Facebook ne paie pas si cher ses multiples infractions à la confidentialité

Mickaël Bazoge |

La duplicité et le dilettantisme ne coûtent finalement pas si cher quand on s'appelle Facebook. Le réseau social a accepté l'accord proposé par la la FTC (Federal Trade Commission), le gendarme américain du commerce : contre 5 milliards de dollars, le réseau social solde à bon compte ses mauvaises manières en matière de confidentialité des données.

Cette amende est la plus élevée jamais infligée par la FTC ; elle représente 9% du chiffre d'affaires de Facebook (55,8 milliards de dollars en 2018). Cela paraît beaucoup sur le papier, mais pour le réseau social, ce n'est finalement pas une si mauvaise affaire. Facebook a multiplié les infractions à la vie privée de ses utilisateurs, le summum ayant été atteint avec le scandale Cambridge Analytica.

Les données de 87 millions d'utilisateurs avaient alors été exploitées indûment, notamment au profit de la campagne électorale de Donald Trump. Depuis, malgré les contritions publiques de Mark Zuckerberg et d'innombrables promesses de mieux faire, les failles de sécurité et exploitation frauduleuse de données se sont poursuivies.

L'accord avec le FTC contient aussi une batterie de mesures « sans précédent » visant à serrer la vis de Facebook. Mais là encore, l'entreprise se paie surtout de mots pour le moment : il est question de « restructuration » de son approche de la confidentialité et de mise en place de « mécanismes » pour s'assurer que les dirigeants soient tenus responsables de leurs décisions (on croit rêver) en la matière.

Un des deux membres du FTC qui a voté contre cet accord, Rohit Chopra, a détaillé les raisons de son refus. Selon lui, cette entente n'empêche pas les pratiques de surveillance du réseau social, il ne pose aucune restriction en matière de collecte des données. Il estime aussi que les dirigeants de Facebook, à commencer par Mark Zuckerberg et son bras droit Sheryl Sandberg n'ont pas été inquiétés malgré leur rôle dans ces infractions.

Pour Chopra, les infractions « flagrantes » de Facebook sont la conséquence directe du modèle économique de l'entreprise qui s'appuie sur la « surveillance de masse et la manipulation ». L'accord de la FTC ne règle pas le problème. Cette amende intervient dans un contexte de plus en plus compliqué pour les grandes plateformes : pas plus tard qu'hier, le ministère américain de la Justice a lancé une vaste enquête sur les pratiques des géants du numérique. Dont Facebook…


avatar webHAL1 | 

@Bigdidou
« Mais nous n’utilisons jamais ce terme en raison de sa connotation péjorative, effectivement. »

C'est ce que je voulais souligner. Pourquoi faire des parallèles avec des "idiots", des "drogués" ou des "malades" ? Qu'est-ce que ça révèle de la façon de penser de celui qui les fait ? Pourquoi ne pas avoir fait un parallèle avec, par exemple, les automobilistes ? Eux aussi ont choisi de l'être (comme les utilisateurs de Facebook et au contraire des idiots, drogués et malades), eux aussi sont majoritaires et ça ne serait pas péjoratif.

« L’analogie avec Facebook me semble tout à fait pertinente [...] »

J'aurais tendance à penser qu'une personne ayant des problèmes de dépendance à la drogue voudra en sortir. Un utilisateur de Facebook, à moins que son utilisation soit problématique, n'a aucune raison de vouloir "s'en sortir". Non ?

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@webHAL1 " Pourquoi faire des parallèles avec des "idiots", des "drogués" ou des "malades" ?"
Tu ne m'as pas bien lu @webHAL1, je n'ai jamais faire des parallèles avec des "idiots".
Ce que j'ai écrit est bien plus gênant : J'ai écris que Facebook flatte l'idiotie des utilisateurs, provoque un comportement idiot, et génère une idiotie collective.
(je te rappelle que dans nos échanges précédents j'ai défini le sens que je donnais au terme idiotie, et que c'est avec cette définition qu'il faut comprendre mon message.)

avatar webHAL1 | 

@J'en_crois Pas_mes yeux
« J'ai écris que Facebook flatte l'idiotie des utilisateurs, provoque un comportement idiot, et génère une idiotie collective. »

Sauf que c'est un fantasme hors de toute réalité. Facebook est un outil. Il ne génère pas plus "d'idiotie" que peut le faire la télévision ou la bande-dessinée, tout comme la littérature ne génère pas "d'intelligence".
Mais bon, je vais m'arrêter là, tes croyances sont trop profondément inscrites dans ton esprit pour que les faits y changent quoi que ce soit. :-)

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@ Bigdidou
Merci doublement.
Merci parce que ton expérience ta compétence et le travail que tu as effectué te permet encore d'enrichir le débat (de m'enrichir) Doublement parce qu'ainsi tu démontre par un exemple concret et vivant ce que je tentais d'exprimer.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

Bigdidou
"Oui, et tous les camps de ceux qui sont destinés au pouvoir utiliseront ces outils."
Tu te trompes:
Ces "outils" ne seront jamais utilisés par une personne honnête. Une personne qui croit en l'homme ne peut utiliser un "outil" qui tente de le déterminer les autres en leur retirer leur libre arbitre. Une personne qui croit en la démocratie ne peut utiliser un "outil" qui détermine les élections en fonction des déterministes et des pulsion et qui va à l'encontre de l'aspiration de construire ensemble un monde meilleur.
Tu refuses l'outil ? tu as perdu : les médiocres ont gagné. Tu utilises l'outil : tu as perdu, tu fais à présent parti des médiocres.
Bien entendu je ne parle ici de Facebook, mais de l'ensemble des technologies de marketing politique pour lesquels les datas de mass sont un changement de paradigme.

avatar webHAL1 | 

@Bigdidou
« Cachez les raisons de ce vote que je ne saurais voir... »

Voilà. Tu rajoutes à cela une petite dose de théorie du complot et le fait que les gens adorent désigner un "méchant", et tu as les délires actuels sur "Facebook : danger mortel pour la démocratie !". C'est sûr que c'est plus facile que de réfléchir.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@ webHAL1
Réfléchir... mais ce serait une excellente idée... si seulement tu en était capable ;-(

Ce n'est pas une "théorie du complot" que d'affirmer que la raison d'être de Cambridge Analytic est de changer les résultats des votes (élection, brexit, etc.)
C'est un fait.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

webHAL1
blablabla :-(

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@ Bigdidou
"Je pense que les démocraties vont métaboliser Facebook"
Je ne suis pas, malheureusement, aussi optimiste.
Avec le CETA, le Mercosur, et les autres accords supranationaux,
le pouvoir des états et des citoyens va se trouver fortement diminué,
tandis que l'on peut craindre que celui des multinationales le remplace

avatar Paquito06 | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

“le pouvoir des états et des citoyens va se trouver fortement diminué,
tandis que l'on peut craindre que celui des multinationales le remplace”

Mais c’est deja le cas depuis fort longtemps. Les politiques sont des pantins en place. Sinon faut etre aveugle.
La reduction des taxes corporate aux US, c’est la premiere chose qui est passee sous Trump. Son mur et la reforme de l’Obamacare, c’est de la demogagie et on en verra pas la couleur. Apple va pas se faire taxer son matos vendu aux US, Apple va contourner.
Trump qui ground les 737 Max, recoit un appel de Boeing et change de bord a 180 degres.
Pareil avec Huawei, où Trump met un ban. Il recoit un call de Google, le lendemain il donne 3 mois de delai a Huawei. Et c’est pareil pour tout. Apres, faire des conneries comme ouvrir la terre en 4 pour l’exploitation aurifere ou petroliere dans des zones protegees ou sur les poles, belle connerie encore.
Je parle des US mais c’est pareil en Europe. Sinon l’Irlande et le Luxembourg ca serait deja de l’Histoire.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

La Toile rêve Mark Zuckerberg président des Etats-Unis - Le Temps
https://www.letemps.ch/opinions/toile-reve-mark-zuckerberg-president-etatsunis
mar 2 mai 2017

avatar Seedlers | 

L'intérêt de cette article ?
Bientôt vous allez sortir les photos avec les homards :)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR