Apple va finalement participer à une audition du Sénat US sur les pratiques de l'App Store 🆕

Mickaël Bazoge |

Mise à jour 11/04 — Le coup de pression publique des sénateurs américains aura été efficace. Apple va finalement envoyer un représentant à l'audition prévue le 21 avril : c'est Kyle Andeer, Chief Compliance Officer, qui répondra aux questions du comité en charge de la concurrence et de l'antitrust du Sénat US. Ce dernier s'interroge sur les pratiques de l'App Store et du Play Store de Google.

Dans un courrier partagé par Bloomberg, Apple se dit surprise par la lettre envoyée par Amy Klobuchar et Mike Lee et assure que son intention était de choisir une autre date pour l'audition. « Nous avons un profond respect pour votre rôle et le processus sur ces questions », écrit le constructeur qui se dit disposé à participer à l'audition.


Article d'origine, 09/04 — Apple se fait porter pâle. Le constructeur refuse de participer à une audience de la commission judiciaire du Sénat américain qui devait dans le courant du mois entendre des représentants d'Apple et de Google. L'enjeu était de discuter des pratiques de l'App Store et du Play Store. Dans un courrier envoyé à Tim Cook ce 9 avril, la sénatrice démocrate Amy Klobuchar et le sénateur républicain Mike Lee déplorent le refus « abrupt » d'Apple de participer à cette audition.

Le Sénat américain.

Le Sénat s'intéresse à la place occupée par Apple « dans le coût, la distribution et la disponibilité des applications mobiles sur les appareils Apple utilisés par des millions de consommateurs », ce qui soulève des problèmes sérieux de concurrence. « Un examen honnête et sérieux de ces problèmes devant la Commission requiert la participation d'Apple », écrivent les sénateurs.

Cela fait des semaines qu'Apple est au courant de la tenue de cette audition, des discussions étaient d'ailleurs en cours entre le Sénat et le constructeur pour sa participation. Mais patatras, « un petit peu plus de deux semaines avant la tenue de l'audition, Apple a abruptement déclaré qu'il n'y aurait personne pour témoigner ».

La raison de cette politique de la chaise vide, c'est le procès contre Epic Games qui débutera début mai, durant lequel l'entreprise devra défendre le modèle économique de sa boutique d'apps. Une excuse qui ne tient pas, selon les deux sénateurs, qui rappellent qu'il y a déjà eu des cas où une entreprise dans la même situation qu'Apple est tout de même parvenue à faire intervenir des témoins pour des auditions. L'attitude d'Apple est jugée « inacceptable » par les deux représentants.

Cette histoire intervient alors que plusieurs États américains discutent ou votent des lois contraignantes pour les boutiques d'apps. Jusqu'à présent, Apple s'en sort bien, mais ce refus de participer à une audition du Sénat ne plaide pas en sa faveur.


avatar occam | 

@ya2nick

"refuser de témoigner est tellement courant, facile et ancré dans les habitudes des américains"

Je vous l'accorde sans peine.
Mais il y a le fond, et il y a la forme.
Il faut préciser à l'intention des lecteurs qui ne suivraient pas de près l'actualité politique US que la sénatrice se situe dans le droit fil de Hubert Humphrey, Walter Mondale et Paul Wellstone, qui incarnent la conception de « Good governance » du Minnesota. Autrefois, cette conception s'exemplifiait dans les « public utilities ».

Aujourd'hui, Mme. Klobuchar est préoccupée du fait qu'une poignée de grands groupes, dont Apple, contrôlent à la fois les technologies, les canaux de distribution, les terminaux et de plus en plus les contenus de la communication et de l'information. Ainsi, ces groupes ont pris plus d'influence sur le quotidien politique des citoyens que l'ensemble des corps constitués soumis à un scrutin démocratique. Un rééquilibrage de fond lui paraît indispensable, et urgent. En accord avec les acteurs technologiques, si possible. À leur dépens, s'ils font obstruction. Cette position lui a attiré, par-delà son camp, les faveurs d'une partie de l'électorat conservateur modéré (oui, il existe encore). Elle sait en jouer.

L'avenir dira si Tim Cook n'aurait pas été mieux avisé de venir perdre une demi-journée au Sénat pour faire ce qu'il sait si bien faire : parler pour ne rien dire, ne rien dire pour parler, tout en se montrant respectueux des préséances législatives.
L'empressement naguère de ses apparitions tout autre qu'obligées au côté du « ghoulish pumpkin » sociopathe n'est pas passé inaperçu. Les réseaux commencent déjà à le lui rappeler.

avatar YetOneOtherGit | 

@occam

"Hubert Humphrey, Walter Mondale et Paul Wellstone"

La liste est cruelle pour le partie démocrate. 😄

Notre cher Donald y verrait une belle liste de loser 😉

avatar YetOneOtherGit | 

@occam

"L'avenir dira si "

L’avenir dira surtout si ces travaux pourront déboucher sur une initiative législative qui aboutirait.

La proposition des travaux des sous comités débouchant sur une évolution législative est somme toute bien faible.

Wait & See 👀

avatar IceWizard | 

@occam

« Aujourd'hui, Mme. Klobuchar est préoccupée du fait qu'une poignée de grands groupes, dont Apple, contrôlent à la fois les technologies, les canaux de distribution, les terminaux et de plus en plus les contenus de la communication et de l'information. « 

Ces grands groupes ne contrôlent pas LES technologies, mais DES technologies ! Et DES canaux de distribution, etc ..

Tous le monde n’est pas dans la situation de ces .. euh .. disons culturellement défavorisés.. n’utilisant que des vidéos FaceBook comme moyen d’information.

avatar pat3 | 

@occam

"L'empressement naguère de ses apparitions tout autre qu'obligées au côté du « ghoulish pumpkin » sociopathe n'est pas passé inaperçu. Les réseaux commencent déjà à le lui rappeler."

??

avatar YetOneOtherGit | 

@pat3

"??"

C’est pourtant clair il me semble 😉

TC et l’ex POTUS (Le 45°)😎

avatar pat3 | 

@YetOneOtherGit

""??"
C’est pourtant clair il me semble 😉
TC et l’ex POTUS (Le 45°)😎"

Ah ben oui, maintenant que tu le dis 😁

avatar YetOneOtherGit | 

@pat3

"Ah ben oui, maintenant que tu le dis 😁"

Occam aime bien avoir un langage imagé et référencé. 😉

avatar YetOneOtherGit | 

@occam

"L'empressement naguère de ses apparitions tout autre qu'obligées au côté du « ghoulish pumpkin » sociopathe n'est pas passé inaperçu. Les réseaux commencent déjà à le lui rappeler."

Le 45° POTUS avait visiblement un pouvoir de nuisance potentiel supérieur à celui de l’United States Senate Judiciary Subcommittee on Competition Policy, Antitrust and Consumer Rights.

La clé est sans doute là : hormis de l’agit-prop ce sous comité aura-t-il un réel impact ?

avatar occam | 

@YetOneOtherGit

Wait. And see.

avatar YetOneOtherGit | 

@occam

« Wait. And see. »

Comme tu dis.

je suis peut-être un rien aigri sur l’exercice du pouvoir législatif aux USA 😉

Le pays est quasiment gouverné par des Executive order depuis si longtemps tant le système législatif est engoncé.

avatar Adodane | 

L’étau se resserre

avatar Mac13 | 

Le problème de positions d'influences :
-la société détenant la grande trésorerie pourrait acheter pour sa splendeur.
-les hauts fonctionnaires qui ont les clefs de pouvoirs exécutifs pourraient accaparer les outils sophistiqués.

Il m'est avis qu'il faudrait laisser les jugements aux tiers : les citoyens et consommateurs neutres qui devraient avoir leurs mots dans cette affaire.

avatar Insomnia | 

Il faut dire que les deux ont le monopole et ça commence à déranger pas mal de monde.

avatar iftwst | 

@Insomnia

Bof.

Erdogan me dérange.

Le cinglé de Corée du Nord et les « gentils » chinois.

Les terroristes.

Mais c’est plus facile de viser Apple 😉

avatar v1nce29 | 

Sans Apple, Erdogan ne serait -peut-être- plus au pouvoir.

avatar Insomnia | 

@iftwst

La comparaison est mauvaise, je partirai pas de ce côté.

avatar pagaupa | 

Du Apple tout craché !
Cette entreprise mérite vraiment tous les procès qu’on lui fait! Mieux elle mérite toutes les amendes qu’elle récolte ces temps-ci...

avatar klouk1 | 

@pagaupa

Tiens debilos est de retour

avatar pagaupa | 

@klouk1

De votre part, je prends cela pour un compliment...

avatar fte | 

Dans toutes les choses que je trouve absolument inacceptables, il y en a pas mal, le refus d’une entreprise privée de répondre à une convocation d’une chambre d’un État figure en bonne place.

WTF Apple, je te pensais meilleur que Facebook mais en fait non.

avatar IceWizard | 

@fte

« Dans toutes les choses que je trouve absolument inacceptables, il y en a pas mal, le refus d’une entreprise privée de répondre à une convocation d’une chambre d’un État figure en bonne place. »

C’est clair que c’est très fort. On ne connais pas le dessous des cartes, mais Apple envoie un mauvais message, là.

avatar fte | 

@IceWizard

"mais Apple envoie un mauvais message, là."

Ça je n’en sais rien. L’Amérique n’est pas l’Europe. Ça n’a peut-être rien d’inhabituel là-bas.

Mais personnellement, les hautes instances d’un État, sénat/parlement/chambres/assemblées de représentants élus, sont souveraines par rapport aux entreprises privées. L’exécutif, non. Mais le judiciaire et le législatif, totalement.

Ce refus est pour moi anti-démocratique. C’est perso.

avatar IceWizard | 

@fte

« Ce refus est pour moi anti-démocratique. « 

C’est ça le mauvais message !

avatar YetOneOtherGit | 

@IceWizard

"C’est ça le mauvais message !"

Le sous comité n’est pas l’ensemble du congrès et n’est pas représentatif des rapports de force entre les divers courants.

Ce refus est clairement un casus belli avec le sous comité, mais pas forcément quelques choses ayant une influence sur les chances de succès d’une future initiative législative.

Les conseils d’Apple ont certainement une vision assez claire de la position de l’ensemble des législateurs sur ces considérations.

Envenimer une relation avec un « ennemi » qu’on ne peut de toute façon retourner n’est pas forcément dramatique si l’on sait que les positions de cet ennemi sont minoritaires et ont peu de chances de se transformer en loi contraignante.

Actuellement nous sommes assez loin d’avoir des rapports de force au congrès rendant inévitable une transformation rapide du cadre légal pour les GAFAM 😉

Pages

CONNEXION UTILISATEUR