La FTC accuse Apple et d'autres constructeurs de restreindre les possibilités de réparation de leurs appareils

Mickaël Bazoge |

Après s'être intéressé de près aux pratiques de l'App Store, les autorités américaines pourraient trouver un autre angle d'attaque contre Apple : le droit à la réparation.

La FTC, la commission fédérale en charge du commerce, a produit un rapport sur le sujet qui n'est pas tendre avec le constructeur de Cupertino. Il est vrai que ce dernier exerce un lobbying agressif envers les États américains qui cherchent à faciliter la vie des utilisateurs voulant réparer eux-mêmes leurs appareils, ou en remplacer des composants.

Beaucoup de produits de grande consommation sont de plus en plus difficiles à réparer, déplore la FTC : « Les réparations demandent aujourd'hui des outils spécialisés, des composants difficiles à obtenir, et l'accès à des logiciels de diagnostic propriétaire. Le choix des consommateurs est limité quand ils ont besoin de faire réparer leurs produits ».

De plus, le fardeau financier des réparations de certains appareils, comme les smartphones, est plus lourd pour les communautés de couleur : ces dernières sont souvent moins bien loties financièrement, toutes n'ont pas nécessairement accès à une connexion internet à la maison alors qu'elles sont souvent plus dépendantes de leurs smartphones. À cela s'ajoute la problématique de la pandémie : les appareils sont beaucoup plus sollicités.

La FTC relève que même lorsque la garantie des produits n'exige pas explicitement une réparation réalisée par leurs constructeurs, beaucoup d'entre eux s'arrangent pour restreindre les possibilités de réparations indépendantes : la conception des appareils complique la réparation et la rend moins sécuritaire, les pièces nécessaires ne sont pas disponibles, il y a des verrous logiciels, la réparation annule la garantie…

Les constructeurs répliquent que ces restrictions ont été mises en place pour protéger leur propriété intellectuelle, et éviter les accidents. Apple sort régulièrement l'argument de la sécurité de l'utilisateur, non sans raison : même une opération relativement banale comme le remplacement d'une batterie demande de l'expertise (lire : 🔥 Chaud chaud le remplacement de batterie de l'iPhone 🔥 et Après la Suisse, l'Espagne : nouvelle évacuation d'Apple Store après l'incendie d'une batterie).

Apple apparait à plusieurs reprises dans le document, par exemple via iFixit, principal avocat du droit à la réparation, qui a expliqué à la FTC que les tactiques mises en place par le constructeur entravent les réparateurs indépendants et les consommateurs qui veulent effectuer des réparations basiques. Remplacer l'écran d'un iPhone par une dalle provenant d'un smartphone identique empêchera des fonctions comme True Tone de marcher correctement. Ces composants ne peuvent être réparés que par Apple ou son réseau agréé.

Le rapport de la FTC a été transmis au Congrès américain. La Commission estime ces restrictions « injustes » et demande que des mesures législatives soient prises pour rééquilibrer le rapport entre les consommateurs et les constructeurs. Apple cherche à faire bonne figure via son programme destiné aux réparateurs indépendants, récemment étendu au monde entier.

Néanmoins, Apple et les constructeurs n'ont pas fini de faire pression sur les législateurs. Dans le cadre du Pacte vert dévoilé en mars 2020, l'Union européenne veut en effet mettre en place un droit à la réparation pour les produits électroniques.


avatar House M.D. | 

@YetOneOtherGit

« - Croire au fait que « le client est roi » est une grave erreur de gestion dans quasiment tous les business, au mieux le client doit croire qu’il est roi »

Ça me rappelle la phrase qu’avait un collègue quand un client lui sortait « Le client est roi »… il reprenait directement en lui sortant « Et nous sommes en France. Je vous rappelle la fin du dernier? »

😂

avatar YetOneOtherGit | 

@House M.D.

"Je vous rappelle la fin du dernier?"

Ton copain devrait réviser son histoire.🤓😀😉

Charles X dernier Roi de France est mort du choléra en 1836

Louis-Philippe I° dernier Roi des Français est mort en 1850

😉

Sur la différence de titulaire entre Roi de France et Roi des Français ça permet de gagner quelques paris assez facilement 😜

avatar House M.D. | 

@YetOneOtherGit

Pas faux pour le coup :D

avatar YetOneOtherGit | 

@Castio

"Apple est la société qui agit le plus pour décourager les clients Apple de racheter Apple."

