Qualcomm promet une puce aussi puissante que la M1 des Mac, avec l'aide d'anciens d'Apple

Mickaël Bazoge |
Cristiano Amon

Qualcomm va s'appuyer sur les recrues de Nuvia, une start-up fondée par des anciens d'Apple achetée par le fondeur en janvier dernier, pour aller concurrencer la puce M1. Dans une interview à Reuters, le nouveau CEO de Qualcomm Cristiano Amon estime que son entreprise produira la « meilleure puce du marché » pour les ordinateurs portables d'ici l'année prochaine. Plus performante même que celle d'Apple.

Pour y parvenir, il compte sur l'aide de Nuvia, qui voulait développer à l'origine des puces pour serveurs ; au grand dam d'Apple d'ailleurs, qui a porté plainte contre les dirigeants de la jeune pousse pour des infractions à des clauses de non-concurrence. Nul doute qu'à Cupertino, on a vu d'un très mauvais œil l'acquisition de Nuvia par Qualcomm.

Ces nouvelles puces d'ordinateurs signées Qualcomm sortiront l'année prochaine. Mais si durant la phase de développement elles ne devaient pas donner toute satisfaction, le plan B du fondeur est d'aller chercher les processeurs Arm — si ses CPU sont suffisamment puissants. Mais avec Arm, les choses sont devenues plus compliquées depuis l'annonce de son acquisition par Nvidia : Qualcomm s'y oppose d'ailleurs vigoureusement.

Crédit : Qualcomm.

C'est pourquoi l'achat de Nuvia (1,4 milliard de dollars tout de même) est stratégique pour Qualcomm. Non seulement pour contrer Apple et sa puce M1, mais aussi pour prendre pied sur le marché très lucratif des serveurs pour centre de données. Si Qualcomm n'a pas l'intention de concevoir des puces pour les data centers, en revanche elle pourra proposer des licences des designs Nuvia aux fournisseurs de serveurs, s'ils veulent s'en servir pour concevoir leurs propres puces sur cette base.

Manifestement, Cristiano Amon a bien envie d'aller se frotter au modèle économique embrassé par Arm, qui licencie les designs de ses puces et de ses technologies (y compris à Apple).


avatar Krocell | 

Ils vont avoir du taf. Apple a déjà quelques années d’avance sur le sujet.

avatar Jeckill13 | 

@Krocell

Et en même temps, ils ne vont certainement pas dire : « on va faire de notre mieux, mais on est largués ! Notre concurrent nous a mis un vent qu’ont ne rattrapera jamais… ». C’est du pipeautage pour les actionnaires.

avatar fte | 

@Jeckill13

"Notre concurrent"

C’en est pas un.

avatar fte | 

@Krocell

"Ils vont avoir du taf. Apple a déjà quelques années d’avance sur le sujet."

Qualcomm a une assez solide expérience de design également. Ils ne faudrait pas les sous-estimer.

Le challenge de Qualcomm tient plus à l’immense variété des usages de ses puces, ce qu’ils ont bien maîtrisé jusqu’à présent. Apple n’a une puce devant être polyvalente que depuis le M1.

Bref, chacun a ses forces dans cette course.

En outre, Apple n’est pas un concurrent de Qualcomm, sauf pour l’image de Qualcomm. Qualcomm vends ses puces aux intégrateurs, pas Apple…

avatar Insomnia | 

@Krocell

Mouai ça c’est ton avis, la puce M1 à ces limites et pas capable de tout faire tourner sans limiter les logiciels

avatar jackhal | 

Mouais ça c’est ton avis.

avatar romainB84 | 

@jackhal

C’est le principe même d’un forum !! On écrit son avis ^^.
D’ailleurs, même ton commentaire… c’est ton avis 😉.

avatar Jeckill13 | 

« son entreprise produira la « meilleure puce du marché » pour les ordinateurs portables d'ici l'année prochaine. Plus performante même que celle d'Apple » … en même temps si la puce produite l’année prochaine est moins puissante que celle produite l’année précédente … par contre, a voir face à le future M2 !

avatar fte | 

@Jeckill13

"par contre, a voir face à le future M2 !"

Ce n’est pas vraiment important. Si les constructeurs PC se lançaient dans l’aventure des notebooks idéalement convertibles ARM, avec un Windows qui fonctionne et un émulateur x86 efficace, ils n’auraient pas le choix entre y mettre des Apple Mx ou des Qualcomm xxx hein.

Qualcomm doit convaincre les constructeurs PC que ses puces sont viables pour faire des notebooks sans x86 dedans et convaincre Microsoft de supporter ces matériels nouveaux. C’est là qu’il y a un problème de taille.

avatar frascorpion | 

Intel va couler 🤔

avatar Jeckill13 | 

@frascorpion

Intel va te dire que le 14 nm équivalent le 7 nm en vrai et que ça n’est plus une donnée pertinente à comparer. 😁

avatar cybercooll | 

@frascorpion

Intel va fondre

avatar Hasgarn | 

@frascorpion

Intel n’est plus dans le circuit

avatar bazino | 

@Hasgarn

Joli !

avatar Hasgarn | 

@bazino

🙏

avatar Bounty23 | 

Une puce aussi puissante que la M1 alors qu’elle va fêter sa première bougie dans quelques mois ? Ça va faire comme les puces mobiles qui ont 2-3 ans de retard… sauf que Windows n’étant pas optimisé pour cette architecture et les applications non plus (contrairement à macOS et Rosetta 2 qui prends le relais) la puce va équiper un marché de niche avec une transition Windows qui va prendre 5 à 10 ans. D’ici là Apple aura tellement d’expérience et d’acquis que ça sera impossible à concurrencer.

avatar Fredouille14 | 

@Bounty23

👍

avatar JOHN³ | 

@Bounty23

Croire qu’il n’y a que Apple qui peut guider le marché est une grossière erreur. Le schéma de l’iPhone a prouvé que rapidement, l’industrie sait se mettre au niveau.

avatar cecemf | 

@JOHN³

Android et autre oui mes pas Microsoft qui a complètement rater le passage aux mobiles. Windows phone et windows mobile LOL 😆 donc Qualcomm processeur sera rien sans un système d’exploitation et application optimisé ce que Qualcomm n’a aucun control dessus.

avatar pocketalex | 

A coeur vaillant rien d'impossible

La preuve, les tous derniers Snapdragon 685 qui équipent les mobiles Android rivalisent avec les A12 !

Seul souci : les A12 datent de 2018, aujourd'hui on en est au A14 et surement au A15 à la rentrée

Donc ça va être pareil, Qualcomm va, j'en suis sur, réussir à sortir dans 1 à 2 ans un CPU qui rivalise avec le M1. Sauf que dans un à 2 ans Apple en sera au M2 sinon au M3, c'est tout.

avatar pocketalex | 

@enchanson

merci pour cet article qui confirme les propos de toute le monde ici :

"une étape importante pour rattraper Apple"

"Il s’agirait d’une excellente nouvelle pour Windows ARM, qui souffrait jusqu’à présent d’applications aux performances moindres"

Bref cette ABI prometteuse devrait donc permettre à Microsoft de rattraper un cruel retard, ou, pour le dire autrement : jusqu'ici l'émulation ARM de Windows était ... une grosse chiotte.
Personne ne dit autre chose ici

Mais c'est très positif tout ça : le monde PC va se doter, plus tard, de CPU ou de couches émulations ARM qui permettront de rattaper ce qu'a fait Apple l'année dernière
On peut considérer cela comme une "bonne nouvelle"

Ma tante m'a toujours dit "il faut regarder le bol de caviar a moitié plein". Belle philosophie de vie !

avatar en chanson | 

@pocketalex

Rattraper en rien du tout. Les mac représentent une très faible part en entreprise comme à domicile. Ici Appl€ montre l’avenir des pc sous arm, c’est tout.

Windows arm est arrivé avant macOS, et ne sous estime pas MS.

avatar pocketalex | 

@en chanson

Windows Vista
Windows Millenium
Zune
Office Assistant (clippy)
Surface RT
Windows Phone
Internet Explorer

Je te rassure, je ne sous-estime pas Micro$oft

Edit :
Kin
BoB
Windows ME
Mixer

avatar wilfried50 | 

@pocketalex

😂👍🏼

avatar Hasgarn | 

@pocketalex

Tu as oublié la tablette « courrier »
👍

avatar bazino | 

@pocketalex

Arrêtez il va encore nous faire un caprice !

avatar cecemf | 

@Bounty23

Exactement 🧐

avatar Garynho | 

Les mecs ont les plans du m1 depuis 1 an…
Normalement un archi qui a les plans d’une super baraque faits par quelqu’un d’autre ‘peut’ arriver à la construire.
Bravo qualcomm et merci pour rien.

avatar Fredouille14 | 

@Garynho

faut aussi quelques fondations côté OS pour exploiter pleinement la puissance

avatar bibi81 | 

Les mecs ont les plans du m1 depuis 1 an…

Non

Normalement un archi qui a les plans d’une super baraque faits par quelqu’un d’autre ‘peut’ arriver à la construire.

Mouais, c'est évident, des millions de portes a reconvertir en architecture...

avatar Garynho | 

@bibi81

Ce que je voulais dire c’est que beaucoup des solutions qui permettent au m1 d’être aussi performant sont maintenant connus. Si le boulot d’optimisation des plateformes qui adopteront qualcomm est loin d’être fait, comme la finalisation et la réalisation du dit processeur, elle en reste au demeurant faisable, quantifiable parce que déjà tracée par Apple. Comme le ARM64 en son temps.

avatar Fredouille14 | 

ça va créer de l’émulation 👍…
… enfin si Qualcomm y parvient

avatar Nesus | 

@Fredouille14

Mwouais depuis le passage au 64bits, ils passent quand même leur temps à courir après le carrosse…

avatar Fredouille14 | 

@Nesus

mais là, le mec de Qualcomm y croit fort, on voit sa détermination, il a mis 1,4mds sur la table, … et patatras, pas d’OS et Apple est déjà au M2x

avatar en chanson | 

AMD + Samsung et NVidia
ils ont un vrai savoir faire en cpu bien plus ancien que Appl€

avatar pocketalex | 

@en chanson

Avant l'arrivée de l'iPod, le marché des baladeurs mp3 était gavé de constructeurs qui avaient "un vrai savoir faire bien plus ancien qu'Appl€"

avatar wilfried50 | 

@pocketalex

😂✌️👍🏼

avatar pechtoc | 

@pocketalex

Moui enfin, il y a eu un avant et un après iPod. Le passage d'Intel à ARM est par contre totalement invisible pour celui qui ne s'intéresse pas au sujet et n'en saura jamais rien. C'est plutôt ça la réalité, pas des comparatifs GB5.

avatar iPadProM1 | 

@en chanson

Bien plus ancien mais loins d’être aussi performant

avatar fte | 

@Fredouille14

"ça va créer de l’émulation 👍…
… enfin si Qualcomm y parvient"

Si Microsoft se bouge surtout. Qualcomm n’a pas les clés du matériel PC, c’est Microsoft qui détient ce pouvoir.

avatar osxkiller92 | 

HAHAHA ! Je vais déployer le ring de boxe, et j’offre le popcorn !

Qui n’en veut ? 🍿🍿🍿

avatar wilfried50 | 

@osxkiller92

Moiiiii😎🍿

avatar hawker | 

J’espère que des puce meilleures que le M1 vont bientôt émerger sinon Apple aussi va finir pas se la couler douce a force de faire la course en tete.
Et on risque d'avoir des M2 avec 50 pourcent de perf en plus alors qu'a la base Apple avait prevu du perf x2.5 qu'ils se reservent pour plus tard... C'est comme ca que l'arret de l'innovation arrive.

Pour que le marche ARM prenne dans le monde du server & PC, il faut aussi atomiser Intel x50, que le cafard ne se releve pas ( en tout cas pas avec ses x86 pourris).

avatar pocketalex | 

@ hawker

La production de masse des prochains MBP, les modèles "pro" (CPU 45W qui n'a pas encore d'équivalent Silicon), a été lancée (news d'hier)
ça va donc arriver à la rentrée

"Et on risque d'avoir des M2 avec 50 pourcent de perf en plus alors qu'a la base Apple avait prevu du perf x2.5 qu'ils se reservent pour plus tard"

A part Intel, personne ne s'amuserait à faire ça, et surtout pas Apple, je te rassure

avatar fte | 

@hawker

"Pour que le marche ARM prenne dans le monde du server & PC, il faut aussi atomiser Intel x50"

Voire la dernière Epyc AMD à 128 coeurs.

Bonne chance avec ça.

avatar Dust | 

Faire x2.5 en perf entre 2 générations c'est illusoire. Et +50% serait déjà énorme. Sur les puces mobiles Apple, le gain de perf entre générations est de l'ordre de 10-15%

avatar ancampolo | 

Sincèrement apple a enterré tous les dinosaures…merci samsung ou autres mais quand même c’est incroyable…

avatar pocketalex | 

@ ancampolo

très franchement, personne ne s'y attendait.

Ils ont surpris tout le monde

C'est un sacré pari, mais ce que beaucoup oublient ici (en rêvant d'un basculement ARM de tout l'écosystème PC) c'est que seul Apple était en capacité de réussir ce pari

La puissance des CPU ARM c'est bien, et c'est du concret, les M1 sont réellement plus puissant que les core i5 série U qu'ils remplacent, tout en consommant moins. une double performance inédite, mais impossible de réussir ce pari juste avec un CPU d'exception.
Pour réussir le pari d'une transition réussie, il faut assoir solidement 4 piliers, et Apple l'a fait :
- pilier 1 : un CPU qui révolutionne tout. C'est le M1, c'est une bête de course qui ne consomme rien
- pilier 2 : un OS entièrement optimisé pour gérer ces CPU. MacOS l'est à un niveau que Windows aura bien du mal à rattraper, si il y arrivent un jour (encore plein de drivers absents, arrivée poussive du 64 bits et c'est pas encore au point, etc)
- pilier 3 : une couche d'émulation performante. Inutile de s'étaler sur Rosetta 2, c'est juste une putain de tuerie, et un chef d'oeuvre d'optimisation. A coté, l'émulation de Windows 10 est une vaste blagounette
- pilier 4 : le portage par les éditeurs et développeurs de leurs applications en natif

Ce dernier pilier est ce que j'appelle le "coup de grace". Car Apple a imposé à tous les éditeurs de faire une transition, sinon adieu le juteux marché de MacOS et sa clientèle qui achète, au lieu de pirater.
Sur PC, malgré la présence de plusieurs modèles ARM depuis maintenant 3 ans, pas un seul logiciel n'a été porté. Et je vous le dis sans trop d'hésitation : ça n'arrivera pas.

Donc Qualcomm peut sortir le CPU de la mort qui tue, ça ne changera rien, quoi qu'il en soit les PC sous Arm seront déceptifs car pas au point sur les 4 piliers énoncés. Donc des ventes qui ne décolleront pas, et surtout pas massivement. Or il faut des ventes massives sur PC pour que les éditeurs commencent à avoir un début de décision de peut-être faire quelques efforts pour porter leurs softs sur ARM

avatar zoubi2 | 

@pocketalex

👏👏👏

Pages

CONNEXION UTILISATEUR