Tim Cook passe par Dublin après Florence et Amsterdam

Florian Innocente |
Tim Cook passe par Dublin après Florence et Amsterdam

Tim Cook fait étape en Irlande. Avant de se rendre au siège d'Apple à Cork, il a été reçu par Leo Varadkar, le premier ministre. Peut-être ont-il parlé fiscalité ? À Cork, le patron d'Apple devrait formaliser la création de 1 400 postes, en plus des 6 000 déjà existants. Récemment, Apple a abandonné son projet de construction d'un data center dans l'ouest de l'Irlande, confronté à une fronde de certains habitants. Précédemment, Cook était en Italie et aux Pays-Bas.

Tags
avatar pim | 

Florence, Amsterdam, Dublin, ça fait une boucle autour de la France. Viendra-t-il lui aussi serrer la pince à « Manu » ?

avatar MacGyver | 

qu'on l'arrete et le mette en prison jusqu'a ce qu'il ai payé les taxes
ca montrera que l'Europe se prenne un peu charge (malheureusement, j'en doute)

les USA font de meme et personne ne bronche

avatar oomu | 

il y a un mandat d'arrêt international contre lui ?

Il a enfreint une loi ?

-
ce ne sont pas de simples questions provoc

mon point, encore une fois, c'est que vous avez tort de vous focaliser sur des chefs (jetable par le conseil d'administration)) d'entreprise.

Vous devriez en vouloir aux politiciens de NOS pays (France et les autres membres de l'UE) qui ont progressivement et avec constance mis en place ces régimes fiscaux généreux aux très grandes entreprises et supprimer volontairement du pouvoir aux Etats.

Que cela soit via la vente de part dans des entreprises, ou la perte d'outils fiscaux sur l'investissement national/européen, ou via des limites politiques auto-imposées (règle d'or), ce sont nos gouvernants qui ont mis en place et protégé le monde dont lequel les entreprises vivent.

Et cela ne fut pas un accident: documenté, expliqué, et lentement construit.

Ainsi, que cela soit la flexibilisation des banques, la financiarisation de l'industrie, la sortie de capitaux non imposés par la propriété intellectuelle, tout cela n'est pas un habile méthode de perfides comptables pour passer sous le nez d'un pauvre ministre.

Mais bel et bien un travail concertés et organisés, qu'on peut tous aller lire si on s'intéresse à nos lois, aux débats, traités et archives.

Et on continue.

Bien sur à coup de scandales écologique/fraudes/brevets les états se sont retrouvés un outil pour forcer un retour de profit dans les caisses.

Plus par pression populaire que par réelle volonté politicienne (suffit de voir l'Irlande, qui n'est QU'UN exemple. Sur un sujet similaire qui hélas m'a échappé, la France avait annoncée qu'elle n'exigerait pas un retour d'argent.)

Mais en aucun cas il est question de retoucher le régime fiscal et les accords entre états membres et bloc économique hors de l'UE.

Ni les accords de l'OMC, ni les accords de non double imposition, ni les tribunaux internationaux de commerce (en un sens, ils sont un grand progrès du droit international), ni la fiscalité très pratique autour de la propriété intellectuelle et malgré toutes les rodomontades, aucune des exceptions accordes à l'Irlande ou Pays-bas.

Nous avons du bruit politicien et des procès pour fraude sur moteur diesel pour enfumer le peuple.

Mais si vous voulez, on peut mettre Timmy en taule, le conseil d'administration d'Apple le remplacera en 30s sans sourciller.

avatar Kriskool | 

@oomu

👍🏼👍🏼
La faute à une Europe hypocrite et désunie sur le plan fiscal

avatar Yacc | 

@oomu

Comme presque toujours intelligent et assez juste 👍

avatar Yacc | 

@oomu

« Mais en aucun cas il est question de retoucher le régime fiscal et les accords entre états membres et bloc économique hors de l'UE. »

Il est d’ailleurs intéressant de noter que l’Europe est à ce point démuni sur les questions de fiscalité des états membres, que la procédure concernant Apple et l’Irlande se base sur un requalification d’accords fiscaux souverains en aide d’état déguisées faussant les règles de libre concurrence sur le marché !

La commission n’a strictement aucun pouvoir sur les questions fiscales 🙄

Les possibilités de dumping fiscal au sein même de la communauté sont une des sources d’optimisations fiscales qui dans l’absolu seraient les plus facile à tarir si le état membre voulaient bien voir au delà de leur intérêts propres.

Et en contrepartie, il faudrait évidemment plus de solidarité entre états. Ce n’est pas un hasard si l’Irlande, le Luxembourg et les Pays-Bas ont fait le choix de jouer sur la fiscalité pour faire exister leur économie dans diverses proportions.

Nous ne souffrons pas de trop d’Europe bien au contraire, mais d’un manque de courage pour aller vers un vrai fédéralisme qui devient aujourd’hui, avec la montée des populistes, bien difficiles d’espérer.

Tant d’occasions manquées dans le passé 😔

avatar reborn | 

@MacGyver

Et ces clients qui sont complice de l’évasion fiscale des GAFA.. 🙄 justice ! Justice ! ⚖️

Ils dépensent sans s’inquiéter du sors de leur argent. Moi le premier 🤷‍♂️

avatar Issou la chancla | 

Amsterdam, il n'y est sans doute pas allé pour le quartier rouge.
Donc c'est pour la beuh.

Cook le cuisto va faire des space cakes.

CONNEXION UTILISATEUR