Apple contre le FBI : nouveaux soutiens de poids… mais pas le grand public

Mickaël Bazoge |

Apple veut convaincre l’opinion publique de la nécessité de protéger la confidentialité des données privées. Malgré les arguments avancés par Tim Cook, le FBI joue sur du velours : la cause est noble mais l’affaire est en effet sensible. On parle d’un terroriste ayant abattu 14 personnes et blessé plusieurs dizaines d’autres avec sa complice. Que vaut la vie privée d’un tel homme ?

Kārlis Dambrāns CC BY —

Mais voilà, comme le PDG d’Apple le martèle, la demande du FBI, soutenue par le gouvernement américain, créerait un dangereux précédent (lire : Contre le FBI, Apple publie une FAQ pour rallier l'opinion publique)… Même si James Comey, le directeur du FBI, assure au contraire qu’il s’agit d’un cas unique. C’est aussi l’argument avancé par la Maison Blanche. Mais on sait aussi que dans ce genre de situation, rien n’est jamais figé : si Apple devait céder une fois, pourquoi répondrait-elle par la négative à d’autres demandes (lire : Édito : pourquoi nous soutenons la démarche d’Apple face au FBI) ?

La bataille de l’opinion publique est loin d’être gagnée. Un sondage mené par le Pew Research Center réalisé auprès de 1 000 adultes américains montre que 51% d’entre eux sont favorables au déverrouillage par Apple de l’iPhone 5c du tueur. 38% des interrogés estiment au contraire que le constructeur ne devrait pas déverrouiller le smartphone. Sur le sujet, les familles des proches sont elles aussi partagées (lire : San Bernardino : des victimes se positionnent par rapport à Apple).

Les soutiens à Apple sont à chercher du côté des entreprises technologiques. Certes, les ralliements sont plus ou moins enthousiastes, mais Tim Cook peut maintenant compter sur Mark Zuckerberg. Le patron et créateur de Facebook a réagi ce lundi, après une première déclaration plus anonyme du réseau social la semaine dernière.

« Nous soutenons Apple dans cette histoire. Nous croyons dans le chiffrement », a-t-il indiqué alors qu’il est actuellement à Barcelone pour le MWC. « Je pense que [empêcher le chiffrement] dans les appareils grand public n’est pas la chose à faire. Et je pense que ce n’est pas une bonne politique économique ou régulatrice à mettre en place ».

Facebook a néanmoins la responsabilité d’aider le gouvernement à lutter contre le terrorisme. « Nous avons un règlement vraiment rigoureux sur le contenu qui ne doit pas promouvoir le terrorisme ou faire preuve de sympathie envers Daesh et d’autres. Nous n’acceptons pas ces personnes dans notre service ». Le réseau social est souvent pointé du doigt pour son laxisme relatif concernant ces questions, alors que pour la nudité il sait frapper rapidement.

Autre soutien d’Apple, plus inattendu cette fois : Michael Hayden, l’ancien directeur de la NSA, indique pour USA Today que dans ce cas précis, il se tient du côté du gouvernement… mais il estime que le FBI tente bien d’obtenir une porte dérobée, contrairement aux paroles sages du Bureau. « Jim [Comey, le directeur du FBI] voudrait l’inscription d’une porte dérobée dans la législation américaine, pour tous les appareils. Et, franchement, je pense que cela dégraderait la sécurité et la tranquillité des Américains, même si cela rendrait le travail de Jim plus facile dans certaines circonstances ». Une backdoor pourrait certes être utilisée par les forces de l’ordre, mais aussi par les pirates…


avatar guigus31 | 

-ils feraient mieux de s'attaquer aux problèmes de batterie des iPhones que de jouer à la politique.
-ça c'est bien vrai madame Michou!
-y'a pu d'jeunesse

avatar marenostrum | 

ils jouent pas la politique, ils veulent protéger leur produits, les présentant comme sûrs et personnels. on vit dans les maisons enfermés (rideau, clé, etc) et on s'habille pour en cacher des choses importantes de notre personne (être). sinon on serait tous nus et dormir dehors comme les bêtes.

avatar TheG | 

Ah ce cher Hayden

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@ Hayden
Je suis très intéressé par ton intervention, mais elle me surprend suffisamment pour m'empêcher d'être sur de tous comprendre...
Pourrais-tu cher Hayden développer ton intervention et ta position sur ces questions
d'avance merci :-)

avatar ovea | 

Faire du bruit pour pas grand-chose il en restera quelque chose

avatar Grug | 

51%… ça pourrait être pire.

On a vu passer des chiffres bien pires (c'est vrai sur des questions plus abstraites et floues (liberté vs sécurité) en France…

les sondages…

avatar C1rc3@0rc | 

@Grug
Regardes les suffrages pour Trump...

Michael Hayden vient de confirmer une chose que l'on savait déjà: la guerre des agences.

Le propos de Hayden est intéressant a deux titres.
La NSA comme la CIA sont avant tout spécialisées dans l'espionnage industriel, économique, politique et bancaire avant même de traiter de la sécurité civile.
Ces deux agences ont donc des expertises poussées dans ces secteurs, secteurs qui sont hors du champs du FBI.
Donc ces agences comprennent mieux quelles sont les implications économiques et industrielles de l'usage de la cryptographie, et qu'interdire la cryptographie pour les societes americaines leur porterait un coup sinon fatal au moins rude.

De plus ces agences ont les moyens de cracker la majorité des systemes de cryptographie legaux et ont placé des backdoor partout ou cela est "nécessaire"...

Le second point est tres interressant. Il casse le propos de Comey en demontrant qu'il ment sur ses intentions et actes. Et on n'est pas sur un petit mensonge, mais bien sur un sujet d'une gravité extreme, equivalent a la honte de Colin Powell.
En faisant cela il casse la carriere politique de Comey.

On a donc une confirmation que la procedure juridique que veut imposer le FBI a Apple n'est qu'un pretexte pour obliger les industriels a placer des backdoor dans leurs produits.
La question n'est donc plus de savoir qui d'Apple ou du FBI ment et qui protege les principes democratique.
La question maintenant c'est de savoir si le gouvernement va soutenir le mensonge du FBI et du DoJ pour généraliser et étendre le Patriot Act.

Obama risque bien de devoir finir son mandat avec un Water Gate.

avatar iAïeaïe | 

@Grug :
Ouai et 51% sur à peine 1000 personnes, alors que les USA sont plus de 300 millions d'habitants. Je suis pas très à l'aise avec les chiffres en général mais là, je trouve que le sondage n'est pas du tout représentatif...

avatar Un Type Vrai | 

La marge d'erreur doit être de 20 points.
Mais elle n'est jamais publiée.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@Grug
Seulement 51%
c'est inquiétant...
Faut-il penser que les autres sont des terroristes où des criminels ayant "des choses à cacher" ?
Mais Où va l'Amérique ?

avatar shaba | 

@J'en_crois Pas_mes yeux :
Ton commentaire est peut-être ironique, mais à titre personnel je n'ai rien à cacher et pourtant je ne souhaite absolument pas que le gouvernement puisse accéder à mes données, ou en tout cas le moins possible. Je soutiens la position d'Apple sur ce coup.

avatar frankm | 

@J'en_crois Pas_mes yeux :
Leurs téléphone contient du porno

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@shaba
Oui shaba, mon commentaire était ironique et se moquait des intervenants qui prétendaient que ceux qui avaient quelque chose à cacher (49%) étaient des terroristes ou des criminels en puissance.
:-)

avatar marenostrum | 

tout le monde a des choses à cacher. c'est universel.
les mecs qui sont pour le gouvernement, veulent que leur sécurité soit prioritaire, par rapport ou autres chose qui veulent les cacher tout de même. mais pas pour le gouvernement.

c'est comme tu vas chez le docteur, tu lui montre le cul, pour te sauver. mais tu montre pas le cul à tout le monde quand même. tu acceptes que quelques personnes intimes. et là le gouvernement tu vas l'accepter devenir ton intime, parce que tu veux pas mourrir accidentellement par un terroriste.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@marenostrum "là le gouvernement tu vas l'accepter devenir ton intime, parce que tu veux pas mourrir accidentellement par un terroriste."

Là c'est une question rationnelle.
Si je ne veux pas mourir quelles sont les contraintes que je vais accepter...
- La pollution : plus de mort en occident que le terrorisme
- l'obésité (la malboufe)
- les armes à feu
- les accidents de la route
J'en oublie ? le tabac, l'alcool, la drogue
Le terrorisme...lui il est tout en bas de la liste.
Ca ne veut pas dire qu'il ne faut pas s'en occuper
Mais que s'il faut réellement mettre en questions nos libertés
peut-être les armes à feu la pollution, la malbouffe, l'alcoolisme, le tabagisme,
seraient plus efficaces à combattre pour obtenir des résultats.

Emotionnel égal manipulation des masses
Je préfère la rationalité, le calcul.

avatar A884126 | 

Je ne comprends vraiment pas ce cas d'école. Même si Apple ouvre ses téléphones il y a d'autres produits encore plus sécurisés pour appeler sans compter les nombreuses logiciels qui croient les échanges, Suisse en autre.

avatar marenostrum | 

tout ce qui se fait c'est de la propagande. les systèmes ont déjà des portes, c'est comme les maisons. Apple (et les autres) peut effacer en distance n'importe quel contenu sur un appareil. c'est pas une porte dans notre iPhone ça ?

et les conversations qui passent tous par les opérateurs. et eux ils espionnent pas ? les téléphones basiques étaient déjà surveillés il a longtemps.

Apple a déjà le mail et mot de passe de chaque utilisateur. y en a pas besoin d'autres chose pour rentrer dans la machine, surtout les appareils mobiles qui sont connectés tout le temps.

avatar YAZombie | 

@marenostrum: mais qu'est-ce que tu racontes? Gros coup de parano là dis donc…

avatar Domsware | 

@marenostrum :
Ramassis de mensonges : en es-tu conscient ?
Avances au moins des références indiscutables avant de déclamer et de propager des mensonges.

avatar marenostrum | 

Y a que à lire sur ce sujet. Apple a déjà donné tout ce qu'il faut pour ouvrir iPhone (donc elle peut). Le FBI veux seulement ne plus passer par Apple, mais directement dans la machine qu'ils veulent et sans intermédiaire.

avatar pat3 | 

@A884126 :
2e fois que je lis ce commentaire incompréhensible…

avatar geek33 | 

Autant je suis pour qu'Apple fournisse le contenu du tel, autant je suis contre que le FBI aient la possibilité permanente de regarder n'importe quel iPhone n'importe quand. Les libertés individuelles se réduisent de plus en plus, là je pense qu'on peut perdre une des dernières qu'il reste.

avatar Espcustom | 

Cette affaire ça encourager tous les terroristes du monde entier à s'équiper d'iPhone. Ils seront tranquilles et bien protéger..!!

avatar Orion | 

Sérieusement ? Les personnes qui parlent de sécurité vont elles enfin comprendre que la seule sécurité est de ne plus avoir de smartphone ? Ce débat est un faux débat, il ne sert qu'à officialiser quelque chose. Vous verrez Apple pliera.

avatar popeye1 | 

Et notre Jony, il en pense quoi sur ce coup là ? Silence radio !

CONNEXION UTILISATEUR