Étrangement aucun chiffre n’étaye ce fantasme, c’est au contraire une des sociétés ayant la clientèle la plus fidèle 😉

avatar debione | 

@ YetOneOtherGit:

Ce qui serait intéressant de savoir dans ces chiffres, c'est le nombre de gens qui restent chez Apple parce que ils ont par exemple une Apple Watch ou que leurs synchros données iCloud sont trop compliquée à transféré etc etc

Bref dissocier l'emprisonnement (par exemple mon dernier achat chez Apple est uniquement le fruit de Logic qui n'est pas présent sur les autres plate-forme) et mon prochain achat sera un iPad parce Logic remote n'existe pas sur Androïd. Sinon mon dernier Mac n'aurait pas été un Mac et je me contenterais volontiers d'une tablette @150.- pour ce que j'en fait...
Bref, je suis un peu prisonnier, mais c'est aussi parce que je suis une flemme de première... ;)

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"Bref dissocier l'emprisonnement"

Plus encore: connaître la part des clients qui est parfaitement heureuse de cet emprisonnement et qui recherche justement l’abandon du poids de l’exercice du libre arbitre à un tiers jugé de confiance.

On sur-estime toujours la capacité de l’humain à payer le prix de l’exercice de la liberté.

Je crois au contraire qu’une grande part du succès d’Apple vient du confort qu’elle offre en permettant de s’affranchir de l’exercice d’une liberté dont finalement fort peu veulent.

avatar debione | 

@ YetOneOtherGit:

Vous ne faites que renverser ce que je dis... :) Pour au final obtenir ce chiffre. A savoir dissocier ceux pour qui tout est ok chez Apple et pour qui on le fait par "emprisonnement". Perso, j'ai acheté jusqu'en 2011 par envie d'acheter de l'Apple. Mes deux derniers achats c'est parce que je suis prisonnier d'un soft.

Et ne pas se poser de question est franchement un mal de notre époque (pas seulement sur le domaine informatique)

Exemple con type: Mon père était prêt à se racheter un iPhone parce qu'il était persuadé qu'il ne pourrait pas transvaser ces photos de son ancien iPhone et son iPad vers un Android. (et poser même 500.- pour un smartphone c'est vraiment du gâchis pour ce qu'en fait mon père).

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"Vous ne faites que renverser ce que je dis... :)"

Inversion qui est fondamentale : il y a une énorme différence entre un abandon de liberté désiré et un abandon de liberté subit.

Et le cas qui est le tiens de dépense à un logiciel est absolument anecdotique sur l’ampleur du business d’apple.

Les musiciens sur Mac : combien de divisions?

Ils pourraient totalement disparaître demain de la clientèle Apple sans aucun regret financier. 🤑

avatar debione | 

@ YetOneOtherGit:

Ah mais en fait ils s'en foutent royalement Apple, si vendre des machines qui calculent le poids du caca étaient plus rentable que l'iPhone, ben peut-être bien qu'ils arrêtaient complètement la téléphonie... :)

Perso, si je me mets dans la "peau" d'Apple, je ferais en sorte par exemple d'alterner les grosses sorties suivant les appareils... Pour que le client se dise: "J'ai pas besoin de racheter un iPhone car X est mieux et moins cher, mais si j'achète X mon Apple Watch encore parfaitement à la page sera "obsolète". La même avec n'importe quel produit d'ailleurs. On peut se poser a se niveau la question de savoir combien reste par manipulation (certes géniale) marketing...

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"On peut se poser a se niveau la question de savoir combien reste par manipulation (certes géniale) marketing..."

Tout est manipulation marketing et nul n’y échappe vraiment 😉

Les ferment de la société de consomation sont profondément encrés dans notre culture, nos acquis et notre éducation.

Et je me méfie toujours toujours terriblement de ceux qui se croient au dessus de sa puissance et imaginent exercer un libre arbitre rationnel absolu. 😉

avatar debione | 

@YetOneOtherGit:

Perso, dans ma philosophie personnelle, je trouverais quand même bizarre qu'un truc comme l'univers qui est régis par la cause à effet depuis 14 milliards d'années s'affranchirait d'une singularité en son sein qui s'affranchirait de cela. En tout cas face à la science, le libre arbitre se comporte comme Dieu: La ou on le cherche, on ne le trouve pas, de la à dire que ce n'est qu'un croyance... ;)

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"La ou on le cherche, on ne le trouve pas, de la à dire que ce n'est qu'un croyance... ;) "

