Optimiste, Carl Icahn demande à Tim Cook de racheter encore plus d'actions

Stéphane Moussie |

Carl Icahn a encore sévi. Dans une longue lettre ouverte, il exhorte une nouvelle fois Tim Cook à revoir à la hausse le programme de rachat d'actions et décrit l'agenda d'Apple pour les années à venir tel qu'il aimerait le voir.

Il y a un peu plus d'un an, l'investissement surprise et massif d'Icahn faisait grimper l'action d'Apple de plus de 4 %. Depuis, l'homme d'affaires n'a de cesse de vouloir faire augmenter le programme de rachat d'actions —  et donc la valeur de son portefeuille. Tour à tour amical puis menaçant avec Cook, il a eu en partie ce qu'il voulait puisque le conseil d'administration a voté une augmentation de ce programme au printemps, le faisant passer de 60 à 90 milliards de dollars. Sans compter sur le split qui a eu l'effet escompté puisque la cotation n'a jamais été aussi haute que ces dernières semaines.

Icahn radote

Mais ce n'est pas suffisant pour Icahn. « Nous croyons qu'Apple reste largement sous-évaluée », radote-t-il dans une lettre ouverte cosignée par deux de ses associés, Bret Icahn, son fiston, et David Schechter. Les trois hommes estiment qu'AAPL devrait être à 203 $, soit rien moins que le double du cours actuel.

« Nous vous demandons simplement de convaincre le conseil d'administration de racheter beaucoup plus d'actions, et plus rapidement », quémande le trio qui ne manque pas de rappeler qu'il est en possession de 53 millions d'actions. Pour appuyer leur requête, les hommes pressés font valoir qu'Apple a toujours une réserve d'argent colossale qui s'élève à 133 milliards de dollars.

La solution préconisée est la même que depuis le départ : une offre publique de rachat d'actions de plus grande envergure. Une opération de ce type renforce les actionnaires en place, puisqu’il y a moins d’actions sur le marché. Cela a principalement deux conséquences : d'une part, l'augmentation mécanique du bénéfice net par action, et donc le dividende versé. D’autre part, une action qui grimpe automatiquement.

Icahn assure qu'il ne demande pas cela pour s'enrichir personnellement — ce serait mal le connaître —, mais pour faire monter le cours de l'action au niveau où il devrait être. « Afin de désamorcer toute critique cynique que vous pourriez entendre quant à notre requête [...] nous nous engageons par la présente à ne pas soumettre la moindre de nos actions si la société s'engageait dans quelque forme que ce soit d'appel à l'épargne à quelque prix que ce soit. »

Un cahier de doléances

Dans la lettre publiée aujourd'hui, Icahn ne montre pas les crocs comme il sait pourtant si bien le faire. Non, il caresse Cook dans le sens du poil et le félicite chaleureusement après le lancement réussi de l'iPhone 6 et de l'iPhone 6 Plus.

De fait, les louanges pleuvent tout au long de cette lettre qui est aussi un cahier de doléances. Les hommes d'affaires égrainent chaque catégorie de produits en faisant part de leurs prévisions, toujours optimistes, et de leurs conseils quand ils jugent bon de le faire.

Les iPhone 6 ? De formidables smartphones qui vont tailler des croupières à Android — Cook est du même avis. Pour Icahn, l'iPhone est le smartphone haut de gamme par excellence, avec tout ce que cela signifie au niveau financier : une marge haute et une forte image de marque. Le classement Interbrand paru aujourd'hui va d'ailleurs dans ce sens en désignant Apple comme la marque la plus puissante au monde.

Selon le milliardaire, ce positionnement haut de gamme est inaccessible pour Google, le plus sérieux concurrent de Cupertino, en raison de son modèle économique basé sur la publicité et de certains de ses partenaires Android qui font du low-cost.

Icahn est bien obligé de reconnaître que l'année 2014 de l'iPad est, elle, décevante (les ventes ont chuté au deuxième et au troisième trimestres fiscaux), mais cela n'entame pas son optimisme. Il croit à un rebond l'année prochaine grâce à l'iPad Pro (la tablette de 12,9 pouces qui fait régulièrement l'objet d'indiscrétions) et au partenariat noué entre Apple et IBM. Deux facteurs qui vont entraîner une hausse du chiffre d'affaires de l'iPad de 13 % pour l'année fiscale 2015 selon lui.

