Apple va augmenter les bas salaires en France

Mickaël Bazoge |

La direction d'Apple achète la paix sociale avec des sous. Selon nos informations, une augmentation des plus bas salaires vient d'être annoncée. Elle concernera 900 employés en France, soit 40% des effectifs (au dernier pointage fin juillet, le constructeur employait 2 258 salariés dans l'Hexagone). Le montant de la hausse n'a cependant pas été révélée au personnel, mais ils seront individuellement mis au parfum dans le courant du mois prochain.

L'Apple Store Rosny 2.

avatar R-APPLE-R | 

@Malouin

J’ai pas dis y’a qu’a ! C’est une des choses à faire en premier c’est sur car les gens suffoques !
Ensuite relocaliser au maximum, et imposé une limite à tous ces multimilliardaires qui deviennent aussi puissant que des états, même eux devraient comprendre que c’est indécent et que pour leurs propres sécurités dans le futur faudra qu’ils rendent au peuple qui sont leurs esclaves n’y plus n’y moins que un jour ou l’autre ils se révolteront et demanderont des comptes ! Ils devraient prendre des cours d’histoire car c’est de l’esclavage moderne.

PS: si je ne vous est pas convaincu tant pis 😉

avatar YetOneOtherGit | 

@R-APPLE-R

"PS: si je ne vous est pas convaincu tant pis "

Difficile d’être convaincu par tant de pensées magiques, de stigmatisations douteuses, de fantasmes douteux et de semblant de solutions populistes.

Ce qui motive tes indignations est légitime mais tes « solutions » sont simplistes et dangereuses.

avatar Abd Salam | 

@YetOneOtherGit

pas plus simplistes que les solutions capitalistes : toujours plus pour la rente ! Tant pis pour les autres !

avatar YetOneOtherGit | 

@Abd Salam

"toujours plus pour la rente ! Tant pis pour les autres !"

Ça c’est pas une vision simpliste c’est bien au delà : une très mauvaise caricature absolument mensongère.

avatar pocketalex | 

@R-APPLE-R

"même eux devraient comprendre que c’est indécent et que pour leurs propres sécurités dans le futur faudra qu’ils rendent au peuple qui sont leurs esclaves n’y plus n’y moins"

Que ne lis-je pas ici

L'esclavagisme a été aboli depuis belle lurette mon ami. A ma connaissance, les gens perçoivent un salaire contre le travail qu'ils fournissent.
On peut constater que ce salaire est pour certains trop modeste et ne permet pas de vivre décemment, oui, mais attention aux mots que l'on emploie, "esclave" est totalement hors propos
Je sais de quoi je parle, moi je viens du bas du bas de l'échelle, j'ai connu les vêtement recousus, un seul jouet à Noel (15€ pas plus) et un restaurant pas an (un pizzeria le plus souvent), mais j'ai aussi connu les copains et copines qui n'ont rien, mais vraiment rien glandé lors de leur parcours scolaire et qui se retrouvent, aujourd'hui, sur des ronds points avec un gilet jaune à expliquer qu'ils ont des fins de mois difficiles
Si l'ascenseur social est fragilisé aujourd'hui, il a le mérite d'exister : on peut émerger en France en travaillant dur, et se sortir d'une condition difficile. Encore faut-il le faire. Et ça, ce n'est aucunement la faute des milliardaire ou du gouvernement.

"un jour ou l’autre ils se révolteront et demanderont des comptes"

Ah le rêve du grand printemps révolutionnaire ... comme si couper la tête des rois permettait aux paysan affamé de crouler sous le pain du jour au lendemain.
On a essayé, en France, mais il ne faut pas s'y tromper, la révolution Française n'a engendré qu'un remplacement des privilégiés (l'aristocratie, la noblesse) par d'autres (la haute bourgeoisie). Le paysan affamé qui hurlait avec fourche à la main n'était pas mieux nourri le lendemain de la révolution, et n'oublions pas que les nobles spoliés lors de la révolution ont été, par la suite, indemnisés (https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_du_milliard_aux_%C3%A9migr%C3%A9s)

Le meilleur exemple historique de la prise du pouvoir avec des velléités de donner au bon peuple, c'est la révolution Russe, avec le succès que l'on connait par la suite

avatar Abd Salam | 

@pocketalex

Esclave est le terme qui convient… quand la rémunération n’en est pas une. Mais ressemble plus à la pitance que l’on est bien forcé de donner à l’esclave.

avatar Abd Salam | 

@pocketalex

La situation des travailleurs pauvres et des précaires est totalement le résultat des choix des riches et de leurs acolytes du gouvernement !

Constater que les bourgeois ont confisqué la révolution ne doit pas servir à blâmer la révolution !

avatar pocketalex | 

@R-APPLE-R

Ceci étant dit, je suis d'accord avec toi sur nombre de tes constats

Et je trouve que l'idée de limiter les "très haut salaires" n'est pas déconnante

Encore faut-il fixer la barre des "très haut salaire" (à partir de 10 000€/mois ? 100 000€/mois ? 1 000 000€/mois ?) et de la façon de faire (on tire un trait et on à pas le droit de dépasser ce trait ? on fait du progressif ?) et bien sur que cette règle soit appliquée dans le monde entier, sinon ça va être compliqué à faire adopter une limite de rémunération si le pays juste à coté ne le fait pas

ça peut-être le rôle de l'impot, sur ce point il y a beaucoup à faire, mais pour cela il faut voter pour un candidat qui propose cela dans son programme. Le dernier en date, actuellement en poste, élu par 66% des votants au 2e tour, a proposé dès son arrivée à l'Elysée de supprimer l'ISF, donc de donner des millions aux millionnaires, des milliards aux milliardaires.
Perso j'ai pas vu ruisseler grand chose, à méditer lorsque vous déposerez votre prochain bulletin de vote en 2022

avatar YetOneOtherGit | 

@pocketalex

"Et je trouve que l'idée de limiter les "très haut salaires" n'est pas déconnante"

Ce n’est pas vraiment son propos 😉

“et imposé une limite à tous ces multimilliardaires qui deviennent aussi puissant que des états,”

avatar YetOneOtherGit | 

@pocketalex

"ça peut-être le rôle de l'impot"

Cela devrait l’être mais dans un monde globalisée c’est bien plus délicat que par le passé.

La taxation des très haut revenus et de grosses successions n’est aujourd’hui clairement pas équitable et bien des personnes de ces catégories lutte pour faire évoluer cela particulièrement aux USA.

Mais dans un monde globalisée l’action d’un état isolée est bien délicate sur des enjeux fiscaux.

Et la collaboration internationale est encore plus delicate pour l’imposition des personnes qu’elle ne l’est pour celle des entreprises.

avatar YetOneOtherGit | 

@pocketalex

"Perso j'ai pas vu ruisseler grand chose"

Étrange de faire référence à cette théorie douteuse que n’a jamais défendu le président: « Pour que notre société aille mieux, il faut des gens qui réussissent. Et il ne faut pas être jaloux d’eux (…). Je ne crois pas au ruissellement, je crois à la cordée (…) Si on commence à jeter des cailloux sur les premiers de cordée, c’est toute la cordée qui dégringole (..) Je veux qu’il y ait des hommes et des femmes qui réussissent pour tirer les autres (…) Ils doivent aussi s’engager dans la société, en créant de l’emploi, de l’activité. »

avatar pocketalex | 

@YetOneOtherGit

"Je ne crois pas au ruissellement, je crois à la cordée"

Macron c'est du très haut niveau. Après le désastre Hollande, je suis bien content d'avoir ce talentueux personnage comme président, mais j'ai d'autant plus envie d'en souligner les aspects négatifs (mépris de classe, etc), et force est de constater que la logique des mesures adoptées par son gouvernement est celle du ruissellement

Même si il en affirme le contraire

avatar YetOneOtherGit | 

@pocketalex

"Macron c'est du très haut niveau."

Là encore je ne me lance pas dans l’attaque ou la défense du président de la république.

Juste rappeler que la référence plaquée à la pseudo théorie du ruissellement est apocryphe. 😉😎

avatar YetOneOtherGit | 

@pocketalex

"que la logique des mesures adoptées par son gouvernement est celle du ruissellement"

Très discutable tant ce n’est pas une réelle théorie économique 😎

avatar Abd Salam | 

@YetOneOtherGit

Macron fait semblant d’être con lorsqu’il prétend que sa fable sur les premiers de cordée décrit la réalité.

Les gens qui «réussissent» exploitent les travailleurs.

avatar YetOneOtherGit | 

@Abd Salam

"Les gens qui «réussissent» exploitent les travailleurs."

Effectivement sur cette base 🤣🤣🤣🤣🤣🤯

avatar fte | 

@Abd Salam

"Les gens qui «réussissent» exploitent les travailleurs."

En ayant des idées que les travailleurs n’ont pas eues ?

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"En ayant des idées que les travailleurs n’ont pas eues ?"

Et au delà de ça être entrepreneur n’est en rien la sinécure que beaucoup fantasment.

Les responsabilité et le stress de l’entreprenariat ne sont absolument pas à la portée de tous et beaucoup préfèreront rapidement revenir au confort du salariat malgré ses quelques contraintes.

avatar YetOneOtherGit | 

@pocketalex

"de supprimer l'ISF"

L’ISF a toujours été un impôt idéologique à l’efficacité douteuse et aux modalités discutables rapportant fort peu.

je crois bien plus a l’efficacité de tranche très supérieur de l’IS comme celle appliquée du temps du NewDeal

avatar pocketalex | 

@YetOneOtherGit

Ah mais je n'en ai pas moins contre l'ISF, et le levier de l'IS est surement le meilleur outil, mais voyez vous, on a supprimé l'un sans toucher à l'autre

Les premières actions de notre cher président sont lourdes de symboles : supprimer l'ISF, ce qui se traduit concrètement par des envois de chèques aux montants parfois très élevés à des gens qui croulent sous le fric, et de l'autre coté, demander 5€ à tous les étudiants qui pour la plupart vivotent à l'euros près

Il n'a pas fait que ça, mais c'est le marqueur du début de son mandat, et c'est un marqueur assez juste concernant le mépris de classe que ce personnage affiche, parfois sans gêne aucune

avatar YetOneOtherGit | 

@pocketalex

"et c'est un marqueur assez juste concernant le mépris de classe que ce personnage affiche"

C’est le fruit de sa frustration d’avoir raté le concours d’entrée de mon alma mater deux fois, depuis il surcompense 😈🥳

avatar pocketalex | 

@YetOneOtherGit

en soi, je n'ai aucun souci à ce qu'il tienne des propos de type libéral tendance néo-libéral (bouge toi le cul, débrouille toi, bosse, traverse la rue et tu auras du boulot, etc) qui me parlent particulièrement

mais là on parle du président de la république, c'est un ton on ne peut plus offensant envers les populations défavorisées, les familles dans "la galère", les jeunes de banlieue qui même au prix de nombreux efforts se voient refuser poste sur poste car venant d'une mauvaise adresse, etc

avatar YetOneOtherGit | 

@pocketalex

"mais là on parle du président de la république, c'est un ton on ne peut plus offensant envers les populations défavorisées, les familles dans "la galère", les jeunes de banlieue qui même au prix de nombreux efforts se voient refuser poste sur poste car venant d'une mauvaise adresse, etc"

Il y a hélas bien longtemps que la com politique a compris tout le bénéfice à tirer de propos clivants et triviaux dans l’opinion publique.

Ce type de posture n’est en rien un moment de vérité fruit d’une perte de contrôle mais un élément de communication réfléchis.

La stigmatisation des pauvres fonctionne hélas aussi bien que celle des riches et les deux sont bien évidemment tout aussi détestable et idiotes.

Et encore nous sommes encore en France bien loin des dérives qu’on connut bien des nations sur la vulgarité des propos de leurs dirigeants 🥺

avatar Alex Giannelli | 

@YetOneOtherGit

"Il y a hélas bien longtemps que la com politique a compris tout le bénéfice à tirer de propos clivants et triviaux dans l’opinion publique."

J'ai pourtant l'impression que ces "sorties" qui semblent spontanées (et donc idiotes) créent des polémiques qui ne viennent que salir l'image du politique qui les fait. En quoi ces propos aident la communication politique ?

avatar YetOneOtherGit | 

@AlexG

"En quoi ces propos aident la communication politique ?"

Les propos clivant son de puisant moteur d’adhésion, on ne gagne pas des élections en convainquant tout le monde mes en commençant par fédérer un noyau dur.

avatar Alex Giannelli | 

@YetOneOtherGit

J'imagine que Trump est un excellent exemple illustrant l'efficacité de cette technique ?

avatar YetOneOtherGit | 

@AlexG

"J'imagine que Trump est un excellent exemple illustrant l'efficacité de cette technique ?"

🥺yep

avatar Abd Salam | 

@YetOneOtherGit

Refuser l’ISF est tout autant idéologique que d’être pour.

Le capitalisme est une idéologie également.

Le terme idéologie ne sert pas à désigner de façon péjorative les principes politiques des autres.

avatar YetOneOtherGit | 

@Abd Salam

"Refuser l’ISF est tout autant idéologique que d’être pour."

Tu peux définir une fiscalité sur des critères purement idéologiques et symboliques.

Tu peux la définir sur des critères d’efficacité.

L’ISF est absolument inefficace et simplement justifié par des enjeux symboliques démagogiques.

Tu remarqueras, si tu es honnête, que je défends une imposition conséquente des haut revenus et des grosses successions.

Tout comme une meilleure répartition de la valeur ajoutée.

avatar Abd Salam | 

@YetOneOtherGit

idéologique ne signifie pas que quelque chose est de l’ordre du rêve ou pas réaliste, ou symbolique. Idéologie désigne une somme de principes que l’on applique (ou souhaite appliquer).

Ton choix de «l’efficacité» est idéologique.

Le refus de l’ISF est purement symbolique et démagogique (à l’adresse de la populace aisée et des milliardaires).

avatar YetOneOtherGit | 

@Abd Salam

"Le refus de l’ISF est purement symbolique"

Nope il peut être étayée par une analyse économique contrairement à l’ISF qui a totalement échoué sur ce point de vue et n’a remplie aucun de ses objectifs hors symbole démagogique.

avatar Abd Salam | 

@YetOneOtherGit

Nope !

Si c’était vrai, les riches n’auraient pas dépensé autant d’énergie pour faire supprimer cet impôt très efficace.

avatar YetOneOtherGit | 

@Abd Salam

"Si c’était vrai, les riches n’auraient pas dépensé autant d’énergie pour faire supprimer cet impôt très efficace."

Symbole contre symbole, strictement aucune efficacité.

avatar YetOneOtherGit | 

@Abd Salam

"Ton choix de «l’efficacité» est idéologique.
"

C’est mignon les artifices réthoriques mais ça a des limites.

Un système fiscal a toujours des objectifs quantifiables et sa capacité à les atteindre permet de mesurer son efficacité.

Mais bon ta posture manichéenne et radicale laisse peu de place à la raison.

avatar Abd Salam | 

@YetOneOtherGit

Le terme idéologie n’a pas le sens que les rhétoriciens professionnels de droite lui ont donné.

Idéologie signifie : avoir des principes / ensemble de principes.

Idéologie ne désigne pas des rêveries ou je ne sais quoi «de pas mesurable».

avatar YetOneOtherGit | 

@Abd Salam

"Le terme idéologie n’a pas le sens que les rhétoriciens professionnels de droite lui ont donné."

C’est si pratique les bouc émissaire, comme si bien des activistes d’une gauche en mal de pensée n’avait pas parfaitement assimilé l’art de la communication et le petit Schopenhauer illustrés 😄

Le délire sur le concept de charge apparue récemment chez certains manipulateurs d’opinons en est la parfaite illustration.

La pensée de bien des activistes de droite est toute aussi inepte que celle de la gauche.

C’est l’époque dans son ensemble qui sombre dans le crétinisme, le manichéisme, la post-vérité, la stigmatisation…

avatar Malouin | 

@R-APPLE-R

Effectivement, je ne peux rien pour toi !

avatar Brice21 | 

@R-APPLE-R

Toi je t’aime bien. Mais ton orthographe est une tragédie qui déforce tes propos, et te classe socialement en dessous de la ligne de crédibilité. Tu as pas un petit frère scolarisé, une compagne littéraire ou un prof poussé par ses remords qui pourrait te soutenir orthographiquement dans le débat ? Si tu veux je peux corriger tes messages avant que tu les postes? A deux on peut gagner ce débat!

Exemple : « J’ai pas dis « y’a qu’a » ! C’est une des choses à faire en premier, c’est certain, car les gens suffoquent!
Ensuite, relocaliser au maximum et imposer une limite à tous ces multimilliardaires qui deviennent aussi puissants que des états. Même eux devraient comprendre que c’est indécent. Pour leurs propre sécurité dans le futur, il faudra qu’ils rendent au peuple qui est leur esclave - ni plus, ni moins. Un jour ou l’autre il se révoltera et demandera des comptes ! Ils devraient prendre des cours d’histoire car c’est de l’esclavage moderne.
PS: Si je ne vous ai pas convaincu, tant pis 😉 »

En tout cas en français dans le texte tu es déjà plus convainquant, non?

avatar R-APPLE-R | 

@Brice21

Vous vouliez dire : qui déforme…😉

avatar fte | 

@R-APPLE-R

Probablement pas. Déforcer signifie retirer sa force en Belge.

avatar R-APPLE-R | 

@fte

D’accord merci 1 fois 😝

avatar fte | 

@Brice21

"Toi je t’aime bien."

Donc tu châties bien.

C’était spectaculaire.

avatar Abd Salam | 

@Malouin

Qui a décidé l’ouverture totale des frontières ?

Qui a décidé de délocaliser ?

Faut pas créer les conditions du problème pour commencer.

avatar IsaPain | 

@Abd Salam

Chapeau à toi d'avoir supporté l'autre insupportable qui croit détenir la Vérité alors que son dogme est arrivé à date de péremption le 4 Mai 1979...

Bravo à toi.

avatar pasc75 | 

@IsaPain

👍🏻👍🏻

avatar Mickaël Bazoge | 
C'est du brut, donc je sais pas trop combien ça fait en net (autour de 1500 € ?).
avatar quentinf33 | 

@MickaelBazoge

Si on se base sur le même calcul que dans mes deux dernières boites (78%), on taperait dans du 1540€ environ.

avatar pocketalex | 

@quentinf33

les charges sociales évoluent suivant le niveau de salaire. Plus on se rapproche du smic, plus elles sont réduites, voir insignifiantes. Mais plus on s'écarte du smic, plus elles montent.
Passé 2000€ brut mensuel, le plus simple reste la règle du double : un salarié payé 2000 coute 4000 à la boite. Comprenez que 300€ d'augmentation par salarié, c'est 600€ supplémentaire pour l'employeur. C'est tout sauf insignifiant

avatar YetOneOtherGit | 

@pocketalex

"Mais plus on s'écarte du smic, plus elles montent. "

Pour redescendre sur les très hauts revenus 🤑

avatar pocketalex | 

@YetOneOtherGit

tout à fait

Pages

CONNEXION UTILISATEUR