Témoignages : ils ont abandonné leur Mac pour un PC

Stéphane Moussie |

Quelle mouche pique les possesseurs de Mac qui choisissent sciemment de passer sur un PC Windows un beau jour ? C'était la question de notre dernier appel à témoins auquel vous avez été une cinquantaine à répondre.

Le phénomène est mineur en nombre d'utilisateurs, mais il est particulièrement intéressant car il ne s'est jamais vendu autant de Mac qu'aujourd'hui. Apple est l'un des rares constructeurs, sinon le seul, à résister à l'effondrement des ventes d'ordinateurs. Alors pourquoi des utilisateurs, pour certains de longue date, délaissent maintenant leur Mac pour le meilleur ennemi Microsoft ?

Crédits : Steve Jurveston CC BY

Les prix « horribles » d'Apple

La première raison invoquée n'est pas une surprise, c'est le prix. « Horribles », « scandaleux », « démesurés », « aberrants »... les termes péjoratifs ne manquent pas pour décrire des prix jugés (beaucoup) trop élevés. Gulien88 a vite fait le compte :

 Quand j'ai créé mon PC (Core i5-4690K, 16 Go de RAM, 1 SSD et 3 disques durs, GeForce GTX 970, écran LG 29") j'en ai eu pour 1640 € tout frais inclus. Je me suis amusé à comparer en version Apple. Pour ces performances, cela m'aurait coûté 2 à 3 fois plus cher !

jplogut fait le même constat, mais avec un PC portable :

Portable 15 pouces, Core i5 Skylake, 8 Go de RAM extensible à 32, 1 To HDD, Nvidia GeForce GTX 950, emplacement pour SSD M2 PCIe, et j'en passe, le tout pour 750 €… J'aurais quoi chez Apple ??? […] Je n'ai pas le sentiment d'avoir abandonné Apple, j'ai le sentiment d'avoir été abandonné par Apple !!!!

Pour Link1993, ce sont les machines de milieu de gamme qui posent problème : « Il y a encore 3 ans, vous aviez des Mac intéressants pour 1400-1500 €. Oui les Mac d'entrée de gamme étaient à éviter, mais le milieu de gamme était très bien équilibré. » Difficile de lui donner tort quand on voit l'iMac Retina 21,5" (1 699 €) équipé d'un disque dur par défaut ou le MacBook Pro Retina 13" (1 449 €) n'ayant que 128 Go de stockage en standard.

Il y a 20 ans...

fte, qui n'a pas quitté le Mac depuis 1986, mais qui a un PC en complément depuis quelques années, relativise de son côté ces tarifs élevés. Il explique que si le prix d'entrée est effectivement très élevé, le coût total sur environ 5 ans d'exploitation est « très raisonnable ». Pourquoi ? Parce que la cote des ordinateurs Apple reste élevée sur le marché de l'occasion.

Lorsque je renouvelais une machine l'an, revendant l'ancienne que j'avais augmentée, le coût global restait très contrôlé. La cote à la revente était excellente, et je revendais des machines qui n'existaient pas au catalogue Apple, car sensiblement mises à jour.

Et d'ajouter que ses machines actuelles, qui ont 6 et 7 ans, ont par ailleurs bien vieilli. Reste que si l'on veut garder des machines aussi longtemps, mieux vaut se diriger dès le départ sur des configurations un minimum « musclées ».

Pour en savoir plus :

Des Mac de plus en plus fermés

La deuxième raison n'est pas étonnante non plus pour qui lit les commentaires postés sur MacGeneration lors de la présentation de nouveaux Mac. Il s'agit de la difficulté, voire de l'impossibilité, de faire évoluer une machine après son achat. Année après année, il devient plus compliqué de remplacer la batterie, la RAM ou le disque dur/SSD. Le MacBook parachève ce processus ; tous ses composants sont soudés.

C'est le prix à payer pour avoir des Mac toujours plus compacts et légers. Un prix à payer trop lourd pour certains, comme fte :

Depuis 2010, les nouvelles machines, si elles étaient intéressantes de par les avancées technologiques comme l'USB 3, SSD, Thunderbolt (quoique, après coup, voilà), Retina, venaient avec des limitations nouvelles agaçantes. Et de sauter une mise à jour. Bah, on verra la prochaine génération… Et voilà, sautons une autre génération, puis une autre… Bilan, bientôt 6 ans sans renouveler mes Mac. […]

Je suis un technique, un geek. L'impossibilité de bricoler mes machines me tue. L'aspect monolithique est très pénible. Je veux pouvoir brancher un 34" panoramique sur ma bécane, ce format de dalle est exceptionnel… Je n'ai pas besoin de CPU et SSD rapides, j'ai besoin de GPU rapide(s) et d'un gros SSD… Voilà ce qui m'a poussé loin d'Apple.

MacBook Retina 12". Crédits : iFixit CC BY-NC-SA

Sur son PC, fte va pouvoir remplacer la carte-mère, le processeur et la mémoire pour passer à Skylake, la nouvelle génération de puces Intel. Les composants actuels ne seront pas perdus, ils seront recyclés pour monter un nouveau PC et améliorer son serveur. « Recycler les pièces est un bon moyen de rentabiliser au maximum ces matériels, mais je suis néanmoins curieux de voir le budget sur 5 ou 10 ans, comparé au budget Mac que je connais bien », s'interroge-t-il tout de même.

tophe631 en profite pour faire passer un message aux ingénieurs de Cupertino :

Un petit lien qui pourrait être utile pour les ingénieurs de chez Apple : https://fr.wikipedia.org/wiki/Vis_de_fixation

C'est la page Wikipédia qui explique ce que c'est qu'une vis. C'est un organe mécanique qui permet de faire des assemblages démontables, très pratique pour pouvoir ouvrir les appareils pour les dépanner. Pour certaines utilisations, ça serait plus pratique que de la colle. Par contre je n'ai pas besoin de leur expliquer ce que c'est que la colle ! Ça ils le savent bien, car ils collent tout.

La nostalgie de Snow Leopard

L'instabilité ou le manque de finitions des dernières versions d'OS X est la troisième cause de switch vers le PC. Yosemite en prend particulièrement pour son grade. Il est accusé de ralentir les machines et d'être rempli de bugs. Pour plusieurs utilisateurs, il y a eu une cassure après Snow Leopard, que Jacti idéalise comme « THE SYSTEM et le meilleur jamais conçu, toutes plateformes confondues. »

Crédits : Tambako The Jaguar CC BY-ND

Pour sa part, glop06 se plaint d'iCloud, qui ne tient pas ses promesses selon lui. ll blâme la photothèque iCloud qui lui aurait perdu des photos et la bibliothèque musicale iCloud (Apple Music) qui a mis le « bordel » dans sa musique.

Des machines pas adaptées pour les gamers

Les témoignages déplorant le manque de jeux sur Mac sont moins nombreux, mais pas absents. Il y a bien sûr l'option Boot Camp, qui permet d'installer facilement Windows sur un Mac, mais elle est peu satisfaisante pour les gamers qui ont besoin de puissance. « Sur le marché PC, je vois passer du matériel moins cher et plus performant », observe MrGame&Watch. zorg2000, jpeps71 et Gulien88 confirment que l'on peut profiter à fond des jeux sur PC sans vider son compte en banque.

fte rappelle que ça n'a pas toujours été comme ça sur Mac :

Avant, il y avait l'Apple II et les premiers Mac, et Apple avait une réputation d'avoir des jeux de qualité. Le Mac a été longtemps perçu comme un joli jouet. En face, il y avait des PC sérieux avec tableur. Puis il y a eu Sculley. Il a changé l'image du Mac créatif et ludique pour en faire une machine crédible et sérieuse. En face, le DOS laissait libre accès au hardware, puis Microsoft a proposé une API dans Windows 95 spécialement pour les jeux (et a lancé la première Xbox). Les éditeurs de jeu ont été poussés dehors du Mac par Apple et accueillis par Microsoft.

L'absence de CUDA

Plus spécifique encore, mais pas moins important pour ceux qui sont concernés, l'absence de cartes graphiques Nvidia dans les derniers Mac, tout particulièrement le Mac Pro, et donc de CUDA. Cette technologie répandue dans les logiciels professionnels permet de tirer parti de la puissance de calcul des GPU. zorg2000 détaille le temps que lui fait gagner cette solution :

Mon PC de bureau a une GeForce 970 et mon portable une GeForce 860M, ces deux cartes utilisent Iray (pour du rendu d'images photoréalistes, ndr) de Nvidia et font les calculs en GPU. Pour exemple, un calcul de 2 heures dans DAZ 3D en photoréalisme sur un gros processeur Core i7 ou un GPU Intel HD 5000+ passe à 30 minutes sur la GeForce 860M et environ 5 minutes sur la GeForce 970. Je n'ai plus peur de pousser le curseur en résolution. ATI n'apporte rien à tout cela, Nvidia a beaucoup plus de possibilités que son concurrent. Le choix d'ATI sur Mac me déçoit beaucoup techniquement.

Des switcheurs globalement satisfaits

L'herbe est-elle vraiment plus verte sur Windows, comme le fond d'écran de XP semble l'indiquer ? Globalement, la réponse est oui dans les témoignages recueillis.

Gulien88 explique que l'on peut passer à Windows tout en gardant un pied dans l'écosystème Apple :

Windows synchronise mon compte Apple (contacts, mails, calendriers, historique et favoris navigateur) automatiquement et instantanément. Il faut juste cliquer sur « ajouter un compte iCloud » [dans l'utilitaire iCloud pour Windows], rentrer ses identifiants et terminé.

Le passage sur Windows n'a pas posé particulièrement de soucis non plus à lolodolo. « Cela a impliqué une migration de ma photothèque d'Aperture vers Lightroom, ce que j'aurais dû faire dans tous les cas compte tenu de l'abandon du soft par Apple », indique-t-il.

L'utilitaire iCloud pour Windows

« Windows 10 est étonnamment agréable », déclare fte. Un avis partagé par snake626 et crazy_c0vv, entre autres. Pour dragao13, le PC portable de sa femme à 700 € « n'a rien à envier à [son] MacBook Air au niveau de la stabilité et de la rapidité. Globalement, elle ne regrette pas son Mac, ni OS X. »

MrBingo, qui est aussi passé sur Windows Phone, cite d'autres points forts :

  • Un écosystème qui est — et de loin — plus ouvert que celui de Mac OS.
  • Les Live Tiles, la fonctionnalité phare de Windows Phone, est très bien intégrée, je retrouve cette interface qui m’est familière (d’autres peuvent ne pas aimer, je trouve ça pratique).
  • Rapide et fluide : démarrage, extinction, gestion de la mémoire, tout se fait rapidement et bien.
  • Le centre de notifications ne désarçonne pas quand on vient de Mac OS.

fte, qui ne supporte pas de ne pas pouvoir bricoler les derniers Mac, est aux anges :

J'adore mon PC. C'est la meilleure machine que j'ai eu depuis le Quadra 840 je pense. Je peux sereinement et facilement changer n'importe quel composant, ajouter des bidules, je peux recycler les machins au fil des mises à jour et monter ou mettre à jour d'autres PC en cascade, il a une super gueule et ne fait pas le moindre bruit…

« C'est très cool. Mais n'empêche, ça craint », ajoute fte. Pourquoi ça craint ? Parce qu'il n'avait pas prévu que son PC devienne spontanément sa machine principale.

J'ai, pas plus tard qu'aujourd'hui, déplacé mon interface audio, micro et casque Senn sur mon PC. J'ai mis une année et demi pour déplacer tout ce qui était déplaçable, morceau par morceau, activité par activité, les ultimes petits bouts transférés aujourd'hui. Deux mois avant mes 30 ans de Mac.

Hier j'ai pour la première fois dit à mes collègues que m'envoyer un fichier Keynote ne me rendait pas la vie facile et que je préférais un PDF, un Google Slide ou… un PowerPoint.

Ça craint.

Les inconvénients des PC

Tout n'est pas rose non plus dans l'univers des PC. MrBingo regrette le Finder. Il trouve que l'explorateur de fichiers de Windows a peu évolué (il aimerait notamment des onglets) et qu’il est « bien trop brouillon ». Il n'aime pas non plus les « mises à jour automatiques » (il faut certainement comprendre les mises à jour qui s'appliquent automatiquement lors d'un redémarrage) et le fait de devoir désactiver de nombreuses options pour rendre le système plus respectueux de ses données personnelles.

Les critiques de Link1993 portent sur le matériel : les angles de vision de l'écran, la disposition du clavier et le trackpad ne sont pas aussi bons que sur un Mac… mais son PC Acer coûte 800 €.

Un PC Acer vendu environ 800 €

Il met en avant un autre avantage du Mac complètement différent : son cœur UNIX. « Je déteste le BIOS de Windows, mais je peux passer des heures dans le Bash (un interpréteur de commandes, ndr) de Mac OS ! », s'exclame-t-il. Un avis partagé par iPal, selon qui l'absence de Bash sur Windows est un défaut rédhibitoire pour un développeur.

Le cas Surface

Nous vous avions également interrogé spécifiquement sur la Surface, un produit qui symbolise la nouvelle génération de PC et qui est capable de remplacer les tablettes, selon Microsoft.

C'est au moins le cas pour la femme de dragao13 qui, après avoir essayé un iPad Air 2 et une Surface, a choisi le second. « La raison de son choix : Windows 10 plutôt qu'iOS qu'elle ne trouve pas pratique pour travailler. Et pour elle, avoir le même système sur sa tablette et son PC est un avantage indéniable par rapport à Apple. »

Il ajoute que sa compagne a toujours détesté iOS à cause de certaines limitations : « ne pas pouvoir se connecter via USB sur une clé ou sur un disque dur externe est, pour elle, totalement rédhibitoire vu qu'avec ses collègues, ils n'arrêtent pas d'échanger des données par ce moyen. »

Surface Pro 4 et iPad Pro

1ber, qui est sur Mac depuis 1988 et qui s'était mis au tactile de bonne heure avec le Modbook, a pour sa part hésité entre un iPad Pro et la Surface Pro 4... et a opté pour le produit de Microsoft.

Pour moins d'un kilo, j'ai un appareil ergonomique (le pied est génial), puissant, bien doté en mémoire et en stockage. Il est surtout ouvert : écrans externes, ports USB et cartes mémoire.

Même cas de figure pour Nicolas90340, qui a préféré une Surface Pro 3 à un iPad pour gagner en productivité. « Je fais tourner Lightroom et Photoshop avec des fichiers de plus de 50 Mo en RAW depuis le NAS. Ça fonctionne à merveille. » Il met un bémol toutefois sur l'interface qui n'est pas aussi « rapide » que sur iPad. Et il ne désespère pas de voir un iPad Pro plus efficace grâce à un système optimisé.

Surface Pro 4

Dans un témoignage très complet, snake626 dit tout le bien qu'il pense de la Surface :

Quoi qu’on en dise, ce n’est pas un frigo mixeur, ou tout autre hybride bizarroïde ! C’est surtout un appareil extrêmement polyvalent qui s’intègre à merveille dans mon environnement professionnel pour la prise de notes, pour les outils Microsoft Office bien plus développés que leurs pendants mobiles ou Mac, la possibilité d’y installer des applications professionnelles exigeantes, etc. [...]

Face à l’iPad, je dirais qu’il n’y a quasiment que des points forts : plus polyvalent, plus simple d’exécuter des workflows complexes, possibilité de passer rapidement en mode PC.

Face au Mac, et mon MacBook Pro 15 pouces, je ne retrouve certes pas le confort d’utilisation de la machine d’Apple, ni la même garantie de protection de ma vie privée, mais force est de constater que la capacité de la surface me permet d’empiéter très largement sur celle de mon MacBook Pro.

C’est la machine qui se cale parfaitement entre un iPhone et un Mac (fixe ou gros portable très puissant), presque la tablette ultime, un outil qui entre petit à petit dans mon quotidien et que l’on aura du mal à en faire sortir. Dans un sens ça me rappelle les produits Apple qui se sont introduits petits à petit dans mon environnement Windows avant de tous les remplacer. L’aube d’un renversement de tendance ?


avatar allanbds | 

Merci la traduction à 2 ronds !

avatar hogs | 

Le coeur de mon informatique domestique est - et restera - un PC fixe. C'est la seule solution vraiment pérenne avec les iBidules. Apple offre une plus grande compatibilité envers le monde MS qu'envers son propre monde : dans ma famille cohabitent des iphones (3GS, 4S, 5, 5S et 6S), des portables (MBA, MB, portable HP Win) et une tablette (Ipad 2). A titre d'exemple, impossible de faire cohabiter un "vieux" MBP et un iPhone récent, car nécessitant une version d'iTunes récente qui elle nécessite un OSX récent (pour autant que la machine soit éligible) qui lui nécessite de repayer un certain nombre de licences de logiciels tiers ... Bref, rien de tout cela dans le monde PC et tant que cela durera, les produits Apple ne seront jamais l'élément central de mon architecture.

(PS, le coeur est un vieux Q6600 de DELL vieux de 8ans rafraichi avec 16Go de RAM et un SSD, il est offre toujours des performances que pas mal de PC/MAC bas de gamme actuels n'atteignent même pas)

avatar _mabeille_ | 

Quoi?? y a des gens qui lâchent leurs macs pour un pc? allons allons c'est une fiction ça.

avatar diegue | 

Je n'ai pas switché mais je me suis acheté, en plus, un Lenovo Pro 3 512 Go à <1200 €.
Gros problème avec les hautes définitions d'écran sous windows 10 : les applications ne suivent pas (un peu comme pour l'iPad Pro !).

Pourquoi j'en ai marre d'Apple :
- Apple m'infantilise en me pousser à trouver normal des configurations uniquement bureautiques (MacBook) de plus très cher
- Apple m'a enlevé le plaisir de pouvoir jouer comme je le faisais avec mes Vaio en installant un RPG ou autres achetés pas cher, voire d'occasion
- Apple ne me permet pas de faire du copier/coller avec un device android
- Apple m'enferme dans son monde

Pourquoi je n'ai pas encore abandonné l'univers Apple :
- parce que j'aime bien jongler avec 2 ou 3 systèmes ?
- tout n'est pas rose chez MS : l'application Courrier est encore moins bien que Mail par exemple !
- parce que les windows phones manquent dramatiquement d'applis

Mais, est ce un signe, j'ai déjà 2 montres connectées, et j'hésite d'acheter une AppleWatch qui m'enfermerait complètement dans Apple (idem je n'achèterais pas du Samsung sous tizen !)

avatar bonnepoire | 

Juste LOL

Faut juste avoir envie de se farcir Windows et son espionnage industriel.

Bref. On peut trouver des trucs mieux sur Windows, mais la navigation entre les applications, fenêtres et bureaux virtuels et clairement meilleure sur OS X.
C'est même ce qui me frustre le plus sous windows. Même le multi bureau n'est pas optimum. Ca reste lourd à utiliser, d'autant plus si on utilise le bureau à distance.

avatar hogs | 

A ce sujet, il n'y en a pas un pour rattraper l'autre...

avatar bonnepoire | 

C'est archi faux! On sait savoir ce que renvoie l'os vers la maison mère. Il n'y a pas photo là-dessus. Par contre faut voir avec Google et ses smartphones avec OS "gratis".

avatar hogs | 

Mais la pauvre Mme Michu (comme la majorité des utilisateurs de matériel informatique) ne maitrise pas grand chose. Il faut souvent un minimum de connaissance, voir d'intérêt, pour fermer le robinet à infos.
Et c'est souvent (je ne dis pas que c'est ton cas, qu'il n'y ait pas d’ambiguïté là dessus) ceux qui hurlent à l'espionite qui mettent leur vie sur Facebook et autres réseaux sociaux.

avatar bonnepoire | 

Zéro réseaux sociaux chez moi. Aucune référence sur le net que je fais supprimer par google ou autre.
L'espionnite de ms dépasse tout puisqu'ils s'octroient le droit de lire et exploiter tout document créé sur leur cloud ou sur un Windows 10. Ca va très loin, ils jouent jeu égal avec Facebook. Bien pire que Google à mon sens.

avatar macinoe | 

C'est marrant, quand je lis ce genre de commentaire, j'ai toujours la désagréable impression que c'est un raisonnement à l'envers.

On part du postulat que Microsoft est foncièrement diabolique et malfaisant, puis ensuite on essaye de trouver des arguments pour le montrer.

Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage dit le proverbe.

avatar bonnepoire | 

Microsoft fait la même chose avec l'informatique que Bill Gates via sa fondation avec Monsanto en Afrique. Il suffit de voir comment ce lamentable gouvernement socialiste à vendu ses élèves à cette marque sans scrupules.

Non, il n'y a définitivement pas pire que Microsoft à tous les égards. Heureusement, le libre commence à faire trembler ce géant qui fait du trafic d'influence comme une mafia surpuissants. Ca dépasse l'aspect lobbying qui concerne les autres marques. Microsoft et ses technologies sont une gangrène. Gageons que les prochaines années les déstabilisent comme ils le sont avec leur Xbox One. Cette console représente tout ce qui ne va pas chez Microsoft. Heureusement le public n'a pas été dupe. Quel soulagement.

avatar Crkm | 

Voilà des gens raisonnables. Ce sont des précurseurs : les mac auront disparu dans quelques années,quand les gens se seront lassé d'être pris pour des pigeons. Bravo à eux.

avatar MacMarc | 

Dans tes rêves...

J'aimerais aussi qu'Apple diminue ses tarifs, à moins de le justifier par un retour des chaînes de productions où les salaires sont décents (mes deux premiers Mac venaient de Cork, en Irlande), mais bien qu'ayant râlé de devoir sortir autant d'Euros pour avoir un SSD suffisamment spacieux dans mon MacBook Pro 13" Rétina, je ne regrette pas mon achat quand je vois son agrément d'utilisation par rapport à des 15" PC moins chers, mais avec un trackpad merdique, un écran bof, un ventilateur omniprésent, etc...
Je ne parle pas de la ligne et de la finesse...
C'est vrai que même si elles sont agréables, j'aurais préféré quelques cm d'épaisseur en plus si ça pouvait me faire gagner quelques centaines d'Euros sur les prix des ssd... Quoique, il n'y a pas que la forme des ssd qui intervienne dans le coût: leur rapidité se paye aussi, et là, on n'est pas pigeons sur leurs performances en général...

avatar macinoe | 

"quand je vois son agrément d'utilisation par rapport à des 15" PC moins chers, mais avec un trackpad merdique, un écran bof, un ventilateur omniprésent, etc...
Je ne parle pas de la ligne et de la finesse..."

Ah tiens... Le coup du PC Frankenstein.

Un assemblage de tout ce qu'il y a de pire sur plusieurs machines bas de gamme.

Ben oui c'est bien connu, une voiture française ça a une tenue de route de dauphine, une finition de citroën axel et un design de renault Fuego...

Rien à voir avec ma Golf.

Et non il n'existe rien d'autre.

Ces arguments en mousse.

avatar Ghaleon111 | 

Il y a aussi des laptop pc haut de gamme comme les mackbook, razer edge, dell xps 13 ou surface book ainsi que les gammes professionnel de toshiba, dell et autre

avatar vincent.lauria | 

Si le Mac à encore de l'intérêt c'est bien pour OSX. Malheureusement même cela commence à être de moins en moins stable au fil des versions. Le MacBook Pro n'est clairement plus dans la course, le prix puis la configuration, même des assembleurs comme DELL fond maintenant mieux.

En 10 années c'est la première fois que je songe à retourner sous GNU/Linux.

avatar Antony Matué | 

Moi, j'ai mis la main sur un Asus T100 quasi neuf pour 160 €. 64 Go stockage dans la tablette 10", 500 Go dans le clavier. Le clavier est un peu étriqué mais je m'habitue.

Et avec le trackpad riquiqui, j'ai trouvé une petite appli pour, à toute vitesse, agrandir, réduire ou fermer une fenêtre ou une application. Faire marche arrière ou marche avant dans les pages Web. Lancer certaines applications, démarrer un nouveau document. Je clique site une touche et je fait un micro dessin sur le trackpad (idem avec la souris). Épatant !

Par ailleurs, j'utilise beaucoup un stylet à embout toilé métallique pour griffonner des notes dans Onenote, Et j'apprécie beaucoup le moteur de reconnaissance d'écriture de Microsoft pour la transformation automatique et en continu de mon écriture en textes dactylographiés dans Pages (en ligne) ou Word.

Je fais un peu de montage vidéo avec Hitfilm (version gratuite bien plus puissante que ce pauvre iMovie, et je traite de la photo avec Photoshop CS4. Le petit quadricore pousse à 2,46 GHz !

Enfin, une autonomie égale à l'iPad. Mais en plus lecteur de carte SD (SanDisk 64 Go obtenue 20 € sur Amazon) et sortie HDMI (câble souple à 2 € sur Amazon). Cerise sur le gâteau : un Bluetooth qui marche avec les souris ( 8€ avec frais de port sur Amazon).

Total moins de 200 € pour être productif. Et sur le terrain, du double écran possible géré directement.

La partie tactile de Windows me suffit amplement pour le reste (Web, Evernote, Office "touch", Book Creator, MiTV, Arte, Allociné, Pages jaunes, Flipboard, Google Musique, Fresh Paint, Photo Director, Epson print wifi, quelques jeux).

Du coup, je ne sors plus mon iPad de la maison où parfois il dépanne.

avatar Macaaron | 

Ce qui est sûr, c'est que si je dois choisir entre un iPad et une Surface pour travailler, mon choix se portera sur la Surface.
Mon iPad 2 a très mal vécu le passage sur iOS 9... Windows 10, pour sa part, ne nécessite pas de lâcher 500€ pour supporter la mise à jour.

avatar BitNic | 

Wouaaaaaaa... les hérétiques.... au bûcher !!!

Non, j'déconne... ils n'ont pas tord et suis même assez d'accord avec toutes les critiques sur Apple.

avatar aerre | 

Le prix.

Le Refurb, avant:
j'ai eu plaisir à utiliser: un iBook 12", un Macbook 13" puis un Macbook Air 11".

L'occasion, aujourd'hui:
après un Macbook Air 13" je viens d'y trouver un Macbook Pro Retina 15".
Modèle fin 2013 Quad-Core i7 2,3GHz GT 750M 16Go 512Go avec l'AppleCare jusqu'à mi 2017.
1250€.

Satisfait.

avatar Splinter | 

Apple, tu l'aimes ou tu la quittes.

avatar patrick86 | 

"Apple, tu l'aimes ou tu la quittes."

Moi j'aime les pommes, donc j'en mange !

avatar bugman | 

@Splinter :
Non, je la trompe ! ;)

avatar zearnal | 

Je pense que l'évolutivité si souvent énoncée ici n'est qu'un faux pretexte à un besoin compulsif de changement, voir de bricolage, de bidouillage. Une sorte de TOC.
En ce qui me concerne, j'ai passé l'âge de bricoler des ordinateurs et me concentre sur ce qu'ils me permettent de faire. A dire vrai, les specifications techniques m'ennuies, je veux que ma machine démarre rapidement et me permette d'être efficace dans les tâches que je fais avec. Je dispose d'un Macbook Air de 2011 qui fonctionne parfaitement avec toutes les dernières version des logiciels que j'utilise et de l'OS me permettant ainsi d'effectuer toutes les tâches sans me préocuper de l'espace disque, la RAM ou je ne sais quoi. Pour être honnête, je ne me rappelle même plus la taille du SSD et de la RAM et, scoop, je m'en contrefiche, seul ce que je fais avec importe et je trouve que c'est un tour de force assez remarquable de la part d'Apple que d'arriver à proposer cela.

En se documentant un peu, on s'apperçoit que cette situation est tout sauf nouvelle car, dès les premiers Machintosh, tout à été fait pour que l'utilisateur ne puisse pas l'ouvrir ou le "bidouiller", Steve Jobs était réputé comme ayant cette idée en horreur. Alors, la soit disant ouverture ou non-évolutivité, ce n'est pas dans l'ADN de la compagnie et c'est ce qui lui donne en même temps la force de nous proposer des produits fait pour nous aider à faire des choses, la machine comme un outil plutpot que la machine en tant que fin en soit.

Je comprends tout à fait ceux qui ne jure que par un PC ouvert (dans le sens "les circuits à l'air"), ceux qui veullent optimiser le timing mémoire à la ms pret, etc. Pour cela, le Mac leur sera d'un ennui mortel. Pour tout ceux qui veulent qui veulent un outil créatif, voir ludique aussi, le Mac est fait pour vous.

avatar tbr | 

@zearnal

Oui, exactement ce que tu dis.

Je confirme des mains et des pieds à 200%. C'est quasiment un TOC.

Je me suis soigné en mangeant des Pommes (en plastique blanc — moins digestes : elles sen fendillaient — puis en aluminium).

avatar Nord | 

+10, c'est exactement ça. Le Mac m'a libéré du bidouillage et de tout ce que cela implique et quelle joie d'utilisation depuis !

avatar Nord | 

+10, c'est exactement ça. Le Mac m'a libéré du bidouillage et de tout ce que cela implique et quelle joie d'utilisation depuis !

avatar rikki finefleur | 

Avec ou sans fer a souder ?
Comme tout devient soudé chez la pomme, il faudrait prévoir des stages de pratique..

Évidement on peut rêver d'une machine ou les composants sont facilement remplaçables! Mais cela est un rêve..
La pomme privilégie la soudure des composants, pour être sur qu'ils ne s'envolent pas certainement.

avatar patrick86 | 

"Avec ou sans fer a souder ?
Comme tout devient soudé chez la pomme, il faudrait prévoir des stages de pratique.."

Commencez donc par le début : apprenez aux utilisateurs "lambda" — sous-entendu, ni Geek, ni informaticiens, ni électroniciens —, à choisir la bonne barrette de RAM pour leurs PC.

Voyez déjà combien il vous reste de personnes.

L'atelier soudure CMS, on verra après, avec les gens que ce domaine technique intéresse.

avatar tbr | 

Ce qui est fort avec les PC (plombés par Windows), c'est qu'on a fait croire aux utilisateurs qu'ils avaient un outil génial pour travailler efficacement, sans souci, tout en étant rentable et tout le baratin alors qu'en fait, la plupart des utilisateurs de ces ordis cherchent la config de course... pour jouer.
Et quand ils travaillent, c'est seulement après que la machine le leur permet — mise à jour, vérifications anti-spam/trojan/virus/MonQ — c'est même pas assez efficace pour que ça vaille le coup

Exemple : je devais faire un Pow... Râaaah, j'arrive pas à dire ce noooom... un P**erpoiii... Non, décidément, c'est trop dur... nt pour présenter ce qu'on faisait au boulot devant un parterre de types.
J'ai donc utilisé le PC du bureau et j'ai entamé le taf avec les meilleures intentions.

Le soir même, c'était décidé : Merde à ce Powa'Point de mes deux, impossible, contre-productif > Keynote saved my présentation !

Et ceux qui ont un PC ont longtemps pris les Mac pour des jouets alors que ce sont les Mac qui, carrément, augmentent le taux de réalisation de projet, etc.

PC et travail ? Laissez-moi rire : 100% de la blague.
Mac au travail : Ouiiiiii.

:-)

avatar macinoe | 

Donc selon cette démonstration éblouissante, si quelqu'un a une mauvaise expérience avec un quelconque logiciel Mac, alors on peut en conclure que le Mac est totalement inadapté poir tout types de travaux ?

Comment font les 90% de la population mondiale qui utilisent windows ?

Ce sont des demeurés masochistes ?

Qui est vraiment inadapté pour le coup ?

Il faut peut être se poser les bonnes questions.

avatar tbr | 

@macinoe

"Ce sont des demeurés masochistes ?"

Oui.

Que veux-tu que je te dise... J'entends en permanence mes collègues de travail se plaindre du PC qu'ils sont obligés d'utiliser
Et pendant ce temps-là, je n'ai pas à me plaindre avec mon MBP (au bureau) — ce qui crée une forme de jalousie larvée.

Windows a tout simplement dévoyé le PC. Rester chez Microsoft est tout simplement du ma-so-chisme.

Cela dit, on parle de PC donc on pourrait y mettre de la distrib' Linux...

Pas de bol ! Ça n'est pas possible dans bien des cas en entreprise (tout comme Mac, d'ailleurs) et le pire c'est que ces distributions font trop penser que ceux qui les ont faites venaient du côté Windowsien de la farce : même UI, même ergonomie, barre des tâches, etc. On ne change pas facilement des habitudes.
> Des "UNIX" déguisés en Windows like, en fait.

Cela dit, je ne prends pas tout ce que fait Apple pour argent comptant : les HDD à 5400r/min, la RAM à des prix astronomiques, des composants un peu... limites. MAIS c'est Apple qui m'a fait retrouver le plaisir d'utiliser un ordi pour ce que j'en voulais, contrairement à PC/Windows qui lui m'a fait le détester.

avatar Ghaleon111 | 

Il ne faut pas tout mélanger, windows sur un bon pc de qualité ça n'a rien a voir
Compare avec une machine de qualité équivalente au mackbook et tu verra

avatar tbr | 

@Ghaleon111

"Il ne faut pas tout mélanger, windows sur un bon pc de qualité ça n'a rien a voir

Windows, sur n'importe quel ordi, quand on connait OS X, c'est comme avoir roulé dans une voiture... et devoir conduire une Trabant.

Bon, j'exagère. ;-)

Windows, c'est pas compliqué : ce truc me sort pas les trous de nez. Pleins de trucs improbables, débiles (subjectivité), que je n'arrive même pas à piger comment ils ont pu sortir un machin aussi mal foutu... La base registre.

Bref, même pas en rêve (ou en cauchemar).

Si revenir au PC inclut d'y coller un Windows, je trouve ça stupide mais cela reste mon point de vue > il n'y a aucune économie à faire cette connerie mais si, en apparence, on paie moins cher son matériel... En apparence uniquement
En revanche, si on a déjà un PC, même un truc pas récent — un Mac ! — et qu'on en a marre d'OS X, pourquoi ne pas y mettre une distrib' Linux (ou Windows). Seuls les Mac le permettent.
> encore une bonne raison d'utiliser un Mac et non un PC.

avatar supermars | 

@tbr :
+1

avatar switch | 

Côté matériel, Apple est certes chère mais en face quand on veut on un bon PC il faut aussi y mettre le prix.
Par contre côté OS, je viens de tester Windows 10, et c'est un énième maquillage, toujours aussi redondant côté fonctionnalités. On passe son temps à paramétrer des trucs débiles : Pourquoi trois possibilités de réglages réseau ? Le plus pénible avec windows c'est qu'on passe son temps à lire des instructions à l'écran, et qu'il y a toujours autant de "Panneaux de préférences" et d'applications.

OSX a pour lui un Unix puissant et des technos Apple ajoutées permettant d'automatiser pas mal de choses: vous n'imaginez pas tout ce qu'on peut faire avec AppleScript...

Apple comme M$ souffrent d'un manque très cruel d'intégration des données: tout est éparpillé: contacts, agendas, notes, documents, mails, musique. Rien n'est intégré et c'est très dommage, car nous autres humains ne fonctionnons pas du tout comme ça.

avatar jmtweb | 

J'attends mars et si rien ne me correspond comme c'est le cas depuis deux ans, je switche.

1) Macbook trop short en puissance et connectivité misérable. Prix exorbitant.

2) Macbook air en retard au niveau écran et puce. Rétina et skylake en mars ?

3) Imac incluant une carte graphique anémique.

4) Macpro has been et hors de prix.

avatar Link1993 | 

@bompi :
En effet, confusion entre powershell et bash...

J'avais dos dans la tête et ça a du se déformer en bios... Néanmoins pour que MacG ne repère pas la gourde, c'est que ça restait compréhensible ;)

avatar macinoe | 

Mouais...

Ca donne une idée du niveau des rédacteurs de Macg surtout..

avatar bugman | 

C'est la guerre dans les commentaires !?! Normal (ou pas)! Des systèmes différents pour des usage(r)s différents ! Apple a juste changer de clients. Je donne entièrement raison (et personnellement je les comprends) à ceux qui ont (re)trouvé leurs bonheur ailleurs. Moi, j'ai différents systèmes et je ne me porte pas plus mal ! :)

avatar scanmb (non vérifié) | 

Euuuuuhh ... C'était quoi déjà le sujet ?

avatar Apollo11 | 

Côté portable, la gamme de Apple est la meilleure. A qualité égale, le portable PC est aussi cher. Évidement, tout dépend de ses besoins. Le MacBook Air est le portable avec la plus grande autonomie. C'est important pour moi. Le trackpad est aussi le meilleur. Les gestes sur OS X me font gagner un temps précieux et rendent mon utilisation plus agréable. De ne pas avoir besoin d'un antivirus est un stress de moins. L'interface de Windows 10 est encore un fouilli entre le passé et le présent.

Il y a 7 ans, mon iMac était une bonne affaire. Aujourd'hui, un iMac d,entrée de gamme est une arnaque. Une tour PC sera Mons chère, voire à prix équivalent on aura un super ordi modulable et évolutif. A force de vouloir amincir les iMac, Apple a aussi aminci ses capacités et performances. Mauvaises idées. Le iMac est un ordi de bureau. Il n'a pas besoin d être aussi mince qu'un MacBook Air.

Les Mac Pro sont beaucoup trop chers. La concurrence fait mieux.

Les tablettes Apple sont les meilleures.

Les téléphones Apple sont beaucoup trop chers.

avatar lmouillart | 

Pourquoi je suis repassé sur une machine sans OS X ? Pour mes besoin OS X est bien mais sans plus.
J'utilise depuis maintenant 22 années beaucoup de logiciels libres et notamment des logiciels avec une interface graphique, si le support des programmes texte n'est pas trop mal avec OS X, pour les autres ce n'est pas du tout le cas. Bien souvent les portages sont médiocres, ont de nombreux bugs spécifiques à la plateforme notamment car la plupart des développeurs n'ont pas de machine sous OS X (ni sous Windows d'ailleurs), et ne les utilisent de toute façon pas.

Assez récemment avec KVM ont peut faire du vga passthrough et donc lancer avec des performances quasi natives Windows ou OS X.
Exemple OS X : https://youtu.be/hbjWfI2Bgv8
Exemple Jeux Windows : https://youtu.be/16dbAUrtMX4

Le gros intérêt étant évidement de pouvoir utiliser pour chaque système les pilotes vidéos natifs, et pas une émulation comme dans VMWare Fusion ou //.

L'inconvénient c'est qu'il faut un Linux récent, du matériel qui gère l'iommu (+2 gpu) et mettre un peu les mains en ligne de commande car il n'y a pas de solutions clé en main proposées.

Avoir de nouveau Linux en système hôte est donc actuellement la meilleure solution en ce qui me concerne (OS X et Windows sont pour le moment très mauvais pour cette fonction).

avatar cv21 | 

Je viens de survoler le forum où ont été déposés les témoignages de switch vers pc, bravo MacG pour cette synthèse.

avatar Nord | 

Ce sont des cas bien particuliers: programmation UNIX, utilise le Bash, utilisations de NAS… Je suis plutôt de l'avis de @smdotu et @zearnal, la très grande majorité des gens ne se soucis pas d'upgrade ou que les mac soient soudés. Ils utilisent leur machine et se content de ce qu'ils ont pour faire ce qu'ils ont a faire, même si je suis d'accord que Windows à pas mal changé (en bien) ces dernières années.

Pour ma part, les spécifications me sont également égal, tant que la machine fait ce dont j'ai besoin qu'elle fasse et qu'elle le fasse bien. Je n'ai qu'un salaire modeste, mais je n'achète que le Mac le plus haut de gamme (iMac, pas cette horreur de Mac Pro!), le plus performant en mettant chaque mois entre 100€ et 150€ et après 3-4 ans, j'ai de quoi m'acheter un nouveau Mac dès que l'ancien a rendu l'âme, que je garde entre 6 et 8 ans. L'amortissement au final est largement supérieur aux PC sur le long terme et comme ça, le coût final n'est plus si important.

avatar rikki finefleur | 

Les gens se soucient de l'upgrade.
Pour preuve on ne vendrait pas autant de SSD qu’aujourd’hui.

Encore fait il que le constructeur le laisse faire.
C'est un minimum que l'on devrait exiger, pouvoir upgrader la mémoire et le disque.
Car la politique du soudé ne vise surtout qu'une chose , qu'au bout de 2 ou 3 ans, l’utilisateur change sa machine, ne pouvant plus l'upgrader facilement.
Donc pour les particuliers, bien se renseigner avant.

Comme on est sur un site Mac, évidement l'upgrade facile est de plus en plus restreint voir impossible.

avatar patrick86 | 

@rikki finefleur :
"Les gens se soucient de l'upgrade."

Une minorité.

"C'est un minimum que l'on devrait exiger, pouvoir upgrader la mémoire et le disque."

Je suis d'accord que pouvoir remplacer un disque dur par un SSD pour booster une machine est une bonne chose. Mais, quand la machine est déjà équipée d'un SSD PCIe, plus rapide que n'importe quel modèle SATA3, l'opération devient tout de suite beaucoup moins intéressante.

avatar rikki finefleur | 

@patrick
Oui peut etre une minorité, je ne sais pas, car la part de marché des macs est faible... Par contre le succès des ssd vendus a l'unité est indéniable.
Enfin, vu actuellement la faible capacité naissante des ssd par rapport aux durs, changer de ssd est une possibilité fréquente..
Tout comme l'était la montée en espace pour les durs.

Il ya aussi les journalistes, qui ne notent pas assez sévèrement les machines des constructeurs qui vendent désormais du soudé.
Apple a montré la voie, MS s'est engouffré dans la brèche. C'est pourtant un élément fondamental dans la vie d'une machine.

avatar patrick86 | 

@rikki finefleur :
"Oui peut etre une minorité, je ne sais pas, car la part de marché des macs est faible... "

Ça concerne autant les PC que les Mac.

"Par contre le succès des ssd vendus a l'unité est indéniable."

Oui, mais à quelles quantités ?

avatar fte | 

"Une minorité"

Je ne crois pas. Une minorité met à jour sa machine elle-même, certes. Mais beaucoup de gens qui ne le font pas ont des copains qui le font pour eux.

Je le sais bien, je suis un de ces copains.

Mon père qui appelle encore un CD une rondelle s'en soucie. Ma belle maman s'en soucie. Mes filles qui n'ont pas 10 ans s'en soucient... Les gens les plus improbables de mon entourage avec qui je ne discute jamais ordinateurs s'en soucient.

Ma fille de 7 ans m'a demandé comment ajouter de la mémoire dans son iPad ce midi. Elle pensait à la mémoire flash bien sûr. Elle a été décue lorsque j'ai dis que ce n'était pas possible.

La question est souvent de la forme "que puis-je faire pour que ça rame moins" sans avoir la moindre idée de ce qui rame vraiment ni des possibilités de mise à jour, moins encore de ce qu'il y a dans leur machine. Mais ils savent que c'est possible.

Et lorsque je réponds que non, avec ce Mac ce n'est pas possible, pas même à l'Apple Store, c'est toujours une déception. "Tu ne peux vraiment rien faire ? C'est ton truc les Mac...". Ouai, bin non, ça baigne dans la colle et c'est tout soudé ces saletés.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR