Concurrence : aux États-Unis, aux Pays-Bas et en Corée du Sud, la pression monte sur l'App Store

Mickaël Bazoge |

Les régulateurs resserrent leur étau sur Apple, des deux côtés de l'Atlantique et en Asie. Aux Pays-Bas tout d'abord, l'autorité de la concurrence (ACM) a de nouveau mis à l'amende Apple qui doit payer 5 millions d'euros supplémentaires. La Pomme ne respecte toujours pas l'obligation qui lui est faite d'autoriser les applications de rencontre à faire payer leurs services comme elles l'entendaient.

Chaque semaine qui passe voit la douloureuse s'alourdir pour Apple. L'amende ne peut pas dépasser les 50 millions d'euros, mais l'ACM n'écarte pas la possibilité de reconduire la punition, a expliqué un porte-parole de l'ACM au site Insider.

Pays-Bas : l

Pays-Bas : l'autorité de la concurrence tape du poing sur la table contre Apple

La proposition d'Apple n'a pas satisfait le régulateur néerlandais, qui réclame donc un ajustement des conditions. En l'état, elles constituent des barrières pour les éditeurs d'apps de rencontre qui les empêchent d'intégrer des services de paiement alternatifs.

Direction les États-Unis et plus particulièrement Washington, où le projet de loi Open App Markets Act a été voté à une large majorité par la commission judiciaire du Sénat. Le mois dernier, c'était le texte American Innovation and Choice Online Act qui obtenait le feu vert pour poursuivre sa route au sein de la machine législative américaine.

Craig Federighi disant tout le mal qu'il pense du sideloading durant le Web Summit, en novembre dernier.

S'ils devenaient lois, ces textes pourraient forcer Apple à autoriser le sideloading, ce que le constructeur cherche farouchement à empêcher (c'est le cas aussi en Europe). La possibilité d'installer des applications depuis un navigateur web ou d'autres boutiques pourrait compromettre la vie privée des utilisateurs, mettre en danger leurs données, et entraîner une dégradation de l'expérience utilisateur selon Apple. Google est sur la même longueur d'ondes.

Apple ne veut pas être obligée d

Apple ne veut pas être obligée d'autoriser le sideloading aux États-Unis

Enfin, direction l'Asie et plus particulièrement la Corée du Sud, où une législation permet en substance aux développeurs d'utiliser des systèmes de paiement alternatifs dans leurs apps. Apple et Google, qui est aussi visé, n'ont pas eu d'autre choix que d'accepter la nouvelle règle du jeu, mais la Commission des communications coréenne (KCC) ne semble pas avoir été convaincue par ces propositions.

Corée du Sud : Apple proposera d

Corée du Sud : Apple proposera d'autres méthodes de paiement sur l'App Store

Celle d'Apple en particulier manque encore de « détails concrets », a expliqué un responsable auprès de Reuters. La KCC est en contact avec le constructeur pour obtenir davantage de précisions, au-delà de son intention de permettre des systèmes alternatifs de paiement dans les applications.

Voici à quoi pourrait ressembler la sélection du mode de paiement sur Android en Corée du Sud, selon Google.

La question de la commission et de son taux continuent de se poser : Google a fait savoir qu'il entendait prélever sa part sur les achats réalisés via les mécanismes tiers, et Apple en fera certainement autant. Selon les calculs de la KCC, la différence sur le Play Store ne sera que de 4 points de pourcentage, entre le système de paiement de Google et un système alternatif.


Tags
avatar fte | 

Le vent de la liberté d’user de son bien souffle et porte une mélodie de propriété retrouvée.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Le vent de la liberté d’user de son bien souffle et porte une mélodie de propriété retrouvée."

Les vent chargés de scatoles viennent obérer la liberté de choisir en conscience d’abandonner par confort l’exercice d’une part de son libre arbitre à un tiers jugé de confiance 🖖😀

Quelques soit l’issue il y aura des heureux et des déçus du côté des consommateurs et difficile de connaître la proportion de chaque camp.

A titre personnel commercial d’habitude: je suis un fataliste qui s’adaptera au changement de paradigme 😎

avatar byte_order | 

@YetOneOtherGit
> Les vent chargés de scatoles viennent obérer la liberté de choisir en conscience
> d’abandonner par confort l’exercice d’une part de son libre arbitre à un tiers jugé
> de confiance 🖖😀

Je ne vois dans aucune des lois proposées ou mises en place la moindre menace sur la liberté de choisir de continuer à tout déléguer comme avant au constructeur de l'appareil.

Attention à ne pas confondre la liberté de choisir en conscience d'abandonner par confort l'exercice d'une part de son libre arbitre à un tiers jugé de confiance avec le pouvoir de contraindre autrui, au hasard des développeurs, de devoir le faire également. Votre liberté s'arrête là où elle empiète sur celle d'autrui.

Toutes les lois ou projet de lois sont orientées sur la défense des droits des développeurs, pour rappel. Y'a pas que le consommateur dans un marché...

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"Je ne vois dans aucune des lois proposées ou mises en place la moindre menace sur la liberté de choisir de continuer à tout déléguer comme avant au constructeur de l'appareil."

Soyons honnête, si je comprends parfaitement ceux qui désirs une ouverture, prétendre quelle ne changera rien pour ceux qui ne la désirent pas et qu’ils n’auront qu’à ignorer les changements, relève de l’illusion.

C’est un changement de paradigme qui déstabilise l’édifice, nous ne serons plus dans un contrôle par un tiers auquel ont accepte de déléguer une part de son libre arbitre.

J’aimerais vraiment que chaque camp essaye de se mettre à la place de l’autre et d’accepter qu’il y aura forcément des gagnants et des perdants dans l’expérience quotidienne 😉

Je comprends et accepte vraiment les désirs de ceux qui veulent un changement de la donne, mais il serait agréable que ceci accepte de comprendre que ce n’est pas simplement des possibilités en plus 😉

Ce qui me convient et je ne pense pas être le seul dans ce cas dans le confort que m’apporte Apple dans une part de mes usages informatiques où je fais le choix de ne pas me prendre la tête c’est la pureté qu’apporte la fermeture et qui sera forcément déflorée par l’ouverture: l’écosystème deviendra impure.

Après je suis toujours surpris par la passion que certains placent sur ces enjeux, l’utilisateur final n’est qu’un pion dans ce qui est totalement une question de répartition du marché entre ses grands acteurs.

Nous sommes des pions comme toujours et on s’adaptera sans drame.

avatar byte_order | 

@YetOneOtherGit
> nous ne serons plus dans un contrôle par un tiers auquel ont accepte de déléguer
> une part de son libre arbitre.

Ben si. Il suffira de ne fréquenter que l'AppStore et de ne faire des achats in-app que si cela renvoit vers l'écran d'Apple. Gageons qu'Apple proposera même un moyen de filtrer les apps qui ne proposeraient que des achats in-apps hors du contrôle d'Apple, pour faciliter cela.

Par contre, je vous l'accorde, vous ne serez plus dans un contrôle par un tiers auquel on accepte de déléguer une part de son libre arbitre *et* d'imposer à un autre tiers de devoir également le faire.
Mais ça, cela n'a *jamais* été votre liberté. Jamais. C'est plutôt de l’asservissement.

> J’aimerais vraiment que chaque camp essaye de se mettre à la place de l’autre et
> d’accepter qu’il y aura forcément des gagnants et des perdants dans
> l’expérience quotidienne

Y'a pas que l'expérience de l'utilisateur en jeu. Il faut aussi essayer de se mettre à la place de l'autre qui n'est pas un utilisateur.

> il serait agréable que ceci accepte de comprendre que ce n’est pas simplement
> des possibilités en plus

Tout comme il serait agréable d'accepter de comprendre que pour certains cela n'a jamais été un choix de déléguer le contrôle à un tiers mais un contrainte.

> je fais le choix de ne pas me prendre la tête c’est la pureté qu’apporte la fermeture

Votre choix, mais pas forcément le choix de développeurs. Hors on ne parle pas que de ce que produit Apple ici, hein, on parle bien de ce qui est proposé par des tiers.

> l’écosystème deviendra impure.

Si par impure vous voulez dire imparfaite, oui.
Comme une démocratie est nettement moins parfaite qu'une dictature.

Et pour que l'écosystème soit *vraiment* pur, il faudrait qu'absolument tout, apps comprises, soit issu d'Apple. Le simple fait d'accepter des apps provenant de tiers ouvre la porte à des apps dont la qualité n'est pas égale, dont l'ergonomie varie, dont la qualité de la fonction d'usage varie. Par définition, le catalogue d'apps iOS est *déjà* impure.

> Nous sommes des pions comme toujours et on s’adaptera sans drame.

Alors pourquoi prétendre que sans une fermeture totale, cela deviendra "impure" ?

Je me méfie toujours des gens qui cherche la pureté, au passage. Je trouve cela louche, cette adoration d'un concept qui est à l'antithèse de ce qu'est le monde réel, diverse et plein de défauts.
Mais l'image d'Apple colle parfaitement, l'aspect lisse, sans aspérité, quasi nihiliste, sans défaut (apparent, parce que y'a des trucs cachés sous le tapis, comme ailleurs), virginal.

C'est probablement pour cela que j’adhère pas du tout à son offre en ce qui me concerne.

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"Alors pourquoi prétendre que sans une fermeture totale, cela deviendra "impure" ?"

Parce que je parle du côté des utilisateurs dont l’intérêt n’est strictement en rien l’enjeu de ces procédures, pas plus que celui des petits acteurs du marché.

Nous sommes dans une guerre entre grande entreprise pour le partage d’un jolie gâteau.

Tout le reste n’est qu’écran de fumé 😉

avatar byte_order | 

@YetOneOtherGit
> Parce que je parle du côté des utilisateurs dont l’intérêt n’est strictement en rien l’enjeu
> de ces procédures, pas plus que celui des petits acteurs du marché.

Ce qui ne signifie nullement que certains d'entre eux ne peuvent pas, au passage, récupérer un peu plus de contrôle sur un terminal qu'ils ne louent pas mais possèdent, mais doivent partager le foncier avec le marchand qui le leur a vendu.

avatar YetOneOtherGit | 

../..

Erreur de positionnement dans le fil 😎

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"Tout comme il serait agréable d'accepter de comprendre que pour certains cela n'a jamais été un choix de déléguer le contrôle à un tiers mais un contrainte."

Ce qu’il me semble faire régulièrement, par contre je ne t’ai jamais vu accepter le fait qu’une part peut-être conséquente voir majoritaires des utilisateurs d’iPhone regretteront cette potentielle évolution pour des raisons légitimes et respectables.

avatar byte_order | 

@YetOneOtherGit
> Ce qu’il me semble faire régulièrement, par contre je ne t’ai jamais vu accepter le fait
> qu’une part peut-être conséquente voir majoritaires des utilisateurs d’iPhone
> regretteront cette potentielle évolution pour des raisons légitimes et respectables.

Parce que je ne considère pas légitime ni respectable qu'une évolution ai redonner plus de droits à des fournisseurs.
C'est comme si vous disiez qu'une ouverture à la concurrence des supermarchés dans votre ville sera regretté par des habitants parce que désormais certains producteurs de certains produits vont pouvoir choisir de ne pas forcément être distribué dans votre magasin préféré : je ne trouve ce genre de regret ni légitime ni respectable.

Votre droit à ne fréquenter qu'un seul et unique magasin est légitime et respectable.
Votre droit à exiger que tous les produits que vous voulez y soit forcément distribués, lui, non.

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

« Parce que je ne considère pas légitime ni respectable qu'une évolution ai redonner plus de droits à des fournisseurs. »

Oui. Vous. Comme je dis depuis le début, il n’y a pas que vous😉

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"Si par impure vous voulez dire imparfaite, oui.
Comme une démocratie est nettement moins parfaite qu'une dictature."

La démocratie est un pis-aller dans les sociétés mais dans la technologie c’est une aberration.

Vive les Benevolent Dictator for Life de bien des projets open-sources.

On ne fait pas de bons produits avec de bonnes intentions 😎

avatar byte_order | 

@YetOneOtherGit
> La démocratie est un pis-aller dans les sociétés mais dans la technologie c’est une aberration.

Mais ici on ne parle pas de technologie, on parle des règles d'accès à une place de marché et du droit de chacun à y obtenir un emplacement sans devoir payer un bakchich au vendeur des sacs à provision. Cela n'a rien à voir avec de la technologie.

J'aurai la même attitude si Renault était l'un des deux duopoles de constructeur de voiture au monde, et que Renault abusait de sa position pour forcer les propriétaires de ses véhicules *et* les fournisseurs de services et biens pouvant rentrer dans ces véhicules à devoir lui retrocéder une commission sur chaque usage payant du véhicule (péages aux autoroutes, stations service, garagistes, etc). Mais il se trouve qu'on n'a jamais été dans cette situation, justement parce que le régulateur est intervenu pour éviter que cela puisse arriver.

> On ne fait pas de bons produits avec de bonnes intentions

Je ne sais pas. Je pense qu'on en fait pas de bons avec de mauvaises intentions, du moins.

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"Et pour que l'écosystème soit vraiment pur, il faudrait qu'absolument tout, apps comprises, soit issu d'Apple."

Nope un contrôle raisonnable comme actuellement donne déjà un conséquent avantage de “pureté des expériences par rapport aux autres offres.

Une boutique, un moyen de paiement-> un accès facile à une immense masse de services dans une relative confiance sans se poser de question 😋

Je comprends que cela ne convienne pas à tous mais c’est sans doute là une des clé de l’attractivité d’Apple pour une masse de ses clients.

Tu évoquais la démocratie précédemment et je ne suis pas certain que l’éventuelle dictature de la majorité aille dans le sens de tes désirs 😉

avatar byte_order | 

@YetOneOtherGit
> Nope un contrôle raisonnable comme actuellement

C'est là où je ne partage pas : je ne le trouve pas raisonnable. Y'a pas de séparation entre les raisons qui sont justifié par l'intérêt du consommateur et celles qui sont dans l'intérêt d'Apple, et les raisons qui sont dans l'intérêt du développeur ne font l'objet d'aucune protection, la décision d'Apple, pourtant parfois juge et partie, est unilatérale et sans appel.

> Une boutique, un moyen de paiement-> un accès facile à une immense masse de
> services dans une relative confiance sans se poser de question 😋

Et cette boutique, ce moyen de paiement ne sont pas amené à disparaitre. Donc vous pourrez continuer à l'utiliser en exclusivité de tout autre, sans vous poser de question si cela vous chante.

> Tu évoquais la démocratie précédemment et je ne suis pas certain que l’éventuelle
> dictature de la majorité aille dans le sens de tes désirs

Je vois mal comment l'ajout de droits tombe sous le coup de la dictature de la majorité.
On ne parle pas de retrait de droits ici, sauf celui d'abuser de sa position pour son propre profit pour Apple.

Cela ressemble a des arguments entendu durant la manif pour tous !
Depuis quand permettre à tous le droit se marier quelque soit leur orientation sexuelle est une mesure dictoriale !? Elle ne retire aucun droit préexistant, elle n'impose en rien une forme de mariage non souhaité à ceux qui ne la souhaite
Tout ce que cela retire c'est le droit de s'opposer au droit des autres de vivre comme tout le monde.

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"C’est un changement de paradigme qui déstabilise l’édifice"

Déstabilise ?

Tu n’en sais rien. Tu supposes une somme d’effets négative. Oh, je n’ai aucun doute qu’il y aura des effets négatifs. Mais il y aura aussi des effets positifs. Quant à la somme de ces effets, qui oserait prétendre qu’elle sera positive ou négative ? À part Apple bien entendu, qui doit vendre sa camelote par n’importe quel moyen… ou un augure émergeant d’un pétaure fraîchement éventré.

Mais toi ? Qu’est-ce qui te permet de prédire une somme négative ? Ne serais-tu pas victime d’un biais, là ? Pourquoi souhaites-tu croire à cette alternative plutôt que l’autre ?

Et puis il y a aussi le cas intermédiaire, ne l’oublions pas : une somme neutre. Plus ou moins. Grosso modo.

Il n’y a qu’une certitude : la situation actuelle convient à certains, pas à d’autres, et les changements si changements il y aura conviendront à certains, pas à d’autres, et on ne saura qui que quand les changements seront effectifs.

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"avec le pouvoir de contraindre autrui, au hasard des développeurs"

Argument spécieux ils ont la liberté d’exprimer leurs talents sur d’autres plateresques offrant des conditions qui leur conviennent: Apple n’oblige personne à profiter des opportunités de marché qu’ils peuvent offrir à qui accepte les règles du jeu de leur écosystème dont la puissance vient en grande partie du contrôle qu’ils ont exercés depuis toujours sur cette écosystème.

Ne nous leurrons pas si les acteurs ont aussi longtemps acceptés les règles du jeu c’est qu’elles ont permis de créer une synergie gagnant gagnant dont ils ont longtemps bénéficié.

Aujourd’hui que l’œuvre d’Apple a atteint sa masse critique et que le marché et mature : elles veulent changer les règles du jeu dans l’intérêt de leur profitabilité.

Ne nous leurrons pas c’est un modèle qui a permis à Apple de conquérir la place privilégiée qui est la leur qui est attaqué.

L’ADN d’Apple vision SJ c’est le contrôle, la limitation du champ des possibles de l’utilisateur, la cohérence de l’XP, la simplicité d’expérience utilisateurs…

On casse ce modèle car il a remarquablement fonctionné et qu’il fait du marché dont Apple contrôle l’accès un des plus intéressant qui soit.

On déposséde Apple des fruits de sa vision et de l’excellence de son travail.

Ce n’est en rien un drame mais c’est très loin d’être neutre et sans conséquences pour la cohérence d’un élément clé de ce qui à fait le succès d’Apple.

avatar byte_order | 

@YetOneOtherGit
> Argument spécieux ils ont la liberté d’exprimer leurs talents sur d’autres plateresques
> offrant des conditions qui leur conviennent:

L'argument spécieux c'est de considérer que les plateformes que les développeurs visent appartiennent encore à Apple. Si les iPhones étaient loués, je serais d'accord avec vous sur ce point. Mais ils ne le sont pas.

L'AppStore d'Apple squatte le foncier d'autrui pour y faire du commerce en toute exclusivité sans aucune compensation du propriétaire, en lui interdisant d'ouvrir sa propriété à autrui et en se payant sur chaque transaction entre le propriétaire et des tiers. Pareil pour ApplePay, au passage.

Les propriétaires d'iPhone n'appartiennent pas à l'AppStore d'Apple. Le parc installé ne lui appartient pas. Je considèrerais cela raisonnable comme argument le jour à le parc des terminaux sera bien celui d'Apple : là, monétiser l'accès à des usagers est légitime. Ici, il ne l'est pas.

Si la vente des terminaux est fait à perte (ce dont je doute fortement, et vous aussi, vous en conviendrez je pense), qu'elle augmente ses prix de vente des iPhones.

> Apple n’oblige personne à profiter des opportunités de marché qu’ils peuvent offrir
> à qui accepte les règles du jeu de leur écosystème

Mais le parc, la base installée ne leur appartient pas ! Ce n'est pas *leur* écosystème à elle toute seule. Les propriétaires possèdent de facto la partie la plus critique de cet écosystème, pas Apple. Et pourtant, elle impose aux fournisseurs de biens ou services compatibles avec les terminaux possédés par des tiers de devoir forcément passer par elle.

Les opportunités de vendre des fonctions ou contenus complémentaires accessibles depuis un terminal sont crées *dès* la vente du terminal. Elles existeraient aussi même sans le monopole de l'AppStore. Vous croyez vraiment que sans ce monopole, personne n'aurait jamais eu l'idée de proposer un mécanisme d'achat ou d'abonnement depuis une app ?!

> dont la puissance vient en grande partie du contrôle qu’ils ont exercés
> depuis toujours sur cette écosystème.

Pas uniquement. Il vient aussi du fait que le prix d'achat, le ticket d'entrée, est plus élevé.
C'est d'ailleurs la grosse différence entre iOS et Android : le pouvoir d'achat moyen.

> Aujourd’hui que l’œuvre d’Apple a atteint sa masse critique

Comme si son monopole sur la distribution n'avait pas aidé l'AppStore à atteindre une masse critique d'apps. Mais bien sûr, exposé à une concurrence, on atteint de la même façon la même part de marché...
Encore heureux qu'Apple fasse d'énorme profit via son monopole de l'AppStore !

> L’ADN d’Apple vision SJ c’est le contrôle

SJ peut être, mais celle de TC c'est l'exploitation de ce contrôle pour en tirer de plus grand profit *après* vente. Y compris en entravant certains usages tant que *elle* n'est pas prête à proposer cet usage, mais à son profit à elle. Les exemples sont légions.
SJ ne voulait pas d'apps tierces, pour rappel, c'est la vision des profits réalisable par un contrôle sur les apps tierces qui l'a fait changé d'avis.

Et par ailleurs, l'ADN des entreprises, c'est leurs problèmes, celui du régulateur c'est de maintenir les règles de marché, et dans nos contrées, que ces règles permettent la concurrence, que les abus de position de donne pas des profits indus au détriment de cette concurrence.

> On casse ce modèle car il a remarquablement fonctionné

On cassera ce modèle car le régulateur estimera qu'il aura tirer une partie de ses profits indûment, au détriment de tiers.

Faire du profit remarquablement n'est pas une raison suffisante pour n'avoir rien à y redire.
La Mafia aussi fait de remarquable profits depuis très très longtemps, hein.

> On dépossède Apple des fruits de sa vision et de l’excellence de son travail.

Oh, mais quel malheur, on ne peut plus abuser de son contrôle tranquillement maintenant, un vrai scandale.
Les règles du jeu sont définis par l'arbitre, pas le joueur le plus fort.

> Ce n’est en rien un drame mais c’est très loin d’être neutre et sans conséquences pour
> la cohérence d’un élément clé de ce qui à fait le succès d’Apple.

Ce qui a fait le succès d'Apple, c'est d'avoir des années d'avance sur la technologie des smartphones. Avec donc une clientèle assez aisée pour pouvoir se l'offrir.
Tout part de là.
Et Apple est déjà payé pour cela, à chaque vente.
Mais, évidement, l'avidité aidant, c'est pas assez. Faut trouver un moyen de monétiser une second fois. Et une troisième fois. Et à chaque fois, à chaque usage qui implique un échange d'argent il faut qu'une part remonte à Apple.
Mais s'il s'agit de visionner des courts payants de yoga depuis le terminal, Apple estime qu'elle mérite 30%...

L'iPhone est vendu, puis Apple le sous-loue de multiple fois, aux développeurs (AppStore, in-app), aux banques (ApplePay). Mais tout est normal.

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

Encore une fois, l’utilisateur paye le matériel et une COPIE du logiciel mais ne peut pas faire ce qu’il veut avec 😉

avatar r e m y | 

Que l'utilisateur ne puisse pas faire tout ce qu'il veut ne signifie pas pour autant qu'Apple a tous les droits via la licence qu'il accorde sur iOS. Il y a des lois qu'Apple est censé respecter. (Et le droit de la concurrence, faire en sorte qu'une libre concurrence puisse exister, est une loi fondamentale de l'économie de marché sur laquelle la législation est assez homogène dans tous les Pays)

avatar fte | 

@r e m y

"Que l'utilisateur ne puisse pas faire tout ce qu'il veut ne signifie pas pour autant qu'Apple a tous les droits via la licence qu'il accorde sur iOS."

Il y avait cette très fameuse clause d’interdiction d’usage des appareils ou des logiciels dans des cadres nucléaires.

Rendue obligatoire par le gouvernement américain pour les produits exportés. Il fallait signer une déclaration que l’achat n’était pas destiné à ces usages… et pourquoi ? Parce qu’une licence ne peut limiter les usages dans une majorité de pays pour autant que je le sache, et c’est au moins vrai dans le mien.

D’ailleurs la lutte juridique contre le jailbreak s’est fait sur fond de lois sur le copyright et non de licence.

D’ailleurs bis, dans mon pays, il est explicitement légal de contourner des systèmes techniques limitant les usages tels que systèmes de zonage de galette - les lecteurs de galettes dézonés étaient disponibles en grande surface chez moi -, systèmes anti-copie, etc. C’est valable pour les matériels, c’est valable pour les logiciels, et c’est valable pour les licences.

En effet. Apple n’a pas tous les droits.

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"Argument spécieux ils ont la liberté d’exprimer leurs talents sur d’autres plateresques offrant des conditions qui leur conviennent"

Je suis horriblement désappointé. Toi ! Utiliser cet argument "ça te plait pas casse-toi". Misère.

Les devs développement pour leurs clients. Apple n’est un intermédiaire que parce qu’Apple s’impose en intermédiaire par l’exploitation exclusive de ce qui ne lui appartient pas. Changer de plateforme et donc de clients parce que cet emmerdeur s’impose ? Hell.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Je suis horriblement désappointé. Toi ! Utiliser cet argument "ça te plait pas casse-toi". Misère."

Dans le business les conditions d’accès à un marché c’est toujours du coût/ bénéfice et je ne vais pas pleurer pour les intérêts de quelques majors hypocrites (Apple incluse)

Ses règles ont fait la force et la construction du marché et c’est juste l’évolution vers une divergence des intérêts des acteurs une fois le marché stabilisé qui font les mouvements actuels.

Et au final oui dans le business le “c’est à prendre ou à laisser” dans un rapport de force d’accès à un marché c’est absolument recevable.

De puissants acteurs instrumentalisent très intelligemment les groupes de pression, les médias, les politiques en se drapant dans des considérations supérieures mais c’est de l’esbroufe: on a deux camps qui jouent leurs cartes.

Comme déjà dit au delà de mes intérêts et goûts personnels, l’issue de tout cela est principalement d’intérêt intellectuelle.

Les deux positions sont légitimes et si la donne change il sera très intéressant de faire un point dans cinq ans des vainqueurs, des perdants et des cocus 👀

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Apple n’est un intermédiaire"

Bien plus: ils sont ceux qui ont fait exister un des marché les plus intéressant dont le succès et la croissance repose en grande partie justement sur le contrôle et la fermeture de l’écosystème.

C’est très réducteur de n’en faire qu’un intermédiaire, l’impact de leur travail sur l’intérêt du marché est absolument colossale.

Et toute l’industrie s’en est félicitée avant la face de maturation et de volonté de consolidation que nous vivons.

Il n’y a pas de gentils et de méchants ici, juste des évolutions des intérêts de majors et de startups bien financées.

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"Bien plus: ils sont ceux qui ont fait exister un des marché les plus intéressant dont le succès et la croissance repose en grande partie justement sur le contrôle et la fermeture de l’écosystème."

Non. Absolufuckingnot.

Sans applications les gadgets Apple ne serviraient à que dalle. Tous les éditeurs qui supportent (à comprendre de multiples manières) les plateformes d’Apple ont au moins autant leur part de responsabilité sinon plus dans la richesse de ces plateformes. Apple est tout sauf indispensable à la bonne marche de l’informatique mobile.

Ils le savent très bien d’ailleurs. Sans leur exclusivité ils devraient faire face à une concurrence sévère, et briller par leurs qualités et valeurs plutôt que mainmise artificielle. On sait ce qui se passe quand c’est le cas : 80% de parts de marché partent à la concurrence.

C’est tout le bien que j’espère à Apple, car c’est sous pression et à parts minoritaires qu’Apple est le plus créatif et intéressant.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Sans applications les gadgets Apple ne serviraient à que dalle"

La bonne vieille problématique de l’oeuf et la poule 😄

Comme je l’ai dit c’est un cercle vertueux qu’à créer Apple et si le marché iOS a longtemps était bien plus intéressant économiquement que celui d’Android ce n’est pas pour rien.

Nier le rôle clé de la vision d’Apple dans l’intérêt économique d’une plateforme minoritaire par rapport à la concurrence, c’est passé à côté de l’essentiel.

Les offres sont de même nature sur les deux plateformes ce qui fait la différence ce n’est donc pas les offres mais Apple 😉

Considérait qu’il faut maintenant que le marché est bâti le libérer est recevable, nier le rôle clé d’Apple dans la construction de la profitabilité de ce marché me semble hautement malhonnête.

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"Il n’y a pas de gentils et de méchants ici"

Moi je suis gentil. Tous les autres sont des méchants.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Moi je suis gentil. Tous les autres sont des méchants."

Tu devrais avoir plus d’estime pour toi quand même 😉😛🖖

avatar YetOneOtherGit | 

Ça bouge surtout beaucoup du côté des préparatifs de l’appel devant le 9° circuit, avec des appuis de poids pour EPIC :

http://www.fosspatents.com/2022/01/35-us-states-and-microsoft-support-epic.html

http://www.fosspatents.com/2022/01/biden-administration-backs-epic-games.html

avatar YetOneOtherGit | 

@YetOneOtherGit

Surpris qu’il n’y est pas de réaction à ces deux éléments très importants de la procédure qui font vraiment bouger les lignes 😎

avatar airmac | 

Avoir un iPhone passoire a la sauce Androïd… pas pour moi.

avatar byte_order | 

@airmac
Par contre l'usage puéril du tréma, ça oui.

Sinon, pour rappel, le side loading sur Android est une option explicite : l'utilisateur l'accepte volontairement. Y'a même un gros message d'avertissement qui l'accompagne.

La totalité des smartphones sous Android ont le side-loading disponible.
Et pourtant, alors que près de 80% des smartphones sont des Android, l'immense majorité de leurs utilisateurs ne rencontrent visiblement pas la catastrophe que vous fantasmez.
Tout simplement parce qu'une très très large majorité ne l'utilise pas, ou à de très très rare occasion.

Il en sera de même si un jour une option de side-loading apparait sur iPhon€ (vous voyez comment c'est puéril, là ?).

avatar Derw | 

@byte_order

« Par contre l'usage puéril du tréma, ça oui. »

Pourquoi invalider votre discours avec ce genre d’attaque… puérile ?

avatar Insomnia | 

@airmac

Excuse bidon 😅 faudrait changer de disque…

avatar Xander | 

Les paiements via des services tiers ça va ouvrir une sacré boîte de Pandore en terme d’expérience client & savoir où et à qui s’adresser en cas de problème.

Loin de moi de penser qu’Apple est angélique l’on sait pertinemment qu’ils se gavent sur les achats in-app….mais Apple à au moins le mérite d’avoir un support client avec des moyens de contact aisés et dans la langue des clients quand il y a un problème de facturation.

Tinder aura peut-être les épaules pourra avoir un support client dans plusieurs langues - enfin l’argent pour le sous traiter - mais quid des plus petites compagnies ?

Combien de personnes vont se retrouver a sign-up pour des abonnements avec zéro support ou uniquement en anglais ?

A qui ils vont s’adresser en cas de fraude ? De dépenses par des enfants etc…car Apple ne pourra rien pour eux si cela a été facturé par un tiers.

avatar reborn | 

@Xander

Tinder aura peut-être les épaules pourra avoir un support client

C’est pas du tout le cas actuellement, ça ne répond jamais.. ou au bout de 4 jours. Et quand ça répond ce sont des banalités qui n’aide pas.
Si tu as un soucis avec ton compte la plupart du temps c’est supprimez le et créez un nouveau compte

avatar byte_order | 

@Xander
> Apple à au moins le mérite d’avoir un support client avec des moyens de contact
> aisés et dans la langue des clients quand il y a un problème de facturation.

Oui, mais c'est le développeur qui paye cela, via la commission imposée actuellement, pas le consommateur, alors que ce confort là, cela devrait être le choix du consommateur et donc à lui de l'assumer, pas le développeur.

Le prix de ce confort devrait, à minima, être indiqué au consommateur. Le fait qu'il soit interdit d'indiquer la part de la commission d'Apple est en soit une entrave à la transparence sur ce que paye le consommateur et, surtout, à qui.

> Combien de personnes vont se retrouver a sign-up pour des abonnements avec
> zéro support ou uniquement en anglais ?

Ceux qui auront accepter de le faire en utilisant autre chose que l'AppStore comme intermédiaire. Ils verront fatalement que cela ne passe pas par les mêmes écrans qu'habituellement, hein.

> A qui ils vont s’adresser en cas de fraude ? De dépenses par des enfants etc…car
> Apple ne pourra rien pour eux si cela a été facturé par un tiers.

La concurrence fera que soit ils retiendront la leçon et retourneront sur un usage exclusif d'Apple en intermédiaire, forçant les concurrents sérieux a élever le niveau de support client sous peine de perdre tout avantage à pouvoir vendre en direct.
Soit les concurrents les plus sérieux arriveront à retenir ces consommateurs, et cela poussera Apple à ajuster son offre.

Par ailleurs, dans beaucoup de pays, l'EU en particulier, tout achat fait en ligne est remboursable sans frais dans les 15j, au pire la banque annule la transaction. C'est pas comme si y'avait que Apple qui avait de l'expérience dans la gestion de transactions commerciales entre des consommateurs et des vendeurs, hein.

> Tinder aura peut-être les épaules pourra avoir un support client dans plusieurs langues
> - enfin l’argent pour le sous traiter - mais quid des plus petites compagnies ?

Vous savez qu'il existe *déjà* des entreprises spécialisées dont c'est le métier de proposer leurs services à des entreprises pour les décharger de ce type d'activité ?

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

Je suis toujours assez surpris de ta légende dorée de l’ouverture qui me semble aussi douteuse que la légende noire que portent certains. 😉

avatar byte_order | 

@YetOneOtherGit
> Je suis toujours assez surpris de ta légende dorée de l’ouverture

Légende !?

L'essentiel du marché des biens et services est ouvert à la concurrence. C'est pas un cas isolé, c'est au contraire le cas le plus fréquent.
Et pourtant la vie des consommateurs ne s'est pas effondrée que l'on sache.

Ceux qui font une expérience décevante retiennent en général la leçon et ne font plus confiance à nouveau, laissant la place à une offre concurrente. C'est pas une légende, c'est le fonctionnement quotidien de l'essentiel du marché économique.

Et je vois pas en quoi je présente quoi que ce soit comme dorée : je souligne explicitement qu'il y aura forcément des expériences de qualité inférieure à la situation actuelle, mais je souligne que c'est le moteur même de la concurrence, pouvoir comparer, pouvoir offrir mieux. Sans possibilité de concurrence, y'a plus de comparaison possible, y'a plus de moteur pour faire mieux, puisqu'il n'y a pas de mieux que la seule chose possible.

Perso, je ne vois vraiment pas pourquoi aucune entreprise ne pourrait proposer aux développeurs une solution de paiement, de facturation et de suivi après vente compétitive face à ce que offre Apple. Toutes, évidement non, mais aucun, cela ne tient pas debout.

Et Apple le sait. Sinon y'a belle lurette qu'elle aurait laisser faire : rien de mieux qu'une démo en grandeur nature pour convaincre que la concurrence n'est pas du tout à la hauteur que de laisser les consommateurs s'y casser les dents et les voir revenir illico ensuite.

Une autre façon de le dire : quand on sait que son offre est la meilleure, on ne craint pas l'exposition à la concurrence.
Mais ce n'est pas une question de "meilleure", mais une question de "la plus rentable", nuance.

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"L'essentiel du marché des biens est "ouvert" à la concurrence."

Extension spécieuse du propos dans une manœuvre dialectique que tu maîtrises fort bien en bon disciple de Schopenhauer (Stratagème I L’extension )😄

Désolé mais tu présentes une légende dorée de ce que serait les conséquences de la perte du contrôle d’accès d’Apple à,son écosystème absolument manichéen : tout serait mieux, il n’y aurait aucune conséquences négatives pour qui que ce soit… c’est la panacée en bref.

Ce me semble largement aussi ridicule que la légende noire d’un effondrement de la sécurité, d’une multiplication exponentielle des arnaques…

Il y aura des gains et des pertes en fonction des profils des utilisateurs et de leurs attentes.

De même pour les acteurs du marché qui seront bien loin d’en tirer tous profits.

Bref : tu es, je trouve très manichéens, et manques de considération pour ceux qui seraient heureux du statuquo sans pour autant être des imbéciles ou des victimes du syndrome de Stockholm 😉

Sur ce je te souhaite une bonne soirée et une bonne croisade d’évangélisation😉🖖

avatar byte_order | 

@YetOneOtherGit

> Extension spécieuse du propos

Ben tiens. On parle d'un marché de distribution, vous m'accusez de vendre une légende dorée sur l'ouverture d'un marché, mais utiliser le fait que l'immense majorité des marchés de distribution est ouvert à la concurrence de multiples distributeurs, c'est spécieux.

> tout serait mieux, il n’y aurait aucune conséquences négatives pour qui que ce soit…

Ah si, y'en aura de négative pour Apple.
C'est d'ailleurs pour cela qu'elle est autant contre. Sinon elle s'embêterait pas avec ça.
Financières, surtout. D'image, aussi, un peu. Elle devra dire à des clients qu'elle n'est pas leur maman, qu'elle ne peut prendre à sa charge les conséquences d'un choix erroné d'un client d'avoir voulu faire confiance à tel tiers.

> Il y aura des gains et des pertes en fonction des profils des utilisateurs et de leurs attentes.

Oui.

> De même pour les acteurs du marché qui seront bien loin d’en tirer tous profits.

Oui.
La nuance, c'est qu'un acteur en particulier cessera de pouvoir en tirer l'essentiel des profits juste parce qu'il abuse de sa position de contrôleur d'accès à un parc qui, pourtant, ne lui appartient pas.

> Bref : tu es, je trouve très manichéens, et manques de considération pour ceux qui seraient heureux du statuquo

Parce que rien ne les obligera à changer leurs habitudes.
Y'a que les habitudes d'Apple qui devront, le cas échéant, changer.
On va pas se mettre à pleurer que l'entreprise la plus riche du monde ne puisse plus faire tout ce qu'elle veut comme elle veut, quand même !?

> sans pour autant être des imbéciles ou des victimes du syndrome de Stockholm

Plutôt la peur du vide parce qu'une porte serait entrouverte dans l'enceinte de la prison.
Mais si vous répondez que si, le sort d'Apple vous semble un injustice, alors okay, c'est bien le syndrome de Stockholm finalement.

avatar David Finder | 

@YetOneOtherGit

"Sur ce je te souhaite une bonne soirée et une bonne croisade d’évangélisation😉🖖"

Après lecture attentive de tous tes commentaires sur ce sujet, c’est pourtant bien toi, de par l’utilisation de beaux superlatifs et de jolis adjectifs, qui paraît être en croisade contre une ouverture du marché.
Tu te prends même les pieds dans le plat à parler de dictature et de démocratie alors que tes propos vont complètement à l’inverse de la réalité.

Tu as peur que le marché s’ouvre (ce que tu compares à une dictature envers Apple et ses utilisateurs) aux développeurs qui souhaitent un peu plus de pouvoir (donc de démocratie).

Ton discours se perd au détriment de ta mauvaise compréhension et de ta mauvaise maîtrise de la langue. Chose que tu essayes de cacher par l’utilisation, je me répètes, de superlatifs et adjectifs grandioses.

Tu me semblais pourtant avoir les pieds sur terre quand il s’agissait d’autres sujets… j’ai presque l’impression de lire quelqu’un d’autre. Mais non, le style est trop similaire.

avatar YetOneOtherGit | 

@David Finder

"Après lecture attentive de tous tes commentaires sur ce sujet, c’est pourtant bien toi, de par l’utilisation de beaux superlatifs et de jolis adjectifs, qui paraît être en croisade contre une ouverture du marché. "

Nullement, à titre personnel ce n’est pas mon attente d’utilisateur.

Mais après cette éventuelle ouverture est très intéressante, je n’ai aucune position à défendre quant à l’issue des divers mouvements.

Byte_Order est depuis longtemps dans une défense bec et ongles de sa position ce qui est légitime et respectable.

Il fait feu de tout bois sur le sujet et réagit systématiquement pour défendre sa position. Aucun pb.

Ma position n’est en rien de défendre l’un ou l’autre camp mais de les renvoyer dos à dos.

La légende dorée et aussi caricaturale que la légende noire.

Et les vrais enjeux ne sont que business entre de puissants acteurs.

Bien de ceux qui défendent l’ouverture le sont, pour moi, souvent pour des fantasmes et risques fort d’être à moyen terme les cocus d’une ouverture qui n’a que faire de leurs espérances.

C’est intéressant comme changement de paradigme business, mais les bénéfices pour les consommateurs et les petits acteurs du business sont très discutable.

J’aimerais sans doute un débat dépassionné et moins manichéens respectant la diversité des désirs personnels.

Ce qui serait bon pour moi ne les pas pour tous et inversement.

Ni la situation actuelle, ni l’ouverture ne sont une panacée 😉

avatar David Finder | 

@YetOneOtherGit

Ce que tu dis est d’autant plus troublant que tes plus récents commentaires sur cet article (la discussion avec byte_order), paraissent beaucoup moins modérés et plus clivants que le reste de tes commentaires, comme dans la réponse que tu m’as faite d’ailleurs.

Avec byte_order, tu sembles prendre une position extrêmement ferme (et fermée) contre ces mesures visant Apple.
Mais ensuite, tes mots sont plus ouverts et légers.

avatar YetOneOtherGit | 

@David Finder

"Ce que tu dis est d’autant plus troublant que tes plus récents commentaires sur cet article (la discussion avec byte_order), paraissent beaucoup moins modérés et plus clivants que le reste de tes commentaires, comme dans la réponse que tu m’as faite d’ailleurs.
Avec byte_order, tu sembles prendre une position extrêmement ferme (et fermée) contre ces mesures visant Apple.
Mais ensuite, tes mots sont plus ouverts et légers."

Il y a pas mal de jeu avec ce cher byteorder que je taquine un peu avec sa belle réthorique huilée et ses positions très dogmatiques, que je respecte d’autant plus qu’elle furent les miennes dans mais jeunes années d’adhésion quasiment religieuse aux credo de Richard Stallman.

Byte_Order est souvent un disciple de Schopenhauer dans la mise en œuvre mécanique de la dialectique de « L'Art d'avoir toujours raison » qu’il maîtrise fort bien.

Le seul vrai reproche que je peux lui faire c’est de croire que sa belle vision de liberté correspond aux besoins et aux envies de tous.

Il faut libérer des victimes aveugles du joug de l’oppresseur pour leur bien.


Il ne faut pas laisser les intellectuels jouer avec les
allumettes
Parce que Messieurs quand on le laisse seul
Le monde mental Messssieurs
N'est pas du tout brillant
Et sitôt qu'il est seul Travaille arbitrairement S'érigeant pour soi-même Et soi-disant généreusement en l'honneur des travailleurs du bâtiment Un auto-monument Répétons-le Messssssieurs Quand on le laisse seul Le monde mental
Jacques Prévert

Il y a toujours de ça dans la défense de positions radicales pour le bien des masses ignorantes.

avatar YetOneOtherGit | 

@David Finder

"Tu as peur que le marché s’ouvre"

Nullement 😄

Je ne le souhaite pas à titre personnel au regard de mes pratiques, mais je n’en ai nullement peur. Je m’adapterais facilement au regard de ce que sont mais choix de pratiques dans d’autres pans de mes besoins informatiques cela n’est pas un challenge (Sur tout le pan serveur je veux le plus de contrôle et je m’appuie sur des solutions GNU/Linux ou BSD)

Je rappelle juste que les positions manichéennes sont aveuglantes.

Et à titre professionnel, mon activité dépendant beaucoup de mes liens avec EPIC et Unreal, une victoire bénéfique pour leur business serait bonne pour mes intérêts.

J’ai toujours défendu la légitimité et l’intelligence de la stratégie de Tim, ici 😳

avatar David Finder | 

@YetOneOtherGit

"Et à titre professionnel, mon activité dépendant beaucoup de mes liens avec EPIC et Unreal, une victoire bénéfique pour leur business serait bonne pour mes intérêts."

Ah ok. Je comprends mieux ton « attachement » au déroulement du procès alors. C’est normal si ça te touche personnellement. 😉

avatar YetOneOtherGit | 

@David Finder

"C’est normal si ça te touche personnellement. 😉"

Ça me touche dans un sens en tant que consommateur et dans l’autre en tant que dirigeant 🙃

avatar David Finder | 

@YetOneOtherGit

"Nullement 😄
Je ne le souhaite pas à titre personnel au regard de mes pratiques, mais je n’en ai nullement peur. Je m’adapterais facilement au regard de ce que sont mais choix de pratiques dans d’autres pans de mes besoins informatiques cela n’est pas un challenge (Sur tout le pan serveur je veux le plus de contrôle et je m’appuie sur des solutions GNU/Linux ou BSD)"

On comprend bien que tu ne le souhaites pas, mais je trouve que tu vas beaucoup plus loin dans certains de tes commentaires. Et dans d’autres, tu es plus « posé » (je ne trouve pas le bon mot).

C’est tout ce que je voulais te faire remarquer. Et c’est peut-être moi qui ai mal interprété tes propos également.

avatar YetOneOtherGit | 

@David Finder

"Et dans d’autres, tu es plus « posé » (je ne trouve pas le bon mot). "

Yep il y a la vision globale et les échanges avec mon cher byte_order qui est pour moi dans une défense idéaliste et dogmatique de ses positions tranchées et sans appel😉

Pages

CONNEXION UTILISATEUR