Résultats financiers T1 2017 : le vert dans la pomme

Anthony Nelzin-Santos |

Apple avait terminé son année fiscale 2016 sur la première baisse de son chiffre d’affaires annuel en quinze ans, elle ouvre son année fiscale 2017 sur la première hausse de son chiffre d’affaires trimestriel en neuf mois. L’inverse aurait été étonnant : le premier trimestre de son année fiscale correspond au quatrième trimestre calendaire, c’est-à-dire celui des fêtes de fin d’année.

De l’iPhone 7 au MacBook Pro à Touch Bar, en passant par l’Apple Watch Series 2 et les AirPods, les nouveautés sont arrivées juste à temps pour prendre place au pied du sapin. 78,2 millions d’iPhone et 5,4 millions de Mac vendus plus tard, Apple dégageait 78,35 milliards de dollars de chiffre d’affaires. Ce qui fait de ce premier trimestre de l’année fiscale 2017 le meilleur trimestre de l’histoire d’Apple.

Les bureaux d’Apple à Results Way (Cupertino). Image Apple.
Les bureaux d’Apple à Results Way (Cupertino). Image Apple.

En bref

Chiffre d’affaires, bénéfice, services et autres produits : en milliards de dollars. Ventes d’iPhone, d’iPad, et de Mac : en millions d’unités.

T1 2017 T1 2016 Évolution
Chiffre d’affaires 78,35 75,87 3,26 %
Bénéfice 17,89 18,4 –2,77 %
Ventes d’iPhone 78,2 74,78 4,57 %
Ventes d’iPad 13,1 16,12 –18,73 %
Ventes de Mac 5,4 5 ,31 1,65 %
Services 7,17 6,06 18,31 %
Autres produits 4,02 4,35 –7,58 %

Chiffre d’affaires et bénéfice

Luca Maestri a tenu sa promesse : après trois trimestres de baisse, le chiffre d’affaires repart à la hausse (3,26 %). Apple n’ayant pas connu un Noël difficile depuis 2001, et le premier trimestre étant aussi le meilleur de son année fiscale, le chiffre de 78,35 milliards de dollars est un nouveau record historique. Avec un bénéfice de 17,89 milliards de dollars (3,38 $ par action, –2,77 %), Apple n’a toutefois pas dépassé son record établi l’an passé.

Ventes d’iPhone

Comment expliquer qu’un tel trimestre suive neuf mois de relative disette ? Par le niveau des ventes d’iPhone, qui représentent près des deux tiers de l’activité d’Apple. Alors qu’elles avaient baissé tout au long de l’année, elles sont reparties pendant les fêtes, pour atteindre 78,2 millions d’unités. Une hausse nette (4,57 %) — et, oui, un nouveau record — portée par le succès de l’iPhone 7.

L’attrait du double objectif a profité à l’iPhone 7 Plus, qui se distingue plus clairement du « petit » iPhone 7, et a représenté une plus grande partie des ventes que ses prédécesseurs. Apple a vendu 55 % de plus de grands iPhone, qui atteignent le taux de satisfaction inédit de 99 %, qu’au quatrième trimestre 2016. Sans surprise donc, si le panier moyen se stabilise… c’est à son plus haut niveau, 695 dollars.

Ventes d’iPad

Les ventes d’iPad n’ont pas connu la même trajectoire, puisqu’elles baissent pour le douzième trimestre consécutif. Autrement dit : les ventes de la tablette d’Apple ont désormais baissé plus longtemps qu’elles n’ont augmenté, le pic du premier trimestre 2013 étant bien loin. À l’époque, Apple avait vendu 22,86 millions d’iPad ; quatre ans plus tard, elle n’en vend plus que 13,1 millions.

Alors que le rythme de la baisse des ventes avait tendance à se réduire, son accélération pendant les fêtes est un mauvais signal. Le panier moyen progresse pourtant de manière constante depuis plus d’un an, même s’il s’est tassé pendant les fêtes (423 dollars), signe que l’iPad Pro fait bouger les choses. Mais pas suffisamment pour pousser au renouvellement, alors qu’Apple s’arroge 85 % du marché américain des tablettes à plus de 200 dollars.

Ventes de Mac

Les derniers résultats financiers d’Apple avaient été annoncés deux jours avant la tenue du special event consacré au Mac. Trois mois plus tard, les ventes de Mac augmentent pour la première fois depuis quatre trimestres, de 1,65 %. Malgré les difficultés d’approvisionnement, Apple a écoulé 5,4 millions de Mac, parmi lesquels une écrasante majorité de machines portables. L’effet des nouveaux MacBook Pro est indéniable : le panier moyen connait sa première progression après plus d’un an de baisse continue, et remonte à 1348 dollars.

Services et autres produits

Les « services » continuent leur folle progression, ininterrompue depuis la création en 2013 de cette catégorie regroupant les bénéfices de l’App Store, les abonnements Apple Music, ou encore les revenus d’iCloud. Avec un chiffre d’affaires de 7,17 milliards de dollars (18,31 %), elle est un pilier solide de l’activité d’Apple, qui pèse plus lourd que l’iPad et autant que le Mac.

Comme prévu, la catégorie fourre-tout des « autres produits » a connu une soudaine embardée, son chiffre d’affaires ayant presque doublé d’un trimestre sur l’autre (4,02 milliards de dollars). Comme prévu, car les ventes de casques Beats et surtout d’Apple Watch varient considérablement selon les saisons, et ne sont jamais aussi importantes que pendant les fêtes. Il est plus difficile de juger de l’effet des AirPods, commercialisés à la fin du trimestre, et seulement au compte-goutte.

Pour le deuxième trimestre 2017

« Nous sommes très heureux d’annoncer que le trimestre des fêtes nous a permis d’atteindre notre plus haut chiffre d’affaires, et de battre plusieurs records au passage », se félicite Tim Cook. « Nous n’avons jamais autant vendu d’iPhone, et avons établi de nouveaux records de chiffre d’affaires pour l’iPhone, les services, le Mac et l’Apple Watch », ajoute-t-il, sans toutefois lever le voile sur le niveau précis des ventes de cette dernière.

Son collègue Luca Maestri a comme d’habitude fixé le cap pour le prochain trimestre. Le directeur financier d’Apple table sur un chiffre d’affaires compris entre 51,5 et 53,5 milliards de dollars, contre 50,58 milliards l’an passé. La société annonce par ailleurs le versement d’un dividende de 0,57 $ le 16 février prochain, à tous les actionnaires en date du 13 février.


avatar spece92 | 

Les chiffres parlent d'eux-mêmes. Quand je repense à tout les articles qui prévoyaient la catastrophe…

avatar oomu | 

quels articles ? en 2016.

avatar Kappy | 

@ oomu
Peut-être pas tant les articles, mais en tout cas les commentaires. D'ailleurs, ça continue. Apple vient d'annoncer un bon trimestre avec plusieurs records à la clé.

La conclusion de certains ici: c'est un trimestre "catastrophique" pour Apple. Rien que ça.

avatar frankm | 

Apple maîtrise à merveilles l'art du "bon" prix.
Pourquoi se priver de vendre un MacBook Pro à 2000€, un iPhone à 800€ puisqu'il y en aura suffisamment de vendus pour faire le meilleur trimestre de tous les temps !

avatar Kappy | 

@frankm

Je pense que les autres constructeurs d'ordinateurs maitrisent eux aussi l'art du bon prix. Malheureusement pour eux, les clients ne sont pas disposés à payer le même prix pour leurs trucs que pour des Macs. Soit parce qu'ils visent un autre marché, soit parce qu'à prix égal, Apple peut se différencier par le design et l'OS et eux pas.

avatar pocketalex | 

@Kappy

Microsoft est dans la meme logique qu'Apple : des produits bien travaillés, avec une forte personnalité (Surface book, surface pro, Surface studio) et des prix très élevés eux aussi, si ce n'est comparable à ceux d'Apple

HP et Dell font aussi des tentatives dans ce sens mais c'est plus difficile pour eux, vu leur culture de proposer des produits vite renouvelés avec des prix bas

Asus, Acer et Cie se positionnent avec certains produits haut-de-gamme mais axés sur le marché des gamers, sinon le reste des modèles est du low-cost noyé dans une profusion de produits pas cher, avec tout de meme de beaux modèles qui émergent, comme par exemple les gammes “Zen” chez Asus mais là encore, si l’on retrouve des attributs différenciants et pas trop mal travaillés : finesse, design, composants haut de gamme, les prix eux restent compétitifs
Mais là ou tu as plus que raison, c’est que chez les PC, il est difficile d’avoir une politique de produit haut de gamme tant les produits sont en concurrence avec du low-cost et que les modèles sont constamment renouvelés

avatar Kappy | 

Microsoft s'essaie à la logique d'Apple avec une nuance quand même. On reste sur du Windows, ce qui réduit forcément le pouvoir de différenciation.

avatar pocketalex | 

@Kappy

ça, on est bien d'accord ?

avatar toketapouet | 

@Pocketalex

?‍? "Microsoft est dans la meme logique qu'Apple : des produits bien travaillés, avec une forte personnalité (Surface book, surface pro, Surface studio) et des prix très élevés eux aussi, si ce n'est comparable à ceux d'Apple"

? Plus élevés même. La Surface Book est plus chère (voire TRES nettement plus chère) que le Macbook Pro 13" (son concurrent en taille d'écran), mais mieux équipée. Mais elle a longtemps été très buguée, pour ne pas dire inutilisable les six premiers mois (batterie qui se vidait ordi fermé, reboot et plantage en déconnectant la tablette). Mais si ce n'est complètement corrigé, ça le sera à terme, et ça reste un superbe ordi semble-t-il, innovant qui plus est.

avatar C1rc3@0rc | 

Ben on est bien sur une catastrophe pour l'iPad, qui est clairement un produit grand public et qui devrait avoir de tres bonnes ventes sur Noel. Si avec 4 millions de machines vendues en moins sur un an l'iPad reste dans la moyenne annuelle (9 a 15 millions), helas on se rapproche des seuils minimaux.

L'autre mauvaise nouvelle c'est le Mac, qui reste au niveau de 2015 et 2016 qui eux n'avaient pas connu de renouvellement.
Avec moins de 62000 Mac livrés en plus on est donc au mieux avec un impact nul des nouveaux Macbook Pro, au pire - on le verra aux prochains trimestres - ce sont les ventes de "precaution" de machines 2015 qui ont tenu le niveau de l'annee derniere.

Une autre mauvaise nouvelle c'est du coté de Beat et de l'AppleTV (categorie autres) qui encaisse une baisse de 7.58%. L'annee derniere l'AppleTV avait tiré les benefices, cette annee c'est pas le cas. Avec 4 millions d'unités pour l'Apple TV, les produits Beats, les iPod et l'anecdotique Apple Watch delayée dans tout ça, Apple a un gros souci.

L'iPhone lui tient ce que les analystes estimaient avec 4 millions de plus que l'annee derniere. Ce qui est clair c'est que les cassandres annonçant une chute pour les iPhone 7 parce qu'ils n'innovait pas se sont bien plantés. L'iPhone a atteint une vitesse de croisiere et le modele plait au consommateurs. Il est certain qu'il va devoir evoluer, surtout au niveau de l'autonomie, mais nul besoin de le revolutionner: il tient sa tres lourde responsabilité dans «l'iPhone compagnie»!

Du coté des services, c'est plus compliqué, le CA dependant beaucoup des effets mecanique des ventes d'iPhone, il ne peut etre jugé indépendamment.

La trés mauvaise nouvelle c'est la chute du benefice a presque 3%.
Alors qu'Apple a fortement augmenté les tarifs de ses materiels et enormement rationalisé ses couts de production pour augmenter les marges, le benefice en baisse est un tres mauvais signe.

Mais le plus important a noter c'est surtout que ce trimestre confirme que les marchés d'Apple sont aujourd'hui hors USA. Les USA comptent pour moins de 40% des benefices, il va donc falloir qu'Apple révise sérieusement ses priorités et ses modeles, parce que les consommateurs hors USA achetent beaucoup moins a credit qu'aux USA et qu'il va falloir considerer le prix de vente comme argument de poids pour une population qui l'aborde directement et pas dilué dans un credit sur 24 mois comme aux USA.

avatar adixya | 

Ah ouais c'est la cata, c'est à se demander pourquoi Apple s'embête à continuer au lieu de mettre la clé sous la porte.

Bref, ce qu'il faut pas lire...

avatar pocketalex | 

@adixya : moi ce qui m'épate avec les haters et les troll, c'est la capacité à dénicher le moindre aspect qui a une connotation négative, et le monter en épingle pour conclure que c'est la cata

Zéro crédibilité, mais ils sont toujours là, peur de rien, et ils ont, comme tout nuisibles, une petite meute de poissons pilotes qui tente d'accréditer les imbécilités déblatérées

avatar macfredx | 

@pocketalex

Et comme en plus ils ont tendance à saturer les commentaires, si on ne fait pas attention, on peut avoir l'impression qu'ils représentent l'avis général... ?

avatar C1rc3@0rc | 

@adixya
@pocketalex

mais oui, mais oui, toujours aussi construits et argumentés vos commentaires, hein.

avatar pocketalex | 

pfffft si tu y tiens

"on est bien sur une catastrophe pour l'iPad, qui est clairement un produit grand public et qui devrait avoir de tres bonnes ventes sur Noel"

NON, les ventes de l'iPad sont juste hallucinantes, et je parle pas de la marge qu'Apple fait sur chaque modèle alors qu'en face c'est souvent peanuts, car il ne faut pas oublier que les tablettes sont un marché "mature" depuis un bon moment déjà. Les innovations sont rares et pas assez fortes pour générer un acte de renouvellement, tout le monde est équipé, et les appareils sur le marché remplissent parfaitement leur office.
Fini la croissance des débuts, le parc est installé, et on fait comme pour sa cafetière ou sa machine à laver, on change le jour ou ça lache.
Du coup les ventes sont en berne pour tout le monde, et sur ce marché, Apple s'en sort très bien. Moins de vente qu'avant, mais encore et toujours de bons chiffres et surtout de confortables marges, parler de catastrophe est totalement à coté de la plaque

"L'autre mauvaise nouvelle c'est le Mac"

Que mauvaise nouvelle ? Ils en vendent par millions, des chiffres consolidés, de belles marges, alors que beaucoup ici prédisaient "le mur", au final on nous sort des chiffres qui démontrent que les clients sont au RDV, et tu nous sort "mauvaise nouvelle". Arrête de parler d'argumentation quand tu démarres tes discussions sur des délires et de la mauvaise foi, des mensonges et un gloubi boulga de désinformation

"Une autre mauvaise nouvelle c'est du coté de Beat et de l'AppleTV"

Et allez, on enchaine les "mauvaises nouvelles". Les milliards de bénéfices, chiffres dont rêve 99% de l'industrie hitech, s'enchainent semestres après semestres, mais non, toi c'est "mauvaises nouvelles" tes conclusions. Pathétique

Mais c'est pas fini dans l'ubuesque ... "La trés mauvaise nouvelle c'est la chute du benefice a presque 3%."

Mais qu'est-ce qu'il faut pas lire.

Le paragraphe final sur les USA, genre le pecno de base qui explique à l'une des plus grandes multinationales que, voila quoi, c'est plutôt ça qu'il faut faire hein.
C'est du commentaire de rigolo, tes arguments c'est pas des arguments, juste des lubies jetées sur le clavier, rien n'est solide, tout est mélangé, brouillé, sorti d'un chapeau magique, pour finir en expliquant la vie. Quelle discussion veut tu démarrer avec ça ? Je connais une personne qui m'a parlé, il y a peu, de l'existence des elfes dans la foret (je vous jure, c'est vrai) ... j'ai pas plus d'arguments, ni de temps, à lui consacrer à argumenter une discussion partant de trucs fantasques et de délires. C'est pareil avec tes contributions.

avatar béber1 | 

@C1rc3@0rc

ce que je retiens de ta critique et de l'article d'Antony, c'est qu'Apple est effectivement très dépendante des bonnes ventes de son iPhone.

Que les ventes d'iPad baissent et ne correspondent pas à ce que devrait être un marché dynamique des tablettes censées représenter l'ère Post-PC de Jobs( à laquelle je souscris et que par ailleurs j'ai commentée),

que les ventes de Mac sont bonnes quoi que t'en dise, même tout juste, en soulignant malgré tout le fait que ce sont les portables qui sont renouvelés et donc privilégiés pour "maintenir" les ventes, et pas du tout les Mac "desktop" qui ont fait pendant des décennies le cœur de métier d'Apple,

que les ventes de "tocantes" Apple sont bonnes aussi, quoi que t'en dise, car si on cumule les 2 années 2015 et 2016, ont doit dépasser les 20 millions d'Apple Watch vendues.
J'ai connu pire pour qu'un nouveau produit soit qualifié d'anecdotique.

Maintenant, cela ne masque pas le manque d'audace dans ce secteur du Wearcomputing, et je serais moi-aussi critique sur le fait que ces bons résultats ne résultent pas significativement d'un ensemble de domaines nouveaux* en devenir, mais d'une -encore- bonne santé commerciale d'Apple sur ses acquis.

*l'aTV et l'Apple Watch sont trop à minima actuellement de mon point de vue pour initier de manières dynamiques (comme l''iPhone en 2008 par ex) des relais de croissance dans le domaine de la Maison et du Wearcomputing

avatar C1rc3@0rc | 

@béber1

La dependance a l''iPhone n'est pas le vrai probleme d'Apple.
Beaucoup d'entreprises fonctionnent avec un seul type de produit et se portent tres bien, et dans le cas de l'iPhone, c'est un produit ultra-rentable et qui a une masse de conso enorme ainsi qu'un environnement economique dynamique.

Par contre, ce qui est problematique c'est que les produits qui font du benefice pour Apple ont ete conçu il y a 7 ans au moins et qu'ils sont au mieux a un plateau de vente, voire qu'ils regressent.
La ou c'est tres tres inquietant c'est le fait que les produits sortis depuis 2012, donc apres l'ere Jobs, sont des echecs.

L'autre gros probleme c'est la disparition du concept d'ecosysteme et de la disparition de l'effet halo. Vendre de l'iPhone ne fait plus vendre du Mac ni de l'iPad.
Ça pose un sacré probleme au niveau des services, car ils ont ete conçu pour l'ecosysteme et constituer un liant entre les devices et le Mac.
Sans ecosysteme, il va rester le streaming qui se retrouve en concurrence frontale avec les services "universels" comme Netflix et Spotify.
Et on sait qu'Apple saborde tres vite le service lorsqu'il n'entraine pas de ventes.

Le cas du Macbook Pro Touch Bar est aussi un sacré probleme pour Apple. Les Macbook Pro n'avaient pas evolués depuis 2012 (ecran retina) et l'arrivée de ce nouveau modele n'a pas entrainé de hausse des ventes, alors que l'attente etait tres forte.

Contrairement a ce que tu dis les livraisons d'AppleWatch sont une berezina totale. Si tu regardes les chiffres tu constates qu'il s'est vendu moins d'Apple Watch en 2016 qu'en 2015. Sachant que les estimations portent sur un chiffre entre 9 et 10.5 millions en 2015, et que les livraisons trimestrielles ont chuté jusqu'a 70% le chiffre de 20 millions de tocantes livrees est vraiment tres optimiste. De plus, cela ne touche pas qu'Apple, les tocantes sont en chute libre, ce qui confirme l’inexistence de ce marché.

Ce qui est inquietant c'est qu'Apple semble vouloir persister dans cette impasse, malgré une mise en sourdine magistrale qui a vu de maniere remarquable l'abandon pur et simple de l'argument "luxe" qui etait pourtant le fer de lance initial.

Pour autant, ce que j'ecris en fin de mon preceden post, et qui semble ne pas etre pris en compte malgré son importance, c'est la confirmation qu'Apple n'est plus un entreprise americaine. Le fait qu'Apple fasse la majorité de ses benefices hors USA va changer profondément la societe.

avatar Paquito06 | 

@C1rc3@0rc

"La dependance a l''iPhone n'est pas le vrai probleme d'Apple."

Euh... C'est ce qui nous inquietent le plus en tant qu'analyste, mais aussi les investisseurs, un aspect recurrent chez Apple. Il faut qu'elle se diversifie et trouve un autre produit phare, son business ne va pas reposer sur un produit eternellement. Les autres entreprises se portent tres bien avec un produit mais ne presentent pas les meme rapports financier. Apple n'est pas les autres entreprises, c'est juste la plus grosse. C'est risque de se reposer sur un produit, s'il ne se vend plus demain? On a vu Samsung avec leur probleme de batterie, ca leur a rien fait car c'est un produit parmi tant d'autres, mais Apple n'en a qu'un, et c'est les 2/3 de ses revenus. Si Apple se plante pour Noel 2017 avec un iPhone c'est pas Samsung, ca lui ferait tres mal.

avatar reborn | 

@C1rc3@0rc

"L'autre gros probleme c'est la disparition du concept d'ecosysteme"

L'écosystème n'a jamais était aussi fort en terme d'expérience d'utilisation qu'aujourd'hui

Concernant les mac, comme les PC il n'y a pas besoin de les renouveler. Ça fonctionne très bien avec core i5 8 go de ram et un SSD

Intel stagne donc le reste aussi forcement.

Les utilisateurs PC ne ralent pas car il ne leur est pas indispensable de changer de machine tout les 2 ans..

avatar Chanteloux | 

@c1..
Excellente analyse complémentaire

avatar Raynaud Kévin | 

@spece92

C'est exactement ce que je me disais ?

avatar  | 

Vivement la baisse de prix des iPad, leur augmentation avec l'iPad Pro est incompréhensible, les prix étaient très bien avant.

avatar Alberto8 | 

Pas étonnant en ce qui concerne l'iPhone 7 Plus que je possède et qui est vraiment très ?.

avatar Madalvée | 

Oui mais bon si un jour l'iPhone tombe de son piédestal Apple est mal, toujours pas de relais de croissance après deux "révolutions" de plus, iPad et Watch.

avatar newiphone76 | 

@Madalvée

Ils doivent diversifier c'est sûr ! Mais pour les 10 ans de l'iPhone ils vont devoir frapper fort compte tenu des rumeurs du S8 (quoique...)
Et donc logiquement encore plus d'unités d'iPhone vendues ! Ce n'est pas pour cette année une meilleure répartition !

avatar C1rc3@0rc | 

@ Madalvée

Le souci d'Apple c'est pas d'avoir un relai de croissance c'est de restructurer son maché en terme d'ecosysteme.
Jobs avait defini le marché d'Apple comme un ecosysteme, le Mac au centre, les iDevice autours comme complement et les services comme liant de tout ça.

Le fait que l'iPhone soit la pompe a fric n'est pas un probleme tant que l'iPhone fait vendre par effet halo du Mac et de l'iPad.
Le probleme c'est que Cook et Ive ont cassé cette definition en compliquant l'iPhone et l'iPad et en developpant iCloud qui est le concurrent du Mac comme centre dans l'ecosysteme.

Vouloir monter les prix de l'iPhone et de l'Pad pour compenser les pertes des ventes de Mac, c;est un bon calcul a tres court terme, et un tres mauvais a long terme.

Apple est en situation de risque avec l'iPhone parce que vendre de l'iPhone aujourd'hui ne fait pas vendre du Mac ni de l'iPad.
Et surtout Apple est arrivé a un plateau de rentabilité. Les prix sont deja tres eleves et la marge de progression est tres faible. Le mouvement de switch sur Windows et Linux, montre bien que la perte de fonction et du puissance du Mac n'est pas compensé par l'effet d'ecosysteme. Avoir un iPhone ne change pas si on a un Mac ou du Windows... Et ça c'est un tres gros probleme a moyen terme pour Apple.

avatar iPop | 

@C1rc3@0rc
Jobs avait defini le marché d'Apple comme un ecosysteme, le Mac au centre, les iDevice autours comme complement et les services comme liant de tout ça.
Le probleme c'est que Cook et Ive ont cassé cette definition en compliquant l'iPhone et l'iPad et en developpant iCloud qui est le concurrent du Mac comme centre dans l'ecosysteme.

Des sources ?
Pour ma part le MAC n'est que le tremplin de l'iPad et par extension l'iPhone. Et je pense que Jobs le pensais aussi.
Le MAC était au centre parce que il n'y avait que ça. Tout était là.

avatar reborn | 

@iPop

Et Jobs qui avait présenté icloud comme le nouveau hub..

Faut arrêter de rêver, l'ordinateur personnel en tant que hub c'est terminé.

avatar C1rc3@0rc | 

Mais bien sur, si tu as une connexion Internet haut debit permanente, que les serveurs d'Apple sont toujours dispo et que la confidentialité de tes données tu t'en foutes complètement...

Sinon, sans Mac tu les fais comment tes playlist vidéo, tu sais, les vidéo qui sont sur tes disques a la maison? Et la musique?
Ah oui, tu as uniquement des abo en streaming...
Et sinon, pour trier et éditer tes photos?

Faudra que tu revois la keynote de Jobs sur le sujet tu seras surpris

avatar Kappy | 

@C1rc3@0rc
"Jobs avait defini le marché d'Apple comme un ecosysteme, le Mac au centre… Le probleme c'est que Cook et Ive ont cassé cette definition en développant iCloud"

Je cite Jobs:
“We are going to move the digital hub, the center of your digital life, into the cloud,”

avatar reborn | 

@Kappy

Va falloir mettre cette phrase en gros sur la page d'accueil ?

Plus sérieusement c'est l'avenir, le mac n'est plus un hub non pas car il est remplacé par icloud (pas encore) mais du fait des usages des idevices.

Les gens ont plus de 10 000 photos dans leur phones, une "webcam" un GPS etc... tout ça dans le creux de leur mains. J'appel ça le vrai ordinateur perso..

Et souvent ne font pas de sauvegarde de leurs téléphone..

avatar Kappy | 

C'est bien ça. Avec les iPhones et les iPads est né le besoin d'avoir constamment tout sur soi: les photos, la musique, les documents… Ce qui est finalement bien pratique à défaut d'être vraiment utile. Et contrairement à ce que disent les détracteurs, iCloud fonctionne bien.

avatar en ballade | 

@Kappy

"iCloud fonctionne bien."

Et une carte sd fonctionne partout

avatar Kappy | 

@ en ballade
"Et une carte sd fonctionne partout"

Je ne vois pas le rapport entre iCloud et une carte SD. À moins que sur Windows on synchronise avec une carte SD? :)

avatar béber1 | 

@Kappy &reborn

tu vois très bien ce que veux dire en ballade, c'est la possibilité du stockage local.

Et même si, par la logique mobile qui sera dominante dans le futur, le cloud sera une solution pour fédérer un ensemble de terminaux d'un foyer autour d'un Hub numérique, Apple pourrait jouer dans ce domaine une carte alternative, celle de proposer des clouds locaux par la vente de serveurs OS X "domestiques".

D'une part cela correspondrait toujours à la logique mobile (les mobiles ayant accès aux docs persos via le Net),
et d'autre part cela irait dans la tradition matérielle d'Apple (vente de nouveau matériel) et du renforcement l'"écosystème OS X" en local (vers aTV, vers Mac(s), vers iMobiles, synchros + sauvegardes Time Capsule, etc.), dont le Mac en outil/marteau numérique pourrait être un protagoniste (de gestion) ou un simple périphérique.

Et j'ajouterai que dans ce schéma, iCloud ne serait un concurrent aux clouds locaux OS X, mais un service centralisé complémentaire (selon paramétrages et echanges à la demande, comme des sauvegardes doubles) à cet écosystème OS X en local.

avatar Kappy | 

@béber1
"tu vois très bien ce que veux dire en ballade, c'est la possibilité du stockage local"

Ben non, désolé, je ne vois pas ce que veut dire en ballade. Mais je vous laisse l'expliquer si vous, vous savez. Comme ça, je pourrai lui répondre de façon plus pertinente.

avatar harisson | 

@Kappy

"Je cite Jobs:
“We are going to move the digital hub, the center of your digital life, into the cloud,”

En plus ça correspond bien à la logique d'infrastructure Minitel 2.0 que Jobs avait en tête.

"Mais faute d'imagination, les gestionnaires du Minitel, dans les années 90, n'ont pas su le faire évoluer, laissant le soin à... Steve Jobs et à d'autres génies de l'informatique de s'inspirer des recettes gagnantes du réseau Télétel."

http://www.economiematin.fr/news-arret-minitel-gerard-thery-steve-jobs-internet-teletel-xavier-niel

avatar béber1 | 

:'-)

avatar Kappy | 

C1rc3@0rc:
"Sinon, sans Mac tu les fais comment tes playlist vidéo, tu sais, les vidéo qui sont sur tes disques a la maison? Et la musique?
Ah oui, tu as uniquement des abo en streaming...
Et sinon, pour trier et éditer tes photos?"

Le fait qu'iCloud soit ou non le nouveau hub n'empêche en rien d'avoir besoin malgré tout d'un Mac. Les deux sont complémentaires, non?

Je peux avoir ma musique en local (ou pas) sur le Mac et vouloir à travers iCloud retrouver toutes mes chansons sur mon iPhone pour pouvoir les écouter dans ma voiture.

Tout comme je peux stocker mes images en local (ou pas) sur mon Mac dans Photos.app, les éditer dans Photoshop. Affinity ou Lightroom et ensuite synchroniser les versions éditées à travers iCloud.

Bref, l'un n'exclut pas l'autre.

avatar Chanteloux | 

@ipop
Le Mac, tremplin de l'iPad? Je ne vois ni comment ni pourquoi... J'imagine le contraire... Quand t'as un Mac portable, bon dans tout et qui fait tout, et tout bien, ton iPad devient vite secondaire, et finit par se retrouver dans les mains de ta gamine, ou à iOccasion. En tout cas c'est comme ça que je vois ça.

Le commentaire de C1... sur le succès -relatif- des ventes de Mac est très pertinent. C'est sûr qu'en continuant à vendre ses anciens modèles (MBP et MBA 2015) qui ont beaucoup de succès si l'on en croit Macgé, Apple brouille +++ l'accueil fait au modèles 2016.

avatar pocketalex | 

@Chanteloux : les deux sont totalement complémentaires

J'ai un iPad Air 2, et je l'utilise à fond !
Déja, avec l'app Canal, l'pad devient une TV que l'on emmène partout avec soi

Ensuite, je suis un gros amateur de BD et je ne lis quasiment plus que sur iPad

Les films, les séries (hébergées sur le NAS, bien sur)

Surfer, sur son canapé, dans sa cuisine, au lit

Un peu de casual gaming, avouons-le

L'iPad est juste indispensable pour consulter tout cela, partout, tout le temps, et il surpasse le moindre Mac, Macbook compris, dans ces usages

Et puis, quand j'ai du travail, je pose la tablette et j'utilise mes Macs

Deux objets différents pour deux usages différents, les appareils sont parfaitement complémentaires

avatar Chanteloux | 

Ça prouve que chaque cas est particulier.... moi quand j'ai réalisé qu'une tablette c'est rien qu'un smartphone avec un écran plus gros (et fonction téléphone en moins...), j'ai fini par la mettre de côté, sans même m'en apercevoir.... Dans le fond, l'ipad, c'est un jouet...

Peut-être qu'un iPad mini avec fonction téléphone aurait pu m'intéresser... Mais ça pour des raisons évidentes $$$$$ Apple ne le fera jamais...

Mon smartphone et mon MB12 comblent 90% de mes besoins en mobilité (plus un iMac à la maison), le 10% restant je m'en passe...

avatar Saint-Jey | 

Je ne comprends plus les consommateurs de mac qui donnent raison à la stratégie anti écologique d'Apple avec le tout soudé... finalement Apple a raison de parier sur la bêtise de l'Homme... moi qui pensait à un sursaut des consciences, fort est de constater que pisser dans un violon serait sans doute plus efficace...

avatar reborn | 

@Saint-Jey

la realité c'est que les gens n'upgradent pas tant que ça et changent de machine lorsqu'il en ressentent le besoin.

avatar Saint-Jey | 

@reborn

Je ne sais pas je ne sais plus... je suis consterné de ces résultats... je ne souhaite pas la disparition d'Apple mais j'aurais aimé une réponse au goût écologiste des consommateurs. J'y croyais vraiment, uniquement pour que cette belle société qu'est Apple reprenne ce bon chemin qu'elle avait il y a encore quelques années. En fait c'est peut-être juste le signe que je vieillis et me détache des préoccupations des jeunes générations. Tant pis pour moi

avatar arnaud06 | 

@Saint-Jey

Ta vision écolo du Mac semble bien éloigné de celle d'apple.

Les nouveaux mac consomment beaucoup moins et sont fabriqués selon de meilleures normes environnementales... je pense que d'un point de vue purement écolo les nouveaux macs ont un meilleur bilan que les anciens, surtout qu'ils s'utilisent bien plus longtemps... la course à la puissance pure ayant dans la grande majorité des cas laissé la place à l'efficacité énergétique et l'autonomie.

avatar C1rc3@0rc | 

«Les nouveaux mac consomment beaucoup moins et sont fabriqués selon de meilleures normes environnementales...»

Non les Mac consomment toujours autant, voire plus avec les imbécilités comme la Touch Bar. Il en va de meme pour les iPhone et iPad, qui ne voient pas leurs consommation baisser: les processeur Ax sont plus performants et économes, mais les ecrans Retina consomment plus et surtout la dependance aux services implique une plus grosse consommation a la fois sur le device mais aussi du coté datacenter et une charge des lignes de communications. Et tout ce qui ne se fait pas en local, implique une depense sur un moyen deporté et la charge des lignes de communication.

Quand a la fabrication, elle reste de meme niveau quand aux normes environnementales, le design et le process de production n'ont pas beaucoup varié en 5 ans.

La ou Apple a fait des progrés c'est dans l'utilisation d’électricité issue d’anergies renouvelables pour alimenter ses datacenter. Ils consomment toujours plus, mais c'est de plus en plus du renouvlable, donc l'impact environnemental est moins polluant.

Aprés @Saint-Jey a un propos qui est biaisé par une interpretation des resultats qui n'est pas correcte. Les nouveaux Mac n'ont pas fait monter les ventes, il ne s'est vendu que 62000 Mac en plus, ce qui sur 5 millions est une stagnation. L'iPhone c'est 4 millions de plus, sur 78 millions c'est pas non plus une croissance significative.

Par contre l'iPad qui perd 3 millions d'unité a 13 millions et les "autres" qui se tapent -7%, c'est pas du tout un plébiscite de la part des clients.

Aprés le choix de l'impact environnementale lors de l'achat d'un smartphone ou d'un PC c'est certainement pas le critere nº1 pour une majorité de gens. :(

avatar Chanteloux | 

@arnaud...
Ce qui est écologique, c'est avant tout ce qui est raisonnablement réparable et upgradable. Les produits Apple tout soudés sont des produits jetables, et je ne vois rien d'écologiques là-dedans.
Imaginerait-on une belle Clio électrique, éconone au possible, et .... tout soudée?

avatar reborn | 

@Saint-Jey

Apple est bien plus écologique qu'avant notamment dans les matériaux et processus industriels ?

avatar Hideyasu | 

@Saint-Jey

Quand les Mac étaient facilement démontable une faible proportion des gens les bidouillaient.
De plus le fait que ne peut pas upgrader son Mac ne signifie pas que Apple ne peut pas recycler les pièces. Faut pas tout confondre.
Les iPhone sont recyclés avec le robot qu'ils ont conçu par exemple, j'imagine que les mac c'est pareil.
Et pour le reste, en écologie Apple reste un modèle par rapport au reste de l'industrie IT ...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR