Le format de travail hybride présentiel/télétravail débutera finalement chez Apple en février

Mickaël Bazoge |

Apple repousse une fois encore le retour en présentiel pour ses bureaux : à l'origine, Tim Cook voulait revoir tout le monde dès le mois de juin, mais la date a été sans cesse repoussée au fil de la persistance de la crise sanitaire. Dans un mémo interne intercepté par NBC, le patron d'Apple annonce que le retour à la normale s'amorcera finalement à partir du 1er février 2022, au lieu du mois de janvier qui était jusqu'alors visé.

« L'expérience [de la pandémie] nous a beaucoup appris sur la flexibilité du travail, tout en nous rappelant la valeur irremplaçable de la collaboration en présentiel », explique Tim Cook. Il s'agira d'un programme pilote de travail hybride qui concernera la plupart des bureaux du constructeur dans le monde, bien que le retour en personne soit déjà la réalité du quotidien pour de nombreux employés à l'international.

Pendant les quatre premières semaines, les employés viendront travailler un à deux jours par semaine sur place. Ensuite, ce sera trois jours par semaine, les lundi, mardi et mercredi, avec la possibilité laissée à ceux qui le souhaitent de travailler de chez eux les jeudi et vendredi.

Beaucoup dépendra du travail à accomplir et de son rôle au sein de l'entreprise. Pour les équipes dont les missions requièrent plus de présentiel, alors il faudra venir au bureau quatre jours par semaine, voire toute la semaine. Par ailleurs, le big boss annonce qu'en plus des deux jours/semaine de télétravail, il sera possible de passer jusqu'à quatre semaines chez soi à bosser pour Apple (c'était deux semaines seulement depuis cet été).

Des employés s'étaient prononcé pour du télétravail sinon généralisé, beaucoup plus fréquent. Ils ont été à moitié entendus par la direction.


avatar iVador | 

Perso je suis à 3 jours de TT par semaine et ça me va bien ainsi

avatar adrien1987 | 

@iVador

Pareil. J'ai l'impression de revivre depuis 2 ans. Quelle liberté 😍

avatar Fego007 | 

@adrien1987

J’aimerais me dire pareil …
Sauf que :
A la maison , j’ai un enfant en bas âge sans moyen de garde … et assez « insomniaque « 

Donc j’alterne entre ma femme et moi

En plus si je TT de chez moi, mes équipes ( j’ai repris une société ) sont pas très réglos ( héritage de l’ambiance précédente ) donc je suis quasiment obligé d’être en présentiel 3 jours voire 4 jours sur 5 sur certaines semaines

J’ai du ré imposer le présentiel en espérant que je puisse rétablir un climat de confiance et pouvoir être plus flexible .

Car on ne va pas se mentir , l’hybride est je pense dans bcp de cas la meilleure des solutions .

Et pour les métiers IT, ça devrait être en fonction du rythme de l’équipe ( une fois par semaine , par mois etc )

Bref
Tout dépend des équipes.
Et côté responsable équipe , trouver le bon consensus de l’équipe ( et non de l’individu sinon c est du chacun pour soi )

avatar Bigdidou | 

Bravo : quand c’est hybride, c’est écologique.

avatar julien74 | 

@Bigdidou

C’est clair que 2j par semaine de télétravail, c’est 40% de déplacement en moins et 40% d’économie de carburant, comme si l’on passait d’un 6l/100km à un 3.6l/100.
Et des 3.6l/100 c’est pas si courant comme véhicule, ou alors hybride neuf pas forcément donné pour tous le monde….

avatar grezg | 

@Bigdidou

Excellent 😂

avatar monsieurg33K | 

Je suis full télétravail depuis 2 ans (avant le Covid). Au début c’était pas facile et l’ambiance bureau me manquait mais c’est tellement pratique au quotidien que j’aurais dû mal à revenir en bureau. En plus le boss est pas chiant, je peux m’absenterai en journée pendant 1h ou 2 si besoin, tant que le taff est fait c’est ce qui compte.

Par contre chez mes clients les boss forcent à revenir sur site 🙄

avatar Dv@be | 

En full remote depuis plus d’un an et demi, il est clairement hors de question que je retourne plus d’une journée par mois sur site.
La productivité de mes équipes a augmenté de 30% sur la même période.
Mon chien est heureux, moi aussi.
C’est le côté positif du Covid d’avoir imposé le TT à 100% dont bcp de sociétés (boss/RH) ne voulaient pas.

avatar occam | 

Drôle.
Un virus à 30 000 nucléotides force le grand pontife le plus en vue de l’industrie informatique, sachem de la boîte la plus chic, la plus cossue et la plus couillue, à se dédire à répétition. Alors qu’il dispose, lui, d’environ 3 200 000 000 nucléotides. Et de pas mal de neurones, qui ne lui servent pas que de leste-chef. À ce qu’on dit. C’est du moins le consensus à la bourse.
Pourtant, le grand sachem se risque encore et toujours à fixer une date boutoir de retour au bercail, comme si elle n’était pas à la merci de la prochaine mutation malencontreuse.

Bon, d’accord, un oignon compte 15 900 000 000 nucléotides, mais n’est pas côté en bourse, et ne passe pas pour un génie du management. Pourtant, on aurait pu penser que, de l’Allium cepa et de H. sapiens sapiens, ce dernier fût plus apte à tirer des enseignements de son vécu. Au vu de l’évidence, il semble bien que non.

avatar Bounty23 | 

@occam

Ça fait beaucoup de mots pour conclure avec un oignon.

avatar occam | 

@Bounty23

La référence insurpassable — The Onion — ne vous aura donc pas échappé.
Jadis le phare de la satire, ils ont capitulé devant l’idiotie des faits. Quand ceux-ci dépassent toute satire, il suffit de les étaler.

avatar Bigdidou | 

@occam

« Un virus à 30 000 nucléotides force le grand pontife le plus en vue de l’industrie informatique, sachem de la boîte la plus chic, la plus cossue et la plus couillue, à se dédire à répétition. Alors qu’il dispose, lui, d’environ 3 200 000 000 nucléotides. Et de pas mal de neurones, qui ne lui servent pas que de leste-chef. À ce qu’on dit. C’est du moins le consensus à la bourse. »

Oui, enfin les 9600 nucleotides du virus de l’hépatite C m’ont fait me dédire d’un paquet de choses quand je l’ai choppé et surtout lorsque j’ai dû m’en débarrasser (à la dure, avec l’interféron, à l’époque…).

Beaucoup de gens se sont dédits de beaucoup de choses face aux 9 181 nucléotides du VIH.

Ta haine aussi viscérale et absolue que déraisonnable te pousse a des blagounettes d’un goût moyen.

Et pour info, le génome humain, c’est de l’ADN double brin, et non un ARN simple brin : nous disposons de 3,2 milliards de paires de nucleotides, soit 6,4 milliards de nucleotides.

Pour finir, quel discours comptes-tu tenir vus a vis de l’amibe dont le génome est dans les 200 fois plus important que celui de Tim Cook ?

CONNEXION UTILISATEUR