Intel voudrait confier à TSMC ses futurs processeurs pour les graver à 5 nm

Nicolas Furno |

Intel envisagerait de se reposer sur TSMC et sur son processus de gravure à 5 nm pour ses futurs processeurs. Selon DigiTimes, le fondeur voudrait travailler avec son concurrent taïwanais sur sa 14e génération, surnommée « Meteor Lake », qui sera la première à adopter un nouveau format similaire à ce que fait Apple, où plusieurs puces sont rassemblées sur un gros système-sur-puce (SoC). Intel comptait à l’origine sur son propre procédé de fabrication « Intel 4 » à 7 nm, mais il pourrait confier la production à TSMC qui apporterait son expertise et surtout une capacité industrielle plus élevée.

Des météores au-dessus d’un lac, vous l’avez ? (image Beau Rogers (CC BY-NC 2.0)).

DigiTimes note en effet que ce choix pourrait être pris pour assurer des disponibilités suffisantes au lancement, en plus d’améliorer le ratio performances/consommation grâce à la gravure affinée. Symboliquement, ce serait en tout cas un coup dur pour Intel et une nouvelle reconnaissance de l’avance prise dans ce domaine par son rival. Les processeurs Meteor Lake devaient être les premiers gravés à 7 nm et rivaliser avec les processus de fabrication de TSMC, mais peut-être qu’Intel va prendre du retard sur ses plans.

Intel dévoile son plan de relance pour redevenir leader en 2025

Intel dévoile son plan de relance pour redevenir leader en 2025

Les puces Apple sont actuellement gravées par TSMC à 5 nm, mais le fondeur ne va pas en rester là et prévoit de passer à 3 nm autour de 2023 et même 2 nm dès 2024 d’après les rumeurs. Il se disait par ailleurs qu’Intel pouvait également être intéressé par cette production à 3 nm, mais jusque-là, Apple a toujours eu la primeur des nouveaux procédés de fabrication de TSMC et rien ne dit que cela changera.

Intel veut emprunter les capacités de production de TSMC sans froisser Apple

Intel veut emprunter les capacités de production de TSMC sans froisser Apple

Les CPU de la famille Meteor Lake sont quant à eux toujours prévus pour un lancement courant 2023.


Source
Tags
avatar frankm | 

Comment fais-je pour vivre sans mon pc Intel ?
Ah je sais, j’ai mon MacBook Pro.
Oui je suis une bitch.

avatar Ginger bread | 

@frankm
Le MacBook Pro avec puce Intel existe aussi.

avatar cecile_aelita | 

@frankm

Quelqu’un a dit Bitch ? 😅

avatar Amaczing | 

@cecile_aelita

"@frankm
Quelqu’un a dit Bitch ? 😅"

Bitch no. Please do not be the MacG/iGen bitch.

You deserve better 🙏🏻

avatar cecile_aelita | 

@Amaczing

🤣

avatar marc_os | 

@ cecile_aelita

> Quelqu’un a dit Bitch ?

Bitche en Moselle ?

avatar cecile_aelita | 

@marc_os

Non Bitch dans la ville de Melle!
Parce que la bitchamelle…
J’ai honte 😰😰

https://vdr-nation.com/wp-content/uploads/2020/02/vdr38797.jpg

avatar Paquito06 | 

L’Americain qui ne peut plus graver et doit aller voir son “copain” tawainais. Apple fait le contraire et cherche a devenir autonome. On tourne une page.

avatar lmouillart | 

Je ne comprends pas, Apple est fabless.

avatar Calorifix | 

Autonome ? C'est une blague ? Apple est ultra-dépendant. Si demain plus de TSMC, plus aucun processeur Apple. Au contraire d'Intel.

avatar Paquito06 | 

@Calorifix

“Autonome ? C'est une blague ? Apple est ultra-dépendant. Si demain plus de TSMC, plus aucun processeur Apple. Au contraire d'Intel.”

Une dynamique autonome vis a vis de ses fournisseurs depuis des annees, pour de nombreux composants (alu, verre, etc.), pour des raisons de couts evidentes, mais aussi pour maitriser l’ensemble de la chaine de production et ne pas se retrouver comme un con le jour où un fournisseur fait defaut. La puce Silicon est pas la par hasard. On aura un jour une puce built in house dans les iPhone, question de temps. Si demain plus de tsmc, apple ira voir ailleurs, mais elle prepare le coup. Alors qu’intel, c’est leur job, les processeurs, s’ils arrivent plus a faire leur job, ca craint un peu.

avatar Sillage | 

@Paquito06

Pour Intel, on parle de bénéficier de la finesse de gravure de TSMC. Pas sûr que Apple puisse graver si finement du jour au lendemain.
Mais pour en revenir à ce que tu disais, Intel voit une finesse de gravure (5nm au lieu de 7nm pour sa nouvelle gamme) qu’ils ne maîtrisent pas encore.

Je ne pensent pas qu’ils n’arrivent pas à faire leur job, je pense plutôt qu’ils n’ont pas encore acquis le savoir faire nécessaire d’une gravité si fine. Et comme dit dans l’article, profiter d’une capacité de production plus élevée.

avatar Paquito06 | 

@Sillage

J’espere seulement que c’est temporaire pour Intel. On n’aurait pas imaginé une logique pareille y a 20 ans, où Intel ecrasait tout.

avatar Sillage | 

@Paquito06

C’est vrai qu’ils étaient leader in y a 20 ans.

Quelqu’un avait aussi parlé d’une chose qui est vraie, Intel doit conserver une certaine architecture. Une refonte complète de leur CPU obligerait à changer drastiquement de plateforme. Le marché mettrait du temps à s’y adapter. Et Apple, qui maîtrise son cou et le soft, on voit que ça prend du temps aussi d’avoir tout compatible. Mais ils ont fait fort.

Là, c’est une coopération entre Intel, Microsoft et pleins d’autres acteurs pour changer fondamentalement l’architecture.

Donc on voit émerger des choses, et Intel a un vrai casse-tête à résoudre.

Enfin, je vois la chose ainsi.

Je me souviens du temps où AMD était venu sur le marché. (Un copain a eu son CPU AMD qui avait fondu à cause de mauvaises barrettes de ram, enfin, c’était le diagnostique à l’époque). On était encore loin de parler de ARM pour PC. LOL.

Que les choses ont évolués.

avatar lmouillart | 

Actuellement des fonderies capables de fournir Apple en qualité, il y en a 2 : TSMC et Samsung.
Actuellement des fonderies capables de fournir Apple en qualité et quantité, il y en a une : TSMC.
Je ne vois pas trop actuellement en quoi Apple n'est pas totalement liée et tributaire de TSMC pour ses puces.

avatar Paquito06 | 

@lmouillart

“Actuellement des fonderies capables de fournir Apple en qualité, il y en a 2 : TSMC et Samsung.
Actuellement des fonderies capables de fournir Apple en qualité et quantité, il y en a une : TSMC.
Je ne vois pas trop actuellement en quoi Apple n'est pas totalement liée et tributaire de TSMC pour ses puces.”

Enfin tsmc ne risque pas de disparaitre du jour au lendemain, faut pas deconner, c’est le plus gros fabriquant, ils fournissent la planete dont apple, mais aussi qualcomm, amd, puis maintenant intel. Si un jour tsmc venait a disparaitre, y a pas qu’apple qui aurait des soucis a se faire. Mais j’attends une annonce d’apple a ce sujet, elle doit chercher l’autonomie. Les economies sont trop importantes.

avatar gillesb14 | 

@Paquito06

Il suffit que le copain de classe de Poutine décide d’envahir Taïwan et la CIA appuie sur le gros bouton rouge 💥plus d’usines TSMC.
Il ne vous aura pas échappé que TSMC prévoit d’ouvrir des usines aux USA…..
On ne nous dit pas tout!!!

avatar Paquito06 | 

@gillesb14

Ahah. J’avais vu un investissement de $12 mrds a cote de chez moi, en arizona. Ca s’est pas fait?

avatar rolmeyer | 

Faudrait quand même préciser que 7, 5 ou 3 nm est un nom commercial qui n’a plus rien à voir avec une dénomination physique. Certes ça permet un peu de comparer. Mais bon comme chacun lui colle le nom qu’il veut…

avatar mauy | 

@rolmeyer

C'est surtout que chacun mesure une caractéristique différente même ces chiffre correspondent à une valeur réelle.

avatar rolmeyer | 

@mauy

Oui on est d’accord, mais ils ont l’honnêteté, enfin si on peut dire, de mesurer à chaque fois la même chose.
Donc quand Intel passe d’un pseudo ou équivalent 7 nm à un 5 nm, on peut espérer une plus grande densité en transistor, un gain en puissance et une diminution en consommation. Et je ne sais plus à quel passage ils avaient annoncé qu’ils changeaient la méthode de mesure, c’était les années où ils stagnaient et avaient annoncé leur gravure ++ un truc comme ça. Donc le 7 d’aujourd’hui ne peux se comparer au 14 d’il y 10 ans.

avatar brunnno | 

@rolmeyer

Effectivement, de plus il n’y a pas que la taille des transistors qui compte, d’autres composants entre en jeu dont la taille ne varie pas à la même vitesse.
Ce qui fait que dans un processeur l’agencement est aussi important que la taille des composants.

avatar Nesus | 

C’est un aveux d’échec technologique et industriel de la part d’Intel, mais c’est commercialement une excellente décision.

avatar Dimemas | 

ah Intel ? en retard sur la roadmap ?