Le trio se risque à des prédictions sur les ventes d'Apple Watch. Compte tenu du fait qu'elle a besoin d'un iPhone pour fonctionner pleinement, le marché auquel elle s'adresse est déjà restreint à celui des possesseurs d'iPhone (iPhone 5 et ultérieur, ce qui représente quand même plusieurs centaines de millions de personnes). Au cours de l'année fiscale 2015, Apple va écouler 20 millions de Watch, puis 45 millions en 2016 et enfin 72,5 millions en 2017, juge le triumvirat. Il estime le panier moyen à 450 $, alors que la gamme commencera à 350 $.

Concernant Apple Pay, Icahn et ses associés se montrent prudents en pariant sur un chiffre d'affaires de 2,5 milliards de dollars en 2017, pour une part de marché de 30 % aux États-Unis.

Ils font ensuite un vœu pieux : le lancement d'un téléviseur Ultra HD en 2016. Ils pensent que la qualité d'image supérieure de la Ultra HD et l'arrivée de contenus dans ce format vont entraîner un renouvellement massif de téléviseurs. Et de souffler à l'oreille de Cook que ça serait le bon moment pour lancer un produit de ce genre. Icahn pronostique déjà 12 millions de TV Apple 55" et 65" vendus en 2016 et 25 millions un an plus tard. Le panier moyen serait de 1 500 $.

« Si nous pensons qu'ajouter un téléviseur à l'écosystème d'Apple serait pertinent d'un point de vue financier, nous comprenons aussi que vous pourriez choisir de ne pas le faire », écrivent les trois hommes d'affaires dans un éclair de lucidité. Il ne faudrait quand même pas prendre ses désirs pour des ordres. Au bout du compte, Icahn prévoit une augmentation du chiffre d'affaires global de 30 à 44 % pour les trois prochaines années.

Apple a répondu promptement et poliment avec une belle langue de bois : « Nous apprécions avoir des retours de nos actionnaires. Depuis 2013, nous réalisons activement le plus gros programme de rachat d'actions jamais réalisé dans notre histoire. Comme nous l'avons déjà dit, nous allons réétudier le programme chaque année et tenir compte des remarques de tous nos actionnaires. »


avatar John Maynard Keynes | 

@bugman

Pas très sympa pour Stéphane pour une partie de ces dit articles

Tu sais que j'ai beaucoup de respect pour le travail de MacGe mais de là à faire des quelques news un travail biographique de fond sur Icahn, il y a plus qu'un pas ;-)

Nous sommes dans la reprise d'info, pas dans un travail de fond que nul ne leur demande.

surtout qu'il y a lien vers lettre ouverte ici

Et tu crois pouvoir juger l'homme au regard de ce travail de com et de lobying ?

Faire du fric, oui, c'est bien ce que je dis.

So what ?

Nous ne sommes que sur des enjeux de business dans ce cadre.

Non, je suis désolé. Il n'est pas le CEO d'Apple. Qu'il lui en parle en privé si cela lui semble pertinent.

Il faut peut-être arrêtez de sacraliser Apple quand même.

Le but de sa com n'est pas directement de convaincre le board mais d'évangéliser pour sa cause le plus large publique.

Cela n'a strictement rien de choquant sur une entreprise côté n'ayant aucun actionnariat de référence et aucun contrôle par un bloc d'actionaire de faire usage des médias pour peser et défendre ses intérêts.

Là j'ai l'impression qu'il veut apprendre à Cook son métier.

C'est une impression fausse, le métier de Cook est aussi de servir les intérêts de ses actionnaires au mieux et il est sein que ceci essayes d'exercer un contre pouvoir.

De plus Icahn ne s'adresse pas réellement et directement à Cook c'est le principe même d'une lettre ouverte ;-)

Il fait un plaidoyer pro-domo, rien de plus.

Personnellement (et oui encore rapport à mon moi) je prendrais cela comme un affront (mais c'est parce que je suis fier de mon travail).

Tu ferais un mauvais CEO dans ce cas ;-)

C'est franchement le degrés zéro de ce qu'il y a à affronter dans ce type de job.

Et encore le board d'Apple a une paie royale de la part de son actionnariat en comparaison de bien des sociétés.

Un CEO n'est pas un être intouchable dans une tour d'ivoire.

Souvent une question d'amour, rarement par appât du gain... et là on se fait bien défoncer par contre. ;)

C'est le grand pb vous ne mettez que des sentiments dans ce qui avant tout du business et ce n'est pas la disparition de Jobs qui a changé la nature d'Apple sur ce point.

Oui... entre exutoire (je suis tombé sur des personnes qui semblent lui ressembler) et fantasme (j'aime cette image de Jobs combatif).

Jos était combatif, têtu, atypique ... mais pas engoncé dans des certitudes immuables ... ça grande force durant sa "traversé du désert" fût d'apprendre à s'adapter.

Après il bénéficiât d'une aura qui n'est pas celle de Cook mais à partir d'un certain niveau de trésorerie la situation était intellectuellement indéfendable.

Je note (et le ferai). Merci à toi.

Tu connais quand même vaguement le gars, non ?

avatar bugman | 

@John Maynard Keynes :

"Nous sommes dans la reprise d'info, pas dans un travail de fond que nul ne leur demande."
C'est quelque chose (ce travail de fond) difficile à faire aussi pour une partie d'entre nous. C'est un plaisir d'en apprendre plus grâce à toi (me concernant, vraiment).

"C'est une impression fausse, le métier de Cook est aussi de servir les intérêts de ses actionnaires au mieux et il est sein que ceci essayes d'exercer un contre pouvoir."
Tu ne me feras pas croire qu'il rêve d'une TV HD Ultra ! lol
Ce type a au moins une Bang & Olufsen dans chaque pièce de sa résidence secondaire.
Nous sommes nous, clients (les vraies). Je serais effectivement certainement un piètre chef d'entreprise (ça tombe bien, je ne le suis pas) mais l’intérêt du client me semble être la priorité (certainement plus que les fantasmes (et ça n'en est même pas) de ce Monsieur).

"C'est le grand pb vous ne mettez que des sentiments dans ce qui avant tout du business"
La problématique d’être (de n’être que) client (encore), si on aime cette entreprise (Apple) c'est (je suppose, je ne suis pas seul ici) beaucoup pour ces produits (pas besoin de Carl pour cela).
Je pense que je ne pourrais pas être en phase avec lui, nous n'avons aucun d’intérêt commun. Elle doit être là la problématique.

"Tu connais quand même vaguement le gars, non ?"
Si tu m'invites à lire sa bio, je le ferais (parce que certainement pas assez).

avatar John Maynard Keynes | 

@bugman

Sur la part TV c'est avant tout un message pour dire que l'avenir d'Apple est radieux et que l'entreprise est sous évalué.

Ne te trompes pas il se fout de peser sur les choix stratégiques d'Apple, ce qu'il veut ses faire une important plus-value sur son conséquent investissement sur le titre Apple.

Pour le reste attention à ne pas se faire trop piégé par l'affection portée à une marque qui fini par aveugler sur le fait que cette marque est avant tout une entreprise capitalistique.

Pour la bio de Perot, il y a certainement plus urgent à lire, l'article de Wikipedia devrait te suffire ;-)

avatar John Maynard Keynes | 

@bugman

C'est une chose de jouer avec des bougies japonaises et faire son chartiste mais ça ne fait pas de toi pour autant un chef d'entreprise (et pas n'importe laquelle de surcroit).

La je ne comprend rien ????

avatar bugman | 

@John Maynard Keynes :
Ce type à certainement plus une vision proche du trader que du chef d'entreprise (mieux du CEO d'Apple).

avatar John Maynard Keynes | 

@bugman

Il vient du trading mais en des temps où l'activité n'avait strictement rien à voir avec ce quelle est aujourd'hui.

C'est un investisseur, initialement de la catégorie des radier, qui a un grand talent pour voir comment créer de la valeur à partir d'une situation existante en secouant le management en place.

La forme de ses actions a pas mal évolué depuis ses grand raid fondateurs.

Il est aujourd'hui dans des pratiques en général plus subtile.

Pour rester dans le cadre français on pourrait le comparer à un Vincent Bolloré.

C'est un très bon dans son domaine qui demande beaucoup de vista et ses actions ne furent pas toute de l'ordre du détestable.

Tous les board sont loin d'être du niveau de celui d'Apple quant à la stratégie, la prise de risque et à la vision. Des éléments de ce type donnât un bon coup de pied dans la fourmilière font parfois bouger des lignes figée plus pour le confort du board que pour l'intérêt de l'entreprise.

Je ne suis vraiment pas fan de ce type de pratiques, mais le gars est assez loin des vrais méchants de la finance et des requins les plus détestables.

Et pour vous rassurer ce qu'il fait sur Apple n'est pas de l'ordre du corporate raid ;-)

avatar Paddy92 (non vérifié) | 

@negaca

Faut pas être trop naïf non plus!

avatar aldomoco | 

@John Maynard Keynes : Et pour vous rassurer.....

Bonne nuit les petits et Merci mon Dieu ;-);-);-)

avatar Paddy92 (non vérifié) | 

@John Maynard Keynes

1

avatar loustic | 

@ JMK
"Je ne suis vraiment pas fan de ce type de pratiques..."

Mais que pratiquez-vous donc d'utile en dehors du gnagnagna ?

avatar John Maynard Keynes | 

@loustic

Des choses qui visiblement te dépassent :-)

avatar ergu | 

Je suis très déçu que personne n'ait encore dit que Steve Jobs devait s'en retourner dans sa tombe et que Tim Cook avait un charisme d'endive.

Le niveau baisse.

avatar NAVY7GAS | 

Essayez de lire quelques unes des commentaires ici avec une voix d'aristo, vous vous taperez des barres solo au travail sur votre bureau, testé et approuvé

Certains n'ont pas bcp dormi - la santé passe après iGen l'hygiène' de vie

avatar aldomoco | 

@NAVY7GAS

Bien vu !
.... le ridicule n'as jamais tué personne, heureusement ... et il faut bien rigoler au minimum 10 mn par jour pour garder la santé !

avatar John Maynard Keynes | 

@aldomoco

.... le ridicule n'as jamais tué personne, heureusement ...

Heureusement pour beaucoup ici dont la propension a proférer des propos affligent et ridicule toute honte bue est assez remarquable.

avatar ergu | 

C'est quoi une voix d'aristo ?

avatar aldomoco | 

@ergu :

... c'est plus récent qu'une voie romaine !

avatar John Maynard Keynes | 

@aldomoco

Même tes saillis se voulant comique ne tiennent pas la route.

Les patriciens étaient on ne peut plus romain et pour se differentier de la plèbe ils parlaient bien souvent en grec.

avatar aldomoco | 

@John Maynard Keynes :

.... mille excuses de ne pas "vous" faire rire, mais avec mon avatar "concombresque", je ne peux pas être à la hauteur de "votre" toute puissante majesté.

avatar John Maynard Keynes | 

@aldomoco

Mon commentaire était avant tout ironique ;-)

Chacun sa forme d'humour :-)

avatar aldomoco | 

@John Maynard Keynes

C'est certain :-)

(En aparté : Les gens qui n'en ont pas ne m'intéressent pas, et même si c'est pas toujours évident, Il y a longtemps que j'apprécie le tien) !

avatar philoo34 | 

@NAVY7GAS

"Essayez de lire quelques unes des commentaires ici avec une voix d'aristo, vous vous taperez des barres solo au travail sur votre bureau, testé et approuvé"

Essaie de lire les autres avec une voix de rappeur tu verras c'est encore mieux .

avatar philoo34 | 

@John Maynard Keynes

"Le plus grand allié du système est la vacuité intellectuel de bien des attaques à son encontre, ne pas comprendre en profondeur le système, se contenter de le caricature ... c'est en être l'allié objectif, l'idiot utile."

Ben c'est ça .
Et c'est pour ça qu'on a malheureusement le FN a 20% en France ....

avatar philoo34 | 

@ergu

"De manière plus globale, en ce qui concerne ce bon JMK, soit son but est de prouver qu'il a plus de connaissances que la moyenne en matière économique et c'est du tripotage de nombril, soit il espère sincèrement que cette connaissance serve, et nous serve, et je pense qu'il s'y prend très mal.
Pas un problème de fond, un problème de forme."

Certes , je suis d'accord .
Mais je pense que le bénéfice peut être apporté à celui qui lit , ce qui donne de la matière à son analyse personnelle , même sans participer, et pas à celui qui est pris à partie , car lui, souvent, on ne peux rien en tirer ici tellement il sera sur de lui même sans se donner la peine d'argumenter ses propos .

Quand un type , sur un forum , est capable de sortir une connerie sans preuves , sans analyse , sans connaissances , il faut s'en servir pour donner des explications réelles destiné aux autres , pas pour le convaincre car de toutes façon ça ne servira a rien , comme disait Brassens ....

avatar philoo34 | 

@ergu

"soit son but est de prouver qu'il a plus de connaissances que la moyenne en matière économique et c'est du tripotage de nombril"

Tout à fait , et je ne comprends pas que certains ne trouvent a faire que des attaques sur cette hypothèse grotesque , digne de gamins de 10 ans .
A la rigueur si son pseudo était son vrai nom , je veux bien , et je n'en connais qu'un ici dont c'est le cas ...

avatar John Maynard Keynes | 

@philoo34

Chacun fais ce qu'il peut avec ce qu'il a :-)

Bien des attaques ridicules que je subît ne font qu'exhiber les limites profondes de mes pseudo-détracteur qui sont des tigres de papier ;-)

avatar aldomoco | 

@ John Maynard Keynes : ....qui sont des tigres de papier ;-)

Mais ! nous sommes tous des "tigres de papier" et virtuels qui plus est, d'autant plus inoffensifs !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR