La voiture autonome d'Uber avait vu la piétonne mais pas le danger

Florian Innocente |

La responsabilité d'un accident mortel survenu en mars dernier, entre un prototype de véhicule autonome Uber et une piétonne, relève très probablement d'un défaut dans le logiciel qui détermine si le véhicule doit réagir après qu'un objet a été détecté.

Deux sources chez Uber ont expliqué à The Information que les capteurs de la Volvo d'Uber avaient bien repéré quelque chose devant la voiture. Cependant le logiciel a classé cet événement comme un faux positif. C'est à dire qu'il a bien vu un objet sur la trajectoire mais qu'il a considéré qu'il ne présentait pas de danger. Comme peut l'être par exemple un sac en plastique qui traverse la route.

La voiture a donc fauché à 61 km/h Elaine Herzberg, qui traversait cette artère de circulation en tenant son vélo à côté d'elle. La scène s'est déroulée le 18 mars à 22h, à Tampa en Arizona.

La voiture n'a fait montre d'aucune hésitation et quelques instants avant l'accident, l'unique personne présente dans l'habitacle, était concentrée sur quelque chose qui attirait son regard en dessous du volant et non sur la route. La conductrice n'a réagi qu'à l'instant précédent le choc.

D'autres informations, détaillées le même mois par le New York Times montraient que le niveau de sécurité des tests de voitures d'Uber était largement insuffisant.

Uber n'a pas commenté les éléments recueillis par The Information mais l'entreprise a annoncé qu'elle avait recruté l'ancien responsable du Conseil national de la sécurité des transports aux États-Unis de 2014 à 2017. Parallèlement, Uber a entrepris de remettre à plat tout son programme de conduite autonome, depuis ses systèmes embarqués jusqu'à la formation des conducteurs.


avatar spece92 | 

Ce pauvre Musk va raquer des millions !

avatar Devs | 

De plus mettre le taux d alcoolémie à 0 , et faire passer des visites médicales, j ai 64 berges et je suis convaincu que des 55 ans , ça devrait être obligatoire tous les ans .
La route tue et coûte cher à la Sécurité Sociale et avec ces mesures la , on ferait des économies au lieu de mettre des radars à pognon bientôt gérés par des entreprises privées ( c est une honte) !!!

avatar R5555 | 

Je comprends pas les débats sur l'IA, c'est un prototype, les erreurs sont normales. Le seul problème c'est la femme qui regarde pas la route alors que c'est une professionnelle, elle est payée pour ça. C'est son seul travail, éviter les accidents de l'IA. Elle a tuée une cycliste. Pas l'IA. On en reparle quand les voitures seront sans volant.

avatar Avenger | 

@ R5555

Absolument rien ne prouve que la conductrice, si elle avait été vigilante, aurait pu éviter l'accident. La rendre seule responsable de ce dramatique accident, c'est faire preuve de très peu de réflexion.
Je viens encore de regarder la vidéo et je doute fort que beaucoup d'entre-nous auraient pu réagir correctement, à la vitesse à laquelle cela se passe. Sauf les prétentieux qui aiment les "Oui mais moi..."

avatar R5555 | 

Non, rien ne prouve qu'elle aurait pu éviter l'accident. Mais la vidéo montre qu'elle met en place la condition d'un accident en regardant vers ses pieds. Ce sont des faits et elle sera jugé sur ça. Demain j'écraserai peut-être 3 personnes en sortie de virage en cherchant l'essuie glace arrière. Et heureusement, je serai reconnu responsable.

avatar Bigdidou | 

@Avenger

"La rendre seule responsable de ce dramatique accident, c'est faire preuve de très peu de réflexion. "

????
C'est toujours fascinant es gens qui,sorte une énorme connerie,en expliquant que les autres n'ont rien compris et pas réfléchi.
Evidemment, qu'elle est responsable. C'est la voiture qu'elle était sensé contrôler qui a percuté un piéton. Qui d'autre pourrait être responsable, les mouettes qui passaient par là ? Elle n'a rien tenté.
Sa responsabilité n'est pas l'objet de la discussion.

avatar Avenger | 

@ R5555
Quand tu dis que la conductrice a tué la cycliste, cela m'effraie. Elle possède clairement une part de responsabilité mais vouloir tout lui mettre sur le dos c'est vraiment malsain car la situation est loin d'être simple, ne t'en déplaise. Laissons faire la justice. Enfin, si on peut parler de justice "juste", aux states.

avatar marc_os | 

@Avenger
Etre maître de son véhicule, c'est selon l'article R 412-6 du code de la route pour un conducteur se tenir constamment en état et en position d'exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent. Le défaut de maîtrise du véhicule peut être sanctionné d'une amende de 2ème classe sans retrait de point
https://www.securite-routiere-az.fr/m/maitrise-du-vehicule/

Article R412-6
Tout véhicule en mouvement ou tout ensemble de véhicules en mouvement doit avoir un conducteur. Celui-ci doit, à tout moment, adopter un comportement prudent et respectueux envers les autres usagers des voies ouvertes à la circulation. Il doit notamment faire preuve d'une prudence accrue à l'égard des usagers les plus vulnérables.

avatar Dodi12 | 

Si si, la personne était parfaitement visible, elle était même sûrement 100% évitable par un vieux drogué alcoolique en excès de vitesse, certains refusent juste d'ouvrir les yeux du moment que leur fantasme de la voiture autonome perdure.

https://www.youtube.com/watch?v=CRW0q8i3u6E

avatar marc_os | 

@ ForzaDesmo
« Un être humain normalement constitué, normalement formé, normalement attentif aurait évité l'accident »
Affirme de manière péremptoire celui qui n'était pas sur place.
Quand tu vois une voiture à 100 mètres rouler et qui semble respecter la limitation de vitesse, tu vas hésiter avant de traverser ? Moi je passe. Et si la chaussée a trois ou quatre voies, qu'il n'y a personne, vas-tu t'inquiéter outre mesure ? Permet moi d'en douter.

Enfin, qu'est-ce donc qu'un « être humain normalement constitué, normalement formé, normalement attentif ».
Qu'est-ce que la normalité ?
En général celui qui parle de normalité comme norme que l'on serait tenu de suivre sous peine d'être accusé d'être responsable si on se fait tuer par un chauffeur fou, celui qui donne des leçons en argumentant "normalité", celui là en général se considère lui-même comme la référence de cette "normalité".
On voit que cette normalité ne vaut pas tripette. Mais elle sert dans des discours politiques souvent peu compatibles avec la liberté des autres et le respect d'autrui.

PS. J'ai pas vraiment compris le sens profond de la suite de ton commentaire...

avatar marc_os | 

« il [le logiciel] a bien vu un objet sur la trajectoire mais qu'il a considéré qu'il ne présentait pas de danger »
J'adore cette interprétation.
Alors qu'en réalité, c'est ce logiciel LE danger, pas le cycliste ou le pauvre piéton !!!!

avatar ovea | 

@marc_os

Quand on commence à parler voiture en parallèle à l'informatique, c'est très étrange, les commentaires partent en tous sens, comme si le danger bien réel de perdre ce fameux contrôle était … vitale.

Alors que quand on cause algorithme, le tempo devient binaire, biliaire … comme si une large majorité digéraient les algorithmes qui mènent leurs vies quotidiennes, tout en les mettant fortement en danger.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR