Fermer le menu
 

Apple parle un peu plus de ses travaux sur la conduite autonome

Florian Innocente | | 15:50 |  14

Des responsables d'Apple en charge de l'intelligence artificielle ont évoqué leurs travaux et notamment leur application à la conduite autonome. Ils participaient cette fin de semaine à la conférence NIPS 2017 (Neural Information Processing Systems) de Long Beach en Californie.

Ruslan Salakhutdinov, professeur à Carnegie Mellon et Directeur des recherches en Intelligence Artificielle a balayé plusieurs sujets, rapporte Wired : l'utilisation des données de caméras et de capteurs pour détecter des piétons en milieu urbain ; aider une voiture à se diriger toute seule dans un espace géographique qui lui est inconnu ou encore élaborer au fur et à mesure une carte 3D détaillée de son environnement immédiat.

Ruslan Salakhutdinov est revenu sur le contenu d'une publication récente dans laquelle Apple disait avoir amélioré les techniques de détection d'objets, piétons et cyclistes. Il a montré un logiciel qui identifie les voitures, les piétons et les parties circulables d'une rue au moyen de caméras embarquées. Même sous la pluie, le système continuait à bien distinguer les gens et les repérer même lorsqu'ils étaient partiellement cachés par des voitures garées sur le côté.

Les progrès accomplis par l'apprentissage automatique rendent aujourd'hui de telles choses possibles, a observé le professeur, alors qu'il y a seulement cinq ans il se serait montré volontiers sceptique quant à leur faisabilité.

D'autres démonstrations ont porté sur la capacité d'une voiture à se déplacer dans un lieu inconnu et d'en dresser une carte (localisation et cartographie simultanées ou SLAM en anglais). À savoir construire une représentation 3D d'un environnement urbain avec ses panneaux et feux de signalisation. Ou encore, à doter une voiture d'une aptitude dynamique, illustrée par un véhicule élaborant son chemin autour d'un piéton.

La présence d'Apple à ce salon avait comme autre objectif de recruter de nouveaux talents. Carlos Guestrin, professeur à l'université de Washington et directeur du Machine Learning chez Apple, a vanté les systèmes et bases de données de travail mises à disposition des chercheurs tentés de rejoindre Cupertino.

Une chose n'a pas été dite, et c'est la principale, c'est ce qu'Apple compte faire des résultats de ces efforts. Tim Cook a déclaré cet été que son entreprise s'intéressait aux "systèmes autonomes" au sens large, et pas appliqués uniquement à la conduite.

Navly, le service de deux navettes autonomes basées sur le modèle Navya — 15 places dont 11 assises — testées à Lyon depuis un an sur une distance très réduite

Dans le même temps, Apple poursuit des activités étroitement liées à la voiture, au grand jour dans les rues de Californie comme sur des pistes d'essai plus discrètes. Cet été aussi, le New York Times révélait un projet de navettes autonomes qu'Apple utiliserait, pour commencer, avec ses employés pour les conduire de leur domicile à leur lieu de travail.

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


14 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar WOLODYJOWSKI 10/12/2017 - 16:03 via iGeneration pour iOS

c'est vraiment un progrès et difficile à s'imaginer dans la pratique , ça existe pour le métro sans conducteur

avatar C1rc3@0rc 10/12/2017 - 22:34

L'automatisation d'un metro n'a pas grand chose a voir avec la conduite autonome en espace naturel...

En gros un metro, faut controler l'arret, le depart et la vitesse, sur des rails, dans un tunnel. Y a pas besoin d'IA pour ça.

Une bagnole, f'aut qu'elle identifie la route en espace libre (campagne, ville...), tous les elements qui sont sur cette route et sur les cotés, gerer differents types de vehicules (camions, bagnoles, moto,velo, machins roulants plus ou moins identifiés, incongruités diverses et variees...), gerer les pietons qui traverse, les oiseaux qui volent, les intersections, les travaux, les objets qui encombrent la route, choisir le meilleur trajet,...
C'est pas automatisable sans systeme capable de comprendre un minimum ou il est, ou il va et ce qu'il perçoit, et surtout de systeme capable d'agir correctement face a un imprevu non connu (genre un elephant qui se ballade sur la route - en Inde c'est possiblement connu, a Paris c'est pas repertorié...)

Bref, la on est sur de la vraie IA, pas comme ce que l'on nous sert a tout bout de champ qui releve des systemes bayesiens traitant de big data(genre Siri, reconnaissance faciale, tracking de comportement commerciaux, analyses comportementale...)... Et dans ce domaine c'est la puissance de calcul et de stockage de données qui permet d'ameliorer les choses plus que l'evolution des algorithmes...

avatar ovea 10/12/2017 - 16:13 via iGeneration pour iOS

Apple qui parle d'autonomie … c'est le comble !
Même pas capable de se passer des moutons qui achètent ses faux bugs



avatar Malum 10/12/2017 - 16:27 (edité)

Quel effet cela vous fait-il quand vous êtes en manque ?

avatar iPop 10/12/2017 - 17:06 via iGeneration pour iOS

@Malum

Il risque pas d'être en manque puisque il commente à chaque new.

avatar ovea 10/12/2017 - 19:05 via iGeneration pour iOS (edité)

@Malum

C'est le «un peu» — le Rather de JARVIS, dans le titre qui prête à sourire. C'est un domaine de recherche très intense, la où le partage des connaissances est essentiel — un domaine où Apple sort de sa zone de confort pour recruter.
Tant mieux pour les nouveaux talents qui intégrerons le saint des saints de la secte de Cupertino. Du moment qu'ils sont «plutôt» ouvert à la Déprogrammation avec tous les biais qui se glisse dans l'IA ;)P

avatar iPop 10/12/2017 - 17:00 via iGeneration pour iOS

La prochaine révolution c'est la robotique et ces technologies seront bien utile.
Actuellement le homepod c'est plus un test qu'autre chose.

avatar C1rc3@0rc 10/12/2017 - 22:48

le homePod c'est une enceinte monophonique qui est flanquée de Siri: rien a voir avec la robotique, l'iA ou meme l'informatique en generale...

La robotique a deja fait des progrés enormes durant les annees 80 et 90. Aujourd'hui ça progresse pas beaucoup, en terme "d'intelligence"... par contre les systeme electromecaniques ont beaucoup progressés avec les drones.
On va voir débarquer des systèmes de pilotages autonomes qui vont arriver qui vont représenter un gros progres, mais ce sera surtout du a la miniaturisation des composants puissants embarqués (merci ARM) plutot qu'a l'evolution de la theorie.
Ceci dit tout ce marketing autour de l'IA, va peut etre finir par vraiment relancer la recherche fondamentale dans le secteur... Le gros probleme restant que s'il y a bien un secteur qui devrait pas etre laissé en pature aux industriels et relever purement des universités publiques c'est bien l'IA (et la biologie)

avatar marenostrum 10/12/2017 - 17:11

ils doivent d'abord faire autonomes les trains, qui roulent sur des rails. pour les voitures autonomes, nous on sera déjà morts. quand j'étais petit, en l'an 2000 on imaginait les soucoupes volantes, on a toujours les mêmes trains, plus sales et moins confortables qu'avant.

avatar Bigdidou 10/12/2017 - 17:25 via iGeneration pour iOS

@marenostrum

« ils doivent d'abord faire autonomes les trains, qui roulent sur des rails. »

C’est prévu pour très bientôt.

avatar lolo57 10/12/2017 - 21:37

Les voitures volantes n'existeront jamais, il y a un problème de régulation incroyablement complexe à régler. Les voitures autonome c'est pour dans moins de 5 ans. Pourquoi, parce qu'il y a beaucoup d'argent à se faire, et que les investissement sont déjà colossaux.
Dans cinq ans adieu les chauffeurs de taxis, et les chauffeurs de poids lourds.
Il va vraiment falloir que l'on reparle de la réduction du temps de travail.

avatar C1rc3@0rc 10/12/2017 - 23:08

@lolo57

Je suis assez d'accord.
Pour la date de commercialisation des voitures autonomes, 5 ans c'est dans le pire des cas, ça fait deja depuis un moment que les systemes tournent sur des circuits privés ( par exemple a l'EPFL de Lausanne) et que les vehicules sont en experimentations en Californie ou au Canada... Donc je dirais au vue de la vitesse d'adaptation des cadres legaux d'ici trois ans tout au plus.

La plus gros probleme avec la voiture volantes c'est pas que la regulation, c'est surtout l'inutilité intrinsèque et l'inneficacité energetique. Un transport n'a de sens que s'il est efficace. Une bagnole volante ne permet pas de gagner de temps de maniere significative par rapport a une roulante, et sur les longues distances ce sont les transports en commun qui deviennent plus efficaces, surtout les aeriens...

Quant au travail, oui, c'est la systeme qui va etre le plus touché par l’automatisation globale, au point que la majorité des emplois existant auront totalement disparux dans les 10 ans. Et la ça va constituer le plus gros defi politique, la majorité des theories socio-politiques et economiques sont basées sur le travail comme systeme de production et de repartition, voire d'organisation sociale... et les premiers touchés ce sont les systemes dit de "gauche" paradoxalement.

Un exemple aussi assez extraordinaire avec l'emergence de systemes de traitement bayesiens des gros flux de données, c'est leurs impacts sur les professions touchant l'infographie.
On s'en rend pas encore beaucoup compte, mais les soft de traitements d'image sont de plus en plus performants et autonomes. Ils vont tres rapidement mettre la majorité des infographistes au chomage. Meme dans le secteur de la conception informatique, typiquement ce que fait le Webmaster, est en train d'etre massivement envahit par les systemes automatiques.
Apres avoir vu ce que certains soft universitaires sont capables de faire en terme de programmation et design, honnêtement, je vois pas le metier d'infographiste ou de webmaster exister encore dans 10 ans... Il en est de meme pour certains domaines de la programmation. Les programmeurs applicatifs vont rapidement disparaitre comme ça a ete le cas des operateurs de saisies...

avatar LudwigVonMises 12/12/2017 - 02:20 (edité)

Le travail n’étant pas un stock il n’y a aucun défi politique à l’horizon. Les métiers de demain s’inventent et vont continuer à s’inventer.

avatar ovea 12/12/2017 - 07:27 via iGeneration pour iOS (edité)

@lolo57

Par contre, les vrais systèmes informatiques pour les particuliers indépendantS des GAFAM son déjà dans les avions … oufff ! On a encore évité le Crash de Microsoft, le Bug d'Apple, etc