CES 2017 : toujours plus loin d'Apple

Mickaël Bazoge |

Le Consumer Electronic Show (CES) qui se tient à Las Vegas chaque début d’année est une machine infernale qui entretient sa propre hype. Une bulle hors du temps dans laquelle une armée d’observateurs de la chose techno s’emballe pour la moindre nouveauté dont la plupart n’ont, objectivement, aucune chance de faire leur trou au sein du grand public.

Le CES, c’est beaucoup de monde (ici en 2016) et des nouveautés en pagaille — Cliquer pour agrandir

Il y a évidemment tous ces objets connectés qui, du slip anti-radiations à la ceinture qui compte les calories, en passant par le robot tueur de moustiques et la bouteille d’eau connectée, font plus sourire qu’envie. Le compte Twitter Internet of Shit a recensé quelques unes des perles présentes sur le salon cette année — une visite chaudement recommandée pour qui aime se moquer.

Le CES donne volontiers le bâton pour se faire battre. À en croire les précédentes éditions, nous devrions tous posséder un téléviseur 3D, un casque de réalité virtuelle et une imprimante 3D. Évidemment, c’est très loin d’être le cas. Il est malgré tout impossible de ne pas tirer quelques enseignements de l’étalage de nouveautés aperçues cette année, car cela représente en quelque sorte l’état de l’art de l’industrie.

Alexa, un assistant au cœur des discussions

Comme tous les ans, Apple n’était pas officiellement présente à Las Vegas. Le constructeur de Cupertino s’arrange habituellement pour faire passer un message (sous la forme d’un communiqué ou d’une rumeur bien sentie) afin de se retrouver au centre des discussions. Cette année, cela n’a pas été le cas.

Cliquer pour agrandir

Qu’on ne s’y trompe pas, les technologies mises au point par Apple restent toujours aussi courues : un espace entier baptisé iProducts rassemble la fine fleur des accessoiristes pour iPhone et pour Mac. Au détour d’un stand, il est fréquent de voir des Mac en démonstration, et l’iPhone est toujours collé aux doigts de nombreux exposants.

Néanmoins, le nom d’Apple a été largement supplanté par celui d’Amazon cette année. Le géant du commerce en ligne était déjà un poids lourd dans l’univers des technologies grâce à ses tablettes et ses liseuses, mais c’est avec Alexa, son intelligence artificielle, que le groupe est en train de se montrer indispensable pour bon nombre de fabricants.

Ford.

Alexa par-ci, Alexa par-là… Difficile de faire le point sur le nombre d’appareils intégrant l’assistant d’Amazon ! Cela va du simple haut-parleur à la voiture (la Ioniq de Hyundai, chez Ford et Volkswagen) au jouet (l’Aristotle de Mattel), et même à l’électroménager (chez Whirlpool). Huawei entend aussi intégrer Alexa dans le Mate 9.

Harman Kardon, fraîchement acquis par Samsung, s’y met alors que son propriétaire est en plein développement de son propre assistant, Bixby. Certes, Harman se contente de décliner un haut-parleur conçu par Lenovo, mais cela démontre tout l’attrait de la plateforme d’Amazon.

Le Smart Assistant de Lenovo, édition Harman Kardon.

L’ironie de l’histoire, c’est qu’Amazon n’a fait que s’inspirer de l’intuition des créateurs de Siri, qui avaient imaginé un assistant connecté ouvert aux quatre vents. Après son acquisition par Apple, il a fallu attendre iOS 10 pour que Siri daigne finalement entrouvrir la porte à d’autres services.

Toutefois, il faut savoir raison garder. Même si l’assistant d’Apple est attaqué de toutes parts, souvent avec des propositions dignes d’intérêt (et nul doute que c’est le cas aussi d’Alexa), rappelons que c’est encore la Pomme qui est la championne du monde toutes catégories de ce service.

Un frigo intelligent de LG, équipé d’Alexa.

Aucun autre constructeur ne vend chaque année plus de 200 millions de terminaux iOS et d’ordinateurs embarquant en standard un assistant vocal. Amazon et ses partenaires n’ont vendu que 2 millions d’appareils Alexa durant les neuf premiers mois de 2016, d’après CIRP ; un chiffre qui va sans aucun doute augmenter au vu de la pléthore de produits compatibles, mais on reste très loin des volumes écoulés par Apple.

De plus, Alexa est encore bien limitée : elle ne comprend que l’anglais US et UK, ainsi que l’allemand. Siri est multilingue… Que cela n’empêche pas Apple de continuer à améliorer son assistant, évidemment. Mais à en croire Phil Schiller, il ne faudra pas attendre d’Apple un produit sans écran : il ne sera sans doute pas question d’un haut-parleur Siri de type Echo… Une déclaration faite à l’occasion des dix ans de l’iPhone, qui résonne bizarrement : après tout, les AirPods proposent une « expérience » de Siri sans écran…

Le salon de la voiture connectée

Le CES, c’est aussi l’antichambre des grands salons de l’auto. L’industrie automobile court après celle des technologies, à moins que ce ne soit l’inverse ; une des plus grosses annonces du salon a d’ailleurs été la FF91 de Faraday Future, la voiture électrique la plus rapide au monde — y compris face à la Model S avec le mode Ludicrous : elle file de 0 à 100 km/h en 2,39 secondes, contre 2,5 secondes pour la voiture de Tesla.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Le véhicule est impressionnant, mais Faraday Future pourrait bien souffrir des difficultés financières de son principal investisseur, LeEco. Le premier modèle devrait sortir des lignes de production en 2018, et si on souhaite s’équiper, il faut déposer un acompte de 5 000 $. Au dernier pointage, on en était déjà à plus de 64 000 précommandes…

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Dans un autre genre, Toyota a aussi fait chavirer bien des cœurs avec sa Concept-i. Cette citadine qui ressemble à une voiture de science-fiction ne sera sans doute jamais produite, mais le constructeur a mis au point une intelligence artificielle qui épaulera le conducteur en toutes circonstances. Pas de conduite autonome à proprement parler donc, mais quelque chose entre les deux — et au vu la lenteur avec laquelle les législations évoluent, c’est peut-être la meilleure proposition.

Durant la ruée vers l’or, ceux qui ont fait fortune ne sont pas ceux qui ont passé leur vie à tamiser de l’eau, mais les marchands de pioches. En matière d’automobile connectée aussi, cet adage pourrait s’appliquer. Du moins, c’est dans ce sens que pousse Nvidia. Le constructeur de cartes graphiques a dévoilé durant le salon un partenariat avec Audi.

Cliquer pour agrandir

L’objectif est de concevoir une « plateforme » d’intelligence artificielle, Drive PX, pour l’automobile sans chauffeur. Un prototype d’Audi Q7 était présent sur le salon (ci-dessus), avec en ligne de mire les premières voitures pour 2020. Nvidia entend bien équiper le plus grand nombre de constructeurs.

On ne sait plus trop où en est Apple dans son propre projet Titan. Le dossier rebondit de rumeur en indiscrétion, et si l’on pensait que le constructeur avait abandonné l’idée de concevoir un véhicule pour se concentrer sur une plateforme d’aide à la conduite, Apple a récemment brouillé les cartes avec un vibrant plaidoyer pour les voitures autonomes.

Quoi qu’il en soit, la concurrence n’attend pas qu’Apple dévoile son jeu pour placer ses pions sur un marché prometteur. Mais cela n’empêche pas — généralement — le constructeur de Cupertino de rattraper son retard avec un produit plus abouti.

Les camions roulent toujours

Le PC n'est pas mort. Loin de là ! Les formes les plus diverses se sont épanouies à l'ombre du CES. Si les produits d'Apple sont souvent un marqueur de design sur lequel la concurrence s'aligne, la stabilité (le conservatisme ?) dont fait preuve la Pomme dans ce domaine depuis quelques années incite les constructeurs à sortir de leur zone de confort pour s'intéresser à de nouveaux formats. Pour le meilleur, comme l'intéressante tablette graphique grand format Canvas de Dell ou le XPS 13 "flexible" de Dell, et pour le pire, à l'instar du monstrueux Predator 21 X d'Acer ou de l'étrange « projet Valerie » de Razer.

Le Predator 21 X et son écran de 21 pouces.Cliquer pour agrandir
Le Spectre x360 de HP est un peu plus gros, mais il gagne 3 heures d'autonomie ; le Canvas de Dell — Cliquer pour agrandir
Le projet Valerie de Razer.

La tendance un rien mortifère de la finesse à tout prix a été enrayée cette année, pour mieux se consacrer à l’autonomie et son amélioration. Certains peuvent apprécier les produits anorexiques, mais beaucoup préfèreront des machines qui tiennent la route plus longtemps (lire : L’autonomie est tendance au CES).

La Tethered Docking Station de Henge — Cliquer pour agrandir

L’aspect le plus réjouissant de ce CES du point de vue des « camions », cela reste l’engouement des constructeurs pour l’USB-C. Certes, ils n’ont pas attendu ce CES pour intégrer la connectique dans leurs produits, mais il n’y avait pas beaucoup d’ordinateurs sans USB-C cette année… y compris pour les écrans et les docks en tout genre. Et c’est tant mieux pour nous, Apple misant de plus en plus sur cette connectique : plus il y aura de périphériques USB-C sur le marché, moins ils coûteront cher…

HomeKit, une place au chaud dans la maison

Certes, il a finalement été assez peu question d’Apple durant cette édition du CES. Mais une technologie de la Pomme a poursuivi son bonhomme de chemin : HomeKit. La plateforme domotique d’Apple a eu du mal à se lancer, mais désormais elle est bien installée dans le paysage.

De nombreux produits HomeKit ont ainsi été dévoilés en ce début d’année, notamment dans la catégorie des accessoires lumineux (chez Leviton, Incipio, iDevices, Sylvania…).

Les variateurs HomeKit de Leviton et Incipio.
Variateur iDevices et ampoule Sylvania.

Des accessoires plus élaborés ont également été présentés, chez Netatmo par exemple qui se rêve maintenant en plateforme de produits connectés. ConnectSense pallie la faible portée du Bluetooth avec son concentrateur Wi-Fi.

Withings a profité de l’occasion pour dévoiler sa nouvelle caméra domestique compatible HomeKit, n’oubliant pas au passage tous ceux qui, ayant acheté le modèle précédent, vivaient dans l’espoir d’une compatibilité avec la technologie d’Apple. Honeywell, D-Link et Ring ont également lancé des caméras de surveillance pour l’intérieur comme l’extérieur.

La Floodlight Cam de Ring — Cliquer pour agrandir
Les Lyric C2 et C1 d’Honeywell.

On ne compte pas non plus les cadenas connectés et les capteurs en tout genre. Notons la présence sur le salon de deux accessoires Eve d’Elgato, pas encore officialisés : l’Eve Aqua (contrôle de la présence d’eau) et l’Eve Extend (concentrateur Wi-Fi).

Eve Aqua et Eve Extend (image MacRumors).

Au vu de la profusion de nouveaux accessoires, Apple est donc en train de se faire une place au chaud sur le marché de la domotique. Des ampoules et des interrupteurs, cela fait moins rêver qu’une voiture autonome ou qu’un ordinateur tactile, mais ces produits sont plus facilement accessibles au commun des mortels.

La French Tech en force

Le négativisme entretenu par de trop nombreux Français envers l’innovation dont font preuve les entrepreneurs de l’industrie tricolore des technologies ne saurait masquer une réalité : cette année, la France représente la troisième délégation la plus importante du salon, derrière les États-Unis et la Chine. 172 start-ups présentes, 238 exposants en tout…

Alors certes, tout n’est pas forcément à garder de cette myriade de jeunes pousses et d’entreprises déjà bien installées dans le paysage (qui a vraiment besoin d’une brosse à cheveux connectée ou d’une brosse à dents intelligente ?), mais on ne peut pas leur reprocher de manquer d’imagination.

Depuis quelques éditions du CES, l’ébullition qui se produit dans la French Tech à l’approche du salon attire les politiques. Emmanuel Macron a eu droit à son ovation en 2016, et en cette année électorale, François Fillon a aussi fait sensation. Notamment avec une déclaration sur la création de « l’internet » en France qui amuse beaucoup sur Twitter (ici, , ou encore ici).

Cliquer pour agrandir

Même si on peut s’en amuser, l’intérêt des politiques pour la technologie imaginée en France est de bon augure pour faciliter le développement de solutions innovantes sur le territoire. Qui s’en plaindra ?


Tags
avatar r e m y | 

France Télécom .... cette entreprise dont l'ARCEP se plaint qu'elle déploie la fibre trop vite, ses concurrents n'arrivant pas à suivre!

M Fillon devrait demander un contrôle anti-dopage de tous ces fonctionnaires!

avatar stemou75 | 

@r e m y
Tu penses que ce serait ainsi s'il y avait toujours un monopole d'état ?
Ce qu'il veut dire c'est que la concurrence est favorable à l'investissement et donc au développement économique du pays.

La situation du téléphone en France dans les années 70, c'était un Ministère des PTT pour bien "contrôler" toutes les communications dans le pays (même la Chine d'aujourd'hui n'a pas osé), et deux ans d'attente pour avoir une ligne téléphonique.

avatar Stardustxxx | 

@stemou75
"La situation du téléphone en France dans les années 70"

Et quelle est la pertinence de comparer le telephone en france dans les années 70 par rapport a l'internet dans les années 2000 ?
On peut aussi juger la performance de l'année francaise en se rememorant 1939!!

avatar omni | 

@stemou75

"La situation du téléphone en France dans les années 70, c'était un Ministère des PTT pour bien "contrôler" toutes les communications dans le pays (même la Chine d'aujourd'hui n'a pas osé), et deux ans d'attente pour avoir une ligne téléphonique."

Avez vous vraiment connu la période FT ??? Désolé mais à l'époque il y avait des boutiques avec des agents en mesure de vous renseigner et vous dépanner.
Ce n'était pas sans arrêt un je n'y suis pour rien il faut écrire à ...
Le téléphone fonctionnait partout de la même façon qu'on soit en ville ou au fin fond de la cambrousse !
Je me permets de rappeler que les sociétés privées actuelles ne font que s'enrichir grâce à des infrastructures payées par nos impôts. !!! Pour un service dégradé où il n'y a plus moyen de discuter avec un responsable en face de soi !!!
Alors sans vouloir dire que les fonctionnaires c'est mieux ou moins bien... je dis juste que le service public n'existe plus en la matière et que cela se voit rien qu'à l'état des lignes téléphoniques

avatar béber1 | 

@r e m y

:D
sinon, tu te serais pas trompé de fil de discussion ?

avatar Malouin | 

Retour aux années 80 ! Même les fax et des modems devaient être agréés France Télécom pour être autorisé ! Autorisés par des types qui n'étaient plus joignables passé 17H00 ! Ben oui, si FT ne s'était pas ouvert à la concurrence, je pense que nous n'en serions pas la !

avatar bompi | 

Sûr qu'Apple vend beaucoup d'appareils équipés de Siri mais si on regarde le logiciel plutôt que le matériel, ne serait-ce pas Google qui gagne, au jeu du nombre d'objets ayant un assistant vocal ?

Par ailleurs, il serait intéressant de savoir combien de personnes utilisent réellement l'assistant de leur terminal (téléphone, tablette, ordinateur, lave-linge, réfrigérateur...), si possible avec un sondage fiable.

avatar huexley | 

Sans oublier Cortana et ses 270 millions de PC qui l'utilisent potentiellement…

avatar Aladdin | 

Ce sont des yeux et des oreilles Des personnes qu'on fait entrer dans notre Maison Alexia Cortana et compagnie ne l'oubliant pas

avatar Yoskiz (non vérifié) | 

@Aladdin

Jamais de la vie je n'aurais un système comme Alexia, Cortana... question de vie privée.

avatar Aladdin | 

Mais il vend être partout comment les éviter

avatar en ballade | 

@Aladdin

Et ta vie privée avec Siri? Appl€ serait dans un autre pays que celui du patriot act?

avatar Un Type Vrai | 

Et Google ?

Bref.

avatar Aladdin | 

Oui il faut pas aussi oublié que Apple n'est pas un ange après ça reste un choix et je crois qu'un jour viendra où on aura plus un choix parce qu'il y aura de l'intelligence artificielle partout chez le voisin À la rue excepté rat vraiment partout et là ça sera grave

avatar lmouillart | 

Heureusement que les portables, tablettes et ordinateurs n'ont ni micro, ni webcam, ni même de firmware fermé pour piloter tout cela.

avatar So0paman | 

Je vais paraître conservateur, et sans spécialement vouloir défendre Apple, mais pratiquement tout les produits présentés dans cet articles me semblent gadgets, et je ne parierai pas grand chose sur leur démocratisation à court ou moyen terme.

Je pense qu'Apple fait bien de laisser passer tout ça, ça n'est pas ce que les gens attendent.

Les "assistants" j'y crois très moyennement. Ça fait déjà quelques années que c'est implanté dans nos smartphones, ordinateurs... Qui s'en sert vraiment régulièrement ? Ou en tout cas suffisamment pour investir dans un périphérique dédié uniquement à ça qui trônera dans le salon ? Je pense que ça va complètement bider, au ou mieux connaitre une brève période d'engouement avant de retomber rapidement (à la manière des montres connectées).

La voiture c'est un sujet à part, pas de remarque spéciale à faire là dessus, je pense qu'il faudra attendre encore un bon moment avant que ça devienne concret.

Pour les ordinateurs, je me réjouis de voir que ce sont des produits toujours aussi en forme et présents sur le marché. Je m'imagine mal m'en passer dans les années à venir pour mon utilisation. Mais finalement on se rend compte que les produits les plus attirants restent les plus "classiques" comme la gamme XPS de Dell. Je trouve que ceux qui tentent d'innover, comme le Projet Valérie de Razer ou le X21 d'Acer sont, et ça va paraître un peu dur, ridicules. Il n'y a que le Canvas de Dell qui peut être sympa, et encore je suis sceptique sur l'utilisation (à quoi sert l'écran du dessus vu que l'utilisation nécessitera d'avoir les yeux braqués sur celui du dessous ?).

Bref les constructeurs essayent désespérément d'innover des produits qui n'en ont plus besoin, ou d'en inventer des nouveaux pour tenter de créer le besoin.

Et c'est justement la direction que j'aimerai qu'Apple évite. Qu'ils présentent en Mars des nouveaux Mac mini et Mac Pro attirants, un renouvellement des iMacs pertinents et une grille de tarifs plus juste pour les Macbooks et Macbook Pro, ça me réjouirait bien plus que toutes annonces que j'ai pu voir au CES.

avatar reborn | 

@So0paman

C'est l'evidence même ce que tu ecris, surtout le dernier paragraphe.

Mais pas pour bon nombre de pleureuses qui voudrait qu'Apple soit plus présent dans l'ioT et les casque VR..

avatar béber1 | 

reborn
"C'est l'evidence même ce que tu ecris, surtout le dernier paragraphe."

++

avatar Arcetnathon | 

Pour régler le minuteur des pates, Siri est exceptionnel :o

avatar jujudk | 

C'est le seul truc que je sais faire avec xD

avatar dvd | 

"je vais paraître conservateur, et sans spécialement vouloir défendre Apple, mais pratiquement tout les produits présentés dans cet articles me semblent gadgets, et je ne parierai pas grand chose sur leur démocratisation à court ou moyen terme."

Tu n'as donc pas suivi le ces2017. Historiquement les grosses évolutions matérielles et softwares ont été présentés au ces : cd, vhs, écran plat etc. Cette édition a montré où va l'industrie dans le domaine de écran (démocratisation l'oled cette année), la voiture autonome de plus en plus plus présente, les drones, l'ia etc.

Toutes ces inventions vont bouleverser nos vies. Ce ne sont absolument pas des gadgets!
Quant à Apple elle encore une aura suffisante pour faire parler d'elle sans l'aide de ce type de salon.

avatar melaure | 

En attendant, le CES est nettement plus intéressant que les annonces et keynote chiantes et mielleuses de Cook.

Il y a quand même pas mal de nouveautés micro sympas auxquelles il ne manque qu'OS X, et qui pourraient ainsi nous affranchir du monopole du matériel bridé/figé/surfacturé de la pomme ...

Pour les assistants intelligents, on verra quand ils seront vraiment intelligents, car avec Siri on reste proche du robot trisomique ! Quand on aura le Jarvis de Tony Stark, ok, mais là c'est très très loin ;)

avatar malcolmZ07 | 

@melaure

Les keynotes on présente du concret , pas des concept car ... c'est ça la différence si tu n'as compris (car tu es souvent à côté de la plaque avec tes commentaires bien tranché).

Et pour rappelle , les keynotes , c'est quand même 20'millions de téléspectateur ... donc ça intéresse quand même un minimum.

avatar melaure | 

20 millions je ne sais pas, on n'a pas de chiffres. et peut-être 20 millions au début, et un million d'éveillé à la fin ... Quand au "concret" de la pomme, ne me fait pas rire ... mes commentaires sont tranché parce qu'Apple n'est plus capable de sortir un produit potable depuis quelques années. C'est le technologie qui m'intéresse, pas la haute couture ...

avatar Manubzh | 

je t'imagine bien en train d'applaudir et de crier au génie dans ton salon comme les "journalistes" qui ont eu leur ticket d'entrée pour ces conférences sans aucun intérêt

à part du amaaaaaziiiiing, incrediiiiiiiiiiible, most powerfuuuuuuuuul
on a que dalle

dernière keynote en date, flashback sur l'iphone pendant 20min alors qu'on a eu 1 HEURE de keynote dont 30minutes sur l'incroyaaaaaaable appareil photo de l'iphone qui roxxx sa mère et rivalise avec un réflexe (humpf...)
puis ils se sont touchés sur la touchbar et l'utilisation de l'usb-c uniquement qui est THE nouveauté qui explique une augmentation du prix d'entrée de 450 euros pour le 13".
parce qu'ils ont du courage ! quels valeureux chevaliers !
Et enfin, ils ont enterré l'ancien MBA avec un MBP vendu à prix d'or sans trop d'explication...

Bref, je continue ou tu en as assez ?

avatar rolmeyer | 

@Manubzh

Euh les macbook avec pleins ports ben c'est toujours en vente. Et le proc est aussi bon que les nouveaux, l'autonomie est bonne, il y a que le Ssd qui arrache sur les nouveau. Et le prix. Perso je je suis pas client mais si je devais en acheter un je prendrais le modèle 2015.

avatar Manubzh | 

jamais dit le contraire cher ami ;)
ce qui est juste un peu incroyable c'est que ce même portable sorti en 2015 est toujours vendu au même prix avec la même configuration anémique qu'à l'époque soit 128Go pour 1450 euros !
alors que les configurations ont évolué en 2 ans et que cet ordinateur ne vaut plus du tout son prix et qu'ils doivent se faire beaucoup d'argent sur ce modèle dorénavant

avatar feefee | 

@Manubzh

"Bref, je continue ou tu en as assez ?"

Tu peux continuer on en a jamais assez

avatar dvd | 

Au ces aussi du as des produits finis... Tu sais ce qu'est le CES en fait ?

avatar ErGo_404 | 

Cet article me semble essayer de se moquer ou de dénigrer le CES. C'est le plus grand salon d'électronique au monde, on y trouve donc toujours des gens pour installer un stand pour vanter une brosse à cheveux connectée, c'est normal.
Mais on y retrouve aussi les tendances actuelles de l'électronique, des nouvelles gammes d'ordinateurs (gammes bien réelles qui se vendront effectivement) aux nouvelles télévisions.
Certes, parfois le marché s'investit massivement dans des technos qui finissent par être abandonnées, comme la 3D sur les TVs.
Mais il y a aussi des nouveautés qui fonctionnent bien sur des marchés qui montent indéniablement, comme l'impression 3D.
On peut critiquer ces salons où l'on trouve tout et n'importe quoi, mais on y trouve beaucoup plus d'innovation que dans les présentations Apple.

avatar Arcetnathon | 

L'impression 3D, c'est la fin de l'engouement.

avatar occam | 

@Arcetnathon

« We don’t like their sound.
Groups of guitars are on the way out.
The Beatles have no future in show business. »

--Dick Rowe, manager chez Decca Records, éconduisant Brian Epstein après la séance d'essai du 1er janvier 1962.

avatar béber1 | 

occam

:''-))

avatar sachouba | 

@Arcetnathon :
La fin de l'engouement ? ^^
Ce n'est que le début ! De plus en plus de jeunes ingénieurs ou de bricoleurs qui se lancent dans des projets de conception utilisent une imprimante 3D pour aboutir à une preuve de concept.

Évidemment, ce n'est pas destiné à tout le monde... Mais ce n'est pas un marché mort, loin de là.

avatar Stardustxxx | 

@Arcetnathon
Il faut suivre l'actualité : http://www.3dnatives.com/impression-3d-metal-16082016/
Il n'y a aucun probleme d'engouement, les prix diminuent, les performances augmentent, impression metal disponible pour pas cher.

avatar Manubzh | 

dans ton monde peut-être !

pas dans le mien, c'est l'avenir !
tu seras content si tu as besoin d'une greffe à partir de cellule souche !

avatar macfredx | 

@Arcetnathon

Certainement pas dans l'industrie ?

avatar Jacalbert | 

Une nouveauté plus que intéressante c'est le smart remote "SevenHugs"
https://remote.sevenhugs.com/?

avatar huexley | 

Elle est tellement cool !

avatar remids | 

Peut-être que si François Fillon avait été moins brutal avec FT, il y aurait eu moins de suicides.

avatar occam | 

@remids

M. Fillon est chrétien. Et gaulliste. Il le dit lui-même.
C'est donc faire preuve de bien peu de charité chrétienne que de lui imputer une part de responsabilité quelconque dans les interruptions volontaires de carrière chez France Télécom.

Mais d'un autre côté, le parangon démocrate-chrétien patenté et béni, l'inoxydable Giulio Andreotti, disait : « Il n'est pas très chrétien de penser du mal des autres. Mais on se trompe rarement en le faisant. »

avatar occam | 

« La tendance un rien mortifère de la finesse à tout prix a été enrayée cette année, pour mieux se consacrer à l’autonomie et son amélioration. Certains peuvent apprécier les produits anorexiques, mais beaucoup préfèreront des machines qui tiennent la route plus longtemps. »

Quoi ? Céderiez-vous, cher Mickaël, à la tentation de l'Ive-bashing, comme disait l'autre (à mon enseigne) ?
Attention au péril de lèse-majesté.

Concernant Alexa, Amazon a l'immense avantage de pouvoir pousser à fond cette technologie sur les produits qu'il vend. Intégrer une technologie d'interface sur tout ce que l'on distribue soi-même, à l'échelle planétaire, dans le plus grand emporium de l'histoire, est en soi un atout stratégique irrattrapable.
Peu importe que Siri puisse être plus policé sur les bords : Siri est une technologie d'appoint, nice to have, mais dont on peut à la rigueur se passer.

Tandis que si vous vendez votre bidouille sur Amazon, que votre concurrent intègre Alexa, vous le faites également pour ne pas déparer.
À partir de ce seuil critique, effet Reversi. Game over.

avatar harisson | 

@occam

L'"autre" a un pseudo et quand je lis des : "Ive met votre sécurité en danger..." ou des "Suck that, Ive" sur un sujet sérieux avec un commentaire sur les armes de ta part, j'ai le droit de me poser des questions.
J'apprécie Ive et sa vision design radicale, la finesse ça date du MBA avec Jobs le sortant d'une enveloppe ( https://www.macg.co/mac/2016/05/macbook-12-retina-ou-macbook-air-13-que-choisir-avec-un-budget-de-mille-euros-94013/page/1/0 ).

avatar occam | 

@harisson

Vous avez certes le droit de vous poser des questions.

« Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur. »
-- Pierre-Augustin Caron, Le Gorafi

avatar jean_claude_duss | 

"aucun autre constructeur ne vend chaque année plus de 200 millions de terminaux iOS et d’ordinateurs embarquant en standard un assistant vocal."

-->. Vendre des terminaux iOS c'est quelque chose, mais est-ce qu'il y a 200 millions de personnes qui utilise Siri tous les ans ?

Siri est pour les plus geek des plus geeks un assistant minuteur quand on fait cuire des pâtes... en France c'est tellement limité il est pas grand monde qui l'utilise…

Pour que ça devienne un outil incontournable il faudrait qu'ils soit au moins 100 fois plus intelligent

avatar r e m y | 

@jean_claude_duss

Moi depuis que j'utilise Siri pour minuter la cuisson de mes œufs coque, je ne mange plus que des œufs durs....

avatar jean_claude_duss | 

il faut dire : "dis siri, met moi un minuteur de 3 minutes" au lieu de dire : "dis siri, met moi un minuteur de 10 minutes"

avatar r e m y | 

@jean_claude_duss

C'est bien ce que je lui demande, mais le temps qu'il comprenne, l'œuf est dur....

avatar byte_order | 

dans ce cas "dis siri, met moi un minuteur de 2 minutes"

^^

avatar jean_claude_duss | 

@r e m y

H'ahaha, j'avais pas compris ?
C'est quand même le truc qui marche le mieux le minuteur ! (Le seul truc qui marche ?)

Tant que Siri sera pas un truc à la jarvis, ca servira que très rarement

Pages

CONNEXION UTILISATEUR