Résultats trimestriels : Microsoft et Alphabet ne s'en sortent pas si mal

Mickaël Bazoge |

La période estivale des résultats trimestriels n'est pas le bain de sang redouté par plusieurs observateurs. Mais il semble assez clair que les grandes entreprises du numérique ont mangé leur pain blanc après deux années de vaches grasses pandémiques.

Alphabet, la maison-mère de Google, et Microsoft ont annoncé leurs chiffres pour le deuxième trimestre et les deux entreprises ne s'en sortent pas si mal même si elles loupent les prévisions des analystes. Du côté de l'éditeur de Windows, on affiche ainsi un chiffre d'affaires de 51,9 milliards de dollars (+12 % par rapport à l'an dernier), pour un revenu net de 16,7 milliards (+2 %).

Microsoft au deuxième trimestre (le quatrième fiscal pour l'entreprise).

Du côté d'Alphabet, on a encaissé pour 69,7 milliards de chiffre d'affaires (+13 % par rapport au deuxième trimestre 2021) pour des bénéfices de 16 milliards (-13 %). La publicité continue évidemment de représenter le gros des rentrées d'argent (40,7 milliards), l'activité infonuagique 6,2 milliards, la pub sur YouTube 7,3 milliards — soit, petite alerte pour la plateforme vidéo, la croissance la plus faible en deux ans.

Les résultats du deuxième trimestre fiscal d'Alphabet.

Pour Microsoft, un des points noirs du trimestre (bien que tout soit relatif) est l'activité de licences Windows pour les constructeurs tiers qui recule de 2 %. Les ventes sur le marché du PC ont baissé d'environ 13 % au printemps sur un an. Toutefois, Microsoft estime qu'il se livre toujours plus de PC qu'avant la pandémie. Le chiffre d'affaires de la gamme Surface progresse de 10 %, malgré l'absence de grosses nouveautés récemment.

Sur le versant de l'activité Xbox, il y a du bon et du moins bon. Le chiffre d'affaires des ventes de consoles est en baisse de 11 % d'une année sur l'autre, et les revenus tirés du contenu et des services flanchent de 6 %. Toutefois, la gamme Xbox a atteint sur l'ensemble de l'année fiscale (qui s'est achevée fin juin) 16,2 milliards, un record. Pour l'anecdote, plus de 4 millions de joueurs se sont adonnés aux délices de Fortnite sur le service Xbox Cloud Gaming où le jeu d'Epic est proposé gratuitement y compris sur iOS.

Fortnite de nouveau jouable sur iPhone et iPad, via Xbox Cloud Gaming

Fortnite de nouveau jouable sur iPhone et iPad, via Xbox Cloud Gaming

Microsoft peut compter sur son activité services cloud et Office, en hausse de 9 %, et sur tout ce qui est Azure (+40 %) et serveurs (+22 %). Même si Alphabet et Microsoft n'ont pas su se mettre au niveau du consensus des analystes, les actions des deux groupes ont progressé (autour de 4 %) dans le vert après la clôture de Wall Street, ce qui dans le marasme boursier actuel est un petit exploit.

Rappelons qu'Apple dévoilera les résultats de son troisième trimestre fiscal ce jeudi 28 juillet.


avatar Glop0606 | 

16 Milliards de bénéfices en trois mois, ç'est super impressionant.
Pour MS, les chiffres en légère baisse de la partie services de la branche Xbox sont quand même plus intriguants. En effet je pense que dedans il y'a le Gamepass, et que donc c'est un service qui stagne alors que ça devrait être une fusée. A voire sur le long terme si le modèle à la netflix est aussi bien adapté aux jeux video (En même temps en 2022, MS a juste sortie 0 jeux AAA, ce qui est un peu un "scandale" au vu du nombres de studios que MS possède).

avatar Adodane | 

@Glop0606

Pas seulement, la vente des jeux tiers serait en baisse aussi après la période COVID bénéfique.
Le gamepass serait toujours en croissance d'après Microsoft.

avatar R-APPLE-R | 

Pour Google c’est simple pour que les résultats soient bons, il suffit de multiplier par 2 ou par 3 les pub un peut partout et surtout dans YouTube c’est ce que j’ai remarqué depuis plusieurs mois et qui m’a fait quitter l’application YouTube pour Safari, 1Blocker, et Vinegar, et depuis que du bonheur 😆

avatar Amaczing | 

Champagne 🍾

avatar marc_os | 

... même si elles loupent les prévisions des analystes

Ah les "analystes" et leur boule de cristal... 🤔
(Des gens qui ne produisent rien que du vent.)

avatar iPop | 

Et pourtant après cela tous les prix augmentent; même Spotify s’en sort pas si mal.

CONNEXION UTILISATEUR