Amazon va ouvrir des centres de données en France en 2017

Stéphane Moussie |

Amazon va étendre sa plateforme de cloud computing en ouvrant l'année prochaine une nouvelle région Amazon Web Services (AWS) en France. Une région AWS, c'est « un emplacement physique hébergeant plusieurs zones de disponibilité », ces zones comprenant « un ou plusieurs centres de données discrets hébergés dans des installations séparées ». En bref, Amazon va ouvrir des centres de données dans l'Hexagone.

Infrastructure mondiale d'AWS (la carte n'a pas été actualisée avec l'ouverture prochaine en France) - Cliquer pour agrandir

Les installations (il y aura trois zones minimum), qui seront situées dans la région parisienne, visent à répondre aux besoins des clients français voulant ou devant stocker leurs données sur le territoire national.

Cette région sera la quatrième en Europe. Des data center sont déjà présents en Irlande ainsi qu'en Allemagne, et de nouveaux ouvriront dans les prochains mois au Royaume-Uni. L'infrastructure globale d'AWS comprend aujourd'hui 13 régions et 35 zones de disponibilité.

La plateforme de cloud d'Amazon, qui comporte de multiples services (sauvegarde, archivage, hébergement, big data, internet des objets...), est l'une des plus importantes au monde. Des entreprises aussi prestigieuses qu'Apple exploitent ces services, même si la Pomme a dernièrement déménagé une partie d'iCloud vers la plateforme de Google et ses propres installations.


avatar awk | 

La principale source de profits d'Amazon :-)

avatar en ballade | 

@awk :
Au moins Amazon va payer ses impôts en France .

avatar gela | 

@en ballade :
Peut-être, peut-être pas.

avatar awk | 

@en ballade

Sur AWS c'est trés loin être évident même avec un DataCenter sur le territoire en l'état actuel des choses

avatar JoeGillian | 

Mince! Vraiment pas bon pour les PME françaises du secteur...

avatar Arcetnathon | 

@JoeGillian :
AWS n a aucun concurrent.

avatar Louisgaga | 

@Arcetnathon :
OVH?

avatar awk | 

@Louisgaga

L'activité Cloud d'OVH c'est une chiure de mouche sur le trait d'addition des comptes d'exploitation d'AWS

Il faut raison garder.

Mais ils ont des ambitions quand même

avatar JoeGillian | 

@Arcetnathon :
Dans son intégralité je suis bien d'accord.

En revanche il y a de nombreux hébergeurs proposant des services IaaS, PaaS et même SaaS.

avatar Ast2001 | 

Attention quand même au Patriot Act qui permet aux agences américaines de récupérer les données hébergées à l'étranger lorsque l'hébergeur est américain...

Cela reste un avantage décisif pour les OVH & Cie...

avatar reborn | 

@Ast2001 :
Perso je préfère que ce soit les US qui récupèrent mes données plutôt que la France. Ceci dit, aucun des 2 c'est l'ideal :)

avatar en ballade | 

@reborn :
"je préfère que ce soit les US qui récupèrent mes données plutôt que la France" euh....tu expliques?

avatar Powerdom | 

@reborn :
Et pourquoi ??

avatar Ast2001 | 

Hein ??? Peux-tu stp expliquer ton point de vue ?

avatar fautedegout | 

@reborn :

Parfaitement d'accord.

avatar awk | 

@Ast2001

"Cela reste un avantage décisif pour les OVH & Cie..."

Cela reste un avantage trés théorique" pour le OVH & Cie

avatar Ast2001 | 

Commercialement parlant en tous cas, c'est un GROS avantage. Je peux te l'assurer.

avatar awk | 

@Ast2001

Yep mais les avantages marketing; c'est souvent très théorique ;-)

avatar awk | 

@Ast2001

Au passage au vue des PDM des divers acteurs ce point ne semble pas avoir un impact commercial si important que cela, les leader sur le marché français sont des entreprises on ne peut plus étasuniennes ;-)

avatar Ast2001 | 

En France, sauf erreur de ma part, c'est Google puis OVH et enfin AWS.

avatar awk | 

@Ast2001

Nous n'avons visiblement pas les mêmes chiffres, ou des chiffres ne couvrants le pas le même permettre fe definition du cloud

avatar NymphadoraTonks | 

Il y a une corrélation dans le fait qu'ils installent leur centre la où le climat est pluvieux et triste ?

avatar macfredx | 

Moins de dépenses pour refroidir ? :-)

avatar pacou | 

Un peu de patriotisme économique ne devrait pas permettre de balayer d'un revers de main les activités de OVH.
OVH a en plus le courage d'utiliser des technologies permettant "facilement" (tout est relatif dans ce domaine) de récupérer ses données grâce à OpenStack. Ce n'est pas le cas de Amazon qui rend les choses compliquées.
N'étant pas spécialiste dans ce domaine j'ai un peu de mal à trouver comment les rapatrier sur mon cloud public OVH.
Toujours est il que dire "Amazon n'a pas de concurrent" n'est pas une affirmation correct. On trouve en France notamment grâce à OVH, Gandi, ou Online des services qui permettent de faire une grande partie de ce que proposé Amazon, parfois de manière différente et/ou moins intégrée.
Mais n'est pas aussi un peu le boulot des ingénieurs que de se casser le cul pour le faire au lieu de se plaindre dans quelques années qu'ils n'ont plus de boulot?

avatar awk | 

@pacou

OVH est une remarquable success story il faudrait être idiot pour le nier.

Ils ont remarquablement joué dans la conquête du marché de l'hébergement.

Après sur sa capacité à se poser en concurrent sérieux face aux mastodontes du cloud c'est une toute autre histoire.

Se faire une place de choix sur ce que fût la conquête du marché de l'hébergement n'est en rien comparable avec la confrontation à des acteurs tel AWS, Google, MS ou IBM

En terme de capitaux, de savoir-faire technique et commerciaux, de périmètres, de richesse de l'offre, de services ... c'est une toutes autres histoire d'avant plus que les PDM sont déjà trustées par les leader du marché.

Il faut raison garder

avatar ChePaki | 

C'est OVH qui doit faire la gueule oui

avatar awk | 

@ChePaki

Pas certain, les PDM d'AWS en France sont déjà très conséquentes, l'installation de DataCenter locaux ne bouleverse quand même pas la donne.

CONNEXION UTILISATEUR