Steve Jobs : anecdotes et extraits de sa biographie

Florian Innocente |
biojobs
Les extraits de la biographie de Steve Jobs continuent de sortir peu à peu. Bonne nouvelle, on y apprend aussi des choses sur Apple et ses coulisses (lire aussi Steve Jobs : son biographe raconte son rapport à la maladie [MàJ]). L'Associated Press et The Huffington Post et le New York Times ont publié quelques passages ou relevé des anecdotes.

Android
D'après l'AP, Walter Isaacson raconte que Jobs est devenu livide en janvier 2010 lorsqu'HTC dévoila son premier téléphone Android avec des fonctions ressemblant à celles de l'iPhone. Apple se lança dans un procès et le patron d'Apple confia à son biographe que les actions de Google étaient assimilables à du «grand banditisme».

Jamais Walter Isaacson n'avait vu Jobs dans une telle colère, à l'occasion d'une conversation sur les plaintes déposée autour d'Android. «Notre plainte dit ceci : 'Google, vous avez pillé l'iPhone, vous nous avez complètement pillés'» ('Google you fucking ripped off the iPhone, wholesale ripped us off').

«J'y consacrerai jusqu'à mon dernier souffle si nécessaire, et je dépenserai jusqu'au dernier cents des 40 milliards de dollars qu'Apple a en banque pour régler ça. Je vais détruire Android, parce que c'est un produit volé. Je suis prêt à aller jusqu'à une guerre thermonucléaire».

Android encore, mais aussi Google Docs eut droit à une bordée de jurons «En dehors du moteur de recherche, les produits de Google - Android, Google Docs - sont de la merde». Jobs expliqua à Isaacson que la manière de procéder d'Apple - un écosystème "fermé" par opposition à celui d'Android - découlait d'une volonté de «faire de bons produits, pas de la merde comme Android».

Jobs, à l'occasion d'un rendez-vous avec Eric Schmidt, dit au patron de Google qu'il n'était pas intéressé par trouver un arrangement pour mettre un terme aux actions en justice «Je ne veux pas de ton argent. Même si tu me donnais 5 milliards de dollars, je n'en voudrai pas. J'ai déjà plein d'argent. Je veux que tu arrêtes d'utiliser nos idées dans Android, c'est tout ce que je veux.» Jobs aurait aussi proposé à Google de ne pas se lancer dans les OS mobiles en échange d'une place de choix sur son iPhone.

Les apps
Au départ, Jobs était opposé à l'idée de proposer des applications sur l'iPhone. L'un des membres du conseil d'administration d'Apple - Art Levinson - raconte qu'il a appelé Jobs une douzaine de fois pour le convaincre du potentiel de ces petites applications. «Au premier abord, Jobs a repoussé cette idée, en partie parce qu'il pressentait que son équipe n'avait pas la compétence nécessaire pour évaluer toutes les implications d'une politique de validation des apps de tierces-parties». Ce qui donne un autre éclairage sur la suprise affichée par les dirigeants d'Apple après l'annonce des premiers chiffres de ventes. On peut penser qu'elle était tout à fait sinçère, et ne procédait pas des habituelles techniques de com'.

iPad
Jobs aurait reçu quelques 800 mails d'utilisateurs après le lancement de l'iPad, accueilli avec une certaine tiédeur. Il en était «ennuyé et déprimé». Ce qu'il aurait confié à Isaacson le lendemain de la présentation de la tablette «Je suis un peu déprimé aujourd'hui. Quelque part ça vous donne un coup».

HP
Certains membres du conseil d'administration d'Apple auraient manifesté leur satisfaction à l'annonce d'HP d'arrêter le développement de tablettes. Un avis que ne partageait pas Jobs «Hewlett et Packard ont construit une formidable entreprise, et ils pensaient l'avoir confiée entre de bonnes mains. Mais elle est maintenant démantelée et détruite. J'espère que j'ai laissé un héritage suffisament solide pour que ça n'arrive pas à Apple».

Le nom Apple
Le choix de ce nom est arrivé à une époque où Jobs essayait différents types de régimes et à un moment, un autre basé sur la consommation de fruits. De retour d'un verger il eut cette idée d'utiliser le nom d'une pomme qu'il trouvait «amusant, évocateur et rassurant».

Jonathan Ive
Le patron du design d'Apple est décrit par Jobs comme un «partenaire spirituel, un homme qui a eu un rôle opérationnel plus important que n'importe qui d'autre chez Apple, hormis Steve Jobs lui-même. Personne chez Apple n'avait le droit de dire à Ive ce qu'il devait faire, “C'est de cette manière que j'ai prévu les choses» explique Jobs.

Tim Cook
Jobs n'a pas demandé à Tim Cook s'il accepterait de devenir son numéro 2 en prenant le titre de Directeur exécutif (Chief Operating Officer). Il l'en a simplement informé durant un vol en direction du Japon “J'ai décidé de te nommer COO». Autre appréciation de Jobs sur Cook «Je suis un bon négociateur, mais il est probablement meilleur que moi parce qu'il est un client sympa».

Barack Obama et la politique
Jobs rencontra le président américain à l'automne 2010, dans un aéroport de San Francisco. Cette entrevue avait précédemment donné lieu à une sorte de jeu du chat et de la souris. Obama était furieusement désireux de rencontrer Jobs, mais ce dernier insistait pour recevoir une invitation personnelle en bonne et due forme. Cela dura cinq jours avant que Jobs ne finisse par y aller.

Jobs fut apparemment fidèle à sa réputation : direct. «Vous êtes parti pour ne faire qu'un seul mandat». Le patron d'Apple a expliqué au président que l'administration démocrate devait être plus ouverte aux entreprises. Jobs a par exemple pointé le fait qu'il était plus facile de construire des usines en Chine qu'aux Etats-unis «la réglementation et des charges inutiles» rendent les choses difficiles (lire aussi Obama vient chercher des jobs en Californie) jugeait Jobs.

Critiques aussi sur le système éducatif américain «paralysé par les accords syndicaux […] tant que les syndicats d'enseignants ne seront pas brisés, il n'y aura aucun espoir de réforme dans l'Education». Proposition de Jobs : embaucher ou licencier les professeurs sur la base du mérite, que les écoles fonctionnent jusqu'à 18 heures et qu'elles soient ouvertes 11 mois par an. Laurene Powell Jobs et son époux étaient engagés dans diverses actions ou organisations relatives à l'éducation (entre autres thèmes).

Isaacson raconte au passage que Jobs avait invité Rupert Murdoch a dîner à la maison et de plaisanter sur le fait qu'il avait dû planquer les couteaux de la cuisine. Du fait que les opinions de sa femme allaient à l'opposé de celles du magnat australo-américain, patron de Fox News et autres médias conservateurs…

Jobs était à certaines occasion furieux de la manière dont Obama gérait sa politique, mais il lui a proposé son aide pour concevoir la communication de la campagne de 2012. Il lui avait fait la même proposition en 2008 avant d'être rébuté par le responsable de campagne du futur président, David Axelrod, estimant qu'il ne faisait pas preuve d'assez de déférence à son égard. Jobs ambitionnait de faire pour Obama un équivalent du clip républicain devenu célèbre "It's morning in America again", qui participa à la réélection de Ronald Reagan en 1984.



Bill Gates

Bill Gates a rendu visite à Jobs au printemps dernier, le second voulait voir le premier une dernière fois avant de disparaître. Les deux légendaires frères ennemis ont passé trois heures à discuter et parler de leurs souvenirs et familles respectives.

Pour autant les avis de l'un sur l'autres sont visiblement restées tranchés, écrit le Huffington Post.
Après 30 ans, Bill Gates a fini par développer un respect réticent à l'égard de Jobs. «Il n'a jamais vraiment su grand chose sur la technologie, mais il avait un instinct incroyable pour ce qui aller fonctionner». Mais Jobs en retour n'a jamais complètement apprécié les réels points forts de Gates. «Bill est fondamentalement dépourvu d'imagination et il n'a jamais rien inventé, c'est pour cela qu'il est, je pense, plus à l'aise aujourd'hui dans la philanthropie que dans la technologie. Il a purement et simplement volé les idées des autres sans aucun remord».


Gates, dans ce nouveau rôle de donateur, est plus heureux qu'il ne l'a jamais été a confié Jobs à Isaacson.

Sur le même sujet :
La biographie de Steve Jobs est annoncée le 26 octobre chez Amazon et la Fnac et le 3 novembre sur l'iBookstore.

Tags
avatar Ali Baba | 
@Ali Baba : pardon, je voulais dire sur Bill Gates, pas Microsoft. Mais vous aurez rectifié vous mêmes.
avatar Wolf | 
@tap : Si toi aussi tu te retrouvais un jour avec un clone de l'une de tes création, tu aurais à chaud ce genre de réaction. En tous cas j'espère que l'Apple post Jobs ne négociera pas et enfoncera Google jusqu'au bout
avatar grems | 
lol Vous aimez voir des clones ou y'en a pas, hein ? Comparer Sense et un iPhone, cette blague XD
avatar XiliX | 
@tap Il faut bien sur remettre dans le contexte de l'époque. Eric Schmidt était membre du CA d'Apple. Tu imagines bien que Jobs pourrait le sentir comme une trahison. Schmidt était même présent lors de l'annonce de l'iPhone et était au courrant du développement du projet iPhone. Ce qui est logique car des apps Google étaient bien présents dès le départ avec iPhone.
avatar grems | 
XiliX : On parle de 2010 là !
avatar dylan44 | 
Bonjour à tous, la bio sera disponible en français?
avatar Etienne000 | 
@ Le Docteur : C'était un libéral, c'est tout. Il pensait comme Smith, sur les syndicats et l'économie en général (Du moins si l'on se base sur les citations).
avatar fif | 
c'est intéressant sa vision de l'école. De prime abord ça m'a fait frissonner d'horreur puis j'ai compris qu'il transposait le monde de l'entreprise à l'éducation. C'est une approche radicalement différente.
avatar Macuserman | 
Steve. Un type à part. Dire au président des États Unis "t'es parti pour faire un seul mandat" faut être bigrement important pour oser. ^^
avatar pim | 
Pour Android l'affaire est tout-à-fait claire, c'est du vol. Il faut juste qu'Apple adopte une attitude plus souple, en licenciant ses inventions, maintenant qu'elles sont devenues totalement incontournables. En attendant je ne vois pas le mal qu'il y a de la part de Google de voler ce qu'ils ne peuvent ni acheter ni créer - comment peuvent-ils faire autrement, à part en rester à des solutions effectivement merdiques ?!
avatar Ashram60 | 
Ça en dit long sur ce bonhomme... Il était prêt à utiliser tout l'argent de sa boîte pour tuer android alors qu'android a été développé avant la sortie d'iOS. Par ailleurs c'est quoi son avis sur la barre de notifs d'ios ou sur iMessage? Vraiment à côté de la plaque, le plus pathétique là dedans ne sont pas les sois-disant voleurs, mais ceux qui ne peuvent reconnaître qu'ils en font partie. Si la mort de l'homme est triste, c'est par contre une bonne nouvelle pour l'avancée des technologies.
avatar Switcher | 
On se calme les fanboys des deux camps, ce ne sont que des [b]extraits[/b], des [i]"bonnes feuilles"[/i] comme ils disent, pour faire vendre du papier - comme une bande-annonce cinéma est sensée susciter le [i]"buzz"[/i]. Ces extraits, [i]il est vrai[/i], ne rendent pas le personnage sympathique, des propos qui restent néanmoins à confirmer, l'ouvrage n'étant officiellement pas encore sorti. Et je m'en fiche, moi, de la sympathie du bonhomme : il n'était pas là pour être sympa - sa bio m'intéresse au-delà de l'empathie qu'on peut avoir pour lui.
avatar doudouesig | 
@dylan44: Oui elle sera disponible en français. Elle est en pré-commande sur la fnac, sur iBook, sur Amazon...
avatar Skittou | 
@fif: [quote]c'est intéressant sa vision de l'école. De prime abord ça m'a fait frissonner d'horreur puis j'ai compris qu'il transposait le monde de l'entreprise à l'éducation. C'est une approche radicalement différente.[/quote] Oui, et même que ça peut peut-être marcher si on instaure un système de bonu$ à la performance comme dans le privé par exemple ;-) Sinon, si cet article n'est pas du teasing pour le livre, je ne sais pas ce que c'est. Je suis impatient d'être lundi soir pour le dévorer :-))
avatar jujuv71 | 
@tap : tu aimerais qu'on te vole tes idées et qu'on prenne tes parts de marchés potentielles ??? Je ne crois pas...
avatar raoultcool | 
+1 Switcher La biographie m'intéresse plus pour justement comprendre sa façon de penser, de voir les choses, pas pour faire en sorte que je l'apprécie plus ! Il avait un vision à part et ça donnera peut-être des idées à certains à qui il manquerait un petit quelque chose pour en faire de grandes ... qui sait ! Maintenant son avis sur Android ne regarde que lui, personne n'est obligé d'être d'accord, c'est SON point de vue après tout ! Il a le droit de dire qu'on lui a volé s'il estime que c'est le cas ! Exemple : Dans les guerres entre voisins (ou autre), chacun a son opinion et pense avoir raison ...
avatar Florian Innocente | 
@jujuv71 Test révision
avatar nibelung | 
Bon teasing. Macdégénération touche combien sur les ventes ?
avatar Sonny972 | 
C'était un malade XD
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Ashram60, tap : Aaaah, le centre de notifications ! Dès qu'on parle de repompe, on nous le ressort. Mais vous oubliez la première version d'Android calquée sur le blackberry avant que Google décide - comme par hasard - de virer le clavier, d'avoir une disposition d'icônes en grille... la liste serait très très longue. C'est une caractéristique des fanboys android : on utilise un point pour dénigrer tout le reste. Avant c'étaient les MMS. Puis le copier-coller (vous voulez qu'on parle du copier-coller d'android au fait ?) et le multitâche. Et voilà, c'est magique : il manque un truc donc tout le reste est nul. iOS reprend un truc d'Android donc on oublie toutes les copies de Google. C'est une attitude ridicule, les gars. Vraiment.
avatar Sonny972 | 
@sunjohn : Arrête ta mauvaise foi. Même si ça ne me dérange pas plus que ça, il faut avouer que le centre de notification est une pure copie hein. :P
avatar Seventeen | 
'Mastery you fucking ripped off HDvision, wholesale ripped us off' Je sais de quoi Steve parle... Ces extraits sont alléchants !
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Sonny972 : je ne nie pas que la ressemblance entre le centre de notifications d'iOS et celui d'Android est frappante. Mais ça n'est pas une raison pour oublier tout le reste.
avatar Psylo | 
Accuser Android de vol, de la part d'un type qui a tout volé ailleurs et RIEN inventé de neuf, c'est juste du foutage de gueule.
avatar Kerala | 
@pim Ils peuvent tout simplement payer des licences à Apple pour utiliser ce qui ne leur appartient pas… Je peux comprendre la réaction de Steve car l'histoire se répétait devant ses yeux, après le coup de Windows voici venir le coup bas d'android.
avatar tap | 
Quel vol ? http://www.capital.fr/enquetes/dossiers/les-secrets-des-tenors-du-smartphone-588880/systeme-d-exploitation-le-logiciel-gratuit-d-android-a-reussi-une-percee-fulgurante/(offset)/1
avatar nogui | 
@ashram60 "Ça en dit long sur ce bonhomme... Il était prêt à utiliser tout l'argent de sa boîte pour tuer android alors" Ca ressemble au titre de l'Equipe sur Anelka pendant la coupe du Monde .. :) Quant on est en colère, et avec de nonnes raisons, on en rajoute non ?? pas toi ? Quelle sagesse :) "qu'android a été développé avant la sortie d'iOS. Par ailleurs c'est quoi son avis sur la barre de notifs d'ios ou sur iMessage?" ... déjà dit .. j'en rajoute pas . "Si la mort de l'homme est triste, c'est par contre une bonne nouvelle pour l'avancée des technologies." Si ça c'est pas jeter le bébé avec l'eau du bain je m'y connais pas ! :)
avatar liocec | 
Ce qui me fait doucement rire, c'est l'aplomb avec lequel SJ parle du vol d'idée... Comme si les ingénieurs Apple ne lisaient pas les journaux techniques, comme s'ils ne faisaient pas de la rétro-ingénierie sur les produits concurrents, etc... Enfin quoi, ils sont tous des dieux chez Apple, ah non, tous des anges ... Et le reste de l'humanité de vils copieurs, arf, arf, arf
avatar tap | 
Ca y est SJ a parlé, et les fanboys vont reprendre texto ce qu'il a dit... vraiment bravo ! Enfin, heureusement ceux qui répètent ce qu'il dit sont toujours les mêmes...
avatar nogui | 
@Sonny972 "@sunjohn : Arrête ta mauvaise foi. Même si ça ne me dérange pas plus que ça, il faut avouer que le centre de notification est une pure copie hein. :P" Okéééé ! on est tous d'accord et pour mettre fin à ce débat je propose de compter les points : Une fois pour toute !! :) Comme dans un match on va voir qui à copié le plus sur l'autre d'accord ?? Je pense pas qu'on aura besoin de la séance de tirs au but !!
avatar Le docteur | 
@Etienne000 A ce que je me rappelle, quant à moi, Smith conseille plutôt aux ouvriers de s'allier pour faire contrepoids à la tendance naturelle qu'auront les patrons à s'entendre.
avatar Arcadium | 
Il y a quelques années Steve Jobs citait Picasso en expliquant que les les bons artistes copient et les grands artistes volent et qu'il ne ressentait aucune honte à l'idée d'avoir volé une bonne idée. Dommage que certains auront la mémoire assez courte/sélective pour ignorer cela, et boire les paroles posthumes de leur nouvelle iConscience. . Ce qui semble maintenant clair en tout cas, c'est qu'il n'aurait certainement pas été le dernier pour critiquer la mémoire d'un mort, donc c'est lui faire preuve de respect de ne pas s'en priver non plus ;)
avatar Lemmings | 
Grandiose les réactions de certains.
avatar Le docteur | 
@Skittou Le problème, c'est que les valeurs de l'école ne sont pas encore celles de l'entreprise. Si l'on juge de la performance des professeurs (sur les résultats lors d'examen) il n'est pas sûr qu'on récompense les meilleurs, ni qu'on vire les pire. Mais c'est vrai que je ne crois pas du tout aux valeurs du monde de l'entreprise (parce qu'il n'y a pas de valeurs du monde de l'entreprise, tout simplement)
avatar Alino06 | 
@ashram60 Revisez vos classiques, le créateur d'Android est un ancien de chez Apple iOS a pas était développé en 3 jours hein
avatar Mithrandir | 
@ashram60 : maximum trolling je vois
avatar nogui | 
@Arcadium "Il y a quelques années Steve Jobs citait Picasso en expliquant que les les bons artistes copient et les grands artistes volent et qu'il ne ressentait aucune honte à l'idée d'avoir volé une bonne idée. Dommage que certains auront la mémoire assez courte/sélective pour ignorer cela, et boire les paroles posthumes de leur nouvelle iConscience. . " Ya quand même quelque chose de malsain dans tout ça .. Est ce que quelqu'un ici a commencé à dire des trucs du style : "Jobs est un Dieu" "Jobs est le meilleur de tous, les autres sont des cons" "Jobs a donne un sens à ma vie" "J'ai acheté son dernier caleçon pour l'exposer chez moi" MAIS NON ! Rien de tout çà Il y a juste des personnes qui essaient de rétablir les choses qu'ils pensent fausses (pour eux bien sur, cela va sans dire) quand on le critique trop, lui ou sa marque.. Ca ne veut pas de suite dire qu'on tombe dans l'excès. Si on estime la marque , ou son co-fondateur, pour des raison précises, de manière normale, ça veut pas dire qu'on les idolâtres à outrance ! Soit on est contre soit on est "fanboy" c'est çà ???? Et puis y'a toujours la théorie du verre à moitié vide ou à moitié plein .. Moi je suis pour la 2eme .. Un parallèle au boulot: Si plus grand nombre s'accorde à dire qu'un mec est nul , etc .. et que du coup quelqu'un en rajoute et dit une connerie sur lui , si vous savez que c'est faux, avec une preuve, et que vous essayez de rétablir la vérité , vous vous exposez surement à des réflexions du style :"Ouaih tu le soutien , t'es comme lui ..."
avatar marsuip | 
@Alino06 d'ailleurs son pere travaillait chez Xerox.......
avatar Francis Kuntz | 
Tellement vrai pour Google. Seul un fandroid sera vexé.
avatar Arcadium | 
@nogui L'article étant assez récent, on a pas encore eu droit aux pires trolls (ils sont à l'école), mais je peux parier un rein qu'on ne va pas tarder à lire des commentaires de personnes qui adaptent leur opinion en fonction de celle de la personne qu'ils jugent la plus impressionnante (SJ en l'occurence), du style "Grand Steve avait raison ! J'espère que ces sales pilleurs d'Android vont crever et Google avec ! Et soumettre l'éducation à la loi des entreprise, c'est encore une preuve du génie du visionnaire !" Pour le "Steve Jobs a donné un sens à ma vie", on l'a déjà lu maintes fois, hein, suffit de voir la page de condoléances : "Merci d'avoir rendue ma vie meilleure", vraiment ?
avatar Anonyme (non vérifié) | 
marsuip : si c'est pour insinuer qu'Apple a volé les travaux de Xerox, je te conseille la lecture de cet article qui tord le cou à pas mal d'idées fausses : http://www.newyorker.com/reporting/2011/05/16/110516fa_fact_gladwell
avatar Maxx | 
Les idées sont à tout le monde. Heureusement. Pour le reste il y a les brevets. Qui sont une entrave économique censée protéger les innovateurs, mais qui sont surtout une entrave au progrès et à l'innovation dans les domaines immatériels.
avatar Mark Twang | 
Heureusement qu'on n'est pas obligé d'être d'accord avec tout pour apprécier les produits de quelqu'un.
avatar Kelv | 
mark twang: tu m'étonnes... :)
avatar bambougroove | 
La "photocopieuse" elle est présente de tous les côtés, et c'est aux utilisateurs finaux que cela profite alors ne nous plaignons pas : certains sont contents avec iOS et/ou Mac OS X et d'autres avec Android et/ou Windows, etc. ... c'est leur choix ! Ceux qui ont connu en direct live la naissance de la micro-informatique personnelle et utilisé les 2 environnements Apple et Microsoft comprendront, par exemple au début des années 90 (après 10 ans de matériels Apple, je n'ai vu que de loin les PC avec MS/DOS) je suis passé pour des raisons professionnelles d'un Mac II à un PC avec Windows 3.1 ... très très douloureux !! A cette époque (et toujours aujourd'hui), ma préférence allait bien sûr à Apple notamment pour le "Look & Feel" mais c'est très réducteur de tout rejeter en bloc et de dire que l'autre c'est de la merde car il y avait tout de même des points positifs que n'avait pas l'autre et vice-versa, alors au fil des années chaque système s'est amélioré chacun à sa façon, en se copiant l'un l'autre et comme j'utilisais les deux cela ne m'a pas échappé ... nous vivons la même chose depuis quelques années concernant iOS, etc. Non seulement la concurrence est saine et motivante mais elle profite à tous, encore faut-il le faire avec honnêteté et fair play ! Pour les technologies il y a les brevets et les licences, pour le "Look & Feel" malgré les brevets c'est beaucoup plus délicat ... Pour en revenir à l'article, c'est certain que Steve Jobs n'avait pas un caractère facile, mais c'est aussi cela qui a participé à sa réussite, et sous le coup de la colère qui n'a pas parmi nous exagéré les choses ou utilisé des termes très durs, etc. ?
avatar Manu | 
Son avis sur Android, beaucoup ici ne le comprennent pas tout simplement parce qu'ils n'ont pas connu l'arrivée de Windows après le mac et ce qu'a du subir Apple par la suite au risque carrément de disparaitre. Revoyez l'emission Capital de M6 sur la disparition de Jobs et vous comprendrez. Pour le reste c'est bien du Jobs. Il faut le prendre comme il l'était sans jugement de valeur ou autre. Comme n'importe qui, il n'est pas un modèle. N'oublions quand même pas que ce bonhomme a eu une chance inouie de bosser avec les gars qui comptaient parmi les plus talentueux dans leur domaine. Que ce soit chez Apple, chez NeXT et Pixar.
avatar mugu | 
Wahou quel narcistique ce type. Google c'est de la merde hormis le moteur de recherche? Ah bon? C'est vrai que iwork.com est beaucoup mieux que google docs :-) HAHAHAHAHA
avatar T Ki | 
Jobs, tout génial qu'il fût, n'était qu'un homme donc plein de défauts comme nous le sommes tous. Le Steeeve des 70's et 80's aurait eu envie de donner des baffes à quiconque aurait prétendu interdire qu'on s'inspire de ses idées... La propriété intellectuelle telle qu'elle existe est un frein à l'innovation. Bien évidemment il faut une forme de propriété intellectuelle pour rémunérer les inventeurs, mais qu'on puisse interdire à quelqu'un d'autre d'utiliser une de ses idées est contre-productif, stupide et réactionnaire... Il faudrait créer une obligation de licence et si les parties concernées n'arrivent pas à se mettre d'accord sur un prix, un arbitrage légal pour y parvenir... PS : Tous ceux qui pavoisent avec le Notification Center soit disant copié sur celui d'Android pourraient se rappeler qu'il existait déjà dans l'univers du jailbreak avant d'apparaître sur Android...
avatar mugu | 
Et son idée de quasi privatiser l'école. LOLOLOL Evidement pour un milliardaire c'est pas un probleme
avatar Manu | 
@arcadium Les gens sont libres de dire ce qu'ils ressentent. Si Jobs leur a rendu la vie meilleure, c'est leur opinion qu'est ce qui permet de la mettre en doute?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR