Le directeur du FBI répond à Tim Cook

Florian Innocente |

James Comey, le directeur du FBI, a pris la plume pour répondre aux arguments développés par Tim Cook dans sa lettre ouverte sur l’affaire de l’iPhone de San Bernardino..

James Comey

Son propos cible tout particulièrement le passage dans lequel le patron d’Apple « tremble » à l’idée de voir le FBI ouvrir une sorte de boite de Pandore, en créant un précédent si d’aventure Apple accédait à sa demande de réaliser une version spéciale d’iOS capable de franchir les mesures de sécurité du système.

Le gouvernement pourrait étendre cette violation de la vie privée et demander qu'Apple conçoive un logiciel de surveillance pour intercepter vos messages, accéder à vos dossiers de santé ou des données financières, suivre votre position, ou même accéder à votre insu au microphone ou à l'appareil photo de votre téléphone.

Rien de tout cela, assure James Comey qui se place tout au long de son plaidoyer sur le registre de l’émotion et de la nécessité pour le peuple américain de choisir un moyen de concilier technologie et sécurité :

Le litige autour de San Bernardino n'a rien à voir avec une volonté de créer un précédent ou d'envoyer un quelconque message. Il a à voir avec les victimes et la justice. Quatorze personnes ont été massacrées et beaucoup plus ont eu leurs vies et leurs corps brisés. Nous leur devons une enquête approfondie et professionnelle dans le cadre de la loi. C'est de cela qu'il s'agit. Le peuple américain ne doit rien attendre de moins de la part du FBI.

Le directeur insiste ensuite sur le fait que cette enquête a un cadre légal limité et que les technologies évoluant et devenant rapidement obsolètes (on peut imaginer qu’Apple va maintenant ajouter des verrous supplémentaires dans ses prochains produits, ndlr), il n’y aura pas de répercussions sur le long terme.

Nous voulons simplement avoir la possibilité, avec un mandat, d'essayer de deviner le mot de passe du terroriste, sans que le téléphone ne s'auto-détruise et sans qu'il soit nécessaire de passer dix ans à trouver la bonne réponse. C'est tout. Nous ne voulons pas casser le chiffrement de quiconque ou qu'une clef-maître de déchiffrage se promène dans la nature.

Ce téléphone contient peut-être des indices, peut-être pas, poursuit James Comey « Mais nous ne pouvons pas regarder les survivants dans les yeux ou nous regarder dans un miroir si nous ne le faisons pas. ».

Plus loin, le directeur du FBI conteste à Apple la légitimité pour porter ce débat à propos de la vie privée et la sécurité de chacun, et il prend à son tour les citoyens américains à témoins.

Cette tension [vie privée contre sécurité, ndlr] ne devrait pas être réglée par des sociétés qui vivent de la vente de produits. Elle ne devrait pas être non plus réglée par le FBI, qui vit de son travail d'enquête. Elle devrait être décidée par le peuple américain, en choisissant comment nous voulons être gouvernés dans un monde comme nous ne l'avons jamais connu auparavant.

Et d’appeler en conclusion les américains à « participer au long débat que [nous] devons avoir sur la manière de profiter de la technologie que nous aimons tout ayant la sécurité dont nous avons besoin ».


avatar fosterj | 

Réponse équilibrée. Je ne peux m'empêcher de penser que il s'agit avant tout d'une position marketing d'Apple envers Google.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

fosterj
Réponse partisane. Je ne peux m'empêcher de penser que il s'agit avant tout d'une position marketing pour obtenir des backdoor et espionner l'ensemble de la planète.

relire l'excellente intervention :

C1rc
Non!
On est face au démarrage d'une affaire comme celle du Watergate!

1er acte
Depuis des mois on a des officiels des agences de sécurité gouvernementales (USA, Anglaises et Francaises,...) qui préparent le terrain, qui font des plans com visant a terroriser la population et préparer l'opinion a abandonner ses droits fondamentaux.

2eme acte
Le FBI exploite un attentat sur le territoire US revendiqué par l'EI en prenant bien soin de ne pas invoquer le Patriot Act, pourtant mis en place pour ce type de situation!

Le FBI, comme par hasard, demande une action de la part de l'etat, employeur du terroriste, qui rend la récupération des données de l'appareil impossible sans le hacker et utiliser un backdoor!

Le FBI obtient ensuite une contrainte, sournoisement extensive, d'un tribunal contre une societe privé afin qu'elle hacke un de ses matériel informatique.
L'idee sous jacente est que cela fasse jurisprudence et permette d'étendre le Patriot Act au-dela de son champ d'application initial: le terrorisme
Confiscation de la démocratie par jurisprudence!

3eme acte
Les services US, tel un Colin Powell mentant effrontément devant l'ONU, balancent que les attentats de Paris auraient été évité si les moyens cryptographiques avaient été interdits.
Manque de chance (ou de concertation), les enquêteurs français ont démontrés que les terroristes n'ont justement pas utilisé de systèmes informatiques cryptés.

4eme acte
Instrumentalisation détestable des familles des victimes pour jouer sur le pathos et faire basculer l'opinion.

Conclusion
-Si le FBI veut rester crédible (et l'administration US) il passe l'affaire sous le Patriot Act: le DoJ est dessaisi, la CIA et la NSA hackent l'iPhone et traitent l'enquête qui avance.

avatar harisson | 

Ah ben si il faut être d'accord avec la prose d'un bot… ^_^

avatar Trillot | 

@J'en_crois Pas_...

Bravo! J'approuve.

avatar C1rc3@0rc | 

@J'en_crois Pas_...

Merci.

J'ajouterai que lorsqu'un politicien (oui le directeur du FBI est un politicien, comme celui de la CIA - d'ailleurs un President des USA a été directeur d'une de ces agence, mais qui??? ;) ) déplace le débat du cadre technico-juridique vers le cadre émotionnel, c'est qu'il n'a plus d'autres arguments qui tiennent.

Ce que je remarque avec un étonnement tout naïf c'est cette merveille: «Nous ne voulons pas casser le chiffrement de quiconque ou qu'une clef-maître de déchiffrage se promène dans la nature.»

Si le gars ne se souvient pas de ces précédentes interventions, c'est qu'il a un Alzheimer carabiné. ou alors il se fout de la gueule du monde.

Beauté extatique: «les technologies évoluant et devenant rapidement obsolètes, il n’y aura pas de répercussions sur le long terme»

Parce que sur le moyen terme c'est certain que les consequences vont etre dramatiques, peut et plus que sur le court terme... reste a definir le long terme: 1000 ans ou la généralisation de l'informatique quantique rendant obsolète le cryptographie?

Bref de l'art de se contredire et de plomber ses chances de devenir coherent.

Finalement la touche magistrale:
«Cette tension [vie privée contre sécurité, ndlr] ne devrait pas être réglée par des sociétés qui vivent de la vente de produits. Elle ne devrait pas être non plus réglée par le FBI, qui vit de son travail d'enquête.»

Le FBI vit des impôts que l'Etat prélève sur les sociétés qui vivent de la ventes de leurs produits...

Et si des sociétés privées rentrent dans un débat a finalité et fond démocratique c'est parce qu'en l'occurence, le FBI les y a invité de la pire manière qu'il soit et cela depuis des mois... Accessoirement, les sociétés privées font le boulot que les parlementaires n'ont pas fait et qui constate la faillite d'un système qui se veut démocratique mais n'en a ni les actes ni les moyens.

Il serait maintenant intéressant d'avoir l'avis éclairé de Kazeneuve.

avatar albert einstein | 

C'est bien mal connaitre l'histoire d'Apple qui n'a que faire de ce que pense Google que ce soit dans la conception des produits ou dans la philosophie et l'éthique de l'entreprise..
Si tel avait été le cas, Eric Schmidt n'aurait jamais siégé au conseil d'administration d'Apple et Apple vivrait de la publicité et les données privées de ses clients..
L'inverse n'est pas vrai, la trahison d'Eric Schmidt envers Steeve Jobs le prouve..

avatar reborn | 

Sauf que google soutient Apple

avatar occam | 

...comme la corde soutient le pendu...

avatar iDidier | 

@reborn :
Sauf que pour les appareils sous Androïd, le FBI et autres services peuvent avoir très facilement accès aux données !!! La fin de l'article montre qu'il est moins compliqué de casser un smartphone Androïd … Alors, Google soutenir Apple…
http://www.01net.com/actualites/comment-apple-pourrait-hacker-l-iphone-5c-du-terroriste-de-san-bernardino-952612.html

avatar Genay | 

Quel beau discours, j'en ai chialé...

avatar ovea | 

Donc on est bien, (dans le cas d'exploitation de personnes isolés dont on efface les commanditaires potentiels s'ils ont jamais existé) de terrorisme d'état, on terrorise la population (peut-être même en ne manipulant même pas quelques individus au départ du massacre)

avatar Vanton | 

"Nous ne voulons pas casser le chiffrement de quiconque ou qu'une clef-maître de déchiffrage se promène dans la nature"

Ce n'est pas parce qu'ils ne le veulent pas que ça n'arrivera pas, c'est tout le problème !

avatar Darcel | 

Ah ils commencent à rebrousser chemin, comme quoi l'Argent est bien la première puissance du Monde. Et là elle travaille pour nous, merci Apple.

avatar rikki finefleur | 

Darcel
merci Apple, pour quoi ?
Car ce sont surtout les criminels, truands quotidiens qui peuvent les grands gagnants.
Pas vraiment le ciitoyen lambda qui n'a rien avoir avec les affaires de police.
Pas comme ceux cités plus haut

avatar waldezign | 

@rikki finefleur :
N'importe quoi.

avatar Vanton | 

@rikki finefleur :
Apple est une entreprise mondiale qui commercialise ses produits dans des pays où les droits de l'homme sont une notion très relative... Comme de nombreuses multinationales, elle prend l'argent où il est et ne se mêle pas directement des affaires de ces pays.

Du coup c'est bien gentil de parler du peu d'importance des libertés individuelles en Occident où les états sont majoritairement bien intentionnés mais si on regarde à côté de son nombril on peut rapidement se rendre compte de l'importance vitale de la confidentialité pas si loin de chez nous.

Cook est homosexuel. Dans combien de pays où l'iPhone est vendu aurait-il droit à une lapidation, de la prison à vie, des violences policières et populaires ? Céder au FBI c'est faire prendre un risque majeur à des centaines de milliers d'utilisateurs d'iPhone à travers le monde, si les états se mettent à vouloir fouiller partout "parce que le FBI a bien pu le faire".

Qui plus est, même en tournant autour de son petit nombril, il ne faut pas être bien malin pour constater la montée des extrêmes en Occident... On ne sait pas de quoi demain sera fait, et l'histoire nous a montré que les lendemains qui déchantent peuvent être rudes...

avatar Trillot | 

@Vanton

Bravo!

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@rikki finefleur
"Car ce sont surtout les criminels, truands quotidiens qui peuvent les grands gagnants."
exact :
Les criminels attendent avec espoirs une backdoor pour commettre leurs crimes.
Comme le FSB et autres agences de Chine Turquie France etc.
"Pas vraiment le ciitoyen lambda "
exacte :
Le citoyen n'a rien à gagner d'une backdoor et tout à craindre.

avatar Ginger bread | 

Mouais c est comme tout, tu tends la main on te prend le bras..

avatar christ60 | 

C'est dingue de voir tout le monde brandir la liberté individuelle quand nous n'avons rien à cacher.
Le cryptage ne protège que les criminels et les terroristes.
Monsieur Lambda veut protéger sa liberté alors qu'il est le premier à étaler sa vie sur les réseaux sociaux! Pathétique!!!!

Rappelons nous d'une chose, tout le monde a vomi sur la DGSI et les services secrets pour leur non détection des attentats.
Mais quelques mois après, quand il faut donner les moyens de décrypter les données des terroristes...tout le monde met en avant sa liberté...
Si le dernier choix est le votre, les terroristes poursuivront tranquillement leurs activités grâce à la protection individuelle.

Cette même protection des données, protègent les réseaux criminels qui oeuvrent tous les jours en France (Stup, fraude TVA....)

Donnons des moyens actuels et modernes à nos policiers pour assurer notre sécurité (financière et physique). Actuellement les policiers travaillent avec des moyens rudimentaires et obsolètes. Les criminels ne téléphonent plus avec un numéro classique enregistré à leur nom....

avatar Trillot | 

@christ60

Réfléchis avant d'écrire des conneries.

Si on empêche le cryptage des téléphones, ça ne gênera pas les terroristes qui crypteront avec des logiciels disponibles partout!

Par contre le bon peuple, y compris dans les dictatures auront tout perdu.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@christ60
Le cryptage protège le citoyen lambda des criminels de toutes sortes qu'ils soient d'officines étatiques ou mafiosi

avatar Domsware | 

@christ60
Pour ma part j'ai des choses à cacher : cela s'appelle la vie privée. Et ce n'est pas en criant au loup et/ou en cherchant à manipuler mes émotions que cela changera.

avatar Billytyper2 | 

@christ60 :
Ce n'est pas contre la police que l'on veut des téléphones sécurisés, mais contre les hackers qui se serviraient de nos donnés pour nous voler. Mais si la police peut le faire alors un hacker encore moins doué le pourra. Donc pas de contre mesure ( genre backdoor ou autres )pour le bien de tous.

avatar Hideyasu | 

@christ60 :
Les terroristes n'ont pas besoin de ca pour masquer leurs faits et gestes.
Ben Laden s'est caché des années malgré tout les moyens de la NSA, CIA etc. Ça changera pas maintenant.

avatar freestef | 

Alors qu'on donne à la population de quoi décrypter les logiciels d'état qui servent à terroriser les civils dans plusieurs pays. Ceux là, vous osez les regarder dans les yeux ?

avatar TheRV | 

Quel est la différence entre contraindre par voie de réquisition (ou de mandat aux USA) une société à ouvrir l'accès à un téléphone ou un serrurier à forcer une serrure pour une perquisition ? Je ne comprends pas tour ce patacaisse autour de ce non événement

avatar Vanton | 

@TheRV :
La différence c'est l'encadrement. Le serrurier agit sur demande d'une autorité publique, c'est très contrôlé. Il ne va pas faire toutes les portes du quartier par la suite.

Ce que le FBI demande c'est la même chose, sur le principe : que ce téléphone soit déverrouillé. Uniquement ce téléphone, en apparence. On pourrait se dire "ok, ça n'est pas un souci, qu'Apple le fasse". Sauf que ça va faire jurisprudence, déjà, ce qui peut entraîner des dérives. Tous les tribunaux vont se mettre à demander à accéder à des tels dans le cadre de procédures légales... Apple va progressivement perdre le contrôle de son logiciel, qui va se retrouver partout, et surtout là où on ne voudrait pas : dictatures et pirates. La sécurité va s'effondrer.

C'est cette réaction en chaîne dont il est question ici.

avatar Philactere | 

@TheRV :
Dans le cas présent Apple ne dispose pas de la clé lui permettant d'ouvrir l'iPhone. Pour cela il lui faut écrire une version d'iOS permettant de contourner cette clé et fournir au FBI cette version, ce qui permettait au dit FBI de déverrouiller TOUS les iPhone par la suite, sans ne plus avoir à passer par Apple.
C'est comme si le serrurier fournissait un super-passe au FBI valable pour toutes les portes et dont le FBI disposerait à sa guise, sans ne plus avoir à passer par un mandat d'un juge.
L'enjeu est là, fournir ou non aux agences gouvernementales un moyen de déverrouiller tout appareil sans plus aucun contrôle judiciaire ou démocratique. Ses dérives possibles dans les démocraties et les revendications d'autres États moins démocratiques à en disposer eux aussi.

avatar KrummenHacker | 

Le problème serait que le mot de passe à été changé, soit par le FBI lui-même, soit par les services de santé de San Berdardino. Mais changer un mot de passe ne doit pas empêcher d'accéder aux données si on connaît ce nouveau mot de passe. Conclusion : quel est l'imbécile qui a changé le mot de passe sans noter celui-ci sur un post-it collé au bas de l'écran?

avatar Antony Matué | 

Vu le peu de chose à cacher, certains ici sont mûrs pour la webcam interne, et autres puces à internaliser, apport essentiel afin de les aider à se soigner, à déclarer tous leurs revenus au fisc, à rouler à 130 max sur l'autoroute, ne pas dépasser 0,50 grammes d'alcool dans le sang... A ne pas trahir leurs amis ou partenaires économiques, ne pas revenir sur leurs engagements, ne pas tromper leurs femmes, payer leur denier du culte, ne pas risquer malgré soi de se pervertir avec des films X, ne pas foutre des bouteilles en verre dans la poubelle pas prévue pour, ne pas oublier le clignotant dès qu'il faut tourner, ne pas oublier la pièce dans le parcmètre, ne pas jeter son mégot n'importe où, ne pas se mettre en double-file avec warning, ne plus troller sur MacGe, ne pas oublier d'aller glisser le bulletin dans l'urne...

Tendez les fesses, et toussez un peu pour voir !

On saura tout, vous n'avez rien à cacher !

avatar Vanton | 

@Antony Matué :
Oui enfin respecter la loi et les autres n'est pas une mauvaise idée non plus...

avatar Philactere | 

@Vanton :
On peut respecter la loi et ne pas avoir envie que sa vie privée (son intimité) doit accessible aux agences gouvernementales. Rien d'illégal à cela. Même sans ne rien faire de répréhensible, surtout en ne faisant rien de répréhensible.

avatar tbr | 

@Vanton

"Respecter la loi". Elle est humaine, donc faillible; des fois... illégale.

Et quand elle est inique, ne défend pas les plus faibles : jamais.

En d'autres temps (que les gens de...), il aurait bien mieux valu pour beaucoup de ne pas respecter certaines lois.

avatar gratgrat | 

Je ne prends pas souvent part aux discussions, mais là le FBI commence à nous les B...... menu.Pourrait-il nous expliquer comment les attentats du 11 septembre ont pu se produire alors que les téléphones n'étaient pas verrouillés ?

avatar Antony Matué | 

@Vanton

qui n'est pas Danton pour défendre le peuple !

Mélanchon chez Ruquier l'autre soir nous a rappelé que Cahuzac n'a pas passé une journée en taule (menteur, tricheur, hors la loi et renégat de la République), alors que chacun d'entre nous - pour une orange piquée à l'étal du marché - y aurait droit.

Donc tu me fais bien rire avec le "respecter les lois". Et il faut laisser ces gens là nous dicter la bonne conduite ?

Une affiche de film disait récemment : "L'honnêteté, c'est un concept inventé par les riches pour que les pauvres restent pauvres". Au vu de la marche de notre société, c'est pas faux.

Le maxi contrôle de nos sociétés et nos vies participent de la même confiscation des libertés par ceux-là même qui y contreviennent et s'assoient sur l'intégrité qu'on est en droit d'attendre d'eux.

avatar Vanton | 

@Antony Matué :
Ce n'est pas parce que les autres font des conneries qu'on est en droit d'en faire ! ;-)

Et tu t'écartes du débat en parlant des passe droits pour les puissants... Même si je suis d'accord avec toi sur le fait que c'est révoltant, c'est aussi vieux que le monde et ça perdurera bien après nous... Et ça n'est pas vraiment le sujet.

avatar Pas-un-philosophe | 

C'est justement parce que je suis innocent, que je ne veux pas que la vie privée soit fouillée, j'en ai marre que pour masquer leur incompétence, certaines agences s'accaparent de plus en plus de passes-droit au nom de la sécurité
Il est uniquement de mon droit de garder certaines données personnelles, même au nom de la sécurité
Quand à tout ceux qui disent que ca ne les dérangent pas (bientôt ils vont dire : si pari orè pa existé, ily orè pa u lé atenta -> C la fot a pari)
Passez moi votre téléphone, que je le fouille, que je garde toutes tes photos tes messages (tout de suite on se tutoie, je te connais tellement plus)
, que je les regardes en permanence, et on verra ensuite

avatar christ60 | 

Vive la paranoïa!!!!

avatar Antony Matué | 

@Vanton
"tu t'écartes du débat en parlant des passe droits pour les puissants..."

Oui et non !

En fait, ma mémoire revenant, Mélanchon chez Ruquier l'autre soir a rappelé que Cahuzac n'a pas passé une journée en taule (menteur, tricheur, hors la loi et renégat de la République), alors que les employés d'Air France qui ont déchiré la chemise de deux de leurs responsable ont eu droit à des procèdures sèches : cueillis à domicile et embastillement.

Ce qui veut dire que - comme d'hab - cette mesure de portes dérobées dans les smartphones se fera d'abord au détriment du petit peuple alors que les plus belles fripouilles passeront au travers des mailles de ce nouveau filet.

Suis-je plus clair ?

avatar A884126 | 

Je ne comprends vraiment pas ce cas d'école. Même si Apple ouvre ses téléphones il y a d'autres produits encore plus sécurisés pour appeler sans compter les nombreuses logiciels qui croient les échanges, Suisse en autre.

avatar TheRV | 

Je ne vois toujours pas là où se trouve le problème. Et le FBI est une entité judiciaire, ce n'est pas la NSA. Ils ne perquisitionnent (téléphones ou domiciles) qui en étant autorisé par la justice.

Aujourd'hui la police utilise bien le passe de la poste pour ouvrir les portes sécurisées des immeubles.

avatar TheRV | 

Pour que la police perquisitionne le contenu d'un téléphone, faut il encore qu'il soit saisi. Comment voulez vous une seconde que le FBI puisse saisir et mettre à fouiller tous les téléphones du monde ?!?

PS: Jeudi soir x-files est de retour pour les amateurs de la théorie du complot

avatar Vanton | 

@TheRV :
Il n'y a pas que le FBI de mal intentionné sur terre... ;-)

avatar Espcustom | 

Qu'aurais fait notre bon vieux Steve? Qui croire dans ce grand théâtre guignolesque? Ca en devient ridicule franchement.

CONNEXION UTILISATEUR