Très étonnant !
Que de la gueule, il n'y a qu'à voir leur communication autour de leur segment GPU et la réalité ...

avatar raoolito | 

oui enfin attention car quand on fait des plans de proc sur 7nm on ne peut pas juste faire un scale down et ca passe en 5nm...
yaura du travail de révision avant et des histoires de calibrages etc..

avatar rolmeyer | 

@raoolito

Peut être éliminer aussi quelques failles de sécurité ? Nan je suis mauvais langue…😁.

avatar raoolito | 

@rolmeyer

celle hardwares 😆
celles software par contre c'est différent

avatar Liena1 | 

Un sacré aveu d’échec de la part d’Intel…

avatar Sillage | 

En lisant les commentaires, j’ai un peu l’impression que nombreux sont ceux qui souhaitent voir Intel se casser la figure. Pourquoi ?

On est sur un site de fans d’Apple ici. Intel n’est en rien concurrent de Apple. Ce n’est pas comme si Apple essayait de vendre ses CPU a d’autres constructeurs.

Du coup, tout ce négatif, comment dire, 🤷‍♂️🤦‍♂️

avatar Paquito06 | 

@Sillage

“En lisant les commentaires, j’ai un peu l’impression que nombreux sont ceux qui souhaitent voir Intel se casser la figure. Pourquoi ?”

J’espere que non. Intel a accusé du retard sur les 10 dernieres annees qu’elle paye aujourd’hui en allant voir ailleurs pour graver ses puces. C’est un comble.

avatar Sillage | 

@Paquito06

Ils se sont peut-être un peu trop reposés sur leur lauriers. Je ne sais pas. Mais en effet, sacré retard.

Mais je viens de m’offrir il y a quelques semaine un Surface Laptop Studio. Je l’adore. Je reste assez fidèle à Windows et puces Intel. (Mais qu’est-ce que je fais ici alors 😂🤦‍♂️😂)

avatar lmouillart | 

Ce n'est pas un aveu définitif d'échec d'Intel. C'est compliqué pour eux face à Samsung et TSMC, mais sauter un step permet de se concentrer sur le suivant en limitant la casse sur l'actuel.

En dehors de Robert Swan et Brian Krzanich sur la fin je pense que plus personne n'était dupe sur la perte de leadership d'Intel sur la partie fonderie.
Intel mange son chapeau, mais au moins ils ne seront plus à la traîne côté fabrication par rapport à ce que propose AMD.
Niveau concurrence avec les Apple Silicon, c'est autre chose et cela mettra forcément plus de temps, d'autant plus qu'ils ont le choix de peaufiner encore l'x64 ou développer le RISC-V (ARM je ne pense pas une seconde qu'Intel se relance dedans). Le CPU et son architecture n'étant plus exclusivement la partie noble des SOC.

avatar Phiphi | 

Et ben !
Si le fondeur a fondu au point de faire fondre ailleurs ;
Il doit y avoir une bardée de techos dont les bonus ont fondu aussi !

avatar PtitXav | 

Après le Covid, la guerre en Ukraine, Intel prouve que c’est un problème de fabrication qui fait leur retard. Plus d’excuse, pour aller plus fin (= moins energivore)
😈

avatar marc_os | 

Quelle déchéance !
Quelle échec !

Comme si Porsche ne savait plus faire de moteurs et allait demander à Ferrari de lui en fournir.

avatar debione | 

Je crois que les personnes ne prennent pas assez en compte qu'Intel ce n'est pas juste un fondeur comme TSMC. C'est tous plein d'architecture.
IBM a bien abandonné le hardware, qu'Intel fasse de même ne serait pas déconnant.
D'un point de vue entreprise, l'échec serait de continuer à être derrière, pas de modifier sa stratégie pour rester devant...

avatar IceWizard | 

@debione

« IBM a bien abandonné le hardware, »

Alors, on se demande bien pourquoi IBM mène d’intenses recherches sur l’électronique de demain, les ordinateurs quantiques, les mémoires, les nanotubes de carbone et la nanotechnologie, s’ils n’envisageaient pas de revenir dans la course en cas de percée technologique.

CONNEXION UTILISATEUR