Uber ressort ses voitures autonomes, mais… sans conduite autonome 🤦‍♂️

Nicolas Furno |

Quatre mois après l’accident qui a causé la mort d’un piéton renversé par l’un de ses véhicules autonomes, Uber a décidé de reprendre ses essais de conduite autonome. Néanmoins, l’entreprise de VTC reste très prudente, et ce retour se fait en « mode manuel » uniquement. En clair, l’ordinateur de bord et tous les capteurs dédiés à la conduite autonome ne servent pas à conduire les véhicules, c’est un humain derrière le volant qui fait tout le travail. Vous avez bien compris, Uber relance son programme de conduite autonome, sans conduite autonome.

L’un des véhicules autonomes d’Uber. Photo Rex (CC BY-NC 2.0)

Ce retour pour le moins timide est assez logique, quand on sait que les conclusions de l’enquête suite à l’accident sont très dures pour Uber. Le système de conduite autonome n’était pas au point, les conducteurs chargés de le surveiller étaient mal formés et on sait que l’intelligence artificielle chargée de prendre les décisions a vu le piéton, mais jugé que ce n’était pas important.

Dans ces conditions, on imagine qu’Uber préfère prendre ses précautions pour avoir une chance de faire oublier l’accident et de ne pas effrayer ses futurs clients. Deux personnes seront à bord des véhicules, un conducteur et un assistant qui sera chargé de surveiller le système de conduite autonome. L’ordinateur de bord ne sera pas éteint, il fonctionnera en mode fantôme, comme s’il était actif, mais sans agir.

Par ailleurs, Uber a procédé à quelques changements matériels depuis le mois de mars. Un dispositif surveille en permanence le conducteur et émet une alerte s’il détecte une perte d’attention. C’est une réponse directe à l’accident survenu en début d’année, la conductrice derrière le volant était en train de regarder son téléphone quand la collision a eu lieu.

Par ailleurs, le système de détection de collision sera toujours activé, et il pourra freiner en urgence, même pendant la conduite manuelle. Aussi incroyable que cela puisse paraître, ce n’était pas le cas jusque-là. Uber a aussi modifié l’interface affichée sur l’écran de contrôle pour réduire les distractions, les entrainements devraient être mieux assurés désormais. L’entreprise assure aussi qu’elle veillera à ne pas fatiguer trop les opérateurs, en les forçant notamment à échanger de position régulièrement.

Quand est-ce qu’une voiture autonome Uber roulera en mode autonome ? L’entreprise se garde bien d’avancer une date, mais le programme de conduite manuelle va probablement durer quelques mois encore.

avatar thierry37 | 

Avez vous des infos officielles sur la conclusion de l'enquête ?
Qui est tenu responsable de la mort de la piétonne ?
Comment Uber peut reprendre la route, si ils sont responsables ??

avatar Paquito06 | 

@thierry37

Toutes les reponses ici:
https://techcrunch.com/2018/07/24/uber-self-driving-cars-back-on-public-...
(Et en lisant l’article)

avatar thierry37 | 

@Paquito06

Merci pour le lien.

Dans l'article, on n'a pas les détails de condamnation.

Si comme moi, vous suiviez les articles à ce sujet, vous saviez les détails de l'accident.

Sur TechCrunch, ils disent que la personne derrière le volant aurait pu éviter l'accident.

Et ils confirment que le système de freinage d'urgence était désactivé par Uber.
Belle bêtise de leur part.

avatar Paquito06 | 

@thierry37

En effet... Ils ont foiré à la fois avec leur systeme de navigation ET le conducteur qui n’etait pas maitre de son vehicule en tout temp.

avatar anonx | 

Certains sortent bien des ordinateurs portables sans clavier ?

Les piétons doivent faire attention aussi...

avatar Gregoryen | 

À savoir que Elon Musk a participé au sauvetage des enfants Thaïlandais bloqués dans la grotte, grâce à une de leurs technologies !

avatar SyMich | 

Vous êtes sérieux là? Ou c'est du dixième degré???
Elon Musk a imaginé construire un sous marin de poche électrique pour sauver les enfants.
Il s'est fait jeté par l'équipe de sauveteurs, ce qui lui a valu de réagir en accusant de pedophilie l'un des sauveteurs thaïlandais!

avatar kinon | 

"Par ailleurs, le système de détection de collision sera toujours activé, et il pourra freiner en urgence, même pendant la conduite manuelle. Aussi incroyable que cela puisse paraître, ce n’était pas le cas jusque-là."
La phrase laisse à penser que ce qui est incroyable c'est que le système de freinage automatique n'était pas activé en conduite manuelle. Alors que c'est surtout que le système n'était pas activé en mode automatique.
Et même si l'automatisme n'a reconnu le velo que très tardivement le déclenchement du freinage aurait peut être limité la gravité de l'accident.

avatar kinon | 

"Par ailleurs, le système de détection de collision sera toujours activé, et il pourra freiner en urgence, même pendant la conduite manuelle. Aussi incroyable que cela puisse paraître, ce n’était pas le cas jusque-là."
La phrase laisse à penser que ce qui est incroyable c'est que le système de freinage automatique n'était pas activé en conduite manuelle. Alors que c'est surtout que le système n'était pas activé en mode automatique.
Et le systeme a reconnu le vélo 1,3s avant l'impact, donc un freinage d'urgence déclenché à ce moment disposait de plus de 10 m pour s'arrêter ou limiter considérablement les conséquences de l'accident.

CONNEXION UTILISATEUR