La confidentialité, nouvelle promesse ténue de la Silicon Valley

Stéphane Moussie |

Tim Cook aurait-il écrit les derniers discours de ses principaux homologues ? « La confidentialité est un droit humain », a déclaré Satya Nadella lors de la conférence Microsoft Build. « Tout le monde a droit à la confidentialité et à la sécurité, pas juste quelques privilégiés », a appuyé Sundar Pichai à la Google I/O. « Le futur est privé », a certifié Mark Zuckerberg à F8.

Que s’est-il passé pour que le sujet du respect de la vie privée, ignoré pendant des années, soit soudainement brandi simultanément par les entreprises les plus puissantes de la Silicon Valley (à l’exception notable d’Amazon) ?

Satya Nadella à Microsoft Build 2019

La première explication, c’est l’électrochoc Cambridge Analytica, ou comment une société a exploité les données de 87 millions de membres Facebook sans leur consentement pour influencer l’élection américaine de 2016 en faveur de Donald Trump.

Seuls les abonnés du Club iGen peuvent lire l‘article dans son intégralité.

-> Déjà membre ? Je me connecte
-> S‘abonner au Club iGen