Microsoft : du libre pour azurer le futur

Anthony Nelzin-Santos |

Linux sur Windows ? Cet oxymore est devenu une évidence avec la présentation du Windows Subsystem for Linux (WSL) en 2016. Passée la surprise initiale, la curiosité s’est transformée en franche sympathie. Microsoft cherche à séduire les développeurs, au moment même où certains d’entre eux critiquent les atermoiements d’Apple, qui promet un nouveau Mac Pro depuis deux ans. Avec un objectif : leur vendre des services.

Image Microsoft.

Un noyau Linux dans Windows

Sous l’égide de Satya Nadella, Microsoft s’est fait le héraut de l’open source. Elle a ouvert des pans entiers de Windows, à commencer par le runtime .NET. La firme de Redmond a rejoint la Fondation Linux en tant que « membre platine », le niveau le plus élevé d’implication et de soutien financier. Elle a déboursé 7,5 milliards de dollars pour s’offrir GitHub, qui abrite 100 millions de projets créés par 36 millions de développeurs.


avatar Paquito06 | 

7 est fort pour trouver 1 titre 2 la sorte ?

avatar iNicolas1721 | 

Haha la bonne blague ??

avatar Ast2001 | 

Énorme article. En creux, on a un peu l'impression que sous l'ère Cook Apple est en train de tout rater.

avatar philiipe | 
@Ast2001 Apple n’est pas en train de tout rater. Elle a changé de dimension peu avant la mort de Steve Jobs. Ce n’est pas la même chose être le challenger (= David) et être le leader (= Goliath). C’est plus dur d’être la cible de tous. Par ailleurs : le business model d’Apple tient sur une jambe de bois. L’essentiel de ses revenus sont tirés d’un seul produit (oui, 1 seul) : l’iPhone. Et ce n’est pas ses déclinaisons qui changent quelque chose (elles ne sont là que pour segmenter le marché). Un Trader m’a dit un jour : « le business, c’est comme une bicyclette : ça tombe si ça n’avance plus »
avatar Ast2001 | 

Sans doute. Mon analyse (à deux balles ;-) ) c'est qu'Apple a vraiment conscience (j'espère) que leur talon d'Achille est leur dépendance à l'iPhone. Ils essayent d'aller vers plus de revenus liés au services. Ok. Maintenant ce chemin est pavé d'obsessions qui semblent peu à peu aliéner une partie de leur base d'utilisateurs. Des obsessions de design (par exemple plus de finesse avec les conséquences que l'on connait - par exemple sur la batterie des iDevices ou sur les claviers, plus de revenus avec le double effet kiss cool que cela entraîne - l'effet 'radin' et l'effet 'matériel de plus en plus inatteignable').

avatar iPop | 

@Ast2001

Apple vend des jouets, Microsoft bouffe du Software a tous les râteliers : Epic Games, Github,...

avatar Lemmings | 

Je bosse sur un MacBook pro qui m'énerve au quotidien depuis 5 ans (bugs d'usb, gestion des ports, évolutions de l'os...), j'avoue que je suis pressé de voir comment tourne le wsl2 pour demander un nouvel ordinateur sous Windows ! Sinon ça sera un pc sous Linux (mais plus dur à trouver en portable fiable).

Tous les outils sont aujourd'hui identiques d'une plate-forme à l'autre (Linux y compris), éclipse, visual studio code, docker, VirtualBox... Et j'en passe tellement. Plus aucun intérêt à rester sur un os pour ses outils spécifiques globalement.

avatar Ramlec | 

@Lemmings

J’ai changé de travail et je suis passé de 5 années sous Mac a Windows 10.
Ok ils ont grandement amélioré Windows, ok les softs sont les mêmes (quoique...) mais alors qu’est-ce que c’est une purge comme machine principale.
Ça lag, la gestion des bureaux virtuels est une calamité (déjà ça ne sert que si on fonctionne en mode workspace, des personnes peuvent y trouver leur compte mais mon dieu...), l’ersatz de Spotlight, les softs changent d’écrans seuls à la sortie de veille, les touches spéciales (@\# etc.) sont une merveille d’inaccessibilité... le trackpad n’en parlons pas, d’une taille ridicule la plupart du temps, les gestes sont inexistants, les problèmes de drivers...

Je pestais clairement sur mon Mac pour tous ses petits bugs mais vraiment je le regrette amèrement maintenant.

avatar Lemmings | 

@Ramlec : Heu... J'ai l'impression que tu mélanges un peu tout là non ?

Les lags ? Bha heu non, pas plus que sur OSX... Tout dépend du matériel que tu as aussi...
La gestion des bureaux virtuels est très simple et bien foutue. Seule différence avec OSX c'est qu'il faut une touche de plus pour passer de l'un à l'autre... Dur !
Un mode "workspace", je vois pas trop de quoi tu parles, pour ma part c'est intégré de base (j'ai une licence Windows 10 pro).
L'ersatz de spotlight comme tu dis marche plutôt pas mal, différemment car il n'est pas pensé pareil, mais je le trouve finalement presque même plus simple et complet... Comme quoi.
"les touches spéciales" => ça ça dépend de ton matériel... Sur un clavier PC classique ça reste... bha classique ! Tu auras le même mapping clavier sur linux par exemple. C'est le clavier Apple qui est étrange en fait :D Mais globalement c'est vraiment une question d'habitude, rejeter un OS complet sur ce détail là...
Le trackpad, pareil, ça dépend vraiment du matériel que tu as... Il y a des portables qui ont un excellent trackpad, d'autres où c'est une cata intégrale. Perso je reste attaché à la souris de toutes façons, même sur Mac...
Problèmes de Drivers ? Je ne vois pas de quoi tu parles... Tu as monté ton propre ordi ? Tu as choisi quoi comme modèle ?

Un ordi "pro" c'est pas un modèle à 450 euros acheté à carrefour hein :D Sinon effectivement, Windows 10 ne fera pas des miracles non plus...

avatar Ramlec | 

@Lemmings

Pour les lags, je ne compte plus les « ne réponds plus » sur PowerPoint, Outlook, Excel, ... même notepad++ plante par moment.

Je conçois que tout n’est que perception mais la gestion du multibureau n’est pas la même que sur Mac, si je veux changer de bureau ça me change tous les bureaux de tous mes écrans. S’il y a une option pour changer ce paramètre, je suis preneur.
J’ai également un w10pro.

Alors, je vais rester sur ce qu’utilise le commun des mortels, à savoir un clavier bah... basique. Donc on va pas épiloguer sur les exceptions dans le monde Windows.
Le clavier Apple est différents mais je trouve qu’il ait mieux pensé.

Concernant mon PC c’est un HP Elitebook 840, c’est pas un acheté à carrefour à 450€ merci pour la condescendance.

Après le combat souris/trackpad c’est un autre débat mais c’est sur que sur Windows on fait plus de miracles avec une souris.

avatar LoossSS | 

Désolé j'essayais de rester ouvert sur ce que tu dis, et en effet Windows n'est pas parfait. Mais comme le dit Lemmings, la plupart de tes arguments sont non recevables car liés à ta machine et non à Windows. Quant aux remarques sur le clavier...
Mais tu m'as surtout bien fait rire à "notepad++ plante". Faut clairement rendre ton PC et prendre autre chose...

avatar BeePotato | 

@ Lemmings : « Seule différence avec OSX c'est qu'il faut une touche de plus pour passer de l'un à l'autre... Dur ! »

Et de toute façon, j’imagine que c’est configurable par l’utilisateur, non ?

« Sur un clavier PC classique ça reste... bha classique ! Tu auras le même mapping clavier sur linux par exemple. »

Pas tout à fait, non. Les Linux ont su évoluer et s’inspirer de la disposition azerty version Mac pour proposer quelque chose de bien plus riche que l’azerty PC de base, avec notamment l’accès facile aux majuscules accentuées ou d’autres caractères dits « spéciaux ». Je n’ai pas re-testé récemment, mais est-il toujours aussi compliqué dans Windows de saisir un tout bête « œ » ?
Et évidemment, c’est toujours un plaisir, sur ces claviers, de saisir un simple # ou @… :-)

« C'est le clavier Apple qui est étrange en fait :D »

Si « étrange » signifie « bien plus pratique », alors oui, je confirme qu’il est vraiment « étrange ». ;-)

« Mais globalement c'est vraiment une question d'habitude, rejeter un OS complet sur ce détail là... »

Ce serait en effet bien insuffisant comme raison. Mais s’il s’agit d’un détail s’ajoutant à une liste déjà longue, il peut représenter la goutte d’eau qui met le feu aux poudres.

avatar Bigdidou | 

@BeePotato

« mais est-il toujours aussi compliqué dans Windows de saisir un tout bête « œ » ? »

Oui, entre autre. C’est un des trucs que j’ai découvert en passant récemment sous Windows.

Ahurissant.

avatar Pobla Picossa | 

@Bigdidou

Ou les majuscules accentuées ?

avatar Jef-67 | 

SI tu as besoin de tuyau sur des portables fiables sous Linux ... Je peux t'aider ...

avatar LoossSS | 

Les dell ciblés développeurs linux (sous Ubuntu) ils sont bien ?

avatar philiipe | 

« , ces exemples pourraient laisser à penser que les Mac users passent à Windows par milliers »
Euh..... peut-être. Mon nouvelle ordinateur est une Surface pro ! Elle me change de l’iPad, me sort des prix exhorbitants des MacBook et amène un air de nouveau.

Où est le vent frais chez Apple ???
Où sont les prises de risque ???

avatar nemrod | 

@philiipe

J’ai une SP au taff et c’est une horreur, la batterie est naze, le clavier moyen, j’en suis arrivé à envisager de l’acheté un Air ?

avatar byte_order | 

Entre un clavier moyen et un clavier qui bugge, faut savoir choisir.

avatar nemrod | 

@byte_order

Une autonomie de ?, w10 et ses mise a jours... c’est fait ??

avatar pocketalex | 

@ philiipe

"Mon nouvelle ordinateur est une Surface pro !"

J'aime bien la Surface Pro, c'est un modèle qui a une grande importance pour moi : chaque fois que j'ai l'occasion de la manipuler, brièvement ou longuement, cette machine me rappelle combien, au fond, on est franchement pas mal sur Mac

avatar Almux | 

Oh! Qui l'eu cru, dans les années 80?
Voici l'ex-maître absolu de l'informatique qui se la joue "ouvert". Joli retournement de situation!
Mais, la gestion sous Windows en sera-t-elle plus conviviale et intuitive pour autant?
L'avenir nous le dira.
Enfin: ces dernières années, sans l'écrasant monopole de Microsoft, ont déjà apporté pas mal d'intéressantes nouveautés.

avatar webHAL1 | 

Extrait de l'article :
« Qu’il est loin, le temps où Steve Ballmer qualifiait Linux de "cancer", pour les mêmes raisons qui poussent aujourd’hui Apple à abandonner tous les composants couverts par la licence GNU GPL ! »

Tout à fait. Je relevais récemment dans les commentaires d'un autre article à quel point il est impressionnant comme la situation s'est complètement inversée, depuis la déclaration de Steve Jobs à la MacWorld Expo de 2003, dans une allusion claire à Microsoft :
"Some people have a problem with open source, we think it's great"

avatar reborn | 

@CLang

Ça reste de la com les annonces de Jobs

Steve Jobs lui-même avait beau vanter les mérites de l’Open Source en présentant Safari en janvier 2003, il a été le premier à s’étouffer quand Google a sorti son navigateur et son propre moteur de rendu, un autre fork de WebKit (le patron d’Apple voulait régulièrement « fermer » WebKit et Don Melton devait lui expliquer à chaque fois que le libre ne fonctionnait pas ainsi…).

avatar mk3d | 

Apple se tire une balle dans le pied. Oui, moi aussi, Mac user depuis plus de 20ans, je songe de plus en plus à passer du côté obscure de la force.
Windows10 est un système attirant. Surtout le prix du matériel disponible.

avatar Bigdidou | 

@mk3d

« Windows10 est un système attirant. »

Comme quoi, on peut être attiré par des choses très étonnantes.

avatar Glop0606 | 

Merci à Macg pour le super article. A part l'arrêt de Windows Mobile (qui pour moi reste une faute), Microsoft s'est beaucoup amélioré. J'apprécie cette ouverture sur l'open source et en général windows reste largement plus ouvert que MacOs/Ios. Plus le temps passe, et plus je trouve les systèmes (écosystèmes) fermés négatifs. Je trouve par exemple très moyen le forcing des nouveaux services Apple +. Chacun son domaine! Après c'est fou comme le problème des claviers est beaucoup plus néfaste qu'Apple le pense. Comme ces développeurs, je n'achète plus de MBP à cause des claviers... C'est fou que quelque chose d'aussi trivial qu'un clavier ne puisse pas fonctionné. Le clavier de mon MBP de 2011 est toujours fonctionnel :)

avatar occam | 

@Glop0606

"C'est fou que quelque chose d'aussi trivial qu'un clavier ne puisse pas fonctionné."

N’exagérons rien, ce ne sont jamais que quelques touches qui font défaut. Et le clavier virtuel, lui, fonctionne.

Voyez le côté positif de la chose : un clavier défaillant est un clavier dont on évite de se servir.
Un clavier dont on ne se sert pas est un clavier qui ne s’use pas.
Un clavier qui ne s’use pas est un clavier qui dure.
Stratégie à long terme !

avatar byte_order | 

@occam
donc un clavier défaillant va durer plus longtemps !?
^_^

avatar Glop0606 | 

@occam

Vu sous cet angle ?, merci Apple

avatar rolmeyer | 

Figures affables....je ne sais pas si beaucoup ont cliqué dessus...???????.
Panay le comique de service et Belfiore qui va faire le tour du monde pendant 1 an avec un iPhone, au moment où Microsoft présente le Lumia 950 et 950 XL. ?
Brock et Chnock...?

avatar lawappe | 

Ça fait déjà quelques années que la communauté des développeurs (dont je fais partie) lorgne clairement sur le Microsoft de Nadella. Ils font un boulot formidable pour apporter de superbes outils.

Apple a une dernière arme, la seule qui retient beaucoup d’entre nous : l’obligation de transiter par Xcode, disponible sur macOS uniquement. Il faut donc avoir un Mac.

Il y a bien l’option de compiler à distance sur un Cloud, mais bon...

Le jour où cette obligation tombe, si Apple ne renoue pas avec une attitude accueillante pour les développeurs, ça va switcher en masse... car franchement, les outils de MS sont très bons aujourd’hui. Et le matériel compatible n’est pas considéré comme des produits de luxe. Le duo Cook Ahrendts a malheureusement fait évoluer Apple vers Channel...

avatar lawappe | 

@CLang

C’est juste.

En revanche, le développement web, aujourd’hui, ne se limite plus à la conception de sites Web ou d’api.

En quelques heures, on peut cibler toutes les plateformes principales, dont macOS.

Finalement, Apple, prends d’énormes risques en dédaignant les développeurs web. Ils considèrent que la plateforme iOS / macOS est la révélation incarnée. Ils n’apportent des outils que pour elle.

Tout bon pour MS et son nouveau WSL !

avatar L'Ornithorynque | 

Merci MacG pour ce superbe article. Il permet de prendre du recul sur les tendances en presence et de mettre des mots sur des ressentis de marché. Excellent ! ?

avatar occam | 

Le plus grand compliment que je puisse faire à un article : rien à ajouter.

Si ce n’est que je l’attendais depuis quelques jours, en me demandant si MacG allait esquiver la déferlante, ou traiter du fond. Anthony est allé à fond sur le fond. ?

Les commentaires du fil correspondant sur ArsTechnica méritent lecture :
https://arstechnica.com/gadgets/2019/05/microsoft-the-open-source-company/?comments=1&sort=insightful#comments

avatar marvel63 | 

Bravo Anthony excellent article agréable à lire. Clairement documenté et argumenté, du très bon boulot.

De mon point de vue je pense que le concurrent que MSFT cherche à atteindre n’est pas Apple. C’est Google et Amazon, avec la féroce compétition sur le Cloud dont Apple est absent.

avatar reborn | 

@marvel63

+1

C’est là ou Microsoft fait son beurre. La vente de licences Windows n’est plus la priorité

avatar BeePotato | 

« donc… pourquoi utiliser un Mac, alors ? »

Si on passe ses journées intégralement à jongler entre un terminal, VSCode et un navigateur web, cette question se pose effectivement bien plus qu’il y a quelques années (en fait, je trouve qu’elle ne se pose même plus vraiment). Et c’est une bonne nouvelle pour les gens concernés.

Mais si on a un usage plus varié de sa machine, impliquant d’autres applications et tirant plus profit de l’interface utilisateur proposée par l’OS, alors la réponse reste la même qu’il y a 10, 20 ou 30 ans : pour éviter de subir les horreurs windowsiennes et pour profiter de tous les petits plus de Mac OS dans ce domaine.

avatar loloeroket | 

@BeePotato

Exactement.

Quel dommage que Apple n’est pas fait un accord avec Amazon pour sortir MacOS sur le cloud. Ça serait tellement bien pour Apple.

avatar Lucas | 

@loloeroket

Pourquoi ?

avatar BeePotato | 

@ loloeroket : « Quel dommage que Apple n’est pas fait un accord avec Amazon pour sortir MacOS sur le cloud. »

MacOS sur le cloud ? C’est-à-dire ?
Un MacOS affichable à distance par un client léger ? Ou carrément un MacOS affiché au sein d’un navigateur web ? Dans les deux cas, je n’en vois pas trop l’intérêt.
Et si c’est autre chose, ben j’ai pas compris. :-)

Mais pour l’instant, je ne vois pas pourquoi ce serait « tellement bien pour Apple », dont le but avec MacOS est de continuer à vendre des Mac.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR