Apple déclare à ses employés américains qu'ils sont libres de discuter de leurs salaires

Stéphane Moussie |

Dans un mémo interne publié le 19 novembre, Apple fait savoir à ses employés américains qu'elle ne s'oppose pas à ce qu'ils discutent entre eux de leur salaire et de leurs conditions de travail. Cette déclaration intervient alors que certains employés s'étaient plaints publiquement cet été qu'Apple ferme des sondages menés en interne par eux-mêmes.

« Notre politique n'empêche pas les employés de parler librement de leurs salaire, de leurs horaires ou de leurs conditions de travail. Nous encourageons tous les employés ayant des inquiétudes à en faire part de la manière qui leur convient le mieux, en interne ou en externe, y compris via leur manager ou tout responsable des ressources humaines », écrit l'entreprise dans ce mémo accessible à tous ses employés américains.

En réglant récemment son contentieux avec Apple par un accord confidentiel, Cher Scarlett, une des principales figures du mouvement #AppleToo qui a médiatisé diverses revendications, a retiré sa plainte qui accusait l'entreprise d'entraver les employés de recueillir des informations sur les salaires.


avatar ancampolo | 

Fin d’augmentation régulières ils vont le regretter les employés

avatar marenostrum | 

Yen aura plus de différences salariales dans le sein due la même équipe ou pour le même poste de travail. Ça va plus pénaliser Apple que les salariés, qui seront contents parce que ils toucheront à même chose. Tandis que ça va pénaliser les nouvelles recrues.

avatar TrollMan06 | 

@marenostrum

N’importe quoi

avatar marenostrum | 

T’as raison. Si ça changeait quoique ce soit Apple n’aurait pas fait.

avatar bonnepoire | 

Syndicalisme 2.0.

avatar iPop | 

@bonnepoire

Tant qu’ils ne font que discuter…

avatar Steve Molle | 

Merci mon seigneur vous êtes bien bon !

avatar pagaupa | 

Encore heureux, dans un pays où la première question qu’on te pose est que fais-tu? Combien tu gagnes?... 🙂

avatar Giru | 

La France?

avatar JOHN³ | 

@Giru

Non.

avatar JLG01 | 

@Giru
En France, il faut faire avec l’égalitarisme syndicale.
Résultat : tout le monde au minimum conventionnel par mesure d’équité au plus grand bonheur pour l’employeur.

avatar oomu | 

@JLG01

1: l'égalitarisme est une bonne chose. (perso, la France n'est pas arrivé à l'égalité en toute chose)
2: le syndicalisme est bien évidemment une bonne chose (tout dans la vie et l'existence n'est que rapport de force, et l'union fait la force. les employés ont intérêt à se syndiquer)

3: c'est un étrange "résultat" que vous dites.

En réalité il y a de nombreuses variations de salaires entre employés:
- ancienneté
- négociation lors de l'embauche
- description précise du poste
- responsabilités ou non

Le minimum conventionnel n'est que cela: un minimum. une base, un départ. une fondation.

-
j'ai écouté hier la télé, sur une des chaînes télé de la DroAte, un patron était en train de pleurer toutes les larmes de son petit corps que la France était un horrible pays trop cher, que les gens en voulait toujours plus et qu'on peut rien vendre vu les charges.

Bref, s'il reste un "au plus grand bonheur pour l'employeur", je suis d'avis de LUI PRENDRE ! Ils sont censés ne pas en avoir.

#SelonLaLubieDuJour

avatar JLG01 | 

@oomu

Je note jusque que le syndicalisme en France est un syndicalisme de combat qui lamine toute individualité et converti tout salariés en opposant à l’entrepreneur qui le nourrit.
Il est des pays où les syndicats travaillent avec les envopleurs pour l’intérêt général , ce qui n’exclus évidemment ni luttes ni conflits, ce qui donne au salarié une image de progrès.
C’est cette immense différence que je souligne.
L’avenir n’est pas dans le combat mais dans la construction comme le prônai il y a peu les tenants de l’autogestion (qui est une grande image socialiste).

avatar Paul Position | 

@JLG01

Tu résumes l'action des syndicats à la lutte, car c'est ce que l'on voit à la télé !
Mais, et heureusement, l'immense part de travail des syndicats, c'est l'information, au sein des entreprises, des droits des salariés, et la défense, au jour le jour, de leurs droits !
Les syndicats, sont étiquetés de gôche, alors que non, pas tous, et il y a aussi des syndicats patronaux qui défendent aussi les intérêts du patronat.
C'est surtout l'image des syndicats qui est très mauvaise en France.
Les médias (qui appartiennent en grande partie à quelques milliardaires, ou au service public) en donnent une représentation déplorable, car leur objectivité n'est plus très claire lorsqu'ils abordent certains sujets...
Les syndicats sont utiles, et leur apport aux bien-être des travailleurs, quels qui soient, a été immense.

avatar JLG01 | 

@oomu

Les conventions collectives sont un vrai progrès et une réelle avancée pour les salariés.
Le revers de la médaille est qu’elles deviennent un socle qui enferme et bloque toute individualisation (par le haut évidemment) des compétences individuelles car cette individualisation est utilisée par trop dd syndicats pour en revendiquer la généralisation.
Mais évidemment, ceci est la perception d’un très vieux travailleur qui en a vue beaucoup.

avatar wilfried50 | 

Il faut bien comparer c’est bien normal ancienneté conditions de travail etc je ne voit pas où est le secret à ce niveau là dans n’importe quelle entreprise ? Ou alors bienvenu en URSS lol

avatar iPop | 

@wilfried50

LREM ne voulait pas dévoiler ses salaires…bienvenue en URSS.

avatar cherbourg | 

@iPop

Je ne comprends pas cette phrase, et Google non plus 😅

avatar Un Type Vrai | 

Je pense que tu ne voulais pas dire URSS... L'intérêt du communisme est l'égalité salariale (y compris homme/femme etc), donc pourquoi en parler ?
Une dictature non communiste aurait eu plus de sens.

avatar codeX | 

C'est bien d'applaudir des deux mains le fait que les employés Apple US puisse parler librement de leurs salaires mais combien en France serait prêt à divulguer le leur, sans bullshit, à leurs collègues ?

avatar TrollMan06 | 

@codeX

Bah tout le monde ? Je vois pas le problème à discuter salaire avec des collègues

avatar jujulec | 

@TrollMan06
même ceux qui - dans les petits papiers du patron - canibalisent les primes du service ?
Pas sûr...
surtout quand ce n'est pas une performance professionnelle qui est à l'origine de l'avantage !

avatar TrollMan06 | 

@jujulec

Oui effectivement tu as raison

avatar marenostrum | 

En faisant pas la même tache les gens ont impression que ce qu’ils font est plus important de ce que font les autres. Mais même en faisant le même boulot, y en a qui pensent que c’est eux qui tiennent la baraque. Cette mentalité touche aussi les patrons qui protègent que les gars qui croient que sont importants.
Bref c’est mieux pour tout le monde ne pas divulguer les salaires. Ça pouvait alourdir l’ambiance et créer des divisions.

avatar Sindanárië | 

@marenostrum

"Cette mentalité touche aussi les patrons qui protègent que les gars qui croient que sont importants."

En français ?

avatar Paquito06 | 

@codeX

“C'est bien d'applaudir des deux mains le fait que les employés Apple US puisse parler librement de leurs salaires mais combien en France serait prêt à divulguer le leur, sans bullshit, à leurs collègues ? “

C’est culturel.
Aux US, tu peux prendre l’avion ou un verre dans un bar, tu parleras business, argent, salaire, avec le premier venu. Y a ce coté transparent où si t’as un petit salaire, c’est que tu te sors pas les doigts du cul pour reussir car aux US tout est possible, en revanche si t’as un gros salaire, c’est tant mieux pour toi, comment t’as fait pour en arriver là? En France, impossible de discuter librement d’argent, faut vraiment etre dans un cercle familial/ami restreint, sinon c’est de suite tabou.

avatar Paul Position | 

@Paquito06

Donc si je suis ton raisonnement, l'employé US qui a un petit salaire n'osera pas en parler, par honte ou par crainte d'un jugement genre "c’est que tu te sors pas les doigts du cul pour reussir" !
Un peu simple, voir simpliste, non ?

avatar Paquito06 | 

@Paul Position

“Donc si je suis ton raisonnement, l'employé US qui a un petit salaire n'osera pas en parler, par honte ou par crainte d'un jugement genre "c’est que tu te sors pas les doigts du cul pour reussir" !
Un peu simple, voir simpliste, non ?”

Non, le raisonnement t’as echappé apparemment. Ou ai je parlé de crainte ou de honte? C’est bien francais ca, justement. Y a ni honte ni crainte a parler salaire et personne ne s’en prive. Et y a pas de reproche non plus, c’est bien plus direct.

avatar Paul Position | 

@Paquito06

Non, non j'ai très bien compris !
Mais quand un américain "pauvre" parle avec un autre américain "aisé" et évoquent leurs salaires respectif, le pauvre dira :
— "ouais je sais, je gagne peu, mais c'est ma faute, j'avais qu'à me sortir les doigts du cul, comme toi. En fait je me rend compte à quel point j'ai été con, je regrette!..."
À mon avis on est dans la quatrième dimension là, non ?
Il existe de multiples facteurs qui font que l'on "réussi" dans la vie ou pas, et pas juste celui de le vouloir vraiment. C'est en cela que ton raisonnement frise le simplisme.
Même si j'ai bien conscience que, culturellement, le rapport à l'argent est différent aux US (en premier lieu par la religion), ce n'est pas aussi basique que ton explication...

avatar Paquito06 | 

@Paul Position

“Non, non j'ai très bien compris !
Mais quand un américain "pauvre" parle avec un autre américain "aisé" et évoquent leurs salaires respectif, le pauvre dira :
— "ouais je sais, je gagne peu, mais c'est ma faute, j'avais qu'à me sortir les doigts du cul, comme toi. En fait je me rend compte à quel point j'ai été con, je regrette!..."
À mon avis on est dans la quatrième dimension là, non ?”

C’est pourtant bien reel. Alors forcement il peut y avoir des facteurs discriminatoires au depart (financement des etudes, race, etc.) selon le secteur, le lieu, l’age, etc., mais si tu veux comparer et que t’en parles, qu’est ce qui fait que le gars en face de toi gagne bien moins ou le double? Tu veux pas savoir?

“Il existe de multiples facteurs qui font que l'on "réussi" dans la vie ou pas, et pas juste celui de le vouloir vraiment. C'est en cela que ton raisonnement frise le simplisme.”

Mais j’ai pas vraiment de raisonnement derriere, c’est juste du vecu. On parle d’argent aux US bien plus facilement qu’en France, malgré les facteurs, sans rentrer dans les details. J’suis franco americain et je vis depuis 10 ans aux US. Je gagne $300k par an et j’arrive a le justifier. J’ai demarré a zero mais des mecs plus jeunes dans ma boite gagnent parfois 3x plus. J’suis interesse d’en discuter et d’explorer, d’atteindre ce niveau egalement.

“Même si j'ai bien conscience que, culturellement, le rapport à l'argent est différent aux US (en premier lieu par la religion), ce n'est pas aussi basique que ton explication...”

Mon explication est peut etre basique, mais si on passe les details et on peut pinailler pendant des heures, le resultat est là, une fois de plus, il y a une liberte d’en discuter qui n’existe pas en France. C’est ni un cliché, ni une autre dimension.

avatar teeb | 

@Paquito06

$300k? Dans quoi bosses-tu ?

avatar MGA | 

@Paquito06

Ouh la la parler d’argent dans un cercle familial c’est très très risqué ☢️ il y a toujours des jaloux dans une famille…

avatar Paquito06 | 

@MGA

“Ouh la la parler d’argent dans un cercle familial c’est très très risqué ☢️ il y a toujours des jaloux dans une famille…”

Aussi! Chose qui existe bien moins aux US (la jalousie vis a vis de l’argent). Mais si on en vient a en parler comme je disais, c’est dans le cadre familial (proches, parents et freres/soeurs).

avatar fiouze | 

@Paquito06
Non, on parle pas salaire avec le premier venu c'est un cliché. C'est certes plus décomplexé mais je ne sais pas combien mes collègues gagnent, ni les gens que je fréquente ni mon voisin dans le métro alors que la conversation s'est engagée.

avatar Paquito06 | 

@fiouze

“Non, on parle pas salaire avec le premier venu c'est un cliché. C'est certes plus décomplexé mais je ne sais pas combien mes collègues gagnent, ni les gens que je fréquente ni mon voisin dans le métro alors que la conversation s'est engagée.”

C’est pas cliché, c’est reel. Si tu poses pas la question, t’auras pas la reponse. Au moins a chaque saison de bonus c’est evoqué (autour de mars en banque, d’investissement du moins, chaque trimestre dans la tech). Je sais combien mon manager gagne de plus, je sais combien gagne un collegue car on en a parlé. Personne n’a le meme salaire car c’est lié a bcp de parametres. Et c’est encore plus facile d’en parler avec des inconnus autour d’un verre. Et donc, il est où le souci avec ca?

avatar fiouze | 

@Paquito06
Y'a pas de soucis, j'ai pas dit qu'il y en avait un. Je dis juste que c'est plus décomplexé. J'ai parlé salaire avec mes collègue et amis en France, pas ici et ça fait quasiment 2 ans et demi que je suis aux US.
J'ai reçu des bonus mais on en a pas discuté avec mes collègues, c'est vrai qu'on est en situation hybride mais j'en vois certains chaque semaine et c'est pas un sujet qui a été abordé.
J'ai le sentiment qu'ici on te dis pas exactement combien on gagne, on te fait juste comprendre qu'on gagne beaucoup.
Alors oui on parle argent, peut etre plus qu'ailleurs, mais selon mon expérience on est quand meme loin du cliché "Hi I am John, I make $200k".

avatar Paquito06 | 

@fiouze

“Alors oui on parle argent, peut etre plus qu'ailleurs, mais selon mon expérience on est quand meme loin du cliché "Hi I am John, I make $200k".”

