Apple annonce un split de son action

Anthony Nelzin-Santos |

Pour la première fois depuis 2005 et pour la quatrième fois de son histoire, Apple va procéder à un split de son action. Un split consiste à multiplier le nombre d’actions pour en diviser la valeur unitaire : le 2 juin prochain, la valeur de l’action Apple sera divisée par 7 et le nombre augmenté d’autant.

Image (cc) Franco Folini.
Image (cc) Franco Folini.

Apple a procédé à trois splits dans son histoire, toujours à 2 pour 1 : le 15 mai 1987, le 21 juin 2000 et le 18 février 2005. En baissant le « prix » de l’action, cette manœuvre permet notamment de faciliter l’acquisition de l’action par de plus petits porteurs. Il augmente de fait la liquidité de l’action, ce qui favorise son renchérissement, donc la capitalisation boursière de l’entreprise — autrement dit sa valeur.

Le 2 juin prochain, tous les actionnaires recevront six actions supplémentaires pour toute action en leur possession. La valeur de leur portefeuille n’augmentera pas, puisque la valeur de chaque action sera dans le même temps diminuée. À partir du 9 juin, AAPL s’échangera à ce nouveau cours.

Par ailleurs, le conseil d’administration d’Apple a validé une nouvelle augmentation du programme de rachat d’actions, qui passe de 60 à 90 milliards de dollars. Le dividende augmente quant à lui de 8 % pour s’établir à 3,29 $ par action : aucune autre société n’offre un tel rendement. La firme de Cupertino compte augmenter son dividende chaque année.

D’ici à la fin de l’année 2015, Apple aura « rendu » 130 milliards de dollars aux actionnaires. Une opération majoritairement financée par des emprunts à faible taux, et qui n’entame donc pas véritablement son gigantesque trésor de guerre, qui se monte à 156 milliards de dollars.

avatar saji_sama | 

Bien jouer Cook ;)

avatar grim90 | 

& dire que j'allais les vendres...

avatar iRobot 5S | 

@grim90 :
Ben vend les maintenant, tu les rachètera après 7 fois moins cher !

avatar saji_sama | 

@iRobot 5S :
Hehe si seulement ;)

avatar whocancatchme | 

Pff c'est devenu une entreprise qui pense au fric... On s'en fout des actions

avatar saji_sama | 

@whocancatchme :
Naaaan? Une entreprise qui ne pense pas au fric?

avatar Hol-Rukka | 

@saji_sama :
Jerry Golay elle était bonne XD

avatar John Maynard Keynes | 

@whocancatchme

C'est mignon ce niveau de naïveté :-)

avatar robertodino | 

Ils me saoulent avec leur actions bidons.

avatar Sebas101 | 

@whocancatchme :
Ouais... Ils pensent tlm au frics qui redonne 130 millards aux actionnaires et 20 milliards au developpeurs d'application ! Qu'elle entreprise pathetique, enh ?

avatar skynext | 

@Sebas101 :
Quel est le rapport ? Ça n'a strictement rien à voir.

avatar saji_sama | 

@skynext :
Le rapport est assez simple, Apple appartient a ses actionnaires qui investissent leur épargne donc nécessitent un rendement, c'est une entreprise pas une association donc oui la notion de "fric" est évidente....
Sérieux vous vivez dans quel monde ?

avatar Androshit | 

@saji_sama
On se demande des fois. Surtout ce ça ne change rien aux produits, au contraire : qui dit pognon dit grosse capacité de R&D (enfin chez Apple du moins).

avatar skynext | 

@saji_sama :
Quel rapport avec les Devloper qui ne font qu'être payé pour "la marchandise "qu'ils fournissent.

avatar saji_sama | 

@skynext :
Comme tout intermédiaire, le catalogue d'app Apple est une formidable vitrine pour un dev, 30% de commissions en tant qu'intermédiaire direct c'est pas non plus une arnaque

avatar skynext | 

@saji_sama :
je n'ai jamais critiqué ;)
Je ne vois simplement pas le rapport avec le rachat d'action

avatar saji_sama | 

@skynext :
Oui aucun rapport en effet ;) mais c'est cette réflexion simpliste Apple = machine a fric qui fait tilter les cocos de service

avatar saji_sama | 

@saji_sama :
Le comm. était surtout destiné a la personne plus haut

avatar John Maynard Keynes | 

@Sebas101

Quel remarquable ineptie que ce commentaire qui mélange absolument tout et n'importe quoi :-)

avatar Un Vrai Type | 

Je l'ai lu au second degré moi, en fait...

ha oui, ça passe super bien au second degré !

avatar negaca | 

Peut être que le prix de ces actions conviendra plus à ma petite bourse.
Ca serait avec plaisir que je deviendrai investisseur chez Apple !

avatar John Maynard Keynes | 

@negaca

Ca serait avec plaisir que je deviendrai investisseur chez Apple !

Non, en achetant des actions Apple aujourd'hui tu ne deviendras pas investisseur chez Apple, l'argent de ton acquisition d'action ira dans les poches du précédent propriétaire des actions, pas dans celle d'Apple.

En bourse on investis dans le capital d'une société en souscrivant à son introduction ou à une augmentation de capital, pas en achetant des actions en dehors de ces deux types d'événements.

Ce serait bien de se faire un minimum de culture avant de commenter une information financière ;-)

avatar succube | 

@John Maynard Keynes

Explique moi ce que "souscrire à des actions lors de leur introduction" fait de toi plus "investisseur" de d'acheter ces même actions à quelqu'un qui les possède déjà [un autre investisseur] ?

Pour voir les choses de travers comme ca, tu as appris les conceptes de la finance à l'ENA ou à l'université de Pyongyang [Capitale de la Corée du Nord] ?

Même un minimum de culture ne te permettrai pas tant de condescendance et arrogance ;)

avatar saji_sama | 

@succube :
La différence est évidente en fait en matière de prises de risques, mais pas tellement lors de l'introduction en bourse mais encore plus en amont dans la création de l'entreprise et de son financement, ceux qu'on appelle les Venture Capitalists, qui assument une très grande part de risque de perte en capital, l'introduction en bourse est une suite logique d'apports en capital mais le risque est déjà moins élevé, et encore moins élevé une fois l'introduction faite, les nouveaux entrants supportent les investissements des précédents investisseurs par la cessions des actions

avatar Androshit | 

J'adore ces spilts : en quelques années, je suis passés de 1000 actions de 8 $ à 4000 de 525 $... $)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR