IBM se coupe en deux pour se renforcer dans le cloud

Mickaël Bazoge |

Après les réseaux, après les PC, après les semi-conducteurs, IBM va entamer sa prochaine mue, celle du cloud. Afin de préparer le terrain, Big Blue va prendre un grand couteau pour se séparer en deux gros morceaux cotés en Bourse.

La future entité proposée à l'appétit des investisseurs regroupera les activités d'hébergement, de services et d'infrastructures qui comptent 4 600 clients dans 115 pays, et dont le carnet de commandes est lourd de 60 milliards de dollars. Cette société, dont le nom reste à déterminer, sera effective d'ici la fin de l'année prochaine. Elle emploiera 90 000 personnes, alors qu'IBM fait travailler un total de 352 000 collaborateurs.

Crédit : skeeze, Pixabay

L'annonce de cette opération, qui va coûter 5 milliards de dollars, a été bien accueillie par les boursicoteurs qui ont fait la fête au titre IBM cette fin de semaine. L'entreprise s'est réinventée à de nombreuses reprises depuis sa création en 1911 ; elle cherche désormais à se concentrer sur l'infonuagique et l'intelligence artificielle. Arvind Krishna1, CEO du groupe depuis le mois d'avril, se réjouit de l'accélération de l'adoption de sa plateforme hybride sur le cloud.

On est très loin de l'IBM moqué par Steve Jobs à la grande époque du PC personnel. D'ailleurs, depuis 2014 Apple et IBM travaillent ensemble pour intégrer les solutions iOS dans les entreprises (lire : Apple + IBM : une nouvelle aventure pour un vieux couple).


  1. C'est lui la cheville ouvrière à l'œuvre dans l'acquisition, il y a deux ans, de Red Hat pour la modique somme de 34 milliards de dollars. Un Red Hat qui a permis de muscler ces services cloud d'IBM. ↩︎

Source
Tags
#IBM
avatar iftwst | 

Mais IBM peut il concurrencer et durer face à AWS ou MS pour le cloud ?

avatar oomu | 

Oui.

avatar pga78 | 

Bien sûr de même que Google Apple ou plus près de nous OVH...il y a de la place pour plusieurs acteurs

avatar victoireviclaux | 

Du coup ça saigne à mort, non ? S'il est coupé en deux ? Ok je sors.

avatar mdeage | 

D

avatar occam | 

« On est très loin de l'IBM moqué par Steve Jobs à la grande époque du PC personnel. »

IBM était très, très loin de la moquerie de Steve Jobs à cette époque, et Steve Jobs le savait.

Pour se rendre compte du chemin parcouru par IBM depuis sa période « orwellienne » ( qui en fait ressemblait plus au « Brazil » de Terry Gilliam), ce florilège de corporate songs calqués sur des hymnes dont l’URSS du « Petit père des Peuples » n’aurait pas eu à rougir :

https://arstechnica.com/information-technology/2014/08/tripping-through-...

avatar Yeux | 

IBM L'ex numéro 1 de l'informatique, n'en fini pas de tomber en pièces... Pertes du secteur de l'imprimante, puis de la micro-informatique, etc, et maintenant les infrastructures, quel est le prochain épisode...

avatar Mrleblanc101 | 

@Yeux

Tomber en pièce ? Quitter des secteurs mort pour grossir plus vite dans des secteurs d'avenir n'est définitivement pas une mauvaise idée

avatar Yeux | 

@Mrleblanc101

Sauf que depuis 2011 le chiffre d'affaire d'IBM est une longue agonie vers le néant...

https://nauges.typepad.com/.a/6a00d8345167aa69e2022ad39d705e200d-pi

avatar DG33 | 

@Yeux

Le CA est une chose, le résultat en est une autre.

CONNEXION UTILISATEUR