Broadcom voudrait acquérir VMWare

Stéphane Moussie |

Broadcom est en train de négocier une acquisition de VMWare, selon plusieurs médias américains. Depuis sa tentative infructueuse en 2018 pour s'emparer de Qualcomm, le géant des semi-conducteurs a diversifié ses cibles en mettant la main sur l'éditeur de logiciels CA Technologies pour 18,9 milliards de dollars et sur la division sécurité de Symantec pour 10,7 milliards de dollars.

Image Martijn Boer (domaine public)

En acquérant VMWare, Broadcom deviendrait un acteur majeur des solutions de virtualisation. Après avoir été dans le giron de Dell pendant quelques années, VMWare est devenue une entreprise indépendante en 2021. Son actionnaire majoritaire reste néanmoins Michael Dell. La capitalisation boursière de l'éditeur s'élève à 40 milliards de dollars environ, ce qui signifie que Broadcom pourrait dépenser plus pour convaincre les investisseurs de vendre.

D'après le New York Times et Bloomberg, les pourparlers ne sont pas encore terminés et l'opération n'est donc pas encore certaine.


avatar smog | 

Ces chiffres me laissent songeur. La course au développement démesuré, je bouffe tout ce que je peux... C'est devenu tellement classique et habituel. Délirant.

avatar R-APPLE-R | 

@smog

Oui avant nous parlions en millions aujourd’hui en milliards et demain très certainement en trillions
Le monde devient fous 😔

avatar raoolito | 

@smog

c’est juste que les entreprises valent de plus en plus cheres. Les chiffres de ventes annuelles des produits apple sont hallucinantes.
Je vous rappelle que nous sommes 7 milliards sur terre, chiffre en augmentation, donc par definition, tout devient demesuré.

avatar vincentn | 

Entre grands requins blancs… Ils ne sont jamais rassasiés. Grand bien leur fasse.

Si déjà VMWare pouvait enfin proposer une solution de virtualisation qui fonctionne réellement sur Apple Silicon.
Parce que leur beta actuelle est une catastrophe. Ce n’est pas comme si ces puces n’avaient pas été présenté il y a près de deux ans maintenant.

Car pour l’instant, à part Parallels (et sa politique tarifaire) et dans une moindre mesure UTM, il n’y a pas grand chose pour virtualiser simplement sur des Mac M1.

VMWare est au point mort actuellement, Virtualbox ne veut pas se lancer dans ce chantier…

avatar vince29 | 

S'il n'y pas d'argent à se faire, ça me paraît normal.

avatar pakal | 

@vincentn

le marcher de VMWare c’est pas les solutions de virtualisation sur desktop.
Son cœur de métier c’est Vsphere et la vente d’infra pour la virtualisation.

avatar vincentn | 

@pakal

Oh zut, moi qui croyait que c’était un constructeur automobile 😜

avatar bonnepoire | 

@ vincentn
Ton commentaire ne traite que de la partie négligeable de VMware. La réponse de pakal est logique.

avatar r e m y | 

Attention! VMWare ce n'est pas que VMWare Fusion, qui d'ailleurs a d'abord été développé comme un hobby par quelques développeurs de VMWare qui l'ont fait sur leurs temps libres. Ensuite VMWare a intégré Fusion dans ses produits officiels, mais c'est le premier produit qui a fait les frais des restructurations (avec suppression de l'équipe dédiée)

avatar vincentn | 

@r e m y

Je sais pertinemment que fusion n’est qu’un pouillème des activités de virtualisation de la la société (même si ce produit utilise certaines des technologies employées dans les autres produits de VMWare).
Mais ils se sont engagés à proposer une adaptation pour les Apple Silicon. Une partie du chemin ayant déjà été effectué dans les versions précédentes (support des framework de virtualisation d’Apple)

C’est comme si Microsoft annonçait l’adaptation de PowerPoint aux Apple Silicon des mois après la sortie effective des machines, lançait une version beta publique des mois après, et que des mois après ce lancement, PowerPoint était toujours incapable d’effectuer les tâches de base, à savoir ouvrir, créer et enregistrer une présentation basique.
Tandis que le principal concurrent est lui parfaitement opérationnel depuis longtemps.

avatar v1nce29 | 

Comme winfs donc ?

avatar valcapri | 

@vincentn

Parallels est encore loin d’être au point sur M1, et il y a encore pas mal de limite. Ce sont des limites qui viennent à la fois du framework d’Apple et autres optimisations.

Et les machines sous M1 Max et Ultra sont toujours très difficile à obtenir.

VMWare commence réellement à prendre en compte l’ARM64. Ils ont même sorti VSphere pour Raspberry 😉. Et nul doute qu’il regarde du côté d’Ampere Computing, puces Nvidia, voire même pourquoi pas VMWare sur AWS Graviton en bare metal.

Et pour moi, on aura certainement une autre avancée avec macOS 13.

Apple a gagner le End User Award de la CNCF lors de la Kubecon, peut-être que cela signifie quelque chose ? Notamment pour XCode Cloud.

avatar docmib | 

Je confirme ! La Tech Preview est sympa mais pas mal d'incompatibilités... J'attends de pied ferme la version finale de VMWare depuis un moment... Et ce pour mon boulot vu que je dois tout re-virtualiser sur du M1........

avatar TheUMan | 

@vincentn
Je peux me tromper, mais n'y a t'il pas aussi un problème de licence ? (Microsoft ne vend pas la version de Windows ARM) Donc qui dit pas de licence dit pas le droit de l'utiliser dit pas possible de l'installer pour les clients finaux ? (Parallels le fait mais sont-ils dans la légalité ?)
Il télécharge l'ISO mais ont-il le droit de le faire ?

avatar raoolito | 

autant broadcom et qualcomm je vois, autant broadcom et vmware, je ne vois pas... Quel est le sens de ce rachat, quelles synergies ?

avatar marc_os | 

Ah que c'est beau le capitalisme et les jeux des types bien friqués !

Mais c'est pour votre bien mon enfant...

avatar fleeBubl | 

Je sais pas !

J’utilise le wood-wide web.

CONNEXION UTILISATEUR