Bill Gates trouve Apple « incroyable » et Warren Buffett voudrait 100 % du capital

Florian Innocente |

« C'est une société incroyable », le compliment à égard d'Apple est venu de Bill Gates, lors d'une interview hier sur CNBC. Le cofondateur de Microsoft, qui n'exerce plus de fonctions opérationnelle dans le groupe depuis quelques années, ajoutait : « Les ratios ne sont pas gigantesques, ce n'est pas comme des entreprises technologiques spéculatives qui perdent toujours de l'argent, ou autre. Les meilleures entreprises high tech aujourd'hui affichent de très fortes positions sur leurs bénéfices, mais Apple est à la meilleure place de toutes ».

Bill Gates était accompagné de Warren Buffett et de Charlie Munger, tous deux à la tête de Berkshire Hathaway. Bill Gates, ami intime de Buffett, fait partie du conseil d'administration de ce fonds d'investissement.

À la faveur d'un achat de 75 millions d'actions la semaine dernière, Berkshire Hathaway est devenu le troisième plus gros actionnaire d'Apple, avec 240 millions de titres, soit environ 5 % du capital.

Warren Buffett déclarait, en plaisantant à moitié, qu'il « adorerait posséder 100 % du capital ». De son point de vue, c'est une bonne marque de confiance. Une confiance qu'il a solide dans l'équipe qui dirige Apple : « Nous aimons beaucoup l'économie qui résulte de leurs activités, leur gestion et leur mode de réflexion ».

Warren Buffett, Charlie Munger et Bill Gates

Ce que Buffet apprécie notamment c'est la relation qu'Apple a su nouer avec ses clients sur la durée, au travers du petit nombre de produits qu'elle propose : « C'est le comportement du client avec le produit, ce qu'ils font avec, la manière dont il s'insère dans leur vie, c'est ça que j'observe en tout premier lieu. Ils vont lancer un produit et tout le monde va le vouloir. Elle [Apple, ndlr] s'est fait une place dans l'esprit des consommateurs, elle a une valeur pratique, c'est très, très utile et ils sont parvenus, au fil du temps, à dégager des bénéfices d'un incroyable écosystème ».

Charlie Munger, vice-président de Berkshire Hathaway, abonde, il déclare lui aussi qu'il juge insuffisante la part du capital d'Apple en leur possession : « L'action est à un prix raisonnable et l'entreprise est forte, c'est une combinaison très séduisante, et j'aime bien leur direction, c'est un management très intelligent ».

Un management qui s'est lancé depuis quelques années dans un programme d'achat d'actions — 100 milliards de dollars de plus vont y être consacrés — à la grande satisfaction des actionnaires, et parmi eux les plus gros comme Berkshire Hathaway. Dès lors qu'Apple achète ses propres actions, ça en laisse moins sur le marché et cela fait monter mécaniquement le volume détenu par ceux qui en ont.

Warren Buffet encore :

Lorsque j'achète de l'Apple, je sais qu'Apple va acheter beaucoup de ses actions. Nous en possédons environ 5 %. Mais je sais que sans rien faire, dans probablement deux ans, nous en aurons 6 % sans avoir à sortir un seul dollar. J'adore l'idée d'avoir 5 % qui vont se transformer en 6 %.

La déclaration de Gates à la télévision n'a pas manqué de faire réagir Sataya Nadella qui, quelques heures plus tard, ouvrait la conférence développeurs Build 2018. Sur le ton de la plaisanterie, le patron de Microsoft a voulu se servir de cet exemple pour montrer à l'assistance que sa société a évolué dans son rapport avec la concurrence, que les propos de Bill Gates en sont une bonne illustration (lire aussi Cortana et Alexa vont devenir les meilleurs amis virtuels du monde) :

Ce matin je lisais les nouvelles après m'être levé, et j'ai entendu Bill Gates en train de parler d'action, il parlait de l'action d'Apple. Et je me suis dit 'wow', depuis 30 ans au moins que je connais Bill, je ne l'ai jamais vu discuter actions, mais aujourd'hui doit être vraiment un autre jour lorsque vous entendez Bill parler de l'action d'Apple. Voilà comment est le nouveau Microsoft.

Pour l'anecdote, Warren Buffet dit avoir reçu récemment d'un ami un iPhone X, avec une lettre comportant des conseils d'utilisation comme s'il avait 3 ans, mais il n'a pas encore eu le loisir de l'utiliser. Quant à son compère Charlie Munger, celui-ci répond, comme s'il s'agissait d'une évidence, qu'il n'a bien sûr pas d'iPhone. La journaliste n'a pas posé la question à Bill Gates.

avatar frobyr | 

This world becomes darker and darker...

avatar ovea | 

@frobyr

Holly - box 3.0 - c=3

avatar ys320 | 

@ovea

👍🏻😉

avatar C1rc3@0rc | 

@frobyr

Il n'est pas ici question de technologie ou meme de commerce mais de finance pure.
La phrase de Bill Gates evoque le potentiel d'Apple comme objet financier.

Toutes les phrases de l'interview - vu le contexte c'est normal - ne concernent que l'aspect financier. La noirceure que l'on peut - veut - y voir ici n'est autre que celle du monde financier.

Apple est un objet de spéculation financière et Maestri - a la suite d'Oppenheimer - sait parfaitement jouer de ce système. On l'a vu a la suite des publications trimestrielles, alors que l'iPhone stagne- mais devient de plus en plus rentable pour Apple (+ 13% !!!) - Apple en a profité pour annoncer un programme de rachat massif de ses actions - ce qui mécaniquement fait bondir le cours de l'action...

Bref, Apple est un objet financier "incroyable"(ment) rentable et intéressant d'un point de vue financier. Evolution incroyable pour une societe qui il y a encore 10 ans etait maintenu hors de portée des financiers par Steve Jobs...

avatar Yacc | 

@C1rc3@0rc

« La phrase de Bill Gates evoque le potentiel d'Apple comme objet financier. »

Yep réussite financière qui est le fruit de :

« « Nous aimons beaucoup l'économie qui résulte de leurs activités, leur gestion et leur mode de réflexion ». »

La stratégie, la compréhension des réalités des marchés, les positionnements des offres ... que du n’as de cesse de mépriser avec tes visions fantastiques sont la source de cette réussite.

Apple est l’acteur du secteur remplissant et de le le mieux sa mission entrepreneuriale.

Ça insupporte, mais c’est un fait indiscutable, que tes constructions intellectuelles sur le business ne reposant sur aucune des règles d’analyse validées, ne parviendra jamais à invalider.

On peut fort légitimement ne pas se retrouver dans les choix d’Apple, mais prétendre comme tu n’as de cesse d’essayer de le faire qu’il s’agit là d’erreur stratégiques lourde est une absolue ineptie.

Mais tu comprends le business mieux que ces messieurs, évidemment 🙄🙄🙄

avatar C1rc3@0rc | 

«Apple est l’acteur du secteur remplissant et de le le mieux sa mission entrepreneuriale.»

Quelle est la mission entrepreneuriale d'Apple?

«On peut fort légitimement ne pas se retrouver dans les choix d’Apple, mais prétendre comme tu n’as de cesse d’essayer de le faire qu’il s’agit là d’erreur stratégiques lourde est une absolue ineptie.»

Ai-je remis en question a quelque moment la strategie financiere d'Apple?
Jamais!

Je reconnais a Maestri et Cook un haut niveau de compétence. Plus encore j'ai toujours affirmé le genie de Cook a arriver a faire survivre et se développer Apple en augmentant la rentabilité des materiels - conçus jusqu'en 2010 - qui assurent 70% des benefices de la societe.

Suite aux résultats trimestriels j'ai de suite mis en évidence le coup de génie d'annoncer le nouveau volet du programme de rachat d'action.

J'ai de même remarqué que bien que les ventes d'iPhone stagnent, Cook a réussi a faire progresser leur rentabilité de 13%! Aujour'dhui un iPhone rapport 13% de plus qu'il y a un an. Quel financier pourrait ne pas voir la poule aux œuf d'or dans une telle société!

Bref, encore et toujours tu mens, tu diffames, tu inventes... cela dans un flot de haine qui t'aveugle.

avatar Yacc | 

@C1rc3@0rc

« Quelle est la mission entrepreneuriale d'Apple? »

Comme toutes les entreprises capitalistes : créer de la valeur pour son actionnariat 😎

avatar Yacc | 

@C1rc3@0rc

« Ai-je remis en question a quelque moment la strategie financiere d'Apple?
Jamais! »

Là encore tu tombe dans un amalgame assimilant Apple à une entreprise financière, un de tes mantras ineptes 🤢

Apple ce n’est pas une stratégie financière,

Ce n’est pas un acteur financier.

Ce qui fait la force d'Apple c'est son activité ç-à-d :

C’est une stratégie industrielle.

C’est une compréhension des marchés.

C’est une vision produits.

C’est une vision marketing.

C’est une vision commerciale.

...

Les résultats financiers découlent et valident magistralement la somme de tout cela.

Et c’est tout cela que tu dénigres avec force sophismes.

Tu fais des analyses biaisées des leurs prémices en confondant activité et finance 😎

avatar Yacc | 

@C1rc3@0rc

« Suite aux résultats trimestriels j'ai de suite mis en évidence le coup de génie d'annoncer le nouveau volet du programme de rachat d'action. »

ça c’est une grosse bêtise, ce n’était en rien une surprise 😎

Annonce évidente anticipée par les marchés depuis les propositions de Trump sur le rapatriement de fonds.

Vision triviale et primaire de choses que tu crois seulement comprendre.

avatar C1rc3@0rc | 

@Yacc

Ou ai-je dis que c'etait une surprise?
Encore une de tes affirmations péremptoires et visant a attribuer un propos inventé de toute pièce... c'est ton jour dis donc!

Mais pour info, si les marchés en avaient été certains plutôt qu'ils ne le suspectaient, le cours de l'action n'aurait pas attendu l'annonce pour monter en flèche...

Peut etre que dans ton univers fantasque la probabilité vaut la certitude et que l'affirmation vaut la demonstration, mais dans le monde reel, meme pour les plus hardis des speculateur, un tient ça vaut mieux que mille tu l'auras...

avatar Yacc | 

@C1rc3@0rc

« Ou ai-je dis que c'etait une surprise? »

S’il n’y a pas d’effet de surprise, il n’y a pas d’effet sur le cours en bourse.

Le cours ne bouge pas sur ce qui est connu et anticipé.

Donc oui pour que ta théorie foireuse de l’habille annonce du programme de rachat d’action et de dividendes est eu l’effet que tu annonce, il eu fallu que ce fût une surprise 😎

Mais comme tu ne comprends strictement rien de ce que tu traites ici comme question, pourquoi s’étonner 🙄

avatar Yacc | 

@C1rc3@0rc

« Mais pour info, si les marchés en avaient été certains plutôt qu'ils ne le suspectaient, le cours de l'action n'aurait pas attendu l'annonce pour monter en flèche... »

Nope, ce qui a fait monter les cours c’est la bonne surprise des résultats de l’activité d’Apple que certains anticipaient en recul.

C’est la surprise qui créait le mouvement pas ce qui est anticipé.

avatar Yacc | 

@C1rc3@0rc

Amusant comme tu cherches ici à faire croire qu’Apple ne serait qu’une entreprise financière 😂

Non cette réussite économique est le fruit d’une activité qui n’est pas financière : là capacité de vendre en masse des produits rentables.

Je sais ça te défrise, mais Apple fait remarquablement bien ses métiers et fait l’admiration de tous les acteurs du secteur.

Tes sophismes foireux ne changeront rien à cette réalité indéniable.

Apple ne répond plus à tes attentes et tes vision et elle continu pourtant à avoir une position que tous les acteurs du business jalousent.

C'est dingue :-)

avatar C1rc3@0rc | 

@Yacc

Revisionisme, reductionnisme, invention, ...
T'es pas a court de manipulations outrancieres toi hein.

Ou ai je dis qu'Apple n'est qu'une entreprise financière?
Nulle part, comme d'habitude tu inventes!

Pire pour toi, j'affirme meme dans ce fil qu'Apple vit de la vente des produits conçus sous la direction de Jobs il y a plus de 8 ans... et de reconnaitre a Cook l'extraordinaire comptetence a faire se developper ainsi une societe sur des vieux produits, et plus fort encore Cook arrive a en faire croitre la marge beneficiaire.

Eh oui, ça je le dis, le repete et c'est en contradiction totale avec le propos fallacieux que tu tentes de m'attribuer.

avatar Yacc | 

@C1rc3@0rc

« Ou ai je dis qu'Apple n'est qu'une entreprise financière? »

Là tu es dans le foutage de gueule magistral 👍

avatar Yacc | 

@C1rc3@0rc

« Eh oui, ça je le dis, le repete et c'est en contradiction totale avec le propos fallacieux que tu tentes de m'attribuer. »

tu n’assume même pas le sens et la portée des tombereaux de haine populiste et démagogue que tu déverses quotidiennement ici ?

Et tu te drape dans les atours de la victime alors que tu ne subis pas le centième des attaques outrée contre tout ce que tu détestes en essayant de faire croire à leur rationalité.

avatar Yacc | 

@C1rc3@0rc

« etait maintenu hors de portée des financiers par Steve Jobs... »

Le jolie révisionnisme fielleux 😂😂

Apple n’est pas plus ni moins sous le joug de son actionnariat aujourd’hui qu’hier.

Mais bon pour le comprendre il faudrait savoir de quoi on parle au lieu de projeter les fruits de sa fantasmagorie 🙄

avatar C1rc3@0rc | 

@Yacc

«Apple n’est pas plus ni moins sous le joug de son actionnariat aujourd’hui qu’hier.»

N'importe quoi!
Tout le monde voit bien que l'interet principal d'Apple aujourd'hui c'est l'augmentation de ses marges, ses optimisations financières et fiscales et le cours de son action.

Les rapports financiers de la societe sont clairs: les investissement en marketing sont supérieurs aux investissements en R&D!

Apple vient d'attribuer 100 milliards de plus au rachat de ses actions alors que la R&D c'est 3 milliards...

avatar jazz678 | 

@C1rc3@0rc

« Tout le monde voit bien que l'interet principal d'Apple aujourd'hui c'est l'augmentation de ses marges, ses optimisations financières et fiscales et le cours de son action. »

Cette formule mainte fois rabâchée sur ce forum est un lieu commun. On remplace Apple par Walmart ou Ford ça marche aussi

avatar pagaupa | 

@jazz678

"Cette formule mainte fois rabâchée sur ce forum est un lieu commun. On remplace Apple par Walmart ou Ford ça marche aussi"

Ce qui n'en fait pas une qualité...

avatar Yacc | 

@C1rc3@0rc

« Tout le monde voit bien que l'interet principal d'Apple aujourd'hui c'est l'augmentation de ses marge »

Et c’est le cas depuis très longtemps.

Le dogme Jean-Louis Gassée 😎

Et au passage la marge brute est plutôt stabilisée depuis de nombreuses années.

L'objectif principal est la croissance du CA bien plus que celle des marges.

avatar Yacc | 

@C1rc3@0rc

"Les rapports financiers de la societe sont clairs: les investissement en marketing sont supérieurs aux investissements en R&D!"

A OK pour toi tout ce qui n'est pas R&D c'est le monde immonde la finance 😂

Le niveau de R&D d'Apple n'a jamais été aussi haut, gros manipulateur :-)

Quelle caricature inepte une fois encore de ce qu'est l'activité d'Apple et de ce qui en fait sa rentabilité.

avatar C1rc3@0rc | 

@Yacc

Quelle hypocrisie et outrance

Je compare le niveau d'investissement R&D aux investissments marketing et toi tu arrives avec ta mauvaise foi invraisemblable a dire que j'affirme que tout ce qui n'est R&D est de l'immonde finance...

Encore de la malhonnêteté manifeste. Mais je comprends, la le chiffre il est noir sur blanc dans le rapport financier et il n'y a nulle calcul, déduction, interprétation que tu pourrais péremptoirement nier...

avatar Yacc | 

@C1rc3@0rc

Tu réduit mon propos et oublis le contexte comme d’habitude.

Tout ton propos ici n'est que d'affirmer que la reconnaissance des pairs de Cook n'est que de nature financière niant absolument que c'est au contraire l'activité qui est salué et tu enfiles les exemple divers prouvant cela pour toi.

Tous plus ineptes les uns que les autres puisque souffrants des même biais à la base de tes visions.

Et c’est fort heureux que le budget marketing soit supérieur à celui de la R&D.

Bonne nuit Circé 😙

avatar Yacc | 

@C1rc3@0rc

"Apple vient d'attribuer 100 milliards de plus au rachat de ses actions alors que la R&D c'est 3 milliards..."

Une entreprise n'est pas propriétaire de ses fonds propre c'est une dette qu'elle a l'égard de son actionnariat.

Quand la trésorière est monstrueusement pléthorique la bonne pratique est de rendre le surplus à ses légitimes propriétaires : les actionnaires.

Et SJ aurait lui aussi fini par le faire.

Pour le reste c'est de la fort bonne gestion de la part d'Apple de ne pas sombrer dans les délires de dépenses somptuaires en R&D

Cela a toujours été une force et aussi du temps de SJ.

Tu as une vision fantasmatique d'une entreprise, sans doute celle d'un technicien frustré que le pouvoir ne soit pas dans les mains de techniciens à la courte vue croyant que la R&D est la clef de tout et que ce qui ne font pas le même métier qu'eux sont des cons inutilent à la bonne marche d'une entreprise.

Un grand classique que celui de la frustration des techniciens dans les entreprises et heureusement qu'on ne leur donne pas le pouvoir. (Même s'il est de rare technicien ayant un large faisceau de connaissance qui font d'excellant dirigeants)

Le plafond de verre de bien des techniciens, particulièrement en France, est de mépriser le business, de ne pas vouloir le comprendre, de le caricaturer.

C'est là un des très lourd fardeaux de notre industrie et une des raisons de nos échecs sur bien des secteurs de pointe.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR