Macaw, un éditeur de sites qui produit un code propre

Nicolas Furno |

Macaw est un nouveau venu en matière de design web qui fait beaucoup parler de lui depuis sa sortie publique, en début de semaine. Sur le papier, cet éditeur de sites s’apparente à bon nombre de logiciels existants, mais il se distingue par un positionnement unique et surtout par une attention toute particulière portée au code généré. Trop souvent, les éditeurs de cette catégorie produisent beaucoup trop de code, ce qui complique le suivi du projet par la suite, tout en ralentissant souvent le site.

Pensé pour les designers web, Macaw se veut aussi proche que possible de logiciels qu’ils ont l’habitude de manipuler. Tant dans son fonctionnement que par son interface, le logiciel se calque sur Photoshop et autres outils similaires. On retrouve quelques idées de l’éditeur d’images d’Adobe, comme la notion de calques pour organiser les éléments sur la page. La barre latérale qui permet de modifier les attributs de la sélection ressemble fort à ce que l’on connait aussi dans ces outils.

Même si tout est fait pour simplifier la transition, Macaw est un outil aussi puissant qu’il est déroutant pour le débutant. L’interface très simple cache en fait des fonctions avancées qui ne sont pas faciles à deviner et on se sent un peu perdu, au moins dans un premier temps. Il faut dire que l’éditeur a sorti son logiciel sans publier en même temps la documentation, ce qui n’aide pas, assurément. Le potentiel est là pour autant et cette vidéo qui présente les fonctions de base du logiciel en une vingtaine de minutes donne un excellent aperçu de ses capacités. Au passage, notons que cette vidéo a quelques mois et que l’interface a connu quelques ajustements depuis.

Une fois le design de votre site prêt, Macaw peut l’afficher dans un navigateur web et on pourra récupérer le code HTML et CSS pour réaliser l’intégration à un CMS, par exemple. Le concepteur du logiciel a mis beaucoup de soin dans le code généré et il faut reconnaître que sa propreté et sa simplicité surprennent quand on a l’habitude des éditeurs de site concurrents. Chaque page est analysée avec soin pour déterminer le code le plus simple possible et mutualiser au maximum les éléments de style.

Macaw est incontestablement un logiciel très prometteur, mais cette première version aurait bien besoin d’une documentation complète pour simplifier son approche. Quoi qu’il en soit, vous pouvez l’essayer gratuitement pendant 14 jours, avant de payer la licence environ 130 €, tout de même. Un prix élevé, mais ce logiciel s’adresse aux designers professionnels plutôt qu’au grand public. Notons que le logiciel est proposé pour OS X et pour Windows.

avatar Jackdu59 | 

Quelqu'un a testé BoinxTV ?
Vraiment utile pour réaliser des vidéos/effets spéciaux, pour une petite webserie fantaisiste par exemple ?

avatar bugman | 

@ Jackdu59 : Tu t'es planté d'article ! o<$:o)

avatar iapx | 

Je serais l'éditeur, j'intégrerais une passerelle vers Drupal, WordPress, Joomla et quelques autres (ie: Magento mais payant dans ce cas), pour faciliter l'intégration et simplifier le workflow!

avatar Yuku | 

@iapx :
Pourquoi payant pour Magento, qui est tout autant opensource que les 3 autres que tu cites (dans sa version Community) ?
Sinon effectivement ça pourrait être pratique pour créer ou modifier ses templates/thèmes/skins...

avatar Boumy | 

Est-ce que Flux ne propose pas le même genre de qualités? (Sauf que je ne m'en suis jamais sorti avec Flux :) )
http://www.theescapers.com/flux/

avatar Hugo1978 | 

La différence principale de Macaw et Flux, c'est que Macaw a été pensé pour créer des sites fluides. C'est-à-dire que le site va s'adapter automatiquement à la taille de l'écran. Sur Flux, ce n'est pas possible a priori. Si on veut obtenir un site responsif, il faudra intégrer soi-même le CSS qui va avec.
En revanche, le gros avantage de Flux, c'est qu'on a accès au code que l'on peut modifier à sa guise. Macaw ne dispose pas de cette fonctionnalité, ce qui le limite quand même pas mal.
Après je suis d'accord avec le rédacteur: Macaw a un énorme potentiel. Mais d'un autre côté, on sent qu'il s'agit d'une version 1.0. Pas de possibilité de toucher au code, pas de frameworks, pas de widgets, même pas de formatage de texte, pas de hover... Bref, il y a du travail.
Pour en revenir à la comparaison avec Flux, dans l'état actuel, Flux te permettra de faire à peu près ce que tu veux avec quelques connaissances de html et de css. Alors qu'avec Macaw tu seras beaucoup plus limité. Mais pour produire des maquettes ou alors une base à intégrer à la main dans un CMS, c'est déjà pas mal.

avatar Yuku | 

@Boumy :
Je ne sais pas, perso j'ai essayé Flux et je n'y ai rien compris (je viens de Dreamweaver et du code pur)... Pas du tout ergonomique je trouve, mais je n'ai pas creusé plus que ça...

avatar MrSoul | 

Enfin un éditeur qui n'a pas 15 ans de retard. Il paraît jeune, mais il est extrêmement prometteur.

avatar Seccotine | 

Il commence par dire que le logiciel est natif, mais reposer sur HTML/JS (et non, je ne parle pas de ce qu'il produit)...

avatar Boumy | 

Merci pour vos réponses.

avatar Grek0497 | 

Je viens de tester qq heures. Pas mal de bugs et bcp de fonctionnalités manquantes mais l outil est très prometteur et facile à prendre en main.
A réessayer dans qq mois...

CONNEXION UTILISATEUR