Je vais ajouter une petite précision.

Disons que c'est le genre d'outil qui rend la technologie accessible au plus grand nombre, et en particulier aux graphistes qui n'ont pas forcément le savoir-faire pour mettre en place des petits sites web.

Quand je parle de la mort du codeur, je parle du codeur dans sa forme actuelle. Pas le codeur en général. Plus simplement, disons que Sparkle est au codeur Web ce que Gutenberg est au moine copiste. On a pas arrêté de faire des bibles - c'est même plutôt le contraire - mais le métier a fortement évolué.

Moi je suis plutôt content de pouvoir faire en 2 heures ce que je faisais en une semaine. Ça me laisse du temps pour travailler sur autre chose.
Le truc le plus agréable c'est de ne plus avoir à m'occuper de la compatibilité avec les différents navigateurs par exemple.

avatar Apollo11 | 

La dernière fois que je l'ai testé, il était impossible, comme dans iWeb, d'aligner du texte sur une image. Poubelle.

avatar pat3 | 

Ça a l'air très séduisant, mais Weebly fait la même chose en ligne, gratos, et tu peux 1) modifier le HTML et le CSS à ta guise, 2) le récupérer dans une archive zip, 3) créer un blog de la même manière. À mon avis, la bonne synthèse entre tous ces trucs WYSIWYG ou proche: un peu de wordpress, un peu de RapidWeaver, un peu d'éditeur de texte, et une live preview…

Pour info, hors de France, il y a un tas de types qui font leur beurre en créant des sites sous RapidWeaver… ça ne veut pas dire qu'ils ne savent pas coder, ils vont juste au plus rapide et code t à la main les trucs les plus subtils.

avatar Neurotron | 

Ça me rappelle Freeway de Softpress. Je me suis arrêté à la version 5, marre des bugs et des incohérences de l'interface.

avatar boris | 

Je trouve qu'il n'est pas du tout inintéressant comme soft, en revanche après un rapide coup d'œil au code généré, question accessibilité ça me paraît complètement à la ramasse.

CONNEXION UTILISATEUR