Douze anecdotes sur le Macintosh #5 : des cachotteries en pagaille

Jean-Baptiste Leheup |

À l'occasion de l'anniversaire du premier Macintosh, que nous fêtons ce 24 janvier, nous avons extrait quelques anecdotes de l'excellent site Folklore.org. Véritable carnet de bord de l'un des créateurs de cette machine, Andy Hertzfeld. Nous poursuivons notre lecture, avec deux souvenirs de cachotteries orchestrées par Steve Jobs… ou contre lui !

Quand Steve Jobs faisait des cachotteries à Bill Gates

En 1981, tandis qu’Apple commence à travailler sur le futur Macintosh, Microsoft n’est pas encore l’ennemi juré qu’il deviendra quelques années plus tard. Tout au contraire, c’est un partenaire de premier plan pour la marque, qui s’appuie sur ses logiciels (comme son langage Basic, devenu le Basic AppleSoft) pour assurer le succès de la gamme Apple II.

Steve Jobs invite donc son alter-ego de Microsoft à venir jeter un œil à leur projet, afin d’envisager la création de futurs programmes pour le Mac. Mais attention : en 1981, le Macintosh est encore un prototype rudimentaire, qui dépend du Lisa (lui-aussi au stade du prototype, mais un peu plus avancé) pour démarrer et exécuter des logiciels. Et si Steve Jobs veut montrer son bébé à Bill Gates, l’équipe Lisa, elle, refuse catégoriquement de le laisser accéder à leur prototype, pour lequel des logiciels maison sont prévus.


avatar phgerin | 

Merci, j’adore...

avatar XiliX | 

J’adore 😻
Merci JBL 🙏

avatar zoubi2 | 

😘

avatar MacRow | 

Merci. C’est tellement passionnant. C’est pile poile ce que j’attendais comme lecture🤩

avatar 40ph3321 | 

vraiment top cette série d’articles ! 👍🙏

avatar fabricepsb71 | 

Parfois le visionnaire était aveugle

avatar lcd_ts | 

Passionnant ces articles, merci beaucoup 😀

avatar LambdaBoss | 

Aussi passionnant que surprenant surtout quand on l’a vécu comme simple utilisateur, aujourd’hui avec ce come-back aux années 70-80, on découvre ce qui se passait en coulisse de l’autre côté de l’atlantique … et oui, il nous manquait internet … et MacGé … !

avatar guibrush | 

Ha, mais clairement, il n'était pas fini, d'ailleurs c'est presque un miracle qu'ils aient réussi à le faire tourner ce jour-là. Après, lors de la présentation du mac, il était aussi pas mal Buggé, et Steve ne devait pas sortir du scénario sous peine de voir la machine crasher. Ils avaient meme du tricher et mettre plus de ram..

Les idées de conceptions ont été conceptualisées à peu près en même temps, c'est ça que je voulais souligner. Et on voit bien que les directions prises sont très différentes. Idéalement, si on avait pu avoir l'approche perfectionniste de Jobs et son équipe sur l'OS avec un machine de la qualité de l'Amiga avec son chipset, imaginez la claque que ça aurait été !

CONNEXION UTILISATEUR