Avec les AirPods Pro, Apple aurait testé une méthode de travail plus collaborative

Florian Innocente |

La mise au point des premiers AirPods ne s'est pas faite sans fortes tensions parmi ses équipes raconte Chris Deaver dans Fast Company, un spécialiste des ressources humaines passé par Apple après Disney et maintenant chez VMware. Des difficultés nées en bonne partie de cette culture extrême du secret qui peut sévir chez Apple, privant de communication des équipes qui travaillent pourtant sur le même produit.

Image : Apple

Une expérience qui l'a amené à l'époque, avec d'autres de ses collègues, à encourager la création de « Brain Trust ». Des groupes de réflexion et d'échanges qui réunissent des personnes de différents groupes, partageant un même objectif. Par l'échange, la discussion, la mise à plat des difficultés rencontrées, elles pouvaient travailler plus vite et mieux à leur résolution.

Chris Deaver, qui a travaillé chez Apple entre 2015 et 2019, explique que le développement des AirPods s'est fait en silos, une habitude au sein de la Pomme. Avec des équipes, spécialisées dans leur domaine respectif, qui ne communiquaient qu'au tout dernier moment, alors qu'approchait l'étape de finalisation.

Ça s'est terminé avec des réunions quotidiennes de 5 ou 6 heures, provoquant d'énormes frictions et des burnouts. Les gens étaient frustrés. Ils voulaient s'en aller ou « ne plus jamais travailler avec cette personne-là ».

Cette culture du secret qui devenait plus dure à gérer, avec de plus en plus de produits en développement, de gens impliqués, de technologies, de spécialisations, avait un effet paralysant pour certaines initiatives. Des employés, nouvellement arrivés, craignaient de divulguer des informations aux mauvaises personnes et ne savaient comment naviguer et s'y retrouver dans cette politique de l'opacité de l'information.

Crédit des photos : Wallpaper, décembre 2021

Le cas des AirPods avait servi de révélateur d'une inadéquation de cette politique de confidentialité en interne avec l'énorme groupe qu'était devenu Apple et ses équipes dispersées.

Il fallait trouver un moyen de lancer des ponts de communication entre ces zones étanches. Chris Deaver dit avoir pris exemple sur le modèle d'organisation de Pixar promu par son cofondateur Ed Catmull. Le studio d'animation encourage les réunions entre personnes de différentes équipes pour discuter des problèmes et tâcher de les résoudre ensemble. On vient en réunion avec ses idées, ses propositions et les égos sont laissés derrière la porte.

Il s'est avéré que ce mode de collaboration et de partage intergroupes existait déjà chez Apple au sein de l'équipe Caméra. Et il semblait bien que ce soit le seul dans son genre, comme s'il s'était mis en place de lui-même.

Pourtant, chaque haut responsable des grands groupes au sein d'Apple - design, retail, etc. — ne cessait de professer les avantages du partage d'informations et de la collaboration. D'évidence, il y avait une volonté d'ouverture qui ne se traduisait pourtant pas dans les méthodes d'organisation. Le challenge consistait à mettre en place ces groupes de réflexion et de discussion, dans les limites imposées par les besoins de garder ces échanges secrets. Tout le monde chez Apple n'avait pas non plus besoin de savoir quels étaient les produits en chantier.

Nous avons découvert le « Camera Braintrust » […] et nous avons appliqué ses ingrédients clés : une session hebdomadaire de transparence entre les employés, axée sur une approche honnête et ouverte du partage des problèmes auxquels ils étaient confrontés. Chaque responsable et chaque équipe ayant voix au débat, chacun partageant exactement l'avancée de son développement et ce dont il a besoin de la part des autres équipes. Cela a mené à des cycles d'innovation qui avaient accéléré la technologie de la partie caméra des produits vers de nouveaux sommets, en en faisant un parfait exemple de collaboration.

Cette méthode fut reproduite et appliquée avec un certain succès, explique Chris Deaver, pour la création des AirPods Pro, avec la volonté de ne pas répéter les erreurs précédentes.

Il en a résulté un groupe qui se rencontrait régulièrement, une ouverture et une communication qui a donné naissance à ces formidables écouteurs AirPods Pro. C'était un témoignage d'innovation, mais aussi de la force du partage. Oui, ce partage pourrait désormais se faire dans un cadre de confidentialité.

Cette nouvelle approche, baptisée "Different Together" par Deaver et ses collègues, en clin d'œil au slogan "Think Different", fut proposée à la division R&D, à celle du retail, auprès des équipes MacBook, iPhone, Apple Watch, Beats et plus généralement avec l'intention d'en faire une nouvelle culture de fonctionnement dans l'entreprise.

Portes ouvertes dans le nouveau studio design d

Portes ouvertes dans le nouveau studio design d'Apple Park


Source
Tags
avatar iPop | 

Très bon papier, merci.

avatar Nad70 | 

Très intéressant !

avatar Paquito06 | 

“Le studio d'animation encourage les réunions entre personnes de différentes équipes pour discuter des problèmes et tâcher de les résoudre ensemble. On vient en réunion avec ses idées, ses propositions et les égos sont laissés derrière la porte.”

Je note cette approche de plus en plus repandue dans la tech a SF, surtout au sein des startups. J’adore. Une progression des equipes (differente) difficile a quantifier (pas seulement a travers les projets abandonnés ou realisés).

avatar mat16963 | 

« Cette nouvelle approche, baptisée "Different Together" par Deaver et ses collègues, en clin d'œil au slogan "Think Different", fut proposée à la division R&D, à celle du retail, auprès des équipes MacBook, iPhone, Apple Watch, Beats et plus généralement avec l'intention d'en faire une nouvelle culture de fonctionnement dans l'entreprise. »
Donc elle est effectivement appliquée? Ou toujours réservée à quelques équipes ? Car j’entends toujours beaucoup de témoignages des employés corporate se plaignant toujours du fonctionnement en silos, pour le logiciel notamment (et c’est surtout ça qui a causé l’énorme retard d’Universal Control dont les vraies avancées se sont produites une fois que les équipes ont pu communiquer entre elles après la WWDC)

avatar Lucas | 

Très intéressant merci ! En espérant surtout que ça rendre la vie quotidienne de beaucoup plus simple, moins stressante et plus épanouie — certes cela ne suffit pas, mais s’alléger des frustrations, du stress des secrets et des conflits inutiles ne peut qu’aider !

avatar DG33 | 

Excellent article, merci.

CONNEXION UTILISATEUR