Les coulisses des Apple Store #4 : Cellebrite, amie/ennemie

Mickaël Bazoge |

Cellebrite est connu pour ses boîtiers permettant aux forces de l'ordre de « craquer » des iPhone verrouillés et d'en siphonner les données. Mais saviez-vous que les appareils de Cellebrite sont aussi utilisés en Apple Store ?

Les coulisses des Apple Store 👑

Dans cette série du Club iGen, démystifions certains aspects des boutiques iconiques d'Apple.

  1. VM, une nuit pour tout changer
  2. Concierge à tout faire
  3. La formation des employés
  4. Cellebrite, amie/ennemie
  5. à suivre

Les appareils de Cellebrite n'intéressent pas que les agences de sécurité à trois lettres ou les commissariats français. Ces boîtiers sont aussi prisés d'Apple qui en a équipé ses boutiques. Et pour cause, ils ont accompli des miracles pendant plusieurs années ! Les techniciens des Apple Store ont longtemps utilisé les modèles UFED Touch 1 et 2 pour le transfert des données entre un ancien appareil et un nouveau. Un service offert au sein de la « configuration personnalisée », qui fait toujours son petit effet auprès des clients.


avatar monsieurg33K | 

Je me souviens chez Orange on utilisait ces boîtiers bien pratiques pour les transferts de données, c’était une prestation payante il me semble.

avatar Quentin-Gabriel | 

Ce que je trouve dingue, c’est qu’autant de clients demandent ce service de transfert car incapables de le faire eux-mêmes. Cette absence de savoir-faire, voire de volonté (que j’observe au sein de mon entourage) est assez troublante. C’est comme si je demandais à mon agence immobilière de venir faire les cartons et le déménagement à ma place parce que je ne sais pas comment m’y prendre !

avatar 7X | 

@Quentin-Gabriel

Ils sont où les "digital natives" ?

avatar YetOneOtherGit | 

@7X

"digital natives"

C’est un mythe en règle générale ce sont des digital naïfs appliquants au mieux des recettes de cuisine mal digérées 😎

Le niveau moyen de maîtrise réelle des outils informatiques reste très bas même chez les jeunes générations.

avatar Quentin-Gabriel | 

@YetOneOtherGit

Pour faire partie de cette génération, je confirme totalement tes propos ! Ça se dit « geek » car ça passe sa vie sur les réseaux sociaux, mais les concepts techniques de base ne sont pas là du tout.

avatar YetOneOtherGit | 

@Quentin-Gabriel

C’est ce que j’appelle des néo-geek qui sont au mieux des technophiles 😉

La culture geek c’est autre chose elle est en fait assez élitiste il faut bien l’admettre et demande de réelles efforts d’appropriation de connaissances, de curiosités, de patience, de remise en question et de sortie de la zone de confort.

avatar JLG01 | 

@7X

Bien plus senior que l’on imagine.
Nous sommes tombés dans le digital avec beaucoup de plaisir.

avatar Oracle | 

@Quentin-Gabriel

Les générations d’avant devaient bidouiller, trifouiller, tripatouiller pour faire fonctionner le moindre programme. La configuration d’un jeu sous DOS nécessitait de la configuration et des tests pour espérer jouer avec le son, la couleur, le joystick. L’installation d’une distribution Linux avec des disquettes de boot... La réinstallation tous les 4 matins des Windows plantogeniques...

Aujourd’hui, ça marche, c’est tout. Quand ça marche, on n’a plus nécessairement besoin de connaître les arcanes. On s’y penche quand on est intéressé, pas par nécessité.

Est-ce de la faignantise ? Je ne suis pas d’accord, point moi c’est grâce à l’amélioration de l’expérience utilisateur, de l’ergonomie, de la fiabilité, que nos machines sont véritablement devenues « plug and play » plutôt que « plug and pray ».

Sur le principe, j’appelle ça le progrès.

Perso, j’ai commencé sur Mac dans les années 90, puis je suis passé au PC entre Windows 95-XP. J’ai bidouillé sur Linux et BeOS aussi. Et je suis revenu sur Mac à l’époque des Mac Intel, précisément parce que je voulais revenir à une machine qui fonctionnne out of the box, sans avoir à bidouiller. Suis-je devenu faineant ? Je dirais plutôt que je suis juste devenu utilisateur, plutôt qu’administrateur.

Maintenant par rapport aux sauvegardes d’Apple, je pense que nombre de personnes ne savent même pas que le transfert entre 2 iPhones est transparent grâce au backup iCloud. J’ai eu le cas d’un ami qui s’est fait piquer un iPhone, et qui pensait avoir tout perdu. Il a eu la surprise de tout retrouver quand il a rentré son compte iCloud sur le nouvel iPhone.

avatar YetOneOtherGit | 

@Oracle

"Sur le principe, j’appelle ça le progrès. "

Nope je parle des usages mêmes, de la productivité, de la capacités à sécuriser ses pratiques, à utiliser les outils... du minimum de passage de subir à contrôler en fait.

Des choses extrêmement basiques:
- Gérer et naviguer dans son arborescence de fichiers.
- Sauvegarder et archiver
- Utiliser les outils bureautique efficacement
- Faire une recherche efficace sur un moteur de recherche
- Gérer les formats et les échanges de données
- Effectuer les tâches d’administration de base
- Résoudre le pb courants
- Avoir une stratégie de gestion des mots de passe solide
...

L’illusion de l’absolue facilité créait une sous-maitrise des bases d’un usage efficace.

Disons les maitrises de base de l’honnête homme du XXI° siècle 🤓

avatar Bruno de Malaisie | 

@YetOneOtherGit

C’est ce qui devrait être appris à l’école aujourd’hui.
Ces outils géniaux ont tendance à rendre les utilisateurs paresseux.
C’est l’inverse de ce que Jobs prévoyait concernant l’ordinateur (a l’époque il n’y avais pas encore d’ordinateurs dans la paume de la
main.
La bicyclette du cerveau.
Maintenant, c’en est plutôt le cercueil.

avatar YetOneOtherGit | 

@Bruno de Malaisie

"La bicyclette du cerveau.
Maintenant, c’en est plutôt le cercueil."

🥺

Effectivement la révolution informatique fini par devenir un puissant moteur d’abêtissements de masse de la civilisation 😢

avatar foxot | 

@Bruno de Malaisie

Absolument pas 🤷🏻‍♂️
Vous utilisez une voiture très probablement, et c’est pas pour autant que vous êtes calé en mécanique ou que ça doit vous intéresser.
Encore plus universel, le corps humain. Ce n’est pas parce qu’on vit qu’on connaît forcément parfaitement le fonctionnement du corps ou qu’on est capable de se soigner.
Chacun a des centres d’intérêt différent, et en général l’apprentissage dans un domaine se fait au détriment d’autres, et ce n’est pas parce qu’on utilise quelque chose régulièrement qu’on le maîtrise. On peut difficilement être à la fois informaticien, médecin, mécanicien, électriciens et maçon en même temps (et heureusement !).

Sans compter que ce qui peut paraître important pour certains ne l’est pas pour d’autre.

Après y’a sûrement un apprentissage scolaire à développer sur le sujet aussi, mais il ne faut pas croire que si tu ne t’intéresse pas à quelque chose que tu utilises régulièrement c’est de fainéantise.

Et je rejoins l’avis d’oracle sur le sujet, pour moi c’est le progrès tout ça.
Car si ces technologies n’étaient pas aussi accessibles et nécessitaient de comprendre comment ça fonctionne, bah ce ne serait juste pas aussi populaire et développé 🤷🏻‍♂️

avatar YetOneOtherGit | 

@foxot

"Vous utilisez une voiture très probablement, et c’est pas pour autant que vous êtes calé en mécanique ou que ça doit vous intéresser. "

Il ne s’agit nullement de connaître les principes de fonctionnement détaillés d’un ordinateur, mais pour filler ton analogie d’avoir son permis de conduire 😎

avatar YetOneOtherGit | 

@foxot

"Car si ces technologies n’étaient pas aussi accessibles"

Elle ne l’est que de façon assez illusoire, un usage efficace demande un minimum d’effort et de compréhension aujourd’hui à la portée de tous et ça c’est un progrès: le ticket d’entrée pour la maîtrise de base est aujourd’hui très abordable.

Ne pas comprendre un minimum c’est se condamner à subir la technologie 🤓

avatar foxot | 

@YetOneOtherGit

Ouep enfin si tu comprends pas un minimum ta technologie, bah tu ne l’utilises pas.
Faut pas caricaturer non plus, la quasi-totalité des jeunes savent utiliser à minima un smartphone : éteindre/allumer, télécharger/désinstaller et lancer une application, faire une recherche basique sur internet... et si ils ne savent pas en faire plus c’est très probablement parce qu’ils n’en ont pas le besoin ni l’envie en fait (genre ton exemple de la navigation dans une arborescence de fichier... à l’heure où le smartphone est l’ordinateur principal de beaucoup de gens, quel en serait l’intérêt ?)

Et pour l’histoire du permis, j’ai bien précisé qu’un apprentissage scolaire serait appréciable (et d’ailleurs c’est déjà le cas en fait).
Le permis la plupart des gens le passent plus par obligation (surtout quand tu vois le prix des voitures sans permis) que par véritable envie de maîtriser son véhicule.
De plus c’est pas parce que t’as le permis que tu sais forcément utiliser correctement une voiture. D’une part parce que la réglementation et les usages évoluent avec le temps et qu’on ne demande pas (encore ?) aux gens de repasser leur permis plusieurs fois, d’autre part parce que certains oublient ou se désintéressent de certains points abordés. C’est pas parce que t’as passé le permis que tu sais changer une roue, pourtant tu devrais le savoir 🤷🏻‍♂️

EDIT : J’ai oublié votre dernière phrase « ne pas comprendre c’est se condamner à subir ».
Bah oui mais quand on est dans une société aussi avancée que la notre, c’est normal en fait.
C’est pas parce qu’on ne comprend pas le fonctionnement du nucléaire et qu’on « subit » le fait d’avoir de l’électricité que c’est une mauvaise chose 🤷🏻‍♂️
Perso je comprends pas comment fonctionne les satellites ou fusée et globalement tout ce qui concerne l’aérospatiale, j’espère sincèrement que je vais pas me taper des réflexions parce que je subit les apports de ces technologies, car bon à part vivre en hermite et étudier tout le temps, aujourd’hui il est impossible de ne subit aucune technologie en fait 🤷🏻‍♂️

avatar YetOneOtherGit | 

@foxot

"Ouep enfin si tu comprends pas un minimum ta technologie, bah tu ne l’utilises pas."

C’est pourtant le cas de l’écrasante majorité de la population, jeune génération incluses.

avatar foxot | 

@YetOneOtherGit

Je ne suis pas d’accord, car sinon ils ne serait pas capable de lire les sms que je leur envoie ni de me répondre.
Ne confondez pas connaissance basique nécessaire à l’utilisation qu’ils en fond avec ce que vous croyez essentiel.

avatar YetOneOtherGit | 

@foxot

L’ensemble de tes propos me donnent envie de m’ouvrir les veines 🥺😢😫😫😭

avatar foxot | 

@YetOneOtherGit

Et bah c’est bien triste pour vous.
Après je ne dis pas que j’ai raison, mais je pense sincèrement que vous avez tort dans ce que vous dîtes (notez le « je »), et c’est pour cela que je développe mon propos et que j’évite des messages dans le genre de votre dernier commentaire.
Il y a probablement un avis à arrêter aux milieux de nos points de vues divergents, seulement c’est pas en étant borné dans une idéologie (que je considère arriérée perso... les conflits de génération ce n’est pas nouveau et j’ai l’impression qu’on s’empresse toujours à dévaloriser les jeunes générations... j’suis peut-être pas assez vieux ou intolérant pour comprendre ce phénomène malgré ma déconnexion avec la jeune génération qui arrive 🤷🏻‍♂️) et en ne développant pas son argumentaire qu’on va s’en sortir...

En tout cas c’est désolant de finir là-dessus alors que le débat est pour ma part très apaisé (ce qui ne m’empêche pas de ma facepalm sur vos propos, soyons clair. Juste j’ai la décence de ne pas me cantonner à ma réaction et d’essayer d’échanger, ni à croire que j’ai particulièrement raison dans ce que j’avance, juste je ne partage pas votre constat et je m’explique ...)

avatar YetOneOtherGit | 

@foxot

Si ta vision de l’époque que tu mets en avant est juste, je suis encore plus atterré qu’habituellement pour l’époque 😢😢

avatar Bruno de Malaisie | 

@foxot

Je reviens dans ce débat très intéressant.
- Les appareils que nous utilisons sont très « user friendly ».
Mais plus nos devices sont « user friendly », plus on les utilise mais malheureusement sans réfléchir à optimiser.
Je donne un exemple.
Je suis enseignant. Tous mes étudiants ont un smartphone. Quand je leur demande comment ils ont pris leur calendrier au début de l’année, ils me répondent tous qu’ils en ont pris une photo.
Du coup, quand ils veulent savoir quel cours ils ont et à quelle heure, ils se coltine tout leur flux de photos pour retrouver ce satané calendrier.
Aucun d’entre eux n’a l’idée de rentrer ces dates dans l’application calendrier, mettre en place des notifications 5 min avant par exemple et de mettre en place la répétition pour chacune des classes.
C’est ce que je fais pourtant. Cela me prend 5 min au début du trimestre mais je n’ai plus de soucis de timing.
Autres sujets de reflexion...
- Une recherche sur un navigateur. Quel mot clé utiliser? En fonction de la requête, les résultats proposés par le navigateur seront très différents. Beaucoup seront des résultats biaisés, mais qui seront pris pour argent comptant car venant dudit smartphone/google.
- La sécurité des mots de passe.
- La sauvegarde des données privées avec les réseaux sociaux.

Bref, plus c’est facile à utiliser, moins on agit de manière réfléchie avec.

avatar YetOneOtherGit | 

@Bruno de Malaisie

"Bref, plus c’est facile à utiliser, moins on agit de manière réfléchie avec."

no pain, no gain 😉

une des choses qui me surprend le plus chez les jeune génération c’est le sous emploi impressionnant des possibilités offertes par le web.

Ne serait-ce qu’en terme de recherche d’informations.

Même ici combien de fois voit-on un commentaire demandant des informations sur un terme ou un cycle alors qu’en quelques clics ont trouve des informations bien plus complètes que ce qu’aurait le temps de donner le plus connaisseurs des contributeurs.

Cela me laisse perplexe au plus haut point

PS : Même dans mes jeunes années j’étais déjà un vieux con 👅

avatar Bruno de Malaisie | 

@YetOneOtherGit

Spot on:)

avatar YetOneOtherGit | 

@Bruno de Malaisie

"Spot on:)"

J’ai complété mon commentaire 😉

Pages

CONNEXION UTILISATEUR