Un État allemand va faire passer 25 000 PC sous LibreOffice, Linux devrait suivre

Félix Cattafesta |

L'État du Schleswig-Holstein (nord de l'Allemagne) envisage de se débarrasser de Windows et d'Office. La transition va commencer par un passage à LibreOffice dans les écoles et les administrations, mais à terme, le gouvernement ambitionne de remplacer complètement Windows par Linux. Cela serait l'occasion pour cet État de ne plus avoir à utiliser des solutions américaines et donc de regagner en souveraineté, mais aussi de mieux pouvoir sécuriser et protéger ses données.

Image : Pixabay.

Le ministre de la Numérisation explique que la transition à LibreOffice se fait pour le moment sans accroc et devrait se terminer d'ici 2026. Il ajoute qu'il reste cependant « quelques obstacles à franchir » avant un déploiement à grande échelle dans l'administration publique. De plus, certains services très minoritaires seront obligés de continuer d'utiliser Office pour des raisons techniques.

Nous testons LibreOffice dans notre département informatique depuis deux ans. Et notre retour d'expérience se veut clair : ça fonctionne. […] L'interface entre LibreOffice et notre logiciel pour les fichiers électroniques fonctionne également de manière stable depuis six mois.

Pour justifier ce changement, Jan Philipp Albrecht explique que le prix des licences continue d'augmenter et que les logiciels libres offrent une plus grande flexibilité. De plus, Windows 11 étant incompatible avec un certain nombre de machines, cette stratégie permettra d'éviter d'avoir à renouveler les ordinateurs les plus anciens.

Quant au passage complet à Linux, le ministre ne se prononce pas sur une date. On comprend qu'il reste prudent après le rétropédalage effectué par la municipalité de Munich, qui était passée à Linux avant de revenir à Windows dix ans plus tard. Certains employés s'étaient alors plaints de divers problèmes nuisant à la productivité (problèmes de lecture de fichiers PDF, d’impression, de plantages).

Le gouvernement ne veut pas faire les mêmes erreurs, avec une meilleure prise en compte du personnel qui se traduira par une longue phase de transition. Celle-ci sera basée sur une utilisation parallèle des deux plateformes, permettant de prouver que Linux est tout aussi efficace que l'OS de Microsoft.


Tags
avatar occam | 

@ech1965

Au sujet de LiMux, deux choses à préciser :

1. La ville de Munich compte 1.5 million d’habitants. Tout le Schleswig-Holstein compte à peine le double. Si l’on prend en compte l’agglomération munichoise et sa zone économique, c’est de plus de 6 millions d’habitants qu’il s’agit. La complexité des enjeux économiques et administratifs à Munich, et la réactivité qu’elle exige de la part des autorités communales, est autrement plus grande qu’au niveau du Land Schleswig-Holstein.

2. Le 5 mai dernier, le parlement communal de Munich décidait que désormais, l’Open Source allait être la règle dans l’administration sous sa juridiction. Tout projet informatique qui y dérogerait devrait comporter la preuve qu’une solution Open Source est non seulement inexistante, mais encore irréalisable sur cahier de charges. Le parlement devra approuver les crédits de tout projet non-Open Source.
https://www.linux-magazin.de/news/stadt-muenchen-setzt-auf-open-source-loesungen/

avatar ech1965 | 

Oui merci, il me manquait une péripéite, j'en étais resté quelques années auparavant où ils avaient arrêté le projet et décidé de retourner vers Microsoft.

avatar PiRMeZuR | 

En fait, ils n’ont pas le choix. Schrems II a conclu qu’il n’est pas possible d’utiliser un service dans le nuage possédé par une entreprise américaine et de respecter la RGPD.

Actuellement, ces organisations doivent donc se passer de Teams et d’Office 365 et se contenter de Skype for Business et de Sharepoint (en auto-hébergé) dont l’arrêt du support arrive dans moins de 5 ans

De plus en plus font donc le choix de passer sur Nextcloud, Matrix, Jitsi. La France est un pays leader dans cette direction, et l’Allemagne investit également beaucoup.

À noter, ce jugement vaut aussi pour les entreprises privées il me semble mais le public se soucie davantage de protection des données et de souveraineté, a fortiori en Allemagne.

avatar pat3 | 

@PiRMeZuR

"La France est un pays leader dans cette direction"

Ah ? Tu peux développer ?

avatar onclebobby | 

Décision intelligente, manque juste une loi qui oblige microsoft à proposer une version linux de MS Office. Sinon, interdiction de vente!

avatar BebMac | 

@onclebobby

Grünen = les verts

avatar Malouin | 

@onclebobby

Ben oui ! Retour y’a 50 ans : c’est l’état qui fixe les règles technologiques !

avatar smog | 

@Malouin : les entreprises privées font bien ce qu'elles veulent il me semble. J'aimerais savoir ce que cette décision va changer pour la majorité des administrations qui utilisent un intégré comme la plupart des gens, c'est à dire en "basique".
Quant aux règles (RGPD etc.) on verra dans quelques années combien elles sont insuffisantes, avec la place extrême que prend le numérique dans tous les domaines. Mais ce sera bien trop tard. Il ne faut pas confondre enthousiasme face aux innovations (je suis le premier) et intérêt global pour la planète et ses habitants. Force est de constater qu'actuellement la tendance est plutôt à l'intérêt individuel... Avec les désastres que ça entraîne (manipulations de masse, haine du voisin etc.)
Alors si on peut calmer un peu le jeu en imposant du libre déjà... Goutte d'eau mais pas forcément stupide.

avatar Jean-Jacques Cortes | 

J’ai tenté de remplacer MS Office par Open Office puis Libre Office, mais laissé tomber. Entre les fichiers odt illisibles sur d’autres versions de Libre Office, la pauvreté des fonctions et une ergonomie catastrophique, j’ai été dégouté et j’ai préféré revenir à MS Office.

avatar smog | 

Oui, c'est aussi le problème des habitudes. C'est le cas de beaucoup. Mais là, pour faire des courriers et des tableaux de chiffres, peut-être est-ce largement suffisant ? Ils ont dû y penser j'imagine.
Quand je passe de Blender à 3DSmax je m'arrache les cheveux, pourtant le second est utilisé à plus grande échelle par les pros, sans doute pour des raisons valables.

avatar YSO | 

Encore une idée d’un uluberlu qui pense faire des économies pour l’administration et qui va devoir faire le chemin inverse d’ici 2 ans quand le courroux des employés de l’administration lui sera remonté aux oreilles.
Le matériel est obsolète et les outils dépassés MAIS Ce qui permet de tenir c’est l’implication au fil du temps de certains qui ont développé dans leur coin des « outils » pour leur travail au quotidien.

En cela Excel est un incontournable et tous les documents développés avec un historique et des macros qui permettent d’améliorer le quotidien seront perdus corps et âmes.
Si vous voulez couler le backoffice, ôtez-lui word et ses documents préformatés. Pour la productivité et les suivis ôtez leur Excel. Et pour les présentations pompeuses ôtez leur PowerPoint 😁😄😄😄

J’avais lu quelques part que la même connerie avait eu lieu dans certaines de nos administrations il y a 15/20 ans. Ça n’a pas duré trop longtemps ça mais emmerdé beaucoup de traitants (les guignols qui avaient eu l’idée n’ont manifestement pas eux à se taper le sale boulot).

avatar smog | 

Si ce n'est pas préparé, oui. Mais est-ce le cas ? On ne sait pas grand chose quand-même...

avatar M-Rick | 

Oui enfin réaliser des tableaux de suivis dans Excel c'est franchement has been et tellement pas du tout pratique. Il existe quand même de nos jours de nombreux outils infiniment meilleurs pour cela.

avatar andr3 | 

Décision assez «  surprenante » du au fait que l’Allemagne a son propre date centre Microsoft pour M365 et Azure avec l’obligation souveraine du stockage des données exclusivement en Allemagne.

Décision compréhensible en mêlée temps.

avatar cotes | 

Sans oublier Outlook (et Exchange) entrainant de le sillon; partages de calendriers et ressources matériels, de groupes. Ils ne craignent sûrement pas le retour à l'air papier ou bien les coffres de cette région sont vraiment à sec. La productivité a parfois un coût que certains décideurs ignoreront. Autre truc, ils doivent avoir beaucoup de poubelles bureautique pour que l'upd win11 soit un mur, les specs ne sont pas tres exigeantes.

avatar nmo | 

“ Sans oublier Outlook (et Exchange) entrainant de le sillon; partages de calendriers et ressources matériels, de groupes.”

Exchange n’est pas le seul à proposer ces fonctions.

Exchange est un outil puissant avec plein de qualités, mais n’est pas seul dans l’Univers.

avatar YSO | 

@nmo

Analogie « conne » mais significative de la problématique : si demain on te donne un hélicoptère au lieu d’une fourgonnette pour faire une tournée de distribution de courrier dans les Alpes, irais-tu plus vite pour autant…
…surtout si on ne se soucie pas de te former ou de faire assurer ta formation (« démerdez-vous ») ?

MS le sait : ses outils sont bien implantés et tout le monde sait + ou - s’en servir (au juste besoin de sa position dans l’entreprise).
La connerie est de considérer que « parce que toi (décideur) tu sais, les autres doivent savoir ». Voir pire : « ça n’est pas mon pb ».
Le vrai patron est celui qui se pose les bonne question quant à la productivité de son entreprise et non l’élagage permanent des coûts 😉

avatar Nielp | 

"ils doivent avoir beaucoup de poubelles bureautique pour que l'upd win11 soit un mur, les specs ne sont pas tres exigeantes."

Tellement pas très exigeantes qu'il faut une machine avec cpu intel sortie en 2018 ou + pour pas avoir trop de problème... On est en 2021...

avatar Mac13 | 

Vite un bootcamp pour les ARM (Processeurs apple silicon M) pour pouvoir utiliser les systèmes de choix sans devoir acheter les hardwares...

avatar Insomnia | 

Quand je lis certains, on a l’impression qu’ils savent mieux que tous le monde, libre office est très utilisé certes pas autant que Office mais bien déployé. Vu les essais de différents pays, la France a tenté mais est revenu en arrière mais c’était il y a des années pareil en Allemagne. Il me semble qu’il existe un branche libreoffice pro qui est sûrement bien meilleur que la version standard. Avec ce genre de réflexion nous réserveront cantonné aux logiciels américains et si un jour ils décidaient de couper court que ferions nous sans ? Pour ma part l’Union européenne devrait investir dans le développement d’un OS basé sur Linux et pourrait obliger les constructeurs à proposer des drivers fonctionnel et bien cette entreprise ne pourrait absolument pas travailler avec des entreprises étrangères en dehors de l’Union européenne, ce serait un bon coup de pied dans la fourmilière 😁

avatar smog | 

Là est le souci : il serait bon que l'UE finance un outil numérique européen digne de ce nom. Il y a largement de quoi faire du très bon boulot avec la matière grise européenne. Mais bon, moi qui croyais à la force européenne, je déchante jour après jour (merci la libre concurrence, par ex., celle qui devait baisser les prix... résultat, l'électricité a plus que doublé en dix ans... Et ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres. Bon, quelques points positifs, mais si peu...)

avatar YSO | 

@smog

C’est trop tard. La France (et l’UE) a abandonné car la lutte est vaine.
Il y a sûrement mieux que Word (Nisus Writer ?) mais il est l’outil utilisé et enseigné partout.
Cela fait 30/40 ans que le principe de la standardisation informatique implique le fait d’écraser (geler) la concurrence. Il n’y a qu’à se souvenir toutes les boîtes de logiciels (dans divers domaines) qui ont disparu dans les années 90 (rachetées, fusionnées, brevet y compris).

avatar smog | 

@YSO : oui, c'est bien dommage tout ça !

avatar YSO | 

@smog

A ma pauv’dame ! 😁

Souviens-toi (si tu n’es pas trop jeune) de la chute et disparition des télés Européennes (Saba, Telefunken, Radiola, ..) face aux Sony trinitron (époque des tubes cathodiques).
Autant se concentrer sur les domaines où nous sommes forts.

avatar smog | 

Oui je me souviens (Thomson, aussi).
Mais il y avait Philips aussi, qui est toujours là (mais je ne sais pas où ils en sont aujourd'hui... À une époque c'était très chaud pour eux...)
C'est vrai. Mais si on voulait... Quand je vois LoRa ou Sigfox "made in France" (bon, LoRa a été vendu mais quand-même) qui est utilisé partout dans le monde et pour de "bonnes" raisons, je me dis qu'il y aurait de quoi faire de belles choses... Malheureusement je ne suis pas décideur. ;-)

avatar passingphantom | 

@smog

En termes de tv Philips s'en sort plutôt bien et la qualité de ses modèles est reconnue. J'ai acheté une tv 48 Oled 935 en mai dernier, après avoir lu un test complet sur Les Numériques. Elle est magnifique avec l'ambilight. Au delà de ça, et dans un domaine différent, Spotify est la preuve que nous ne sommes pas obligés de dépendre des grandes firms américaines.

avatar smog | 

@passingphantom : très bien pour Philips, mais ils reviennent de loin il me semble.

Pour Spotify, je ne sais pas, mais je déteste ces services plus ou moins gratuits de streaming (pour le non-service rendu aux artistes dont je fais partie !)

avatar lmouillart | 

Les TV Philips sont depuis un moment une marque de TP Vision, qui est une filiale de l'entreprise de RPC : TPV Technology Limited.

avatar M-Rick | 

@Insomnia
C'étaient les mêmes qui disaient qu'Apple était dans une impasse et faisait une connerie monumentale en passant sur ARM et que ça ne se vendrait pas tellement ça serait de la merde. LOL
En tout cas, pour répondre à des marchés publics, dans beaucoup de cas les logiciels sont imposés. Et les formats de fichiers de LibreOffice sont imposés, notamment les DREAL. Donc tout n'est pas perdu, loin de là.

avatar Insomnia | 

@M-Rick

Le marché de MacOS reste un marché de niche, concernant ARM sous Mac on verra dans quelques années si cela tient toujours. C’est prometteur mais pas si exceptionnel que ça pour le moment 😁

avatar Espcustom | 

J’aime bien les gens qui disent qu’ils font le mauvais choix. Sans avoir rien vu, sans savoir comment ils fonctionnent ou comment ils sont organisés.
Ça montre encore le nombrilisme français. Si on fait pas comme vos amis on fait pas bien.

Par rapport à leur façon de faire ça marche bien. Et les tests sur 2 ans c’est pas juste gustav qui essaye d’ouvrir un fichier xls avec des macros…pour avoir bosser avec des Allemands c’est pas une légende leur façon de faire, c’est ultra carré

avatar cv21 | 

Je retiens surtout la phrase: "Windows 11 étant incompatible avec un certain nombre de machines, cette stratégie permettra d'éviter d'avoir à renouveler les ordinateurs les plus anciens." Welcome chez Apple où cela s'applique sans vergogne à un rythme soutenu ! 🙃

On peut l'interpréter de nombreuses façons, je retiens surtout l'idée que les ordis récents sont suffisamment puissants pour accomplir des tâches devenues standard. La "rétrocompatibilité" sur un parc me semble intéressante et difficile à gérer.... a priori.

avatar Nielp | 

Bah si c'est pour faire de la bureautique, même un core 2 duo ou core 2 quad d'ya quasiment 15 est plus que largement suffisant. :)

avatar M-Rick | 

@cv21
Mon Mac le plus récent a 5 ans. Pourtant je travaille dans l'ingénierie et cela ne me pose aucun problème. Chacun voit midi à sa porte.

avatar pat3 | 

@cv21

"Je retiens surtout la phrase: "Windows 11 étant incompatible avec un certain nombre de machines, cette stratégie permettra d'éviter d'avoir à renouveler les ordinateurs les plus anciens." Welcome chez Apple où cela s'applique sans vergogne à un rythme soutenu ! 🙃"

Rien n’oblige à passer à Monterey sur les machine Intel ; l’amortissement se calcule sur 5 ans dans le public en France, normalement. Un mac d’il y a cinq ans est tout à fait capable de gérer Big Sur. Idem pour les téléphones et les tablettes.

avatar Mac1978 | 

Si je comprends bien l’article, le choix se base au moins autant sur une question de respect de la vie privée, notamment du RGPD, que du prix de license ou autres.

Le problème que trop d’entreprises ou administrations font mine d’ignorer est que les USA ne sont pas reconnus pour avoir une législation équivalente au RGPD en termes de protection des individus. Avoir ses données sur OneDrive, iCloud, DropBox et autres serveurs, y compris GMail pour le mail, en mains d’entreprises américaines n’est simplement pas légal en Europe.

En termes de coût par contre, il ne faut pas considérer que le coût des licenses et des machines, il faut aussi intégrer les frais de formations et de support. Changer d’OS à large échelle fera exploser ces derniers. Aujourd’hui presque toutes les personnes que vous embauchez n’ont pas besoin de formation Windows/Office pour une utilisation usuelle. Ce ne sera pas le cas avec un logiciel OpenSource et une distribution Linux.

avatar FlodeLibourne | 

A ceux qui se plaignent de l’incompatibilité de windows 11 pour justifier un passage sur mac, j’ai toujours mon mac pro 2007, mais cela fait pas mal d’années que les versions de Mac OS ne sont plus compatibles.

Du coup, pour avoir un ordi à peu près à jour, j’y ai mis une GTX 1070Ti et surtout windows 10. Il marche très bien.

Je passerai sur un Mac ARM pour ma prochaine machine

avatar ⚜Dan | 

J’utilise Pages, Keynote et excel (sinon je fait avec Numbers) jamais eu de problèmes lol

avatar fte | 

Pour ma part, je ne vois guère d’obstacle technique ou fonctionnel qui ne puisse être résolu, considérant une telle migration.

Je doute que le travail collaboratif (simultané) soit la norme, je doute que la puissance d’Excel soit nécessaire à la majorité, etc.

En fait je soupçonne que des Raspberry avec LibreOffice seraient adéquats pour une majorité de situations.

J’ai quelques objections cependant. Les principales concernant les frictions et les formations. Car la solution décrite ne va pas sans une bonne dose de frictions, d’inconforts, de changements organisationnels et visuels… des problématiques du quotidien des usagers de ces outils. Quel sera l’impact sur le quotidien des gens, sur leur productivité, sur leur "bien-être informatique" ? Il y a déjà eu quelques expériences à diverses échelles, y compris accompagnées d’efforts de développement pour améliorer de nombreux points… mitigées.

Autant une souveraineté informatique, utiliser peut-être du coup aussi supporter et contribuer à des solutions ouvertes, est extrêmement séduisant, autant rien ne vient sans coûts, et je crains que le coût de cette opération soit supporté par les usagers.

Quand on a besoin d’une pince, on achète une Knipex, on ne fabrique pas un machin avec deux bouts de bois et du fil de fer.

avatar smog | 

@fte : tout-à-fait d'accord !

avatar occam | 

@fte

> "Je doute que le travail collaboratif (simultané) soit la norme, je doute que la puissance d’Excel soit nécessaire à la majorité, etc.
En fait je soupçonne que des Raspberry avec LibreOffice seraient adéquats pour une majorité de situations."


Et pour ce qui est du travail collaboratif, il faut ajouter : hélas.
Ayant réalisé des bases de données multi-plateforme en Bavière à l’époque où l’administration y était, au mieux, à Windows 3.1, je suis effaré quand on me confirme à quel point les mentalités et les usages ont peu évolué depuis. (On l’a vu de manière dramatique avec la crise du Covid-19 et le manque flagrant d’échange d’informations par réseaux dans les hôpitaux et entre eux.)

Autre chose : si l’apprentissage a un coût, le désapprentissage en a un aussi, bien plus insidieux. La première chose que nous devions faire quand j’enseignais encore le traitement des données à nos étudiants (parfois même aux post-doc, plus rude encore) était de les sevrer d’Excel. Il fallait leur démontrer en quoi Excel n’est pas un bon modèle de base de données (exécrable, en fait) et encore moins un outil de calcul de précision. Lourdingue, en plus.
C’est à ce point précis que le RPi entre en jeu : comparer en temps réel le calcul sur matrices en R sur Raspi, et les mêmes données dans Excel, utilisant les fonctions du tableur, sur leur Mac/PC habituel. Démonstration que les plus futés n’oubliaient pas de sitôt.

avatar pagaupa | 

Il y a longtemps que certains établissements de la fonction publique utilisent libreoffice!

avatar Moebius13 | 

Je ne vois aucun problème à utiliser la suite Office et Windows ainsi que le cloud de MS à la condition express que dans chaque pays européen des datacenters soient installés et respectent la RGPD afin qu'aucune donnée ne fuite vers les États-Unis ou un pays tiers.

Bien évidemment des audits réguliers devraient être menés afin de s'assurer qu'il n'y ait pas de petite astuce pour envoyer quand même des données chez l'oncle Sam.

Il aurait suffit d'une simple menace de tout passer en livre sous un an si MS n'acceptait pas pour que ça se fasse. Le marché européen est immense pour MS et contrairement à Google la revente de données personnelles n'est pas leur fond de commerce.

Les États-Unis ne doivent avoir aucune compétence juridique sur un pays européen et encore moins sur des données appartenant à un citoyen de L'UE.

avatar Arpee | 

Un état allemand ? Non, un Länder allemand (en l’occurrence le Schleswig-Holstein). Il n’y a qu’un état allemand, et c’est…l’Allemagne.

avatar La Bulle | 

@Arpee

Un Land (pluriel Länder) est un État fédéré allemand et il y en a 16, plus l’Etat fédéral, le Bund. Ce sont bien des États, avec des prérogatives propres aux États fédérés (police, santé, éducation, social..), votent leurs propres lois au Landtag et sont représentés au niveau fédéral au niveau du Bundesrat. Il est des pans entiers de l’action publique en Allemagne où le Bund ne peut intervenir sans l’accord ou la coopération des Länder.

Jan Philipp Albrecht était le rapporteur en charge du RGPD au Parlement européen, dont il est de fait l’auteur avec la conservatrice luxembourgeoise Viviane Reding. Comme l’a fait remarquer Occam au sujet de la coalition du Schleswig-Holstein, Albrecht et Reding ont su trouver un compromis sur le RGPD à l’époque.

avatar claude72 | 

@ Arpee

"… un Länder allemand…"

"Länder" est un pluriel, donc c'est plutôt un "Land" allemand.

avatar narugi | 

Je suis favorable à l’Open et au Libre mais beaucoup d’entreprises perdraient en productivité en allant sur Linux. L’OS est bon mais la mamie du cantal qui est habitué à son Windows aura du mal à s’adapter et ne parlons pas non plus des logiciels qui vont avec. Moi je pense que c’est un risque qu’on peut prendre mais qu’il doit bien être mesuré.

avatar Nielp | 

Ya déjà de la "perte de productivité" quand tu fais une màj majeure d'office ou de windows dans les administrations, ensuite les gens s'habituent et retrouve leur niveau d'avant. Ca sera pas different.

Ta mamie du Cantal est encore possiblement sous windows 98 voir XP, si elle a de la chance, pour elle ça ne change strictement rien...

Windows est, et a toujours été, une plaie, que les gens commencent à s'en désintoxiquer n'est pas un mal bien au contraire.

Linux est en train de bouffer windaube mais en ce qui concerne les performances des jeux vidéos. Et avec la sortie du noyau 5.16 et futex2, les jeux windows lancés via wine qui fleuretaient déjà avec les perfs sous windows arrivent même à lui exploser ses morts alors qu'ils ne reste que des versions "émulés" sous linux... Windows c'est mort pour les JV, pour la bureautique, pour la vie privée, pour l'écologie, pour absolument tout sauf les produits adobe pour le moment.
Faut être aveugle pour ne pas s'en rendre compte. MS n'intègre pas du linux dans windows, et ne porte pas certains de ses logiciels sous linux, par plaisir mais pour tenter d'éviter la disparition de tous ses pigeons s'ils se rendent compte de l'arnaque. :)

avatar IceWizard | 

@Nielp

« Linux est en train de bouffer windaube mais en ce qui concerne les performances des jeux vidéos. Et avec la sortie du noyau 5.16 et futex2, les jeux windows lancés via wine qui fleuretaient déjà avec les perfs sous windows arrivent même à lui exploser ses morts alors qu'ils ne reste que des versions "émulés" sous linux... Windows c'est mort pour les JV, pour la bureautique, pour la vie privée, pour l'écologie, »

Des affirmations extraordinaires nécessitent des preuves extraordinaires !

avatar Nielp | 

Les benchmarks avec un noyau pré-5.16 et le 5.16 ?

A côté ya aussi Nvidia qui nous gratifie d'un nouveau driver encore en version beta qui offre quasiment les perfs d'une 3080 sous windows avec une 2070 sous linux sur les quelques jeux testés... Alors que la même 2070 sous windows sur le même jeu c'est ~55% des perf sous linux...

C'est aussi ça l'avantage d'un OS non rempli de merde, où le noyau peut être adapté au besoin et ou un vrai game mode peut exister...

Windows ghost spectre la même démontré d'ailleur, en virant un tas de merde de l'ISO windows avant l'installation, quand tu joues t'as un gain de l'ordre de 20 à 25% par rapport à la version pleine de merde de chez microsoft...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR