Intelligence artificielle : Apple débauche une autre pointure de Google

Mickaël Bazoge |

Apple n’hésite pas à piocher parmi les cadors de Google pour muscler ses équipes en charge du développement de l’intelligence artificielle. Ian Goodfellow a été débauché du moteur de recherche, où il était chercheur, pour prendre le poste de directeur de l’apprentissage automatique au sein du Special Projects Group. Il le confirme sur son profil LinkedIn.

Ian Goodfellow.

Goodfellow a mis au point la classe d’algorithmes des réseaux antagonistes génératifs (GAN) qui permettent de créer des images très réalistes. Une des réalisations très concrètes de ces algorithmes sont les fameuses et dangereuses vidéos « deepfake » qui animent la tête d’une personne sur le corps d’une autre.

Chez Google, il poursuivait ses recherches sur les GANs. On ignore s’il en ira de même chez Apple. L’an dernier, le constructeur piquait déjà à Google John Giannandrea, devenu vice-président à l’apprentissage automatique et responsable de la stratégie IA.


avatar Fanoo | 

Pourquoi vous avez mis la photo de Régis Laspalès ?

avatar whocancatchme | 

Un bon gars ce goodfellow ?

avatar gillesb14 | 

Dédier sa vie, à des applications nuisibles... Einstein a regretté d’avoir engendré la bombe atomique...

avatar roccoyop | 

@gillesb14

Un couteau... ou même une fourchette, ça fait partie des choses nuisibles dans ton esprit ?

avatar occam | 

@gillesb14

"Einstein a regretté d’avoir engendré la bombe atomique..."

Double mythe.

D’abord, il ne l’a pas engendrée. Il a signé une lettre à Roosevelt, rédigée par Leó Szilárd. Après quoi, il a été tenu bien à l’écart du projet Manhattan.

Ensuite, Einstein était un esprit trop réaliste, et connaissant de trop près le danger nazi, pour ne pas comprendre que si les nazis avaient la possibilité de construire une arme atomique, ils l’utiliseraient sans scrupules (argument de Szilárd qu’il accepta comme évident), et qu’il était donc vital de les devancer.
Il a tout de suite saisi la nature de la course à l’abîme nucléaire, tragique mais inévitable. Il en a prévu la dimension dès décembre 1944 (lettre à Niels Bohr).

Ce qu’il a regretté, publiquement (NYT du 19 août 1946), c’est l’utilisation faite de de la bombe atomique contre le Japon, une fois le régime nazi vaincu. Surtout, cet homme que l’on présente souvent comme un idéaliste naïf a immédiatement subodoré (tout comme Szilárd) l’enjeu stratégique : il s’agissait de forcer la capitulation du Japon avant que l’URSS n’ait le temps d’y intervenir.

avatar reborn | 

@occam

Un jour une histoire avec occam ?

avatar osxkiller92 | 

@occam J’avoue sans mal adorer lire ce genre de commentaire, effectivement une histoire :) Ça change des trolls, de surcroît, ça fait office de pause fraîcheur ;)

avatar jodA | 

Espérons que ce ne soit pas pour améliorer les inutiles animojis...

avatar pacou | 

@jodA

Au moins ça ne ferait pas de mal à l’humanité

avatar reborn | 

Il s’appelle Goodfellow, pas de soucis c’est un bon gars il ne fera rien de méchant ?

avatar patchoulol | 

Très bonne pioche ! Un grand nom du deep learning, qui augmente l’attractivité des équipes d’Apple dans ce domaine.

avatar Fan2ElodieFrege | 

C'est ce genre de baltringues qui nous ont pondu les Captcha....

avatar Philbee | 

Quel scandale ! Encore un maÂale blanc embauché par Apple !
Qu'en est-il de la politique de diversité et d'inclusivité prônée par notre petit Timmy ?
:-D

avatar Fan2ElodieFrege | 

S'il est blanc et embauché, c'est qu'à côté il est sûrement gay ou trans.
Tu connais Apple.

avatar Philbee | 

C'est effectivement une possibilité... :-D

avatar Matt17000 | 

Bientôt des vrai memoji calculé automatiquement grâce à la caméra truedepth.

avatar codeX | 

S'il pouvait pondre des algos pour nous permettre de filtrer les conneries comme celles écrites par le fan de l'autre gourdasse .....

avatar lil0 | 

Demander à Siri de nous comprendre et d'anticiper nos besoins mais refuser qu'il ait accès à nos données personnelles revient à demander le beurre et l'argent du beurre.
Imaginez embaucher une secrétaire mais refuser de lui donner votre nom, votre agenda et vos contacts professionnels.
Développer de manière efficace du "context awareness" sur une IA nécessite d'accéder aux données personnelles, Google l'a bien compris.

avatar lil0 | 

Haha pas mal ^^
Tu as raison, parler d'IA est un abus de langage entretenu principalement par le marketing de ses sociétés qui fournissent des services fonctionnants grâce au machine learning, une technologie encore très loin de se qu'on pourrait appeler honnêtement une intelligence artificielle.
Néanmoins le grand public est beaucoup plus familier avec la notion d'intelligence artificielle que de réseaux de neurones, apprentissage automatique, et le but de ces services sur le long terme est d'évoluer vers des vrais IA qui assistent l'être humain.

avatar Wallon_pas_con | 

Chouette, on va enfin voir la tête de Siri.

CONNEXION UTILISATEUR