Le Parlement européen vote le Digital Markets Act qui encadre les grandes plateformes

Mickaël Bazoge |

Un an après sa présentation par la Commission européenne, le Digital Markets Act (DMA) a été voté par le Parlement européen. Ce texte veut rééquilibrer le rapport de force avec les grandes plateformes, et pour l'occasion la représentation européenne s'est clairement rangée du côté de la Commission, en renforçant le contrôle exercé sur les entreprises.

La proposition de Margrethe Vestager, la commissaire à la Concurrence, visait surtout Amazon, Alphabet (Google), Meta (Facebook), Microsoft et Apple, mais le Parlement étend le texte aux navigateurs web, aux assistants virtuels, aux téléviseurs connectés, aux moteurs de recherche, aux systèmes d'exploitation, aux services de publicité en ligne, à l'infonuagique et aux services de partage de vidéos.

La proposition du Parlement veut aussi faciliter la possibilité pour les utilisateurs de passer d'un écosystème à un autre. La Commission européenne devra aussi produire un rapport annuel sur les « contrôleurs d'accès » (gatekeepers) de ces écosystèmes, en se laissant grande ouverte la possibilité de lancer des enquêtes. On parle d'une amende qui peut se monter à 10% du chiffre d'affaires réalisé par les entreprises dans les activités concernées.

Sur Twitter, Margrethe Vestager s'est réjouie de ce vote mais le parcours est encore loin d'être terminé. Il faut maintenant s'entendre avec les États membres. Et la pression des entreprises visées est forte : Apple a ainsi fait témoigner Tim Cook et Craig Federighi qui ont dit pis que pendre du sideloading, une des contraintes qui pourraient être imposées au constructeur si le DMA devait passer tel quel.

Pour Tim Cook, forcer le sideloading comme le voudrait Bruxelles « détruirait » la sécurité de l

Pour Tim Cook, forcer le sideloading comme le voudrait Bruxelles « détruirait » la sécurité de l'iPhone

Craig Federighi dit tout le mal qu

Craig Federighi dit tout le mal qu'il pense du sideloading, « le meilleur ami des cybercriminels »


Source
Reuters, image d'accroche : Dušan Cvetanović, Pixabay
avatar fte | 

C’est Noël.

avatar nicci | 

Le dernier paragraphe est incompréhensible

avatar Amaczing | 

@nicci

Ne doute pas de ce que consomme Mickael la nuit stp

Il faut rester confiant.

avatar BananaYatta | 

@nicci

Si c’est « pis que pendre » qui pose problème, Google est ton ami

avatar tonstef | 

@BananaYatta

Je ne pense pas que cela soit le problème mais plutôt le début de la phrase qui est incompréhensible :

« Apple a ainsi fait donner Tim Cook et Craig Federighi qui ont dit(. ..) »

avatar r e m y | 

Qu'est-ce qu'il y a d'incompréhensible dans cette tournure de phrase (ou dans le reste du paragraphe)? 😳

Cette expression est souvent utilisée dans le langage militaire "Napoleon se résolut à faire donner la cavalerie....", mais elle n'a rien d'incongrue dans ce contexte.

avatar tonstef | 

@r e m y

C’était tellement clair que la phrase a été modifiée.
Entre « Apple a ainsi fait donner Tim Cook(…)» et «Apple a ainsi fait témoigner Tim Cook (…)», c’est quand même plus clair dans la 2e version 😉
Je ne suis pas expert dans la connaissance des expressions « militaires » mais cela m’avait tout l’air d’une erreur de rédaction.

Après, je ne suis pas ici pour polémiquer. Je signalais simplement une possible incompréhension du message (de mon point de vue). Et si le message d’origine est correct, j’aurai appris quelque chose. 🙃

avatar dorninem | 

Se plaindre et pleurnicher tout en ne faisant rien pour palier à,cette situation c'est pathétique 😱
Des lois, des règlements, des amendes mais aucune réelle politique publique qui finance, en demandant des points d'étapes réguliers de type 'go/stop', la création d'un champion Européen du numérique....
Seule la puissance publique peut lancer ceci mais il faut juste accompagner et lancer puis laisser se développer...

avatar Jeckill13 | 

@dorninem

"la création d'un champion Européen du numérique....
Seule la puissance publique peut lancer ceci"

Quand on voit ce que les pouvoirs publics font dans le domaine du numérique… je préfère encore qu’ils laissent ça à ceux qui connaissent leur métier.

Quant à la création d’un champion européen du numérique… ils en avaient la possibilité à la naissance du numérique, mais ils ont toujours été en retard sur le sujet. Il aurait fallu se réveiller bien avant. Maintenant c’est trop tard, les places à prendre ont été prises.

On trouve régulièrement des sujets sur la création d’un système d’exploitation européen, made in France etc. Pour faire quoi ? On en sait toujours pas, juste pour justifier d’une autonomie numérique européenne ? A voir le résultat de tousAntiCovid… j’aurai préféré qu’ils fasse un système qui fonctionne plutôt qu’un système Français (remarquez que je ne l’aurai sans doute pas plus installée 😂).

avatar nomatech | 

@dorninem
Remarquer la procédure : ces commissaires non élus doivent trouver un accord avec les Etats membres APRÈS avoir pondu leur texte 😳
C’est bien le problème majeur de l’Union européenne, pas d’union politique !
Créé avec des Etats membres aux intérêts stratégiques, financiers et économiques (sans parler culturels) différents voire opposés 😌
La différence de compétitivité atteint 22% entre membres…

avatar dorninem | 

@nomatech

Malheureusement en phase...
😱😳

avatar byte_order | 

@nomatech
> Remarquer la procédure : ces commissaires non élus doivent trouver un accord
> avec les Etats membres APRÈS avoir pondu leur texte 😳

Mais qu'est-ce que vous racontez...

Ce ne sont pas les commissaires qui co-décident durant le processus de décisions des lois, mais le parlement (élu) et le conseil de l'EU (qui en pratique est constitué des ministres des 27 etats membres, ministres qui jusqu'à preuve du contraire sont indirectement élus par les éléctions des gouvernements de ces 27 pays membres).

> C’est bien le problème majeur de l’Union européenne, pas d’union politique !

C'est bien le problème majeur de la démocratie : pas d'union politique.

Et ? C'est mal un système politique où il n'y pas automatiquement une majorité absolue systématiquement d'accord sur tout et qui donc décide de tout et tout le temps ?

> Créé avec des Etats membres aux intérêts stratégiques, financiers et économiques
> (sans parler culturels) différents voire opposés 😌

S'ils étaient si fortement opposés sur suffisamment de chose, y'a bel lurette que cela se serrait effondré tout seul. Les faits démontrent que leurs intérêts en commun sont probablement plus importants que vous l'estimez.

> La différence de compétitivité atteint 22% entre membres…

C'est encore pire entre départements rien qu'en France. Est-ce que la France disparait pour autant ? Si tout le monde dans un travail d'équipe devait avoir le même niveau de compétitivité pour que cette équipe soit utile, cela se saurait depuis longtemps.

avatar Krysten2001 | 

@dorninem

Clairement 👍

Appart faire des textes car on n’est incapable de créer un géant européen, on ne sait rien faire.

avatar frankm | 

« infonuagique »

avatar tonstef | 

Il y a comme une répétition : Alphabet c’est Google, non?

« La proposition de Margrethe Vestager, la commissaire à la Concurrence, visait surtout Amazon, Alphabet, Google, Facebook (Meta) et Apple, (…) »

avatar Glop0606 | 

Certains diront: "Il vaut mieux tard que jamais". Perso je trouve que ça vient bien trop tard. Maintenant que l'on a des décénnies d'apprentissage aux systèmes des GAFAMS, va rééduquer toute une population pour un autre système. Déjà que toutes les administrations Européennes passent en open source, là on va commencer à parler. Mais bon tous ces gentils représentants n'utilisent que du matériel Apple (parce qu'ils le valent bien ;)) ou au pire du windows. Donc je pense que ça restera un outil pour taxer les sociétés américaines tout en leur laissant le marché bien comme il est.

avatar RomanYeager | 

Il est dit dans le tweet que ce n’est pas au big Tech de donner les règles du jeu.
Mais avec tout ce qui est fait dans tout les sens en Europe on se demande si le jeu est compris du côté de ceux qui votent.
La représentante du texte comprend sans doute les tenants et les aboutissants de celui-ci. Mais je ne suis pas sûre que ceux qui ont voté ils comprennent quoi que ce soit dans les détails. Il est donc difficile de le remettre en cause avec des questions ou des amendements.

avatar Tibimac | 

Ça fonctionne = on taxe et on freine les avancées.
Ce fonctionnement des gourvernements m'exaspère vraiment ! 😤

avatar byte_order | 

@Tibimac
> Ça fonctionne = on taxe et on freine les avancées.

L'évasion fiscale cela "fonctionne" en effet.
L'abus de position, cela "fonctionne" très bien, en effet.
L'entrave à la concurrence, cela "fonctionne" très bien, aussi.
La pyramide de ponzi de Madoff aussi elle "fonctionnait" très bien, pour ceux qui étaient ses premiers investisseurs.

Ce n'est pas parce que des pratiques "fonctionnent" pour certaines personnes, intéressées en général, que c'est dans l'intérêt commun de tous.
Hors en UE, l'intérêt commun de tous, il est décidé par l'UE. Son marché intérieur unique, ses règles douanières, ses conditions.

Aucune GAFAM et autres multinationales étrangèrent n'est forcé contre son gré à exercer une activité économique en UE. Aucune. Zéro.

Mais si elles le font, elles doivent suivent les règles de l'UE, règles que l'UE est seule légitime à décider et à modifier.
Et que seuls les citoyens européennes ont le pouvoir d'orienter, via son bulletin de vote nationale et aux élections du parlement européen.

> Ce fonctionnement des gourvernements m'exaspère vraiment ! 😤

C'est le parlement européen qui vient de voter cette proposition.
Un parlement que vous avez élu via votre bulletin de vote.

Si vous n'avez pas voté, c'est votre problème, gérer votre renoncement à choisir votre représentant au parlement européen avec vous même, ce n'est pas de la faute de l'UE si vous avez choisi de ne pas y participer.

Moi, ce qui m'exaspère ce sont les gens qui râlent sur le vote du parlement européen alors qu'ils n'ont pas voté à aucune élection européenne.

Vu le taux d'abstention, parmi ceux qui râlent ici même sur une décision du parlement européen, y'en a statistiquement pas mal qui ont de facto choisi de se contre foutre d'élire le parlement européen, et donc de facto renoncer à avoir leur mot à dire.

avatar JokeyezFX | 

Plus de GAFA alors, bonjour GAMMA, au moins ça inclut directement Microsoft

CONNEXION UTILISATEUR