Nan mais ce cliché n’existe que sur tiktok. Tu te presentes pas avec ton salaire. En vrai on te demande toujours ce que tu fais dans la vie, c’est comme ca que les americains se presentent, par leur nom et leur job, ca donne deja une idee plutot precise dès la premiere phrase, a laquelle tu ne rebondis pas forcement. Si tu rebondis dessus, en demandant si ca gagne bien, ou si tu demandes clairement, t’auras le salaire (ca veut pas dire non plus que t’auras les details, bonus, stocks etc.). Y a pas de tabou. En France, tu demandes le metier, c’est une info deja intime, y a effraction limite. Alors le salaire 🤣

avatar fiouze | 

@ Paquito06

Je sais pas combien de temps ça fait ni où vous vivez au US mais en France c'est assez commun de parler boulot avec les gens. J'ai pas vécu de choc culturel à ce niveau. Comme chez nous, le boulot ça sert à classer les gens sur l'échelle sociale, rien de neuf sous le soleil. Et puis comme ça a été évoqué plus haut y'a des disparité sur les salaires, les Etat Unis, on a tendance à l'oublier mais c'est grand, très grand. J'ai demandé à pas mal de gens ce qu'ils faisaient comme boulot plus par curiosité qu'autre chose et jamais le salaire n'a été évoqué mais bon ça n'est que mon expérience.

avatar Paquito06 | 

@fiouze

“Je sais pas combien de temps ça fait ni où vous vivez au US mais en France c'est assez commun de parler boulot avec les gens. J'ai pas vécu de choc culturel à ce niveau. Comme chez nous, le boulot ça sert à classer les gens sur l'échelle sociale, rien de neuf sous le soleil. Et puis comme ça a été évoqué plus haut y'a des disparité sur les salaires, les Etat Unis, on a tendance à l'oublier mais c'est grand, très grand. J'ai demandé à pas mal de gens ce qu'ils faisaient comme boulot plus par curiosité qu'autre chose et jamais le salaire n'a été évoqué mais bon ça n'est que mon expérience.”

Je l’evoquais un peu plus haut, 10 ans que je suis aux US. Vécu dans des Etats du Sud, Grands lacs, les côtes Est-Ouest, et a present au centre (Colorado).
Parler boulot en France est commun, parler remuneration, beaucoup moins. Sauf qu’en t’es stagiaire a la rigueur 😅 C’est l’origine de la culture US d’aller droit au but dans le dialogue sans tergiverser. Tu demandes, on te repond, t’es fixé. Si je demande a n’importe qui sur le forum son salaire, on va commencer par me dire que ca ne me regarde pas avant de me dire d’aller me faire voir plus ou moins gentiment (ou alors ca a bien changé en 10 ans 😅).

avatar stefhan | 

@Paquito06

Je confirme.

avatar Avenger | 

Que se passe-t'il chez Apple. Les revirements spectaculaires de politiques surprennent favorablement.

avatar Un Type Vrai | 

@Avenger:
Apple n'a RIEN changé.
Leur politique n'empêche pas de parler salaire.
Ce qui est empêché, c'est la récolte de data par un tiers.

Et c'est bien normal, non ?

avatar Beaubarre | 

@JGL01

C'est beau les préjugés.

Je me souviens de mon stage ouvrier - et les ouvriers voulaient qu'ils soient rémunérés ... selon la qualité de leur travail!

Et donc ce qui les embêtaient ce n'était pas l'inégalité des salaires mais l'injustice perçue que le bon travail n'était pas rémunéré à sa juste valeur et inversement.

Croire que des gens qui travaillent quotidiennement n'ont pas un minimum d'amour propre et d'envie d'un travail bien fait c'est bien une vision du patronat pour dénigrer les syndicats.

avatar marenostrum | 

Le bon travail est une constatation relative. Si je te demande c’est quoi le bon travail, pour les journalistes de ce site par exemple, tu sais répondre ? Dans la plupart des métiers, surtout pour ceux qui travaillent en série ou en équipe on peut pas le saisir. Y que dans les métiers où on fait un objet de À à Z que on peut faire la différence.

avatar huexley | 

Dire qu'à l'époque ca m'a valut un "avertissement formel" lol

avatar debione | 

Ben voila, comme quoi, les gens qui secouent Apple font bouger Apple.
Et les changements sont très bénéfiques, en cascades ces temps.

avatar fiouze | 

Apple laisses ses employés exercer un droit fédéral. Merci mais on avait pas besoin de leur permission

avatar powergeek | 

Cher n’en reste pas là puisqu’elle a décidé de rendre publique l’accord confidentiel pour enfoncer un peu plus Apple…

CONNEXION UTILISATEUR