Un des sujets les plus délicat de la condition humaine 😉

avatar byte_order | 

@debione
> si vendre des machines qui calculent le poids du caca étaient plus rentable que l'iPhone,
> ben peut-être bien qu'ils arrêtaient complètement la téléphonie... :)

L'AppleWatch doit pouvoir faire cela, je pense. ;-)
Et nul besoin de se priver d'un business moins rentable quand on peut en cumuler plusieurs...
Donc, en fait, ils le font déjà ;-)

avatar byte_order | 

@YetOneOtherGit

> Inversion qui est fondamentale : il y a une énorme différence entre un abandon de
> liberté désiré et un abandon de liberté subit.

Très peu, au contraire. La différence tient souvent en l'existence d'un safeword, cette garantie de toujours pouvoir dire "stop". ;-)
Les gens ne connaissent leurs limites que quand elles sont dépassées, jamais avant.

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"Très peu, au contraire. La différence tient souvent en l'existence d'un safeword, cette garantie de toujours pouvoir dire "stop". ;-)"

Nous entrons sur un terrain plus que complexe 👅

avatar oomu | 

@debione

les produits sont de qualités.
et leur intégration entre eux facilitent la vie.

tant qu'apple arrive à tenir cet équilibre, les consommateurs la préfèreront. sinon, adios amigo.

avatar debione | 

@ oomu:
"et leur intégration entre eux facilitent la vie"

Pas complètement ... Si j'ai une Apple Watch ça me facilite la vie de ne pas avoir de choix pour mon smartphone suivant? Si j'utilise Logic ou Final Cut ça me facilite la vie de ne pas pouvoir travailler sur une autre plateforme?

J'aurais mis la phrase suivante plutôt: " leur interdépendance t'oblige par la bande à racheter chez eux même si tu as l'impression de te faire arnaquer... ;)

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

L’éventualité d’une dualité entre ouverture et confort peut-être?

Pouvons-nous avoir le beurre, l’argent du beurre et le cul de la crémière.

Un écosystème ouvert apporte ses contraintes lui aussi: la liberté du choix de ses contraintes ce n’est peut-être pas si mal.

A titre personnel je suis heureux que l’éventail des propositions s’étende de l’ouverture totale à la fermeture totale et en fonction de mes besoins et désirs je fais mon choix.

J’aime profondément ce que m’apporte l’ouverture d’un GNU\ Linux

J’aime profondément ce que m’apporte la fermeture de l’écosystème Apple.

L’ennui n’acquis un jour de l’uniformité 😉

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"J’aime profondément ce que m’apporte la fermeture de l’écosystème Apple."

Mais es-tu sûr ce que tu aimes découle vraiment de la fermeture plutôt que de plein d’autres causes ?

Et si tu en es sûr, comment ?

Je trouve plus mon compte avec un iPhone qu’avec un téléphone Android et, c’est extrêmement contrariant et ce n’est absolument pas ce que je veux mais je m’y suis pris comme un blaireau, avec un iPad plutôt qu’un Lenovo X12… y trouver mon compte ne veut pas dire être en pâmoisons d’une part, et rien de ce qui fait que le compte y est n’est lié à la fermeture d’autre part.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Mais es-tu sûr ce que tu aimes découle vraiment de la fermeture plutôt que de plein d’autres causes ?"

Sur le pan mobile de mon activité numérique j’aime ne pas avoir le contrôle et j’achète le confort de me poser le moins de questions possible avec un écosystème cohérent.

Et c’est l’exact antithèse d’une autre part de mes usages où il est important pour moi d’avoir le contrôle absolu.

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"Sur le pan mobile de mon activité numérique j’aime ne pas avoir le contrôle et j’achète le confort de me poser le moins de questions possible avec un écosystème cohérent."

Rien de ce que tu énonces ici ne semble être la conséquence directe d’un écosystème fermé, mais plutôt d’un écosystème cohérent et uniforme. Le second n’est pas une conséquence du premier.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"mais plutôt d’un écosystème cohérent et uniforme."

La cohérence et l’uniformité sont pour moi lié fortement à la fermeture.

Quand on commence à ouvrir on change de paradigme.

Le cul entre deux chaises c’est toujours douteux.

Et je crois pas être si atypique dans cette envie d’abandon de mon libre arbitre à un tier de confiance, plus encore qu’en j’ai conscience que le contrôle que je pourrais exercer si je le désirais n’est pas à la portée d’une grande part des utilisateurs tant il demande de connaissances et d’efforts pour être exercé.

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"La cohérence et l’uniformité sont pour moi lié fortement à la fermeture."

Non. C’est lié à des guidelines réfléchies et bien documentées, et des outils de qualité permettant d’aisément les implémenter.

"Et je crois pas être si atypique dans cette envie d’abandon de mon libre arbitre à un tier de confiance"

Ce n’est pas parce que tout le monde a tort qu’ils ont raison.

Tiers de confiance ? Une entreprise multinationale capitaliste par d’ici ? Vraiment ?!

", plus encore qu’en j’ai conscience que le contrôle que je pourrais exercer si je le désirais n’est pas à la portée d’une grande part des utilisateurs tant il demande de connaissances et d’efforts pour être exercé."

On pourrait dire de même de la démocratie.

Ton propos, si j’en comprends la motivation, est exprimé d’une façon horrifiante.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Non. C’est lié à des guidelines réfléchies et bien documentées, et des outils de qualité permettant d’aisément les implémenter."

Vision très théorique : ouvrir le champ des possibles c’est toujours un pas vers le bordel 😉

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"On pourrait dire de même de la démocratie."

« Le pire des régimes à l’exception de tous les autres »

Blague à part sur ce type d’enjeu j’aime les tyrans éclairés, c’est reposant 😉

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Ce n’est pas parce que tout le monde a tort qu’ils ont raison.
Tiers de confiance ? Une entreprise multinationale capitaliste par d’ici ? Vraiment ?!"

Que la confiance soit justifiée ou pas est un autre pb.

Tout est histoire de coût bénéfices.

Pour prendre mon cas personnel ce que me coûte mes abandons au regard de ce que je gagne en confort et en tranquillité me convient parfaitement.

Et la plus importante des confiances vient du fait que le modèle économique d’Apple n’est que très très marginalement basé sur la valorisation au prés de tiers de l’activité de ses utilisateurs. Et cette confiance s’appuie sur une réalité facilement vérifiable : Apple n’a que très peu d’offre commerciale B2B basée sur ces modèles et ceci sont absolument marginaux et peu envahissant.

La main mise d’Apple ne me pose aucun souci car il y a de nombreuses offres basée sur la liberté absolue là où elle m’est essentiel.

« La tolerance ? Y a des maisons pour ça »

Et pour finir : ce que je met en avant ne me semble absolument pas être marginal dans les motivation d’achat d’une grande part des cibles qui ne veulent tout simplement pas payer le prix de la liberté et/ou s’embêter avec ses inévitable conséquences.

avatar ⚜Dan | 

On attaque Apple sans relache, sauf que leurs propre compagnie fonts de même.🤦🏻‍♂️

avatar YetOneOtherGit | 

@⚜Dan

"On attaque Apple sans relache"

C’est plus que normal au vu de la position actuelle de l’entreprise, c’est une reconnaissance de son succès

avatar oomu | 

@⚜Dan

qu'importe.

Apple a une place prédominante dans l'entreprise, elle a donc une influence importante

les décisions contre ou pour elle seront appliquées au reste, et c'est l'Unique Chose qui Compte dans la Vie.

avatar byte_order | 

@⚜Dan
> On attaque Apple sans relache

Apple a pris volontairement et activement position sur ce sujet en devenant le chef de fil du lobby anti-réparabilité aux USA (et cela déborde toujours au delà de ces frontières).
C'est logique qu'elle soit la cible de ceux qui sont pro-réparabilité.

Cela aurait été Amazon à la place d'Apple qui aurait pris ce leadership, cela serait Amazon qui concentrerait sur elle les critiques.

Apple ne s'est pas retrouvée contre son gré dans cette position.

avatar oomu | 

encore une bonne nouvelle. si ça porte ses fruits bien sur.

avatar fte | 

MKBHD a posté une excellente vidéo sur ce thème du droit à la réparation.

Argument contrasté.

Je recommande si ce thème intéresse.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Je recommande si ce thème intéresse."

🙏

avatar pagaupa | 

À quoi bon se battre pour un appareil réparable puisqu’il sera obsolète de toutes façons ...
J’ai des tonnes d’objets obsolètes au grenier qui n’ont même pas eu besoin d’être réparés...
On ferait mieux de se battre pour qu’Apple soit obliger de rembourser ses produits truffés de vices cachés...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR