Pourquoi Apple a abandonné la course à la puissance

Christophe Laporte |

C’est un fait : Apple met de moins en moins à jour ses machines. Et dans un sens, cela peut parfaitement se comprendre, les gains en puissance sont toujours plus limités. Auparavant, la progression des performances du processeur et de la carte graphique justifiaient à eux seuls un changement d’ordinateur.

Or, actuellement, on se retrouve dans une période où les progrès sont beaucoup plus lents. À chaque génération, Intel promet un gain de performances de 10 à 20 % que l’on a bien du mal à reproduire lorsque les machines passent par les bancs d’essai. La période n’est pas sans rappeler la fin de règne du PowerPC, qui ne progressait plus. Mais les raisons étaient alors bien différentes. Il s’agissait avant tout d’un manque d’investissement ou de volonté de la part des partenaires d’Apple.

On ne peut pas résumer un ordinateur à son processeur, il y a d'autres technologies qui le composent. Et Apple est peut-être devenue plus conservatrice qu’à une époque. Elle ne s’est pas ruée sur le Thunderbolt 3 notamment. Les mêmes qui le lui reprochent sont peut-être les mêmes qui vous avertiront des dangers d’une Rev A.

Si Apple ne saute pas sur le Thunderbolt 3, c’est parce qu’Apple attend justement que les défauts de jeunesse de cette technologie soient résolus (lire : Pourquoi le MacBook ne gère pas correctement la 4K ?). Il s’agit d’une posture assez sage. Et pourtant, Apple aurait tout intérêt à se mettre au plus vite au Thunderbolt 3 tant cette technologie pourrait lui résoudre bon nombre de problèmes, comme pour la gestion des écrans très haute définition.

Thunderbolt 2. Image Kārlis Dambrāns CC BY

On pourrait également évoquer la question de l’autonomie sur les ordinateurs portables, mais celle-ci a énormément progressé ces dernières années et n’est plus une contrainte comme ce fut le cas à une époque.

Des Mac à la durée de vie plus longue

Bref, il faut accepter que les ordinateurs soient arrivés à un certain degré de maturité. Les choses pourraient à nouveau s’accélérer à condition qu’Apple prenne des décisions radicales ou qu’une innovation majeure fasse son apparition.

Vous apportez parfaitement la preuve de cet état de fait. Récemment, nous vous demandions dans un sondage à quand remontait l’achat de votre dernier ordinateur Apple. Pour 36 % des votants, il a été effectué avant 2012 ! À l’inverse, seulement 9 % des participants ont acheté un nouveau Mac cette année. Les autres propositions (2012, 2013, 2014, 2015) obtiennent toutes des scores similaires avec 13 ou 14 % des voix. On doute que les résultats aient été similaires si l’on vous avait demandé la date d’achat de votre dernier smartphone sur iGeneration. La preuve avec ce sondage sur vos intentions d’achat de l’iPhone 7.

Dans les réactions, vous êtes nombreux à expliquer que votre Mac acheté il y a 6/7 ans tourne comme une horloge, parfois grâce à un remplacement de composants. Bref, la durée de vie d’un Mac s’allonge. Il faut se rappeler qu’il y a une dizaine d’années, il n’était pas rare de croiser des utilisateurs qui renouvelaient leur ordinateur tous les 18 mois.

Le confort plus que la puissance

D’une certaine manière, Apple a pris acte des changements que connait l'industrie. Elle en profite d’ailleurs bien volontiers pour se concentrer sur les marchés d’aujourd’hui (tablette, smartphone), comme ceux de demain (montre connectée).

La Pomme pourrait faire plus régulièrement des speed bump comme elle l’a fait au printemps pour le MacBook. Mais dans la plupart des cas, cela ne lui servirait pas à grand-chose. Les gains en performance seraient très faibles. Cela ne relancerait pas véritablement les ventes et cela lui coûterait de l’argent. Mieux vaut donc annoncer quelque chose quand il y a du nouveau. Et puis, d’un point de vue psychologique, cela a même quelque chose de rassurant pour le consommateur qui n’a pas l’impression de voir sa machine acquise il y a trois mois devenir tout de suite « obsolète ».

iMac Retina. Image MacGeneration CC BY

Alors que faire si une berline ne peut aller beaucoup plus vite ? Jouer la carte du confort. C’est exactement ce qu’Apple fait avec les dernières technologies introduites dans les Mac : Force Touch sur les portables, le clavier papillon du MacBook, tout le travail qui est fait sur les écrans Retina avec une gestion des couleurs toujours plus précises (notamment sur les derniers iMac)…

La seule composante d’un Mac qui continue à évoluer régulièrement, c’est la mémoire flash. On constate à chaque mise à jour de portables un bond important en matière de performances (mais pas de capacité...). Là encore, une mémoire flash plus rapide s’inscrit parfaitement dans cette démarche de confort. Demain, Touch ID ou le fameux ruban OLED pourrait s’inscrire également dans cette logique.

Le MacBook, la machine confortable par excellence

Un renouvellement de Mac aujourd’hui, c’est autant — si ce n’est plus — une question de confort que de puissance (même si cet argument peut encore jouer dans certaines professions comme la vidéo). C’est un changement de paradigme qui n’est pas simple à expliquer après des années et des années de course à la puissance.

Évidemment, c’est le MacBook qui symbolise encore le mieux cette « course au confort ». Apple a préféré en faire une machine absolument silencieuse, ce qui l’a contraint à faire des choix radicaux, notamment concernant le processeur. Et c’est là où les choses deviennent intéressantes ; elle a privilégié le confort à la puissance.

En fait, c’est une aubaine pour les possesseurs de machines âgées de voir Apple sortir de nouveaux ordinateurs peu puissants. Cela la contraint à optimiser en permanence son système d'exploitation pour qu’il tourne correctement sur des configurations modestes.

En matière de réactivité et de fluidité, le MacBook a largement profité du passage de Yosemite à El Capitan. Mais ce phénomène ne date pas des MacBook. Même si des versions d’OS X ont été meilleures que d’autres, le phénomène a débuté avec Snow Leopard. Tout cela est dû en grande partie à l’influence grandissante d’iOS où, jusqu’à très récemment, les contraintes matérielles étaient autrement plus importantes.

On a pu le constater avec les besoins en RAM du système qui ont cessé de progresser. Si on avait connu la même courbe qu’au début des années 2000, il faudrait très certainement 16 Go au minimum pour faire tourner le système dans des conditions décentes. Or, cela fait des années maintenant que 4 Go suffisent aux différentes versions de macOS.

MacBook Air et Thunderbolt Display. Image Matthew Pearce CC BY

Tout ça pour dire qu’une personne qui achète une machine relativement « dépassée » comme un MacBook Air 11” pourra sans doute la faire durer plus longtemps qu’un ordinateur acquis il y a 15 ou 20 ans.

Cette nouvelle approche d’Apple est assez troublante sur certains aspects. Quand certaines machines sont en fin de course, la comparaison avec ce que propose la concurrence peut être troublante. Mais plus que jamais, Apple ne se positionne plus comme un constructeur informatique. Sur cet aspect, elle est même plus proche d’un constructeur automobile. La comparaison la plus exacte est celle sans doute d’une marque de mode ou de luxe, qui propose une ou deux fois par an de nouvelles collections. Voilà le tempo au grand dam des *geeks* que nous sommes !


avatar patricks86 | 

Les anti-Apple et Angela j'vous attend, vous allez regretter d'avoir critiqué st-Jonny

avatar 0MiguelAnge0 | 

@patricks86 :
Il n'y a rien à critiquer: le gadin des ventes valent mieux que de long discours...

avatar C1rc3@0rc | 

@0MiguelAnge0

En effet, mais la constatation des chutes continue des ventes de Mac peut avoir plusieurs (mauvaises) explications, explications qui vont varier en fonction de l'intérêt (ou "religions") de l'interlocuteur, c'est pour ça qu'il faut aligner une analyse solide.

Les ventes d'Apple dégringolent sévèrement, sur quasi tout sauf les AppleTV et les iPad.

Ce qui est problématique c'est surtout que les ventes chutent sur les produits qui étaient en croissance jusqu'a la disparition de Jobs et que les produits postérieurs n'ont jamais décollé.

Le Mac a été en croissance, avec les modèles créés avant 2012 et mis a jour de manière mineure, avec 2 locomotives: le Macbook Pro et le Macbook Air. Ces machines restent de loin les plus vendues, meme si les ventes dégringolent depuis au moins 3 trimestres et de plus en plus vite.

Meme si Intel est dans le mur avec le x86 depuis plus de 5 ans, et qu'Apple n'y est pour rien, au niveau graphique ou de l'autonomie ou du stockage, Intel n'est pour rien dans l'indigence des machines d'Apple ni de la perte d'ergonomie des produits d'Apple depuis 2012. Les choix d'Apple sont seuls responsables a ce niveau.

Détailler les causes techniques, on le constate, ne sert a rien: les pragmatiques les connaissent depuis des années, les fanatiques sont toujours dans la dénégation.

L'explication a ce negationisme est simple: Apple a toujours représente un outsider, un choix de ne pas faire comme la majorité. Jobs était un visionnaire audacieux, impertinent, mais qui sur le fond finissait par avoir raison. Jobs mort, Apple n'a plus de vision mais conserve la culture "décalée" et se prend le mur.
Et pour beaucoup de gens marginaux, ayant des difficulté d'intégration sociale, s'identifier a la marginalité d'Apple est identitaire. L'Apple réussissant c'est pour eux une projection identitaire: ils ont raison contre tout le monde! Apple échouant, ils se retrouvent en position d'échec et d'isolement. D'ou la dénégation.

avatar Bigemul | 

Pourquoi Intel irait-il (ou serait-il) dans le mur depuis 5 ans avec son x86?

avatar Rodri31 | 

Pourquoi ont-ils surtout abandonné la course à l'autonomie?...

avatar bonnepoire | 

12h avec mon MacBook Retina! Quel pc fait pareil avec une seule batterie? Pas mon Dell et ses 6h...

avatar Manubzh | 

@bonnepoire :
Tu en as beaucoup qui font 12 h en faisant que de la bureautique ou du surf...
Cest ca ton argument pour l'achat d'un ordi a 1500€ et un disque de dur de 128 go ?

avatar bonnepoire | 

Ton argument m'a totalement convaincu!!!
Après, si tu comprends toujours pas qu'on achète un Mac pour OS X y'a rien à sauver chez toi mon pauvre.

avatar pifpaf | 

12 h loin d'une prise de courant ou 12 h scotché sur son écran dans un TGV et oublier d'en descendre ?

avatar codeX | 

Il faudra expliquer ça à tout ceux qui nous font chier à longueur de journée en comparant l'autonomie d'un iPhone avec n'importe quelle autre daube à 89,99€.

avatar charliedeux | 

@bonnepoire : Comment fais tu pour obtenir 12h d'autonomie ? Enfin je veux dire qu'elle sont tes réglages? calibration de l'écran ? Ca m'intéresse car moi en optimisant au max, je peux atteindre les 7h uniquement en bureautique (5h30 en video streaming, moins de 3h sur Final Cut) et des témoignages sur les fofos us, personne ne dépasse les 8h en bureautique.

@Manubzh: oui le Macbook 12 est trop chère on est d'accord (je le recommanderais à Mr tout le monde lorsqu'il sera à 999euros) mais c'est une superbe machine qui en a sous le coude contrairement à ce que laisse penser sa fiche technique...sans parler du superbe écran...alors si on veut se faire plaisir...
Les seules points négatifs que je lui trouve après 10mois sont l'autonomie réelle (obligé de lui coller un powerbank pour tenir une journée) et la fragilité du port usb c (le fait qu'il ait un port unique ne me dérange pas mais il est trop fragile...faudrait le retour du magsafe).

avatar Chanteloux | 

@charlie2 sur le macbook j'ai exactement la meme experience. L'autonomie de ce macbook est faible, la fragilité du connecteur usb-c inquiétante +++... Mais quel bel ecran!!! Et la lenteur, oui un peu, mais bcp moins que je le craignais. Et quant au prix: scandaleux bien sûr! Et la gestion des adapteurs, ça se fait, mais ce n'est certes pas un element de confort...

avatar LordJizzus | 

@Chanteloux :
J'ai en général 10h de boulot (code) sur le rMB. J'ai désactivé des trucs comme la transparence, ça fait gagner au moins 1h de batterie.

avatar NerdForever | 

@Rodri31 :
10 000 je parie que le sondage sur les batteries externes montrera que plus de la moitié voir les 3/4 des utilisateurs iOS SE servent de batteries externes... C'est clairement abusé des batteries si limitantes... Je peux comprendre pour un faible encombrement mais alors ça serait tellement bien de pouvoir changer sa batterie et en mettre une autre pour ceux qui veulent plus d'autonomie... Le fait d'avoir une batterie amovible permettrait de permuter entre batterie à plat et une déjà chargée et le top serait de pouvoir charger sa 2eme batterie directement avec le même chargeur que celui du téléphone... Du coup plus jamais besoin de laisser son téléphone sur une prise ou connecté à une batterie externe... Et on aurait toujours un téléphone super fin...

avatar daxr1der | 

@NerdForever :
Ce qui n'arrivera jamais

avatar C1rc3@0rc | 

@daxr1der

Ben en fait c'est bien arrivé de manière tordue, mais toujours est il que Ive l'a fait: l'immonde coque-batterie de l'iPhone, c'est une façon de faire ça.

Apres, si techniquement, rien n'empeche Apple de faire des iPhone a batterie amovible, il y a des causes marketing (obsolescence programmée,...) et des causes "securitaires": moins un appareil est facilement modifiable, moins il peut etre modifié pour en faire par exemple une bombe ou autre...
C'est un peu comme l'histoire du chiffrement: les etats limitent le degre de chiffrement legalement utilisable et interdisent le chiffrement de ce qui passe dans le cloud. Apres imposer des backdoor dans les materiels et logiciels n'est qu'une formalité et une fatalité...

Mais bon y a aussi un gros probleme au niveau de la techno des batteries qui est presque aussi stagnante que les x86.
Une fonction majeure des iPhone et autres smartphone c'est le GPS. Et si pour un trajet de 20 min l'iPhone tient, faut pas esperer aller sur un trajet d'une heure sans alimentation externe. Ce qui est idiot puisque le GPS est le plus utile sur les trajets loin de sa zone de connaissance, donc ce qui se trouve a moins de 20 mn a pied (et encore).

Fort heureusement une des fonctions la plus utilisées sur smartphone c'est le message texte qui lui a l'avantage d'être très peu consommateur. Donc Apple peut bien communiquer sur la fonction la plus utilisée et la moins consommatrice pour justifier ses choix techniques.

Toujours est il que d'un point de vu "utilisateur" et pas du marketing: l'autonomie misérable des iPhone est causée par l'obsession de la finesse (qui rappelons le est aussi source de profits: moins de matériaux = plus de marge sur les gros volumes de ventes...)

avatar patrick86 | 

"Pourquoi ont-ils surtout abandonné la course à l'autonomie?..."

→ "All-day battery life" est l'objectif d'Apple pour ses produits mobile, d'où qu'elle ne cherche pas à aller au delà.

A mon avis, sauf nouvelle technologie fondamentalement révolutionnaire qui permettrait d'outrepasser les limites actuelles, il serait vain d'attendre qu'Apple aille au delà de la journée d'autonomie, pour la plupart de ses ordinateurs.

avatar Flash | 

C'est dommage parce que chez la concurrence ils se creusent la tête pour dépasser la journée d'autonomie, certains réussissent haut la main.
Apple, soi-disant exigente, mais qui se satisfait du minimum syndical...

avatar C1rc3@0rc | 

Oui mais les autres font moins fin et surtout ne sont pas rentables voire sont déficitaires...

Et quand bien meme, leurs performances en autonomie n'est qu'un peu superieure aux produits d'Apple mais reste tres frustrante: donnes nous l'exemple d'un smartphone qui peut te faire un trajet GPS ininterrompue sur plus de 2 heures et sans alimentation externe, ni recharge.

Quant a la journee d'autonomie, c'est de la foutaise marketing. Lorsque je fait des trajets europe-amerique, je n'ai jamais reussi a tenir sur la batterie d'aucun de mes appareils Apple sans recharge. Et cela fait entre 8 et 12h, donc on est loin de 24h d'autonomie, et je tourne a l'economie en plus...
Apple ne fait pas pire, ni mieux que les autres, il y a une la moyenne qui est tres largement partagée, helas.
Heureusement les aeroports et les trains sont de plus en plus equipés en terme de prises electriques, faut juste se trimballer avec un chargeur et des adaptateurs des qu'on voyage un peu.

avatar Flash | 

" donnes nous l'exemple d'un smartphone qui peut te faire un trajet GPS ininterrompue sur plus de 2 heures et sans alimentation externe, ni recharge."

Y en a plein suffit de chercher... Mais si tu veux un exemple concret: Xperia Z3 (je le possède)

avatar byte_order | 

> donnes nous l'exemple d'un smartphone qui peut te faire
> un trajet GPS ininterrompue sur plus de 2 heures et sans
> alimentation externe, ni recharge.

Galaxy S5, pas un modèle récent pourtant. Randonnée super besse / puy de Sancy hier, 5h de marche, GPS activé, cartographie ViewRanger on, application S Health. Départ à 100%, au retour il restait 18% d'autonomie.

Si si, cela existe depuis plusieurs années déjà.

avatar Madalvée | 

Je fais le même constat. À une période je changeais tous les 6 mois, maintenant seul le Retina bien géré serait une raison suffisante. En attendant je fais des économies et je suis devenu riche, je mange autre chose que des pâtes !

avatar lezardon | 

D'accord, mais après le confort, qu'est ce que vous voyez ?

avatar minijul | 

Il faudrait juste que les ordis soient assez puissants pour faire tourner les logiciels de base qu'ils fournissent avec, comme Photos ...

avatar mat 1696 | 

@minijul :
J ai un MBP mi-2009 et Photos tourne autant bien dessus que sur mon iMac fin 2013, donc bon... Photos demande bien moins de ressources et est plus fluide qu iPhoto!

avatar petergab | 

Photos déclenche le ventilo de mon iMac, pas Aperture...

avatar bonnepoire | 

Vlà un troll

avatar GtnDns | 

Sauf que tristement, ce n'est pas le confort qui, pour certains d'entre nous ( comprendre : possesseurs de Mac(Book) ), va aider à faire tourner les jeux auxquels nous jouons et qui sont toujours plus gourmands.. Certes on a compris que les macs c'était pas fait pour jouer.. mais pour moi une machine confortable c'est avant tout une machine qui ne nous restreint pas.. ( ne me dites pas d'aller voir pour un PC ça ne m'intéresse pas )

avatar Flash | 

@GtnDns

L'auteur de l'article a analysé le Mac sous l'angle de Clémentine, étudiante en histoire de l'art. Pas celui de Gérard, freelance vidéaste depuis 15 ans.
S'aurait été mieux de nuancer un peu plus les propos. La conclusion aurait été toute autre.

avatar brunitou | 

@Flash "L'auteur de l'article a analysé le Mac sous l'angle de Clémentine, étudiante en histoire de l'art. Pas celui de Gérard, freelance vidéaste depuis 15 ans"
Lol :)))))

avatar Pieromanu | 

@GtnDns :
Je suis d'accord. C'est d'autant plus illogique qu'Apple a permis à l'offre ludique d'exploser avec l'app store. Mais derrière ça suit pas. Je ne souvient avoir été intéressé par The Path, mais la CG de mon MacBook 2009 était trop faible et depuis les intégrées intel on se retrouve avec le même problème. Je ne suis pas un gros joueur, alors je ne vais pas me monter un pc Windows pour un ou deux jeux.

avatar Veridian | 

C'est exactement mon point de vue. Sauf pour quelques cas spécifiques, l'informatique est aujourd'hui arrivé à un niveau de maturité tel que la puissance d'un ordi n'a plus beaucoup sens.
(Bien sûr c'est une généralité, il y a encore quelques activités où ça importe toujours).

Le choix d'une machine ne se fait souvent plus sur la vitesse du proc, ni sur la quantité de RAM, voire même plus sur l'espace disque : pour l'immense majorité des gens, n'importe quel proc avec 8 GO de RAM et 256 GO de SSD suffisent. Et pour ceux qui ont de gros besoins de stockage (pour y garder tous les films de vacances ...), un bon NAS et un plex et zou.

Le choix d'une machine se fait donc sur d'autres critères : portabilité, autonomie, écran ... qui sont avant tout des notions de confort.

L'analogie avec la voiture est souvent foireuse, mais elle a assez de sens ici : qui choisit encore une voiture sur la puissance du moteur ? On regarde la qualité de l'habitacle, la consommation, la fiabilité, le prix ...

Personnellement, j'avais un macbook pro, et je viens de basculer sur le macbook 12'', qui est une machine incroyable de pertinence, si on la regarde avec ce paradigme en tête (J'ai un ordi de bureau, et besoin par ailleurs d'un mac mobile, toujours dispo, léger ... et le macbook est parfaitement adapté à mon utilisation). Par contre évidemment je ne peux plus jouer à celui qui a la plus grosse, mais bon avoir plus de MHz ne va pas me faire bosser plus vite alors ...

avatar Stardustxxx | 

@Veridian
Tous les utilisateurs n'ont pas les même besoins. Un Macbook peut-être un choix judicieux pour certains et catastrophique pour d'autre. De même un Macbook Pro Retina i7 n'a pas sens pour beaucoup de personne. La puissance d'un ordi a encore du sens pour certains.

Ce qui est bien c'est d'avoir le choix de pouvoir choisir une machine qui correspond a nos besoin.

avatar charliedeux | 

@Veridian: totalement d'accord, portabilité, autonomie, écran voir aussi la qualité du clavier sont les 1ers critères d'achat du mass market aujourd'hui. Et même pour les pro qui n'ont pas besoin de puissance on-the-go (pour ça, il y a toujours les postes de bureau).

avatar larkhon | 

La comparaison avec les voitures est vraiment foireuse ; les gens ne mettent pas 50000 euros ou plus dans une voiture juste pour le confort.

avatar Wodraks | 

Niveau processeur, on est effectivement très loin de la loi de Moore ces dernières années.

Au niveau GPU par contre, il y a encore pas mal de bons en avant. Les cartes Nvidia 10XX, par exemple, surclassent largement les éditions précédentes.
Certes, les cartes graphiques actuelles sont puissantes. Mais pour faire tourner de la 3D sur un écran rétina, des cartes graphiques plus musclées restent très appréciables.
Mais Apple n'en propose pas et reste en plus sur des cartes AMD, qui chauffent plus (= plus de bruit = moins de confort) et sont moins performantes. On n'a même pas le choix d'avoir une option qui permette une carte plus haut de gamme.
Et comme tout est soudé, on est coincé.

avatar daxr1der | 

@Wodraks :
C'est tout à fait ça.

Mais Apple va te trouver une excuse bidon, que c'est pas la course et que ça sert à rien.

Ils vont pas dire nous voulons des machines qui nous coûtent pas grand chose avec le plus de marge possible.

Les gens qui achètent des machines souvent c'est qu'ils connaissent rien en hardware.

avatar Stardustxxx | 

@Wodraks
La loi de Moore est toujours valide pour les processeurs.
La loi de Moore dit que le nombre de transistor double tous les 2 ans pour une même surface.
En aucun cas elle est relié à la puissance du CPU.

10 nm pour la fin 2016 début 2017, et ensuite 7nm et 5 nm. Fin de la loi de Moore vers 2021.

avatar zeveto | 

Heureux propriétaire d'un MBA 2013, j'approuve à fond cette stratégie. Mon mac actuel est toujours aussi (voir plus ) rapide qu'au premier jour grâce aux différentes optimisations d'OS X.

Il m'est très satisfaisant de dire que cet achat a duré dans le temps et continue toujours à rendre de bons services.

avatar asheden | 

Le problème c'est qu'aujourd'hui, on veut tout et tout de suite et dès qu'on a tout et tout de suite, on se plaint parce que ça n'est pas au point. Résultat, on passe sa vie à se plaindre. L'être humain

avatar médecin de campagnes (non vérifié) | 

J'utilise de fait un Mac book pro 17 pouces de mi 2009 avec un processeur intel core 2 Duo, 8 Go de Ram, deux disques durs après démontage du lecteur optique remplacé par un NAN 3D.
(Je travaille sur l'excellent médistory 3 de Prokov éditions avec un mac mini serveur (le tout acheté sur le refurb), disques durs remplacés eux aussi par des NAN 3D ; je regarde des scanners sous Osirix pour l'image, avec un lecteur externe).
Je passerai probablement sous Capitan avant qu'il soit indisponible, mais quel confort !
j'apprécie le grand écran, même en le branchant sur un écran externe, et les trois ports USB, ainsi qu'une connectique adaptée à mes périphériques.
S'il rend l'âme, je le remplacerai par… un Mac book pro 17 pouces plus récent, avant de voir venir, et sans doute avec un cloud perso, mais pour l'instant pas le temps…
Pour la bagnole, mais hors sujet, une 3008 hybride, c'est pour moi un peu surclassé, mais quelle voiture !, et là aussi j'attendrai autant que faire se peut pour changer.

avatar Manubzh | 

@médecin de campagnes :
Je confirme cher confrère ;), jai mon MacBook Pro de 2007, qui même s'il est franchement lent, fonctionne à merveille !

avatar médecin de campagnes (non vérifié) | 

@Manubzh :
Alors pourquoi faire la veille techno sur MacG ?? ;-)
(Sujet d'un prochain forum ?)
Les prochains changements dans le système gestionnaire de fichiers nous rendront très attentifs et très prudents. Pour l'instant passer à El Capitan avant qu'il soit indisponible et alors qu'il a été bien débogué.
Autrement dit les machines se modifient sans être plus puissantes et, après trente ans, on suit avec un peu de retard. Loin le temps ou les mises à jour système se faisaient illico.

avatar iGeek07 | 

Je ne suis pas d'accord avec l'argument "puisque la mise à jour est minime, elle ne vaut pas le coup", chaque génération d'ordinateur (et autres gadgets :) que sort la pomme n'est selon moi pas pour le même client, ce qui est important, c'est que quand un client vient pour acheter une nouvelle machine, elle ait les meilleures caractéristiques possibles par rapport à la technologie actuelle.
Quand un "speed bump" sortait, il y avait des gens pour dire "c'est n'importe quoi, ça ne vaut pas le coup de changer d'ordinateur", et j'ai envie de dire "bien sûr que ça ne vaut pas là coup! Mais vous n'avez pas à acheter toutes les générations, c'est juste que le jour où vous achetez, vous aurez du matériel pertinent par rapport à ce qui se fait dans l'industrie".
Pour les Mac, ce n'est tout simplement pas le cas aujourd'hui… ils ont décidé d'espacer les mises à jour. Et ça ne me poserait pas de problème si le prix baissait avec le temps qui sépare un Mac de sa date d'introduction, mais nous savons tous que ce n'est pas comme ça que ça fonctionne chez la pomme.

avatar Dranouss | 

J'ai acheté mon premier imac 27 fin 2013 puis un mbp13 rétina début 2014. Près de 3 ans plus tard je ne vois aucune raison de changer ! Hormis peut-être pour l'imac 5k qui me fait de l'oeil...

avatar iGeek07 | 

@iGeek07 :
Bilan il y a des zones temporelles où ça vaut le coup d'acheter (juste après du nouveau matériel), et des moments où ça ne le vaut pas (juste avant que ce soit remplacé par la nouvelle génération, où tu as plus pour le même prix… mais c'est surtout que le jour d'avant, tu avais une machine "en retard" technologiquement pour le même prix.

avatar deltiox | 

Il n'y a pas qu'Apple
Il y a eu comme un coup de frein à la course aux ghz je dirais
Problèmes de finesse de gravure ?
Bientôt une rupture de technologie ?

avatar softjo | 

Si ils veulent garder des ordinateurs sans changement plus longtemps, qu'ils baissent les prix. Parce que vendre un vulgaire cailloux à prix d'or c'est dégueulasse. J'irais presque dans les magasins dire aux gens, "attendez qu'ils mettent à jour ce dinosaure si vous voulez vraiment un mac sans vous faire arnaquer". Parce que cette arnaque, c'est un peu comme suivre des instruction d'un email inconnu et payer 100€ sur un compte inconnu pour récupérer 10'000€... En fait, cet email est même plus honnête puisque l'on remarque qu'on se fait avoir.

avatar bargio | 

J'ai quand même beaucoup de mal avec l'argument "confort" en ce qui concerne son unique port USB-C qui abandonne le MagSafe... Le reste j'aurais pu m'y faire mais ça c'est doublement rédhibitoire (j'ai besoin d'être branché toute la journée avec un vidéo projecteur derrière...). Mon MBA fonctionne toujours parfaitement mais cette régression me donne envie de racheter un MBA 2016 juste pour gagner quelques années et ne pas être pris au dépourvu quand cette gamme sera officiellement abandonnée...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR