Broadcom avale VMWare pour 61 milliards de dollars

Mickaël Bazoge |

C'est une des plus grosses opérations d'acquisition de tous les temps dans le secteur des technologies : Broadcom a confirmé l'achat de VMWare pour 61 milliards de dollars, après la rumeur d'il y a quelques jours. Le géant des semi-conducteurs, qui fournit plusieurs de ses puces à Apple pour l'iPhone, va désormais peser de tout son poids sur le marché de la virtualisation et du cloud.

Michael Dell, qui possède 40,2 % du capital de VMWare, ainsi que le fonds Silver Lake (10 %), soutiennent l'opération. Les conseils d'administration des deux entreprises ont également donné leur feu vert à la transaction qui valorise l'action VMWare de 44 % par rapport à son cours de vendredi dernier.

Une fois VMWare en poche, Broadcom espère devenir « le leader mondial des technologies d'infrastructure ». Autrement dit, le groupe va aller au-delà de son cœur de métier — les puces électroniques — pour entrer de plain pied dans le secteur du logiciel pour les entreprises. Et bénéficier ainsi de marges beaucoup plus lucratives.

Broadcom avait tenté d'avaler Qualcomm en 2018, mais l'entreprise s'était heurté au refus du président américain de l'époque, Donald Trump. Cette fois, les régulateurs ne devraient pas faire la fine bouche.


Tags
avatar Adodane | 

Il est fort ce Michael Dell !

avatar ckermo80Dqy | 

"supportent l'opération..."
En français on utilise soutenir et pas "supporter" ;) Contresens assuré.

avatar Mickaël Bazoge | 
Merci maître Capelo 😁
avatar oomu | 

@MickaelBazoge

C’est important

avatar 0MiguelAnge0 | 

@MickaelBazoge

Les raisons invoqués par la bande à Trump demeurrent les mêmes…

avatar r e m y | 

Ce n'est pas l'idéal, mais on peut supporter (au sens de tolérer) cet usage du verbe supporter (au sens de soutenir quelque chose, comme un pilier supporte une voûte).
D'ailleurs ce ne sont pas des souteneurs qui emplissent les tribunes des stades (du moins pas tous....)

avatar Nesus | 

Intéressant comme stratégie d’acquisition. Le sens paraît logique, mais compliqué à mettre en œuvre. Ça peut donner de très belle choses d’ici quelques années.
C’est rare de voir un très gros avaler un autre très gros.

avatar Amaczing | 

Gloups gloups… 🤑🤢🤮

avatar fleeBubl | 

MirageOS ?

avatar marc_os | 

Ah que c'est beu le capitalisme !
Maintenant Broadcom va devoir récupérer son investissement, c'est à dire que l'ensemble des deux entreprises va devoir rapporter 61 milliards de dollars de bénéfices* avant que Broadcom puisse recommencer à gagner de l'argent..

(*) Moins le cash dont ils pouvaient disposer et mettre sur la table au moment de l'achat.

avatar raoolito | 

@marc_os

je ne vois pas le soucis? deja une partie de ces milliards sera payée en actions broadcom, ensuite en soit c'est un investissement qui semble etre gagnant gagnant pour tout le monde..
a voir sur le long terme mais je ne vois pas là comme çà ou serait un potentiel méfait du capitalisme ?

avatar SartMatt | 

Ben non, absolument pas. Parce que ces 61 milliards ne sont pas "perdus" pour Broadcom, donc il n'y a rien à "récupérer". Broadcom a acheté quelque chose avec ces 61 milliards, elle ne les a pas jetés par la fenêtre.

C'est comme si tu achètes un appartement à 100 000€. Tu n'as pas ensuite à "récupérer" tes 100 000€. Tu as simplement converti 100 000€ que tu avais sous diverses forme (dont éventuellement une dette si tu empruntes) en 100 000€ d'immobilier.

Alors oui, visiblement ils l'ont achetée au-dessus de sa valeur actuelle. Mais VMWare ayant une valeur de plus de 40 milliards, le coût de l'opération n'est pas 61 milliards, mais tout au plus une vingtaine. Au train actuel, c'est dix ans de bénéfice de VMWare. Mais VMWare pourrait aussi prendre de la valeur et voir son bénéfice annuel augmenter.

Et les synergies possibles entre VMWare et Broadcom peuvent aussi faire que grâce à ce rachat, Broadcom hors VMWare va prendre de la valeur et dégager plus de bénéfice.

avatar marc_os | 

@ SartMatt

> Ben non, absolument pas. [...]
> C'est comme si tu achètes un appartement à 100 000€

Mauvaise comparaison si tu achètes l'appartement pour y habiter. Car alors au lieu de mettre ton argent à la poubelle dans des loyers, tu investis et une fois que tu y a habité le temps où le loyer accumulé ferait 100 000 €, ton loyer passe à zéro et tu peux en disposer.
Si tu achètes pour louer et faire de l'argent, tu dois attendre 100 mois, soit 8,3 ans avant de gagner de l'argent si tu loues à 1 000 €. (Sans compter les astuces fiscales, etc.)

> les synergies possibles entre VMWare et Broadcom peuvent aussi faire que grâce à ce rachat, Broadcom hors VMWare va prendre de la valeur et dégager plus de bénéfice

« Synergie » = licenciements.
Bon, y a aussi la spéculation
Mais quoiqu'il arrive, quand quelqu'un gagne de l'argent sans rien faire, l'argent ne tombant pas des arbres, ça veut dire qu'il y a un perdant quelque part qui va payer d'une manière ou d'une autre.

Ah que c'est beau le capitalisme !

avatar gbasile | 

@marc_os

Si tu loues l’appart il est encore à toi donc tu gagnes de l’argent dès le premier loyer

avatar marc_os | 

@ gbasile

> Si tu loues l’appart

J'attendais l'objection.
Comparaison n'est pas raison.
Quand tu rachètes une entreprise, tu ne la loues pas.
Les bénéfices d'avant l'achat ne changent pas et ne compensent pas l'investissement comme un loyer peut le faire.

avatar Crunch Crunch | 

Depuis ~10-15 ans, c'est assez dingue, quand-même, le processus de "consolidation" qui s'effectue. Des "Monstres" avalent d'autres "Monstres" !

Je n'ose imaginer le job des gestionnaires de ces navires…

avatar docmib | 

Génial... on s'en fiche ! A présent VMWare/Broadcom merci de nous sortir une version finale de VmWare Fusion pour Mac M1 parce que là ca commencer à dater... un an et demi que vous bossez dessus et Parallel vous a mit un vent depuis 10 mois les gars ! Et certains comme bibi en ont besoin de manière professionnelle.
Alors je suis super jouasse pour Broadcom qui devient leader, pour les actionnaire qui baignent dans leur piscine de billets vert... Mais pendant ce temps certains voudraient pouvoir bosser 😂

avatar r e m y | 

VMWare avait dissout l'équipe dédiée à Fusion (d'où un développement fortement ralenti), je doute que ce soit la priorité de Broadcom de remettre des watts sur ce logiciel (qui dès le départ n'était qu'un produit marginal issu d'un développement personnel de quelques développeurs de VMWare).

avatar xtyou | 

Avant le rachat de VMware par Dell, les salariés avait le choix entre PC ou MacBook.
Dans un futur proche, ils vont peut-être de nouveau avoir des Mac au catalogue.

CONNEXION UTILISATEUR