De nouvelles mesures contre l'obsolescence programmée présentées en mars par le gouvernement

Stéphane Moussie |

Après avoir inscrit dans la loi en 2015 un délit d’obsolescence programmée, la France va prendre de nouvelles mesures pour lutter contre ce qui est défini comme « le recours à des techniques par lesquelles le responsable de la mise sur le marché d’un produit vise à en réduire délibérément la durée de vie pour en augmenter le taux de remplacement ».

Tim Cook lors d'une interview le 17 janvier.

Brune Poirson, secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique, a déclaré à l’Assemblée nationale que le gouvernement présentera en mars « une feuille de route qui prendra pleinement en compte la question de l’obsolescence programmée. » Et d’en dessiner les contours :

L’un des grands enjeux est d’accélérer l’affichage de la durée de vie des produits, mais aussi d’accroître leur durabilité. La réparation des produits doit devenir naturelle, comme elle l’était à une époque où l’on réparait un objet qui ne fonctionnait pas, plutôt que de le jeter. Il s’agit donc d’un enjeu de société et de compétitivité pour notre pays.

La secrétaire d’État, qui a qualifié l’obsolescence programmée d’« arnaque pour les consommateurs et pour la planète », pourra si besoin s’inspirer d’un rapport sénatorial de 2016 qui recommande entre autres d’imposer la réversibilité des mises à jour (revenir à iOS 10 quand on est passé à iOS 11, par exemple) et une stabilisation de l’efficience dans le temps. L’association HOP préconise pour sa part l’affichage de la durée de vie des produits et d’une note de durabilité, la disponibilité des pièces détachées essentielles, ou encore la réduction de la TVA sur les objets d’occasion.

À la suite d’une plainte de HOP, Apple est actuellement sous le coup d’une enquête préliminaire de la direction générale de la concurrence de la consommation et de la répression des fraudes pour délit présumé d’obsolescence programmée. Tim Cook vient d'annoncer un revirement d'Apple sur la gestion des iPhone dans le temps : avec une mise à jour à venir, les utilisateurs pourront finalement désactiver le bridage des performances qui s'opère quand les batteries vieillissent, mais au risque de voir leur iPhone s'éteindre inopinément.

avatar IRONMAN65 | 

Enfin de bonnes mesures contre ces escrocs à col blanc

avatar C1rc3@0rc | 

Il ne s'agit pas d'agir contre des escrocs mais contre un principe commercial et industriel pervers.
Le cadre legal francais est innovant et courageux, mais il repose encore sur la saisie par une personne morale - de fait limites a une association - pour l'instant.

L'innovation est d'etre une regulation du principe industriel et commercial general et qu'il s'oppose a un systeme antagoniste de l'economie de marche et anti-concurrentiel.
Il y a bien un benefice environnemental, mais il est une consequence mais pas un objectif.
Les possibilites d'extensions de ce ccadre legal sont importantes pour lever les limites actuelles et permettre par exemple a l'administration d'agir sans se reposer sur l'action prealable d'une association.

Dans tous les cas il faut aujourd'hui saluer l'association citoyenne HOP qui a lance la procedure contre Apple.

On remarque qu'entre les class action et la plainte de HOP, Apple revient sur les saletes qui ont ete mise en place de maniere abusive et scandaleuses.

Mais meme si Apple tente ainsi d'eviter des condamnations multiples et lourdes de consequences, Apple ne peut pas corriger les absurdites volontaires du design.

Car il faut le rappeler, si Apple a augmenter le systeme de degradation des performances progressives des iPhones via les mises a jours d'iOS, cela est du au fait que la batterie a ete trop sous dimensionnee et qu'au bout de 12 mois elle n'est plus capable d'aliementer le telephone suffisamment.

Ce probleme de conception ne peut pas etre resolu et les seules choses qui sont acceptables c'est qu'Apple reconnaisse le vice de conception, prenne en charge le remplacement des batteries tous les 12 mois, cela jusqu'a fin de la duree de vie de l'iPhone et qu'Apple repense intégralement le design de ses futurs modèles pour eliminer ce probleme (donc les iPhone 2019 devraient etre plus epais... et peut etre avoir des batteries amovibles...)

avatar Claude Pelletier | 

Les "absurdités" du design sont le fruit de compromis. Ces compromis sont-ils sournois (=destinés principalement à contraindre au renouvellement par l'achat d'un mobile neuf) ou destinés à satisfaire des besoins différents et contradictoires ?
Il me semble prématuré de parler de vice de construction à ce niveau de nos connaissances.
.
J'aimerais que des mises à jour donnent à l'utilisateur le moyen de mieux savoir ce qui se passe dans son iPhone, notamment le moyen pour pouvoir apprécier le niveau d'usure de la batterie, un composant à remplacer.
.
Il me semble que HOP s'est embarqué à la légère dans cet épisode judiciaire. J'imagine qu'Apple tirera son épingle tu jeu et j'espère que la justice puisse pousser très loin son investigation de façon à produire une évaluation sérieuse indépendante au bénéfice de tout un chacun.

avatar roccoyop | 

Nombreux sont ceux, dont moi, qui utilisent leur iPhone plus de 12 mois sans aucun souci de batterie.

J'en conclue donc que ce chiffre est une pure invention de ta part pour justifier ton Apple bashing à longueur de posts. Posts répétitifs, trop longs, fatigants, ennuyeux et souvent issus d'une distorsion de la réalité.

avatar jazz678 | 

@macge

Concernant @C1rc3@0rc

« Dans tous les cas il faut aujourd'hui saluer l'association citoyenne HOP qui a lance la procedure contre Apple.

On remarque qu'entre les class action et la plainte de HOP, Apple revient sur les saletes qui ont ete mise en place de maniere abusive et scandaleuses. »

Je souhaite juste attirer l’attention de @mcge que de manière insidieuse, le sieur @C1rc3...se sert de ce site depuis des semaines pour d’une part faire de la publicité à moindre frais pour l’association HOP, d’autre part pour faire du rabattage en incitant, parfois avec une forme de harcèlement, à s’inscrire sur les liste de plaignants de cette association.

C’est ce que je perçois mais peut être que je me trompe et je m’excuse par avance si vous pensez que je vais trop loin.

Cordialement

avatar ForzaDesmo | 

@jazz678

On est tous des AppleUsers ici, et pour certain depuis des lustres.
Alors il faut raison garder quand tu dis que certain sont des "farouches" opposants à la pomme parce qu'ils critiquent (critiquer au sens noble du terme) les incohérences de la pomme (matériel, politique...) ou donnent tout simplement leur avis.
Qui aime bien, châtie bien.
Et il ne faut pas oublier que l'on a toujours tendance à plus s'exprimer quand on est déçu, pas content ou contre que quand tout est beau, bon et merveilleux. La nature humaine, et peut-être encore plus les latins, tend plus à la véhémence et au vilipendage qu'à l'émerveillement. Et j'ai envie de dire malheureusement, mais en même temps il faut se demander pourquoi.

Quant aux réflexions, analyses et décryptage de @C1rc3@0rc, libre à toi de "tirer l'attention" sur ta vision des choses, mais pour ma part je n'ai pas du tout la même vision des choses. Alors si tu veux faire de la censure tu n'as qu'à cliquer sur "signaler" en bat des posts. Si tu ne le fais et que tu préfères afficher ta perception dans un post pour demander à @macge une censure c'est que tu n'es vraiment pas sûr de tes propos et là tu es dans la calomnie.

Et personnellement quand je vois qu'un bon nombre ce sont fait remplacer gratuitement leur CG dans leur iMac 27" 2011 bien au delà de la garantie légal et que moi à l'époque ne connaissant pas la "procédure" qu'avaient utilisé ceux qui sont arrivés à se faire entendre, je me suis retrouvé comme un pigeon esseulé où Apple m'a gentiment envoyé bouler.
Alors merci de ne pas censurer l'information même si celle-ci ne va pas dans le sens de notre cher Pomme.

avatar fte | 

@jazz678

Il se sert aussi de ce site pour sa propagande anti-Intel. 80% de ce qu’il raconte est un tissu de conneries.

Tu te plains trop tard sur un point sans importance, je pense.

Et tu voudrais quoi ? Une censure ? On a le droit le plus absolu de raconter des conneries.

avatar Bigdidou | 

@jazz678

« C’est ce que je perçois mais peut être que je me trompe et je m’excuse par avance si vous pensez que je vais trop loin. »

C’est moyennement élégant.
Tu as le droit d’assumer tes critiques ;)

avatar reborn | 

Bien sur, le tout sans bénéficier de la garantie. Sinon c’est trop facile

Avoir par rapport au coûts des reparations aussi. Car chez Apple tout est reparable, mais c’est exorbitant.

avatar youpla77 | 

J'en ai parlé justement sur une autre news.
500 euros le changement de clavier d'un MBP hors garantie même si cela ne concerne qu'une touche !!!

avatar AieFone66 | 

@reborn

Ah ouais exorbitant ? Regarde les prix chez samsung pour les reparation c’est quasiment 2 fois plus cher, renseigne toi avant de dire des bêtises

avatar Avenger | 

-

avatar reborn | 

@AieFone66

J’ai pas dis le contraire, je dis juste que oui l’on peu forcer les constructeurs à réparer pendant 10 ou 15 and mais si ça coute la moitié du prix de l’appareil ça marchera pas. Les gens ne feront rien réparer.

avatar jcp25 | 

@reborn

Oui tout à fait.
Et le consommateur paiera dans le prix de l'appareil la fabrication le stockage etc des pièces détachées pour les 10/15 ans à venir.
Et en ces temps d'optimisation énergétique, un matériel de 10 ans est beaucoup moins optimisé qu'un recent. Un exemple : la consommation électrique des processeurs, les nouvelles batteries etc.
Pas si simple !

avatar ForzaDesmo | 

@jcp25

Le prix d'un produit est justement calculé avec ses pièces de rechange. Et personnellement je crois que dans ce genre de secteur, contrairement à l'automobile, on paye pour rien, vu qu'il n'y a quasi pas de réparation hors garantie contrairement au secteur de l'automobile par exemple.
Je pense plutôt qu'ils se font un petit capital de guerre sur notre dos.
Pour la majorité des simples consommateurs (et il y en a puisque maintenant c'est le tout dématérialisé administratif) on garde facilement un "produit informatique" 10 ans au minimum. L'utilité des avancées technologiques ne sont pas aussi rapides et indispensable que ça pour la majorité des utilisateurs.

avatar iVador | 

@reborn

Revenir à iOS 10 devrait être un droit pour tous
Rien à foutre des maj si mon smartphone n’est pas capable de les supporter de manière optimale
Et basta pour les fixs de sécurité si ça me change
Ce n’est pas à Apple de décider quelle version d’iOS je dois faire tourner sur MON iPhone

avatar House M.D. | 

@iVador

Et s’ils laissent faire ce genre de choses, certains de vos camarades seront les premiers à gueuler contre Apple et à les traîner en justice quand leur téléphone sera piraté et leurs données bancaires avec. Un peu de sérieux, réfléchissez un peu plus loin que votre petit avis et votre nez...

avatar iVador | 

@House M.D.

Dans ce cas, à Apple de faire les fix de sécurité sur iOS 10. Une boîte qui possède autant de pognon en cash doit bien avoir de quoi mettre quelques gars en plus pour gérer leurs branches de développements sous git.

avatar House M.D. | 

@iVador

Ils n’en ont aucune obligation légale.

avatar byte_order | 

@House M.D.
> Et s’ils laissent faire ce genre de choses, certains de vos camarades seront les premiers
> à gueuler contre Apple et à les traîner en justice quand leur téléphone sera piraté
> et leurs données bancaires avec.

C'est faux. Face aux failles de sécurités dans Windows XP/Vista/7 exploitées par le ransomware l'année dernière qui a touché plein d'entreprises, on a fort logiquement vu personne rendre responsable Microsoft de ne pas avoir imposer de forcer l'installation des correctifs qui auraient pu théoriquement éviter cela, mais bel et bien les administrateurs des parcs d'ordinateurs sous Windows qui ont choisi ou laissé ces failles connues béantes alors que les correctifs étaient tous à portée d'installation.

Avec une nuance majeure toutefois, les correctifs des failles de Windows n'étaient pas disponibles uniquement que pour la toute dernière version de cet OS. Microsoft avait fait son boulot : les correctifs pour des versions antérieures jusqu'à N-4 étaient bien disponibles, la responsabilité de ne pas les avoir installer revenant logiquement donc à l'utilisateur (ou le SI pour un parc en entreprise / administration).

> Un peu de sérieux, réfléchissez un peu plus loin que votre petit avis et votre nez...

Tout à fait.
Et force est de constater que la stratégie de renoncer à tout contrôle sur ce qui tourne, peut tourner et ne peux pas/plus tourner sur votre matériel informatique n'apporte pas la garantie pourtant promise d'une parfaite et constante qualité de fonctionnement, d'expérience utilisateur, de stabilité.

Un peu de sérieux. Un propriétaire d'un produit hybride matériel + logiciel est en droit, légalement, de maitriser la décision d'évolution logicielle, y compris de revenir en arrière.
Après tout, la licence d'utilisation de iOS qu'un acheteur d'iPhone 6 porte initialement sur une version particulière de iOS, je ne vois pas de quel droit il lui serait interdit de revenir à cette configuration logicielle initiale telle qu'à l'achat, c.a.d. en sortie d'usine. Un factory reset qu'on trouve sur beaucoup d'autres produits électroniques pourtant.

Vous semblez comparer l'obligation d'accepter les maj - y compris majeures - de iOS comme une obligation de prendre quotidiennement un médoc suite à une vaccination ! Sous prétexte de ne pas contaminer les autres propriétaires d'iPhone, certains doivent accepter d'avaler une potion amère qui dégrade quotidiennement leur vie numérique !?!

> Réfléchissez un peu plus loin que votre petit avis et votre nez...

Chacun défend ses intérêts propres. Il n'y a nul doute dans cette affaire que Apple défend les siens, majoritairement financiers. Si vous gober le "Apple à le soucis premier l'utilisateur" de Tim Cook, je vous retourne votre "un peu de sérieux" !

L'intérêt d'un propriétaire d'un iPhone, c'est que son investissement fonctionne bien et ce durablement et à coût raisonnable. Ce n'est pas de sa responsabilité individuelle d'accepter des sacrifices pour oeuvrer dans une guerre contre les failles logicielles et les défauts de conception qui ne sont pas de son ressort *et* pour lesquels il a déjà contribuer son effort : en achetant ce produit plus cher plutôt qu'un autre parce que le marketing lui a promis un produit plus stable, plus fiable, plus performant, et même plus écologique.

avatar House M.D. | 

@byte_order

Apple, pour les produits iOS, à toujours fonctionné comme ceci, c’est de notoriété publique. Alors si ce type de fonctionnement ne plaît pas à une personne, pourquoi achète-t-elle ce produit? Pour se plaindre après? Pas logique tout ça...

(Désolé de ne pas réagir plus longuement à un post de qualité, mais malheureusement je pars au travail, je tacherai d’étayer et de reprendre vos arguments point par point à mon retour)

avatar pagaupa | 

@House M.D.

On peut passer du pc au mac pour raisons diverses et pester aussi en se rendant compte qu'Apple n'est pas si génial que ça dans sa logique d'enfermement, de choix précipités, thunderbolt et j'en passe...

avatar House M.D. | 

@pagaupa

La machine parfaite n’existe pas, quel que soit le domaine... on choisit donc le meilleur compromis pour soi.

avatar pagaupa | 

@House M.D.

Ce qui n'empêche pas d'être mécontent parfois au regard de ce que coûtent un équipement.
Et on est aussi en droit de s'exprimer dans ce cas.
Quoiqu'il en soit, il faut au moins reconnaitre sinon est honnête qu'Apple a une propension à nier au moins dans un premier temps l'existence de défaut.
D'ailleurs, elle méprise complétement la définition du vice cachée.

avatar byte_order | 

@House M.D.

> Apple, pour les produits iOS, à toujours fonctionné comme ceci,
> c’est de notoriété publique.

C'est de notoriété publique pour ceux qui regardent d'un peu plus près.
Mais la clientèle des produits iOS est majoritairement du très grand public, pas des geeks et autres agueris.

Y'a tous les jours des gens qui découvrent après avoir acheter leur première imprimante que derrière son prix planché se cache une politique de tarif de cartouches exorbitantes.
Alors que c'est de notoriété publique chez ceux qui connaissent un chouia ce type de produits. Cela n'empêche nullement une part importante de clients de continuer à ne le découvrir qu'après achat.

> Alors si ce type de fonctionnement ne plaît pas à une personne,
> pourquoi achète-t-elle ce produit?

Parce qu'elle n'était pas au courant *avant*. Par définition, le marché dit grand public est composé majoritairement de consommateurs non informés.

Par ailleurs, Apple tout comme d'autre fabricant abusant de l'enfermement de la clientèle se garde bien d'en faire grande publicité pour éviter qu'un quidam n'achète sans savoir à l'avance.

> Pour se plaindre après?

Le principe même de la plainte c'est qu'elle arrive *après* le constat d'un truc qui cloche.
Et jusqu'à preuve du contraire, se plaindre, s'indigner, râler, s'exprimer, donner son avis, tout ca reste un droit.

> Pas logique tout ça...

Ben si, je trouve au contraire même que c'est très sain de voir des gens se plaindre d'une situation déplaisante qu'ils découvrent trop tard, cela signifie qu'on a pas encore atteint le seuil du renoncement à défendre ses opinions et donc d'accepter sans discuter tout.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR